Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 06:16

festayre_tenue.jpg

Cet article sera peut-être une notion abstraite pour ceux qui habitent au nord d'une ligne BORDEAUX - VALENCE mais pourra peut-être vous être utile en vacances.

Un vrai Festayre possède son costume. Notez-bien que la description de la tenue ne vaut que pour l'ouverture de la Féria. En effet, il est fréquent de retrouver des Festaïres dans les canivaux, baignant dans des liquides douteux, parfois en loques, parfois tous nus (çà c'est vu) quand la féria a été particulièrement "animée". Ces derniers mettent la semaine à s'en remettre. Leur foie, jamais. 

Utilité du costume :

- Être beau et montrer son désir de participer à la féria, et se faire ainsi reconnaître de son semblable.

- Pouvoir se tacher, se renverser de la bière, de la sangria ou autres boissons alcoolisées et anisées sans craindre pour ses beaux habits de prix (gommage des différences sociales, tout le monde est pareil).

- Pouvoir se rouler par terre en dansant sur Paquito Chocolatero (ma théorie est que "Paquito", c'est rigolo quand t'es pas dedans...).

 

Constitution du costume :

Le costume du Festayre est rouge et blanc, mais n'a rien à voir avec les couleurs de Monaco, de la Pologne, de Citroën ou des Hells Angels ! 

- Les pantalons (ou shorts) sont blancs, les chemises (ou t-shirts) sont blancs.

- Le panuelo (foulard parfois sponsorisé par un partenaire anisé - tiens, je fais des rimes) est rouge, en l'honneur de San Fermin (Pamplona) dont il symbolise le sang, ce martyr ayant été décapité au IVème siècle. Il est un signe de ralliement auquel chacun souscrit de bonne grâce grâce à cette uniformisation.

- La ceinture (ou cinta) est rouge mais elle n'est plus obligatoire. De moins en moins de Festayres la portent, pour des raisons de commodité et pour éviter des soucis dans les mouvements de foule.

- Le béret est rouge. Il peut toutefois être carrément absent en raison des conditions atmosphériques. Si on le porte, il peut arborer un écusson régional, local, voire celui de votre groupe (peña) ou de votre formation musicale (banda), le cas échéant.

- Les chaussures blanches sont de plus en plus facultatives. Certains n'y dérogeraient pour rien au monde en raison de la protection qu'elles apportent lors des bousculades mais il émerge une nouvelle tendance, celle de la tong (!). Chaussure de peu de prix, le Festayre en tongs aura une idée de son degré d'imprégnation alcoolique quand il les aura perdues (involontairement ou non) et qu'il finira la féria pieds nus à patauger dans des liquides divers et collants. Pour ces raisons, les emballages et gobelets de verre sont proscrits pendant les férias mais il convient d'être plus que vigilant.

Les férias

En France, le mot a aussi été utilisé pour nommer ainsi des courses de taureaux. Le Sud a rapidement confondu Feria taurine et fête. Si j'aime bien la Féria taurine et autres courses de vachettes, j'émets un avis beaucoup plus réservé envers la corrida telle qu'elle se pratique outre-Pyrénées et je suis violemment contre la mise à mort d'un animal. Là ou certains y voient de l'art, je n'y vois que cruauté inutile, mais c'est un autre débat (qui fera l'objet d'un article ultérieur, attendez donc un peu pour lâcher vos coms. sur ce sujet précis).

Le mouvement FERIA a été organisé dans de nombreuses villes du sud et notamment Gasconnes depuis une quarantaine d'années. La popularité de ces fêtes et la médiatisation qui en a été faite ont favorisé la substitution du mot fêtes par celui de feria. Beaucoup de communes, y compris celles qui n'organisent aucune course de taureaux ont ainsi rebaptisé leurs fêtes votives du nom de Féria.

Les soirées Festayres sont bien arrosées (ne jamais perdre son gobelet) et se déroulent dans les rues et les bodegas. Il règne dans les rues une ambiance bon enfant jusqu'au petit matin où les plus fêtards rntrent chez eux et les plus chanceux assistent aux corridas matinales quand il y en a.

Certains pochetrons finissent de cuver leur alcool en des lieux aussi divers que variés, présentant ainsi un spectacle de déchéance affligeant (mais rigolo pour le spectateur) et peuvent se retrouver en vedette malgré eux, leur photo étant postée sur le Web... Le retour dans le monde des vivants est souvent difficile, ponctué de piverts et de marteau-piqueurs résonnant à qui mieux-mieux dans leur pauvre crâne qui n'en demandait pas tant !

Votre calendrier des Férias 2010 (la liste n'est pas exhaustive) :

- PALAVAS LES FLOTS 34 (du 30 avril au 9 mai)

- ALES 30 (13 au 16 mai, 5 jours pour l'ascension)

- VIC-FEZENSAC 32 (du 22 au 24 mai)

- ST GILLES DU GARD 30 (Feria de la pêche et l'abricot du 2 au 4 juillet)

- CERET 66 (du 10 au 11 juillet)

- MONT DE MARSAN 40 (du 16 au 20 juillet)

- CASTELJALOUX 47 (du 6 au 8 août)

- BAYONNE 64 (du 5 au 9 août).

- BEZIERS 34 (du 12 au 15 août)

- ARLES 30 (Pâques et Féria du riz du 10 au 12 septembre)

- NIMES (Féria de Pentecôte du 19 au 24 mai et Féria des vendanges du 16 au 19 septembre)

Mais aussi quelques férias plus petites... l'éternité pour celles que j'oublie... (j'ai volontairement zappé les dates de corridas et de novilladas). Il y en a plusieurs, notamment en Midi-Pyrénées, mais chers afficionados, vous ne trouverez pas ces renseignements chez moi...

Vauvert (30) - Feria du vendredi 11 au dimanche 13 juin
Istres (13) - Feria du vendredi 18 au dimanche 20 juin
Saint-Sever (40) - Feria du samedi 26 au dimanche 27 juin
Beaucaire (30) - Feria les samedi 24 et dimanche 25 juillet
Hagetmau (40) - Feria les dimanche 1er et lundi 2 août
Parentis-en-Born (40) - Feria les samedi 7 et dimanche 8 août
Carcassonne (11) - Feria du vendredi 20 au dimanche 22 août
Bayonne (64) - Feria les samedi 4 et dimanche 5 septembre
Dax (40) - Feria du vendredi 10 au dimanche 12 septembre

Même si vous avez raté certaines dates, il en reste encore beaucoup et non des moindres, aminautes qui vivez au nord de ma ligne de viabilité...

Nous vous attendons dans notre sud (car je ne sais pas si vous avez remarqué, mais nous, on ne monte pas au nord pour les vacances...). Par contre, si une date de Féria peut vous donner l'envie de séjourner quelque temps lors de vos vacances ou même l'espace d'un week-end dans un pays où il fait bon vivre... 

@ bientôt aminautes, dans une féria du sud ! (Pour me reconnaître, c'est facile, je serai habillé en rouge et blanc et j'ai parfois un béret rouge sur la tête)...

 

Partager cet article

Repost0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 09:47

malaise-20pompier.jpg

Oui je sais, c'est très bête, mais çà m'a fait rire.

 

C'est un policier qui était censé travailler jusqu'à 06h00 du matin, et qui rentre chez lui vers 22h00 pour cause de changement de dernière minute.
La lumière est éteinte et il pense que sa femme dort. Ne voulant pas la réveiller, il rentre sans bruit dans la chambre, se déshabille dans le noir, et s'apprête à rentrer dans le lit.
C'est alors que sa femme s'assied dans le lit et lui dit d'une voix endormie:
"Chéri, est-ce que tu pourrais aller à la pharmacie de garde pour me chercher mes somnifères, le médecin a préparé l'ordonnance et je n'arrive pas à dormir.

"Bien sûr mon amour" répond le mari policier, il reprend son uniforme par terre, l'enfile, et sort de la maison. En arrivant chez le pharmacien, celui-ci a l'air surpris et il lui dit :
"Pardon monsieur, excusez-moi de vous demander ça, mais il me semblait bien que vous étiez policier avant. Vous avez changé d'activité?"
"Non, pourquoi?" répond le policier.
"Alors vous êtes déguisé, parce que vous portez l'uniforme des sapeurs-pompiers"...

 

On n'imagine pas le prestige des soldats du feu auprès de la gent féminine...

Partager cet article

Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 17:55

the_residents.jpg

 The résidents (One minute movies)

 Je ne connaissais pas. Grâce, à Nova, la lacune est réparée et je suis fan !

Partager cet article

Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 15:48

00--affiche.jpg

 CECI N'EST PAS UN ALIMENT MAIS UN ART DE VIVRE ! (Je parle du bon pain d'artisan).

C'est un clin d'oeil à la devise des conducteurs de 2cv : "Ceci n'est pas une voiture mais un art de vivre" et je l'ai transposée au pain.

Cette journée était importante pour moi. 2 mois que je l'avais demandée par écrit au patron pour réussir à l'obtenir. En contrepartie, le lendemain matin, j'ai travaillé à 06h00 bien qu'étant de repos... sur le papier. C'est le jeu ma pauvre, Lucette...

Mais repartons donc sur la route du pain...  Le dimanche 17, afin d'honorer Saint Honoré (il fallait l'oser, celle-là), qui est comme chacun sait, le saint patron des boulangers, le syndicat des boulangers de Tarn-et-Garonne et le club des amis de la 2cv, antenne Midi-Pyrénées, ont organisé la "Balade des pains" sur les routes de notre beau département.

Je vous en avais déja parlé, les autorités ne voulant plus entendre parler des bikers en Harley-Davidson pour s'associer à cet événement, eu égard à leur comportement.

Hélas, les gens, les responsables associatifs, les élus, etc... ne disent pas "c'est un tel ou un tel" mais ils disent "les Harley"... ce qui est gênant car je roule aussi sur ce type de moto et je suis honnête et respectueux, enfin je le crois... Je n'aime pas cette manie de mettre tout le monde dans le même panier quand ils ne sont que quelques-uns à faire les cons, mais c'est souvent comme cela.

Donc, emmenés par notre sémillant président d'antenne, ce ne sont pas moins de 53 véhicules "2cv et dérivées", qui, prises de folie panifère, sont allées porter sur les routes la bonne parole croustillante et dorée.

04--my-boulange.jpg
Nos vaisseaux étaient décorés d'affiches et de stickers à la gloire de la fête officielle, ainsi que de pains et de gerbes de blé. Elles ont sillonné les routes de l'ouest Tarn-et-Garonnais et ont effectué des arrêts gourmands tout au long de la journée. Sur son passage, la caravane a distribué des petits pains (meuh non, on n'a pas filé des marrons à tout le monde)...
Il est clair que la 2cv et le Vélosolex, au même titre que le béret et le bon pain, sont des clichés symbolisant notre beau pays.

00-APRS.jpg

Vive les 2cv, vive les boulangers (même s'ils ne s'appellent pas tous Pierre-Jules). NDLR : Pierre-Jules BOULANGER est le père de la 2cv. Cf. article précédent : Pierre Boulanger, génie méconnu, et Lempdes.

08-convoi.jpg

Tout le monde a été content.

1) Nous, en premier lieu car nous avons passé notre journée à faire tut-tut, pin-pon et bonjour à tout le monde. Nous avons distribué tous les pains. Même les pains de décoration des voitures, rassis, ont été recyclés, ce matin au poney-club par exemple.

2) Les boulangers ont été contents car nous avons été polis et respectueux de leurs stands. Ben quoi, on n'est pas des sauvages ! J'ai plusieurs fois entendu le qualificatif d'écoeurant pour qualifier le comportement passé de motards qui bourraient les poches de leurs blousons et même les sacoches de tout ce qu'ils pouvaient embarquer ! Il y avait plusieurs arrêts alors les deuchistes ont gouté, simplement gouté et c'était déja beaucoup !

3) Le minotier a été content car on a visité le moulin-boulangerie de Géraud, à LABARTHE, datant du XVème siècle. Nous avons posé des questions et dans la "Dépêche du Midi" d'aujourd'hui, un grand article est consacré à ce moulin, visité par une horde de 2cv. Le patron avait réalisé pour nous des sablés en forme de 2cv. Sympa ! J'en ai gouté un. Voici ci-dessous la farine grossière fraichement meulée qui tombe dans le sac ! 

16-farine.jpg

Le boulanger d'Ardus avait mis en oeuvre un diorama avec une 2cv, un mannequin de mitron, des sacs de farine et des pains et réalisé une pancarte de bienvenue.

Le boulanger de LAFRANCAISE nous a offert une collation café - jus d'orange - gateaux pour le petit déjeuner car il ne faisait pas si chaud au départ.

Les boulangers de CAZES-MONDENARD et de MOISSAC nous ont offert un accueil somptueux. A MOISSAC, ces dames ont visité l'église abbatiale et les messieurs la chapelle...

4) La chambre des métiers et le conseil général ont été contents car la promotion de l'artisanat boulanger a été réussie au-delà des espérances. Nous avons été obligé de nous humecter quelque peu à la réception du conseil général, car les petits fours étaient grandioses. Nous étions un peu intimidés de nous trouver au château Montauriol, non pas sous les ors de la République, mais sous les ors du département, ce qui est déja pas si mal.

Le personnel a été étonné de notre comportement. J'ai appris de la part d'une serveuse que le comportement habituel des invités était un pillage de buffet à vitesse supersonique. Et dire que ces réceptions sont en général réservées au gratin. No comment...

5) Le président du syndicat des boulangers de Tarn-et-Garonne a été content car il n'avait, selon ses dires, pas passé une aussi bonne journée depuis des années qu'il organise cet événement.

 07-depart.jpg

Au club 2cv, nous ne sommes pas compliqués, la vie est si courte ! Des 2cv, les copains, raconter des bêtises, casser la croûte, boire un petit coup (avec modération), s'intéresser à ce que l'on nous montre et respecter les autres, c'est bien banal. Et pourtant ce comportement parait assez rare aux personnes extérieures ??  

Certains membres sont aisés, certains sont dans la moyenne et d'autres ne sont pas bien riches... Cependant, la bonne entente règne et l'ambiance est sympathique. Nous avons tous la même passion de nos chers tas de tôle... et un chef d'entreprise retraité peut fraterniser avec un jeune étudiant sans aucun problème. Les différences d'âge et de niveau social sont gommées. Il y a des autos qui sont des bijoux immaculés et des autos bien fatiguées et corrodées, mais cela n'a pas d'importance.

Il faut dire que pour apprécier nos brouettes et les connaître par coeur, il ne faut pas "se la péter". Ces adorable voitures génèrent un certain capital sympathie auprès du public, mais au prix de pas mal d'heures passées sous le capot.

Bien que passionné de technique automobile et m'intéressant de près aux productions de Maranello ou de Stuttgart, je ne suis pas sûr que l'ambiance soit aussi saine au club Ferrari ou Porsche, et c'est un euphémisme.

 22---moissac-abbatiale.jpg

Chers aminautes, je vous souhaite une bonne semaine, pleine de petites joies simples, chacun et chacune en ce qui vous concerne !

Partager cet article

Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 16:07

combattants.jpg

Hier, j'ai pu participer à la "ronde des pains" avec TNT, ma 2cv camionnette âgée d'à peine 32 ans. Une journée sympathique avec des rencontres de vrais gens, les copains, des beaux paysages et des artisans amoureux de leur métier. J'y reviendrai ultérieurement.

J'ai acheté ce matin un quotidien local car ma vieille auto y figure en couleur, avec le président de mon club 2cv, le président du syndicat départemental des boulangers et une conseillère municipale représentant madame la députée-maire. Tout çà parce que j'avais commandé sur la baie des lettres adhésives et que le mot "BOULANGERIE" figurait en gros caractères bien visibles au-dessus du pare-brise.

Si vous ajoutez à cela les petits pains décorant les balais d'essuie-glace, le décor est planté. Comme je suis un garçon simple, je suis tout content d'avoir ma vieille auto dans le journal ! (Pas de gaspillage, je vous rassure : les pains de décoration des voitures étaient fournis rassis et dans mon cas, ils serviront dès demain à la nourriture des poneys que les enfants de la crèche municipale iront visiter).

Quant au pain frais, aux manées et aux petites boules de pain décorées pour l'occasion, elles ont toutes servi au pique-nique des deuchistes, ou ont été distribuées aux passants et villageois de rencontre et mon copain Cédric a donné les deux dernières à un routard, à la dernière étape de MOISSAC). Rien n'a été gaspillé !

 

Je me suis donc fendu d'un euro pour acheter le journal en question.

Hélas, sur l'autre page, un article a attiré mon attention et m'a causé de la peine. J'ai recopié le texte en italique ci-dessous sans en changer une virgule. Il est signé JD et figure dans le "Petit journal", édition de Tarn-et-Garonne, n° 3094 du 17/05/2010. Le texte n'est donc pas de moi et je rends à César ce qui lui appartient. Je vous laisse juges.

L'article est illustré de deux photos montrant une automobile et une jeune femme. Toutes deux sont venues au "contact plus que rapproché" des anciens  qui ont dû faire le forcing pour rester en place sans se faire écraser. Par décence pour la famille, le journal a masqué le visage de la jeune femme. Voici l'article :

Falguières : Incivilité lors de la commémoration de la victoire de 1945.

Alors que la cérémonie touchait à sa fin, un automobiliste, ne supportant pas d'attendre quelques minutes, a décidé, avec sa passagère, de briser la minute de silence et le respect dû à nos morts !  Cet irrascible voulait traverser la scène de recueillement, arguant être pressé et pas concerné par ce problème !? Cette incivilité n'a pas été du goût de nos anciens qui ont fait barrage au véhicule. Immédiatement, le ton est monté et devant le courroux des personnes présentes, les occupants (Mme et Mr) ont stoppé le véhicule. Il faut souligner que grâce à la sagesse de nos anciens et des élus présents, la paix est revenue. A la fin de la cérémonie, le véhicule a pu passer. En effet, le conducteur avait perdu 3 minutes de sa vie... et nos soldats qui eux ont perdu leur vie à 20 ans, tombés au champ d'honneur ? Bêtise, quand tu nous tiens !

 

N'allez pas croire que je suis une vieille baderne réactionnaire, mais il y a des comportements que je ne peux excuser. Ce n'est certes qu'un petit encart relatant un fait divers anodin dans un petit département du sud-ouest, mais çà me fait de la peine quand je vois que des jeunes gens sont capables de bousculer des personnes âgés en plein recueillement et des élus qui représentent l'Etat.

Mais si, jeune homme, contrairement à ce que vous avez déclaré, vous êtes concerné par ce "problème", comme vous dites. Si des jeunes n'avaient pas donné leur vie pour leur idéal de liberté, il y a 60 ans, peut être parlerions-nous allemand aujourd'hui, et la face du monde aurait sûrement été changée si les nazis avaient remporté la guerre.

Nos papis ont fait de la résistance envers ce couple qui ne semblait pas ou ne voulait pas comprendre. Bravo et respect, les anciens !

Partager cet article

Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 20:59

gaspillage.jpg

Coucou aminautes, c'est encore le râleur de service...

Ce midi, rendez-vous dans une cafétéria avec ma camarade de jeu. Elle avait une réunion dans le coin et je n'avais pas grand chose à fiche, étant de repos. On s'est donc retrouvés dans une cafétéria où je me rends souvent. Le rapport qualité-prix est très correct et les produits viennent directement de chez des producteurs et éleveurs du département, mais ce n'est pas ce que j'aime le plus. Les personnels de cet établissement, tous gentils et attentionnés sont des handicapés qui se réinsèrent par le travail. La cafète fonctionne sous le régime d'entreprise de travail adapté (association la ruche). C'est un intermédiaire entre le monde du travail et les CAT fonctionnant avec des handicapés plus lourds.

Les résidents de l'asso qui gère la cafète sont super sympas et très fiers quand on les remercie avec un sourire et un merci monsieur ou merci madame. Faut pas grand chose et j'adore ce concept. En plus, c'est bon et c'est propre. Bien des établissements du même type pourraient en prendre de la graine. J'aime bien ce que ces jeunes gens en difficulté peuvent nous apporter. Mais là n'est pas la question.

 

Bref, madame ayant moins d'une heure pour manger, on a fait vite. J'ai observé plusieurs jeunes femmes qui avaient surement encore moins de temps que nous et qui rapportaient leurs plateaux (entrée + plat + dessert) à peine, voire pas touchés à part un tout petit peu l'entrée. Pourquoi prendre de tout si c'est pour le jeter ? Je n'aime pas le gaspillage. 

 

J'ai souvent observé la même chose dans des restaurants. Certes, ce n'est pas d'éviter de jeter qui va donner du pain à ceux qui n'en ont pas mais quand même. Vous avez remarqué comme les chiens des restaurateurs sont gras ?

Je n'aime pas le gaspillage.

 

J'ai entendu récemment une réflexion émise par un JCDRTVA (jeune cadre dynamique et résolument tourné vers l'avenir) qui parodiait Jean Gabin en parlant des "salauds de pauvres". Le pire, c'est que lui était sérieux. Le connaissant un peu, je lui ai fait part de ma désapprobation. Je n'ai eu pour toute réponse que : "j'aime pas les pauvres".

Moi, c'est le mépris que je n'aime pas !

 

Toujours une réflexion entendue au restaurant (vous allez croire que je passe mon temps dans les restaus, mais pas du tout). Une dame bien mise et très pincée parlait à une autre (peut être une collègue) de ce boui-boui tout simple qui visiblement ne lui convenait pas. J'ai vaguement entendu avant leur départ : et puis qu'est ce qu'il y a comme ouvriers là-dedans...

Moi c'est le mépris que je n'aime pas !

 

Nous vivons dans un monde agressif et méchant. Il n'y a qu'à voir comment certaines personnes se croient permises de parler aux caissières de magasin dès qu'il y a le moindre problème.

Moi c'est le mépris que je n'aime pas !

 

C'est difficile d'accepter l'autre s'il est différent, gros, noir, homo, pauvre ou dans la détresse (la liste n'est pas exhaustive). Une société qui fonctionne avec des valeurs telles que la nôtre en véhicule n'a pas grand avenir. Il va falloir que çà change ou que çà pète !

Je ne pratique pas l'angélisme et je ne vis pas au pays des Bisounours. J'ai même été personnellement sali de manière très grave et gratuite. Je sais donc ce qu'est la connerie.

Je rêve d'une société sans mépris, ce serait chouette, mais c'est pas facile. Moi aussi, il m'est arrivé de mépriser l'autre. Et çà, c'est pas bien. C'est le mal de notre époque. On en arrive à perdre le sens de la compassion.

Saleté de crise...

Partager cet article

Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 09:00

2cv-pain.jpg

Aujourd'hui un petit coup de gueule (çà faisait longtemps)...

Rappel pour planter le décor :

Dans le cadre de la journée nationale du pain, le 16 mai, jour de la St Honoré, des manifestations sont organisées dans toute la France, pour promouvoir le bon pain en collaboration avec la corporation des boulangers qui travaillent dur et se lèvent tôt.

Chaque boulanger participant appose une affiche et anime sa boutique comme il le souhaite : promotions, dégustations, visites du fournil, confection d'une spécialité... Ce jour là, les boulangers se rassemblent pour mettre en oeuvre des centaines d'actions communes partout en France.

Depuis quelque temps, le conseil général chaperonnait cet événement en collaboration avec la chambre des métiers et de l'artisanat, et le syndicat des boulangers du département. Une idée bien sympathique.

Depuis quelques années, quelqu'un avait eu l'idée de faire participer des motards à cet événement départemental, et c'est là qu'intervient mon coup de gueule.

Il était demandé de rouler doucement sans faire les andouilles, de distribuer les petits pains fournis et de participer aux différentes animations prévues dans les différents villages. Rien de tout cela n'a été respecté. L'apéro et le repas du midi étaient offerts aux motards et aux passagers. Grave erreur pour la sécurité routière !

Mais revenons à nos moutons. Cette année, en 2010, monsieur le président du conseil général de Tarn-et-Garonne avait envisagé sérieusement de cesser la sponsorisation du département à cette sympathique manifestation. :o(

La raison première en était le coût. En quelques années, le nombre de motos participantes était arrivé à plus de 500. La fête du pain était tout simplement devenu une énième manifestation moto où se retrouvaient des profiteurs. Pour certains, c'était leur seule sortie de l'année et on a même vu des non-motards pleurer une place en passager pour faire les beaux et bouffer à l'oeil). Toute cette gente, avait adopté l'attitude suivante : se "casser à vitesse grand V" sitôt qu'il n'y avait plus rien à boire ou à bouffer, et bien sur certains arrivant déjà bourrés, et la quasi-totalité des présents ne participant à aucune animation boulangère. Le coût des libations était de 23.000 euros l'an dernier (!).

Il était hors de question que le département continue à lâcher autant d'argent pour des "pink floyds" de ce style, affichant même une image "négative" collant à la manifestation, ce qui allait à l'encontre du but initial. Plonk.

Quant aux boulangers, ils déploraient le même comportement, reprochant aux motards de n'avoir participé à aucune animation boulangère qu'ils avaient parfois mis des jours à mettre en place, ne visitant rien, car ils n'y trouvaient aucun intérêt. Certains boulangers se sont même insurgés contre le "pillage" qu'ils avaient subi. Les motards arrivant avec force bruit, et tels un nuage de sauterelles, dévorant tout, pour repartir "plein pot" dès qu'il n'y avait plus rien à boire ni à manger.

Voila, c'est mon coup de gueule du jour. Certes, tous les motards ne sont pas comme çà mais serait-ce un reflet de la société, car on n'est tout de même pas un pays où il y va de la survie de se jeter sur un repas gratuit ?

Toutefois, l'histoire finit bien car la manifestation aura lieu en 2010 dans le département de Tarn-et-Garonne, toujours patronnée par les mêmes acteurs. Cette année, ce sera le club des Citroën 2cv qui assurera l'animation itinérante ! Youpi.

Changements :

- Nous assurerons nous-mêmes notre alimentation liquide et solide lors d'un pique-nique convivial. On a encore les moyens de se payer à bouffer, et les pique-niques 2cv sont un moment de partage et d'échange, concept inconnu de la plupart des motards.

- Nous partirons de l'esplanade des Fontaines de MONTAUBAN (82) en mettant un carton sous les moteurs pour protéger la pierre blanche de la place. Ceci dit, une 2cv ne perd pas d'huile, elle marque son territoire !

- Nous participerons à toutes les visites et animations (certains mettront même un peu de farine sur leur jeans pour "jouer" le mitron).

- Nous nous mettrons au service des boulangers participant et de leur syndicat car si ce n'était pas une fête de la moto, ce ne sera pas non plus la fête des 2cv, mais bien celle du pain. Une dizaine de 2cv camionnettes (dont la mienne) devraient participer à ce périple, suivies de 2cv berlines et dérivés 2cv.

- Nous distribuerons sur la route, en des endroits définis par le road-book, les petits pains qui auront été remis à cet effet le matin même aux conducteurs de camionnettes.

N'allez pas croire que les deuchistes sont des "culs pincés" et des "vieux rabat-joie". Vous seriez surpris. Nous sommes une bande de copains, nous aimons faire la fête et nous ne sommes pas les derniers à lever le coude (à l'étape, pas sur le parcours). J'ai d'ailleurs en souvenir quelques soirées... mémorables ! La différence est que nous sommes toujours partants pour participer à une manifestation sympathique et que nous respectons nos engagements.

Il semble établi que les 2cv génèrent un "capital sympathie" et d'après les premiers retours de personnes extérieures, ces derniers préfèrent de beaucoup voire arriver des 2cv klaxonnant et s'arrêtant telle une "caravane" dans les villages, plutôt que des motos traversant à fond de train et ne laissant derrière elles qu'un nuage de poussière !

La devise des deuchistes n'est-elle pas : CECI N'EST PAS UNE VOITURE MAIS UN ART DE VIVRE.

Donc, si vous êtes en Midi-Pyrénées, ou en Tarn-et-Garonne ce jour là, venez encourager la caravane des 2cv sur l'esplanade des Fontaines de MONTAUBAN, le 16 mai. Le départ est prévu à 08h45 pétantes mais les premiers seront là à 07h30 (organisation oblige). Vous pourrez ensuite nous retrouver tout au long du parcours (voir ci-dessous en italique).

 

Coût de la manifestation 2010 :

- Pour les boulangers, les petits pains (qui seront cette année réellement distribués) et un pain classique par 2cv, pour le repas du midi. Nous fournissons tout le reste.

 

- Pour le conseil général :

a) Les plaques en plastiques (fabrication CG) relatives à la journée du pain, comportant les logos des partenaires. Nous les scotcherons sur le côté des camionnettes et elles seront réutilisables l'année prochaine.

b) le vin d'honneur à la fin de la journée (ben oui quand même), réservé aux équipages et aux officiels.

 

 

Voila, je suis fier de participer à une manifestation sympathique qui a bien failli s'arrêter pour les raisons citées supra, d'apporter un peu de joie aux villageois qui nous attendent, de soutenir une corporation d'artisans qui le mérite bien, de passer une bonne journée avec mes copains et.... de contribuer modestement par l'action de notre club à une division par 28 des frais engagés par les fonds publics (notre argent et nos impôts). 23.000 divisé par 28, faites le calcul.

 

 

 

Le syndicat des boulangers de Tarn et Garonne en collaboration avec le Club des Amis de la 2CV, antenne Midi-Pyrénées vous propose dans le cadre de la journée nationale du pain, un parcours en 2cv au départ de Montauban, "la balade des pains" ayant pour but la reconnaissance des artisans boulangers de notre département. Des arrêts et dégustations auront lieu sur le parcours, des distributions de petits pains et viennoiseries seront effectuées grâce à des 2CV camionnettes décorées façon boulanger des années 60 à 80.

Départ : Esplanade des Fontaines (Prax-Paris) à Montauban, à 8h45. Une première halte à Ardus-Lamothe Capdeville pour honorer le boulanger et son pain, puis Lafrançaise vers 10h00 et ensuite le Moulin de Labarthe à 10h45 pour une visite. Arrivée à Cazes-Mondenard entre 12h et 12h30 avec pique-nique. Départ vers 15h00 en direction de Moissac et temps libre pour visite de l'abbatiale et encas proposé par la boulangerie. Départ vers 16h30 pour regagner Montauban. Retour vers 17h00, jusque 18h30, dans les jardins du conseil général de Tarn-et-Garonne.

 

Bonne semaine à tous et toutes !  

 

acaboulange.jpg

Partager cet article

Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 21:03

fideua.jpg

Oui je sais, je ne manque pas d'air, moi le prince du micro-ondes, le chevalier du surgelé, l'empereur de la cuisine Italienne rapide (genre pizza discount réchauffée au micro-ondes à 03h00 du mat.). Je vais vous parler de cuisine !

Sachez, braves gens que je n'ai toutefois pas mon pareil pour ouvrir une boite et que je suis tellement feignasse qu'il m'est souvent arrivé de manger directement dans la boite !

Néanmoins, pour vous faire saliver, si on parlait de cuisine Catalane ?

 

Pa amb tomàquet : Connu de tous les amateurs de tapas, c'est le plus simple à réaliser. Ce sont des tranches de pain frottées d'ail et de tomate, arrosées d'huile d'olive.

Calçotada : Les calçots sont des oignons nouveaux cuits à la braise, qu'il faut décalotter de leur première peau et déguster trempés dans la fameuse sauce romesco. C'est une spécialité de Tarragone et j'aime pas trop.

Conill amb cargols : C'est du lapin, voire du lapereau cuit dans une sauce très parfumée avec des escargots.

Sarsuela (ou Zarzuela en Castillan) : C'est un plat à base de poissons à chair ferme, revenus à l'huile d'olive, et mitonnés avec des tomates, de l'ail, des oignons (bof), du Xérès et des épices. À la fin, on flambe le plat et on ajoute des langoustines, du calamar, des moules et des petites palourdes.

Suquet de peix : C'est la bouillabaisse locale. Encore meilleur avec du "rapet". J'ai bouffé le mot français pour "rapet". C'est un poisson très moche mais avec une chair très savoureuse.

Je n'ai plus qu'à emprunter le dico Catalan de ma fille. J'ai trouvé : c'est la baudroie en Français.

Fideuà : Je m'en, ferais péter la soute ventrière ! C'est comme la paëlla avec des crevettes, langoustines et poulet, poivrons et tomates, mais dans lequel les pâtes (obligatoirement des Fideu n°2) remplacent le riz.

Escudella i carn d'olla : C'est un plat d'hiver. Des viandes, de la saucisse (botifarra blanche par exemple)  et des légumes sont cuits ensemble dans une grande marmite. Le bouillon est consommé en entrée, accompagné de pâtes. C'est plus que délicieux !

Arròs negre : Le fameux riz noir à la seiche, cuisinée dans son encre.  L'aspect peut surpendre mais c'est super bon !

Faves ofegades : C'est un plat de fèves tendres aux lardons et à la botifarra noire et blanche, des petits pois frais et de la menthe (mais on peut se passer de cette dernière) et même de la botifarra noire (boudin).

Bacallà a la llauna : Très sympa : la morue cuite sur une plaque et arrosée de sauce à l'ail, au piment et aux tomates, accompagnée de poivrons grillés.

Bacallà amb panses i pinyons : Une variante de morue farinée aux raisins, pignons de pin, sauce tomate et œuf mollet.

Picada : Une sauce préparée avec des amandes, de l'ail, des pignons, des noix, des noisettes, du pain et du persil, le tout pilé dans un mortier avec de l'huile. Vachement calorique, mais qu'est ce que c'est bon !

Cassola del tros : Un civet de porc confit, de lapin, d'escargots (caracoles) accompagnés de pommes de terre, d'épinards, et de poivrons grillés.

Allioli : En Catalogne, on le prépare avec de l'huile d'olive et de l'ail, sans jaune d'œuf.

 

Je vous ai passé les plats trop connus et les trucs pas bons.

¡ buen provecho !, ¡ que aproveche ! ou tout simplement en Catalan :

Bon profit !

 

 Paella.jpg

Partager cet article

Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 15:40

div_011.jpg

Aujourd'hui, un petit article sur un merveilleux ouvrage (hélas aujourd'hui en perdition) de ma ville.

La pente d'eau de MONTECH est un ASCENCEUR à BATEAUX établi sur le canal latéral à la Garonne. Géré par les VNF, cet ouvrage expérimental unique au monde permettait de remplacer 5 écluses.

Son principe s’apparente à celui d'un plan incliné fluvial utilisant un bac, remplacé ici par un masque. L'ouvrage fut inauguré en juillet 1974.

Comment çà marche ? Une rigole en béton et en pente douce est en permanence alimentée par un petit flot d’eau. Une machinerie enjambe la rigole. Elle est montée sur rail de part et d’autre de la rigole, sur des automotrices diesel de 1000 chevaux (un genre de deux locomotives liées par une traverse, le tout enjambant la rigole et roulant sur les berges).

Le bouclier-moteur supporte le masque, panneau amovible disposé en travers de la rigole. Les points de contact avec la rigole sont étanches mais non fixes.

Pour faire monter un bateau, on relève le masque. Le navire peut alors entrer et le masque est redescendu. Une masse d’eau sur laquelle se trouve le bateau, sera alors isolée entre la pente et le masque vertical. Le bouclier-moteur remontera alors l’ensemble (à 2 km/h) jusqu’au niveau supérieur.

C'est simple mais il fallait y penser.

Hélas, si vous venez aujourd'hui ou demain à MONTECH, vous verrez la pente d'eau à l'arrêt. Les 5 écluses du canal (celles qui sont remplacées par l'ouvrage) existent toujours. Elles étaient utilisées pour les bateaux de plaisance et maintenant pour tout le monde car la pente d'eau est... abandonnée à elle-même.

Les moteurs ont été déposés et il faudrait également restructurer la rigole. Le coût en est prohibitif, c'est la crise et l'Etat n'a plus de sous, ou bien il préfère les investir ailleurs.

Le coût de maintenance et de restructuration de cet ouvrage unique au monde (copié plusieurs fois par les japonais mais jamais égalé) correspond exactement à la facture de la campagne de publicité du gouvernement autour du pouvoir d'achat, en réalisation et spots publicitaires télévisés.

Dans l'attente, la pente d'eau de MONTECH ne fonctionne plus et il se murmure (des mauvaises langues sans aucun doute) qu'elle ne fonctionnera plus jamais pour des raisons budgétaires.

Des fois, j'ai du mal à suivre...

 

pentedeau1_l.jpg

Partager cet article

Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 15:07

Femmes-nues.jpg

 

C'est bientôt, c'est le 20 juin !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Le futur (proche) dans nos magasins...
    Le futur robotisé est sur le point de devenir une réalité. Après la voiture sans chauffeur, voici les magasins sans vendeurs et sans caissières, bref, sans personne d'autre dans les rayons que les clients. Même le réassort des produits sera automatique...
  • La Poste (suite) annonce la suppression du timbre rouge.
    Notre bon vieux timbre rouge "prioritaire" sera remplacé par une "e-lettre rouge" dès le 1er janvier 2023. Ce n'est peut-être pas si dramatique que çà, car le timbre rouge soi-disant distribué en 24 heures ouvrées (1 jour) se révèle dans les faits (du...
  • Pourquoi la poste condamne-t-elle de plus en plus de boites aux lettres ?
    Près de 300 boîtes aux lettres ont été récemment condamnées à Paris, mais de plus en plus de boîtes aux lettres de la poste, qu'elles soient à Paris, en banlieue ou en région, qu'elles soient implantées sur un pied ou adossées à un mur, ont été condamnées...
  • Les douches de plage bientôt au rayon des souvenirs ?
    Les Sables-d'Olonne, Palavas-les-Flots, Torreilles ou Argelès-sur-mer... ces communes ont abandonné leurs douches de plage, jugées déplorables sur le plan environnemental et bien trop dispendieuses en période de sécheresse. C'est une perte de confort...
  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...

Pages

Catégories