Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 05:00

 A Montauban, ville moyenne, préfecture de Tarn-et-Garonne, en juin 2009, un mystérieux inconnu se faisant appeler "Space Invader" a posé ça et là 11 mosaïques, clins d'œil au célèbre jeu vidéo des années 80, "the space invaders".

 

L'une d'entre elle a même été volée et une autre a subi un début d'arrachage. Un passant m'a abordé alors que je faisais une photo de la mosaïque endommagée. Il m'a assuré avoir été témoin de la scène : deux personnes, en tenue jaune fluo se faisaient passer pour des employés de mairie. Le stratagème découvert, penauds, ils lui auraient confié vouloir la revendre sur le bon coin.

 

Il est vrai que l'artiste est mondialement connu et que ses œuvres commencent à valoir cher. Il a même une boutique en ligne et un site :

http://www.space-invaders.com/world/

 

"Space" est un artiste urbain mystérieux, un américain de 48 ans (né en 1969), qui expose depuis plus de 20 ans dans les rues du monde entier. L'invasion Montalbanaise a eu lieu à la mi-juin 2009, à l'occasion de l'exposition "Ingres et les modernes". Il reçoit les journalistes avec un masque de Fernandel (!). Il a passé quelques nuits au gnouf, notamment à Hollywood.

 

 

Space a envahi 74 villes, des françaises dont Paris, et 60 villes étrangères, comme Los Angeles, Hong-Kong, New York, Berne, Miami, Katmandou, Londres etc. les dernières étant Bilbao et Rome. Son projet ? En poser une en haut de Notre-Dame, pour qu'elle fasse la causette à une gargouille.

 

 

A noter que "Space Invaders" ne veut pas être démasqué. Il travaille incognito (généralement seul mais parfois avec un complice) et envahit une ville en 10 à 15 jours. Pour ceux qui l'ignorent, Montauban est le berceau du célèbre peintre Jean-Dominique Ingres et de son violon. Il lui a fait ici un clin d'œil appuyé. S'inspirant d'une œuvre majeure du peintre dénommée "la source", il l'a détournée pour en faire une mosaïque exceptionnellement grande (2,56 m x 1,72m), appelée la "source de l'invasion". On y voit une reproduction du tableau du peintre Ingres déversant non pas de l'eau, mais des petits "invaders".

 

Ces derniers ont ensuite essaimé et se retrouvent dans toute la ville. Je suis allé pour vous à leur recherche.

 

 

 

1 – Quai Montmurat, face à l'institut de théologie protestante. 

 

 

 

2 – Au débouché de la côte de la Pissotte, sur le pont vieux, juste avant le monument aux morts et aux combattants 1870-1871.

 

 

 

3 – Rue de l'hôtel de ville, face au musée Ingres.

 

 

4 – A coté du musée Ingres, sur l'esplanade de l'ascenseur, coté escalier vers le Tarn (partiellement arrachée).

 

 

5 – Carrefour de la rue du Tescou et de la grand'rue Sapiac, sur la rambarde du pont.

 

 

 

6 – Sur l'arche du pont neuf, coté sud.

 

 

 

7 – En haut de l'escalier de la Mandoune, coté quai Montmurat, sur le bas du contrefort en briques (volée puis revenue).

 

Avant

Après

 

 

 

8 – Place nationale, sur un banc de pierre coté cadran solaire.

 

 

 

9 – Carrefour des rues Lasserre et Porte du Moustier, au-dessus d'une fenêtre du n°7.

 

 

 

10 – La "source" revisitée par "Space Invader" est au bout de la rue du Tescou, juste avant le parking de l'ascenseur.

 

 

 

11 – Le 11eme invader mystérieux est à l'intérieur du musée Ingres. Il faudra patienter pour avoir une autre photo, car le bâtiment est fermé pour 3 ans, à cause des travaux.

 

 

Voila. Qu'en pensez-vous ? Qui a dit "c'est moche" ?

Bah, vous n'y connaissez rien en "urban artists"… et moi non plus, hé hé !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné (tome 5).
    Dans le journal d'un reconfiné, la date du jour comptera double. C'est une première en Europe : l'Irlande et le pays de Galles (Wales) se reconfinent pour une durée respective de 6 et 2 semaines reconductibles, dans le but de réduire les contaminations...
  • L'habit ne fait pas le moine !
    Dans ce billet, 14 personnes tatouées se mettent à nu (ou presque) pour briser les clichés. Le tatouage n'a pas forcément une bonne réputation, même s'il existe depuis des millénaires et même si nous sommes en 2020. Certains pensent que les personnes...
  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné - Tome 4.
    Je ne suis plus aussi certain que "tout aille bien", même s'il ne se passe plus grand-chose dans le monde et dans notre pays, à part ce fichu virus. En Europe, c'est pas top (tiens, ça rime) et dans les autre pays touché par le flu non plus (tiens, ça...
  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné" Tome 3.
    La vie est mal faite... Il prenait toutes les précautions et n'était pas du genre à faire la fête au mépris des gestes barrière. Reconnaissable à sa figure ronde, ses lunettes et sa coupe dans le vent, le créateur de mode japonais Kenzo Takada, dit "Kenzo"...
  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné. Tome 2.
    Ca y est, c'est officiel : la pandémie a fait plus d'un million de morts de par le monde ! ça se fête ! (Nan, là je divague)… mais c'est officiel. Selon les données compilées par l'université américaine Johns-Hopkins, le bilan de la pandémie a dépassé,...
  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné". Tome 1.
    Ce volet de mon blog revient, ce qui veut dire que ce n'est pas bon pour nous. La suite du "journal de marche d'un confiné" réapparaît sous la forme du "billet d'humeur d'un futur reconfiné"… J'espère qu'il n'y aura pas de troisième volet "nouveau journal...
  • Techniques de parentalités impensables aujourd'hui (Tome 4 et fin)
    Et voici le dernier volet, chers amis... Cette photo de bébé pré-selfie est quasiment iconique. Avant les selfies et les appareils numériques, y compris les smartphones, les gens avaient du mal à faire asseoir les bébés et à les empêcher de bouger pour...

Pages

Catégories