Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:07

ange.jpg

Aujourd'hui, pas de Catalogne, pas de connerie, et je ne vais pas être drôle. Je n'ai pas le coeur à rire ni à sourire.

 

Un ange est passé. Il avait neuf mois. C'était le petit-fils de mes amis. Il faisait leur joie et leur fierté. Il était la raison de vivre de ses parents.

 

 

 

L'ange est dans les étoiles et le coeur de beaucoup d'amis saigne.

 

 

 

 

Bonne semaine, ami(e)s de la blogosphère. Je vous promets de revenir plus gai dans mon prochain article. Veuillez m'excuser, mais je suis submergé par la tristesse.

 

 

 

 

 

@ + et prenez-soin de vous. Le temps passe si vite... 

Partager cet article

Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 00:54

 pompiersdivers.gif

Comme me dit une bonne copine : T'es con tu sais ?  Et je réponds : Oui je sais et j'assume !  (Cliquez sur le titre en vert pour voir la vidéo).

 

 

Partager cet article

Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 10:28

Politesse-jpg.jpg

De nos jours, être poli en public, respecter les usages et ne pas faire ce qui est inconvenant, est parfois considéré par certains comme de la ringardise, voire de la faiblesse. Un comble !

La politesse et ses codes regroupent seulement les comportements entre individus, destinés à faciliter les rapports sociaux, permettre le respect mutuel, et montrer son savoir-vivre.

Au cours des siècles, certaines règles de politesse se sont figées alors que d'autres ont évolué, pas toujours en bien...

 

Dans notre vie de tous les jours, la moindre des choses est l'utilisation des termes comme "bonjour", "au revoir", "s'il vous plait" ou "merci". Ce n'est quand même pas la mer à boire… et pourtant… Ce n'est même pas une question de conformisme mais de respect mutuel.

Aujourd'hui, si vous êtes poli, vous pouvez être taxé de "bizarre" ou d'original. A contrario, un rustre sera certes mal vu, mais on lui "fichera la paix" et personne ne s'avisera de lui faire remarquer son incivilité.

J'ai entendu dire ici où la que la politesse était rejetée, car issue de notre vieux fond d'éducation judéo-chrétienne.

Je regrette, mais elle est universelle et mondiale. Le mépris n'est pas plus mauvais en Asie qu'en Europe, et l'amitié ne fait pas plus de bien au Moyen-Orient qu'en Amérique. Ce ne sont que des exemples.

 

Comme sont également des exemples la suite des comportements suivants (qui n'est pas exhaustive)…

  • - dans les transports en commun, on se doit de proposer sa place assise à une personne plus âgée (et non pas occuper deux places, dont l'une avec son sac en hurlant dans son téléphone portable pour que tout le bus profite de votre conversation).
  •  
  • - lorsque l'on croise un aîné ou une personne encombrée sur un trottoir étroit, on lui laisse le passage en quittant le trottoir (et non pas faire de grand gestes en se déhanchant au rythme du rap de son ipod pour obliger la vieille dame qui tire son "caddie" à descendre).
  •  
  • - dans les lieux publics, notamment dans la rue, on ne crache pas (et non pas balancer un gros mollard devant un inconnu qui passe pour bien marquer son territoire).
  •  
  • - le vouvoiement marque la politesse d'un interlocuteur envers une personne inconnue ou plus âgée (et non pas le "Zarma, comment tu m'exprimes" qui doit être évité).
  •  
  • - les enfants ne doivent pas interrompre leurs parents lorsqu'ils parlent (et non pas monter le son de la télé et enguirlander ses parents en ces termes : "qu'est ce que tu m'veux, espèce de bouffon ?).
  •  
  • - on ne dérange pas une personne quand elle est en communication téléphonique (et non pas hurler juste à côté d'elle pour pouvoir profiter de sa propre conversation téléphonique).
  • - on doit retenir une porte battante à la personne qui passe juste derrière soi (et non pas la lui laisser retomber sur la tronche).
  • lors d'un repas, on place le curé à la droite de la maîtresse de maison (notez qu'il n'y a plus grand monde qui invite le curé à bouffer, mais ce manquement n'est pas forcément considéré comme une impolitesse). LOL.

 

Bref, j'ai essayé au travers de ces lignes de démontrer que la politesse représente un système cohérent reposant sur des fondamentaux, comme le respect (de soi et des autres), l'équilibre et l'échange.

Ces principes se retrouvent aux fondements de toutes les cultures, même si des actions incongrues chez nous ne sont pas considérées comme des impolitesses ailleurs, ou vice-versa, mais ce ne sont que des détails.

 

La politesse est universelle et intemporelle parce que nécessaire à la vie en communauté, où qu'elle soit.

 

Bonne semaine et @+

Partager cet article

Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 10:00

Bona-Diada--Sant-Jordi-.jpg

Le 23 avril, on célèbrera la "Sant Jordi", saint patron de la Catalogne. C'est l'équivalent de la Saint-Valentin : les garçons offrent une rose aux filles, qui leur répondent en leur offrant un livre. Dans toutes les villes, les ramblas sont noires de monde avec des étals de fleurs et de livres à tous les coins de rue.

 

La Sant Jordi remonte à la nuit des temps. (Mais si, vous avez tous et toutes entendu parler de Saint Georges). Comme beaucoup de fêtes et de traditions Catalanes, c'est un mélange de traditions et coutumes d'époques différentes, ce qui en fait une fête si singulière.

Sant Jordi a été rattaché aux événements Catalans depuis l'époque des croisades, quand il protégeait, avec sa croix vermeille, les croisés sur les champs de bataille. C'est à partir de la que ce Catalan symbolise le "preux chevalier", ennemi farouche du mal !

Tout se mélange, par exemple, Sant Jordi, patron de la Catalogne depuis 1456, mais vénéré depuis 8e siècle a sa fête ce jour là, en même temps que les fêtes médiévales de la rose et celle des amoureux de la Generalitat de Catalunya. Hasard du calendrier, on commémore également le 23 avril, l'anniversaire de la mort de Cervantès.

 

 

Dürer

Tout le monde connaît l'oeuvre d'Albrecht Dürer, du 15° siècle, où l'on voit Sant Jordi terrasser le dragon. Par ce symbole, le bien vient à bout du démon, symbole du mal et de l'obscurantisme pour faire éclore les fleurs de la culture. C'est beau, non ?

  

Le culte de Sant Jordi s'est ensuite un peu éteint, puis est revenu à la mode à la renaissance sous une forme associée à la rose et plus tard, à la littérature.

 

Même en Catalogne Nord, à Perpinyà, cette fête est devenue un rendez-vous annuel qui connait un succès croissant où le centre ville se transforme en une gigantesque librairie de plein air. Des livres sont distribués gratuitement.

Comme la nourriture de l'esprit ne suffit pas et qu'on mange bien en Catalogne, en sus de la bénédiction des roses, il y a aussi la bénédiction des vins et la dégustation de la coque de la Sant Jordi (pâtisserie Catalane qui est assez... bourrative).

 

 

C'est également un prétexte pour faire la fête (encore) en célébrant le printemps. C'est donc une fête non seulement de l’esprit mais aussi de tous les sens, la vue avec les roses, parfois peintes de couleurs multicolores, le toucher avec le papier, l'odorat avec la rose, l'ouïe avec les musiques Catalanes et le goût avec le pinard et la "coca Catalana". Ajoutez à tout cela la nourriture de l'esprit et l'amour et vous obtenez la plus symbolique des fêtes Catalanes.

 

Je reconnais que pour qui ne l'a jamais vécue, la Sant Jordi est un peu difficile à comprendre car les stands de livres, de roses ainsi qu'une foule compactent remplissent les rues de toutes les communes catalanes.

La fête d'aujourd'hui est pourtant extrêmement simple : le rituel consiste à acheter une rose, un livre, ou les deux, et de les offrir à l'être aimé, et par extension aux membres de la famille et aux amis. Étonnamment, cette journée n'est pas fériée, mais la fête et la promenade font de ce jour la fête nationale de la Catalanité, pourtant célébrée un jour ouvrable.

 

La journée du livre a été instaurée en Espagne en 1926. La fête littéraire a fini par se mêler à la tradition catalane, créant de fait dans toute la péninsule, une journée célébrée par tous. La Sant Jordi a été déclarée "journée mondiale du livre" par l'UNESCO en 1996.

   

Etals-Sant-Jordi.jpg

 

Vous direz ce que vous voudrez, mais une fête traditionnelle dédiée à la fois au saint patron de la Catalogne, au printemps, à la littérature et la culture en général, à la rose et où l'on rend hommage à l'amour, je trouve çà vraiment chouette, dans ce monde de fous où nous vivons aujourd'hui...

 

Alors une fois de plus... Visca Catalunya ! (i bon dia de Sant Jordi a tots...)

//*//

 

 

Nina Catalunya

 

Bonne semaine... et @+

Partager cet article

Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 10:02

carnaval-Espana.jpg

Madame X l'a dit dans un de ses commentaires : En Catalogne, on passe son temps à faire la fête, et le carnaval "Ganxó" de Sant Feliu de Guixols était un peu tôt dans la saison.

C'est tout à fait vrai et je vais vous faire un gros narticle de ce que je vais développer sur les fêtes Catalanes en 2011. Pour ne pas vous assommer, j'ai scindé en plusieurs chapitres.

Le premier sera consacré aux fêtes de début février puis à tous les carnavals Catalans du Mardi-Gras.

 

Ici, on ne dort pas ! Vous êtes venus en Catalogne pour le soleil, alors une surprise vous attend : la nuit.

La vie nocturne Catalane et plus généralement Espagnole est l'une des plus développées d'Europe. La rue appartient aux noctambules.

 
Tous les prétextes sont bons en Catalogne Sud, pour organiser une fête. En effet, non seulement tous les saints y passent, mais aussi les escargots, les ânes, les récoltes, et les taureaux !

L'origine de ces fêtes est avant tout religieuse, mais elle est souvent bien lointaine et bien perdue. Le catholicisme, au fil des siècles, a en effet récupéré la totalité des fêtes païennes, d'où bien souvent ce curieux mélange dont je vous ai déja parlé.

- Le 6 janvier : Contrairement aux mouflets "Gabaches" (Gavatxès)qui reçoivent leurs joujoux à Noël, c'est le jour de l'épiphanie (dia dels Reis) que les enfants (nins) Catalans reçoivent leurs cadeaux. Je vous en ai déja parlé récemment. Des "rois mages" arpentent les rues lors d'une cavalcade et lancent des bonbons à la foule.

- Le 6 février, fête de Saint Antoine le grand (Sant Antoni Abat) avec cavalcade, carnaval et bénédiction des animaux dans l'église et sur le parvis. C'est l'objet de mon article précédent et je n'y reviendrai donc pas.

- La Catalogne Nord ne donne pas sa part au chien (el gos) et si vous passez par Prats-de-Mollo, St Laurent de Cerdans ou Arles sur Tech (66) le 27 février, vous pourrez participer mesdames, ou regarder messieurs, la fête de l'Ours (Diada de l'os).

C'est une fête étrange dont je ne connais pas exactement l'origine, mais qui remonterait au moyen âge. Ce serait une histoire de bergère sauvée jadis des griffes de l'ours, par un bucheron ou autre mâle du même tonneau, mais je n'en sais pas plus.

Bref, des jeunes du village jouent les ours, habillés de peaux de mouton cousues et ils s'enduisent les bras, les mains et le visage d'un mélange peu ragoûtant de suie et de graisse. Ils dévalent alors les rues en hurlant et ne trouvent rien de plus intellectuel que de barbouiller toutes les femmes qu'ils rencontrent. Evidemment les chasseurs mettent le holà et tirent des coups de feu (en l'air). Il arrive parfois aux "ours" de tomber et on les ranime avec des rasades de pinard.

Comme tout finit bien en Catalogne, les pseudos "ours" finissent par être capturés et les dames peuvent alors aller se laver. Intellectuel, non ?

os.jpg

 

 

Le carnaval de Mardi-Gras s'étale sur une semaine dans différentes villes et villages Catalans.

On défile derrière le roi du carnaval : "Carnestoltes", et c'est aussi la fête de Santa Eulàlia, la sainte patronne de Barcelone.

Les excès carnavalesque vous laisseront de merveilleux souvenirs, genre quelques centimètres autour de la taille.

Attachez vos ceintures pendant que vous le pouvez car Carnaval, c'est l'opposé du Carême... à tous points de vue...

Cat-Mardi-Gras.jpg

 

Carnaval de SITGES (le plus gay).

A Sitgès, c'est richesse des costumes, maquillages outranciers, habits chamarrés et toujours un peu coquins. On aime être gai de façon gay, sans l'être forcément mais en restant toujours gai (vous suivez ?) 

Des scènes invraisemblables s'offriront à vos yeux avec le sens inné de la fête et de l'insensé au son de musiques sucrées venues d'anciennes colonies perdues.

C'est le plus kitsch et extravagant des carnavals Catalans. Ici, Carnestoltes, le souverain éphémère, prend possession de la ville jusqu'à l'enterrement de sa vie de (mauvais) garçon.

C'est en fait une transgression festive de l'ordre établi. Il y a aussi une "reine", très "glamour" et la fête finit avec l'enterrement du Roi.

Cat-Gay Punta

  

Carnaval de Vilanova (le plus sucré).

Mardi-Gras est une fête mobile qui ne dépend pas du carême mais du cycle lunaire. Le calcul est très compliqué, mais ce devrait être le 22 février, cette année.

Des carnavals catalans, celui de Vilanova est le plus sucré. Bandes rivales s'y affrontent à coup de bonbons et de dragées. Ce carnaval marin est pétri de sucre.

C'est la seule manifestation Catalane qui n'a pas été interdite sous la dictature de Franco. Le carnaval à la catalane fait l'objet d'une mesure de protection et la Generalitat de Catalunya l'a déclaré d'intérêt national.

Allez-y en groupe, le Carnaval de Vilanova i la Geltru n'aime pas les solitaires. 

Vilanova.jpg

 

Carnaval de Solsona (le plus bestial).

Ici, l'élément incontournable reste la pendaison de l'âne. La mort de l'âne n'est ni triste ni barbare, bien au contraire. Les Solsonais affichent leur attachement à l'animal emblématique de la Catalogne. Surnommés les "mata rucs" (tueurs d'ânes), les habitant du Solsonès font la fête en mémoire d'un Solsonais qui avait eu, il y a fort longtemps, l'idée de génie de faire monter un âne au moyen d'une corde autour du cou, en guise de désherbant vorace.

L'âne périt bien évidemment dans l'opération et des siècles plus tard, l'émotion est toujours intacte.

On commence la fête au cri de l'âne puis par la pendaison au clocher (d'un âne factice bien sur). La pauvre bête se relâche et se met alors à pisser sur la foule. C'est con, mais c'est marrant.

Solsona.jpg

  

 

Carnaval de Roses (le plus Brésilien).

Il daterait de la construction de la citadelle de Rosas (5000 ans). On en a retrouvé une trace formelle en l'an 1780. C'est l'un des plus importants de toute l'Espagne, avec ses 70.000 participants. 

C'est le Brésil en Catalogne (Alt Emporda) et on y lit le testament du roi Carnaval : Carnestoltes le Catalan, qui déshérite tous les fêtards foireux avant de disparaître.

Le "roi" recommande donc d'aborder le Carême avec dévotion. Le texte du testament est devenu au fil des années, une satyre où tout le monde en prend pour son grade, politiques et célébrités... C'est rigolo.

Roses.jpg



Carnaval de Barcarès et Argelès (Le plus confetti).

Le carnaval du Barcarès est un cortège sans fin de chars et de costumes, ainsi qu'une impressionnante cavalcade avec lancer de confetti au son des bandas.

Ce carnaval du bord de mer propose un tour du monde des cultures avec l'élection en soirée de "miss carnaval".

En Argelès-sur-Mer, c'est l'un des plus "courus" avec sa propre miss Carnaval et une... "miss Mamie Carnaval".

C'est un clin d'œil pour prouver que la cavalcade concerne tous les âges. Argelès offre une formule diurne, le 8 mars, et une nocturne avec incinération du "roi" le 14 mars.

Ces carnavals sont l'occasion d'une débauche de confetti dans toutes les rues.

confetti-copie-1.jpg

Lloret de Mar (le plus bourratif).

A Lloret de Mar, l'arrivée du roi Carnaval est placée sous le signe de la gastronomie. Pour changer, on commence par une grande parade et une cavalcade, suivies d'un bal.

 

On finit la soirée en dégustant une soupe de haricots accompagnée de boudin grillé (butifarra ou bull) afin de prendre des forces pour les jours suivants.

Le lendemain, c'est régime. On se gavera seulement de pois chiches et de harengs puis de "cocas" (la coque est une patisserie traditionnelle plutôt bourrative) et on picolera du muscat en guise de dessert. 

Le jour suivant est consacré à l'organisation de l’enterrement du roi Carnestoltes qui s'appelle aussi ici "Sardine".

C'est donc le "Popular i tipic enterrament de la sardina". L'origine de ce surnom "Sardine" est mal connue. C'est peut être, en analogie avec les pêcheurs qui se tartinaient une sardine sur le coup des 11 heures, à la pause. 

L'enterrement de la sardine correspondrait peut être à une pause après toute cette débauche festive.

Lloret.jpg

 

Sant Feliu - Platja d'Aro (Le plus fatigant).

Six jours durant et en continu, ce sera animations, spectacles, et tintamarre toute la nuit.

A Platja d'Aro, c'est non-stop pendant 6 jours. On commence par un repas (très peu diététique) et présentation des figures des anciens Carnestoltes des années précédentes.

On se souvient ainsi de la débauche de sons et de couleurs. Le lendemain, les équipes surchauffées de la veille défilent dans les rues de la ville avec des chars et des carrosses.

Le jour suivant, tout sera fait pour réveiller les âmes ensommeillées et les tenir éveillées toute la nuit dans un bruit indescriptible. La gueule de bois du lendemain apportera un peu de silence pour l'enterrement de Carnestoltes et de son épouse. 

A Platja d'Aro, sa majesté est accompagnée par sa royale épouse qui l'empêche de succomber aux démons de la tentation et de la fête. Elle a bien raison d'être inquiète...

Platja.jpg

  Castell - Platja d'Aro

  

Sant-Feliu.jpg

  Sant Feliu de Guixols

 

* *

 

*

  

On peut donc conclure en disant que par opposition au "triste" Carême, le carnaval est une période de réjouissance et de folie. 

Cette extravagance outrancière est un peu comme une soupape qui laisserait échapper nos pressions de l'année, voire un air de liberté (et libertin ?) qui soulèverait le voile de nos sages habitudes et de notre respectabilité pour laisser entrevoir une partie de nos fantasmes.

Pour d'autres, c'est tout simplement une occasion festive où l'on "se lâche" sans chercher de signification particulière.

 

* *

*

A suivre prochainement sur cet écran et dans la même série : la "Sant Jordi", la "Patum de Berga", la "Pasqua Granada", "Sonar", la "Sant Joan", la festa de "Gracia", la festa de "Sant Merce", la "Diada Nacional de Catalunya", la fête de la Vierge du Pilar et jour de l'Hispanité (fête nationale Espagnole) et la fête de sainte Lucie (Santa Lucia). On n'a pas fini de parler de la fête !

 

@ + et bonne semaine !

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 09:49

Carnaval.jpg 

Je sais que vous êtes nombreux(ses) à me lire et à aimer les animaux. Je vais donc vous inviter, une fois de plus, à une tradition Catalane, cette fois, en relation avec nos amis les animaux.

Je vais vous parler de la fête de Saint Antoine le grand. J'ai le casque sur les oreilles et j'écoute en même temps Radio Sant Feliu, alors je m'imagine que je suis un peu là-bas et çà m'inspire, même si les nouvelles ne sont pas toutes réjouissantes... comme ici...

Sant-Antoni.jpg

"Sant Antoni Abat" est une fête populaire aux origines agricoles. Jadis, les agriculteurs n'étaient pas des techniciens comme aujourd'hui et ils demandaient la bénédiction de saint Antoine, patron des animaux domestiques, pour protéger les animaux de la ferme, et ceux utilisés pour les travaux des champs.

La vénération du Saint a pris différentes formes jusqu'à son évolution actuelle, mais jamais le but premier n'a jamais été perdu de vue, à savoir : vénérer le saint et demander sa protection pour les animaux.

Dans de nombreux villages Catalans, le jour de saint Antoine est férié. Pas de pot, cette année, c'est un dimanche. Ceci dit, même dans les localités où il ne l'est pas, on célèbre cette fête de manière splendide.

On peut voir une foule qui se réunit le soir autour de feux de joie, pour danser et qui vont le lendemain à l'église avec leurs animaux pour qu'ils soient bénis par saint Antoine.

La fête commence la veille et on l'appelle le réveillon de saint Antoine (je vous avais bien dit que la Catalogne Sud était très festive, sans dépenser beaucoup d'argent)...

Samedi soir, des grands feux de joie seront allumés dans les principales rues et places des villages, alors que les gens danseront autour (à Sant Feliu, il devrait en avoir trois). Le feu est le centre de la célébration. Il symbolise la purification et la rénovation de la vie, soit le triomphe du bien sur le mal.

On en profitera pour manger des spécialités Catalanes comme les "torrades" (tartines grillées), des "llonganisses" (genre de saucisson long au goût anisé), des "botifarrons" (saucisses, le botiffarra blanc (bull) est formidable, le noir est plus proche de notre boudin), de la "sobrassada" (chorizo à tartiner) et la "espinagada" (tarte aux épinards). Simple et efficace ! 

La fête est également très musicale et le son des cornemuses vous invitera à la "Ballada de Dimonis" (Bal des Démons) traditionnelle. Cette dans symbolise les tentations du démon avec lesquelles cet enfoiré passait son temps à torturer Saint Antoine.

Et comme en Catalogne, tout finit par une festa, on continue par des défilés de chars, décorés avec des motifs ruraux et des allusions à la vie de saint Antoine. Point d'orgue de ce week-end de folie, c'est le Carnaval Ganxó !

Le Carnaval Ganxó de Sant Feliu de Guixols est censé célébrer le Saint (mais bon, on s'est un peu éloigné de la religion, comme vous le verrez plus bas sur les photos).

C'est un défilé traditionnel avec participation de l'école de danse, un discours du roi du Carnaval accompagné de la marraine du Carnaval. Le défilé est appelé la "Rua de Carnaval".

Il est indispensable de s'incrire longtemps à l'avance, tant sont nombreux ceux qui veulent participer. Les chars ont tous un thème et sont sponsorisés par des partenaires locaux. Dans les principales rues de la ville, ce sont des milliers de personnes (oui !) qui défilent avec une centaine de groupes et qui rivalisent de paillettes, de musique et d'imagination...

 

Le lendemain, le jour de saint Antoine, la fête devient plus sérieuse. Après la messe en honneur du saint (ben oui, c'est quand même le but à la base), ont lieu les "Beneïdes". Ce sont tout simplement les bénédictions des animaux. Chaque habitant peut amener son compagnon animal. Canaris, chiens, chats, porcs, poules, ânes, bétail et tous les animaux domestiques attendent dans un joyeux foutoir, à la sortie de la messe, que saint Antoine veille sur eux.

 

Sant Antoni és un bon sant, qui té un dobler li dóna

perquè li guard s'animal, tant de pell com de ploma.

Saint Antoine est un bon saint, qui a un doublon lui donne

Pour qu'il garde son animal, qu'il soit à poil ou à plume.

 

Programme à Sant Feliu 2011 :

• A partir de 20h00 le samedi 5 : Rassemblement à l'usine de liège. Cavalcade et petit déjeuner offert aux cavaliers. Carnaval Ganxó.

• Dimanche 6, à 10h00. - Sur le parvis du monastère, présentation des lévriers et adoption d'animaux.

• A 11h30 : Accueil du convoi dans 3 points différents du centre ville. Défilé jusqu'au parvis du monastère. 

• A 13h00 : Bénédiction des animaux sur le parvis après la messe. On commencera par les chevaux. Les autres animaux viendront après. Un cadeau souvenir, une part de gâteau et verre de muscat sera offert à chaque personne qui viendra faire bénir un animal.

 

 

Quelques photos de l'édition 2010 pour vous donner une idée...

Comite.jpg

Le comité des fêtes est prêt sur le parvis.



 

 

Drinking-team.jpg

La "drinking team"...

 



Char-pingouins.jpg

Un char un peu hivernal...

 



Vikings.jpg

Des vikings en Catalogne ? On aura tout vu !



 

Chateau.jpg

Certains décors et costumes ont vraiment demandé du boulot !

 



Char-horloge.jpg

Symbole du temps qui passe et qu'on ne rattrape plus...

 



Filles-sexy.jpg

Des filles sexy qui se réchauffent...

 



Char-bite.jpg

Je vous le concède, ce n'est pas toujours d'un goût exquis...

 



Egyptiennes.jpg

Des Egyptiennes (?) face à la mer.

 



Gusses.jpg

Etranges "créatures" marines.

 



Scaphandrier.jpg

Ce scaphandrier ne devrait pas être trop épuisé.

 



Museu-del-salvement.jpg

Le stand des pompiers Catalans ou "Bombers" (mon préféré) représente "le museu del salvement maritim" (je vous traduis pas) en feu. C'est une jolie réplique de l'ancienne capitainerie sise au bout de la pointe du fortin. La visite est gratuite mais on ne peut visiter qu'en saison, le dimanche après-midi de 16h00 à 17h30... Ah ben oui c'est comme çà...



 

Bonne semaine à tous et toutes !

 

Visca Catalunya ! Visca Sant Antoni Abat ! 

 

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 17:49

facebook.jpg

298 !

C'est le nombre d'amis fesse-bouc que j'ai supprimés ce matin !

 

Qui parmi les utilisateurs de ce réseau social ne s'est jamais demandé, devant sa liste d'amis : mais c'est qui ce type ? c'est qui cette nana ? Que l'utilisateur(trice) de facebook qui n'a jamais eu d'inconnus dans ses amis au bout d'un certain temps me jette la première pierre. ;o)

 

Si comme moi, vous acceptez trop facilement n'importe qui ou presque, vous vous retrouvez vite avec un réseau d'inconnus impressionnant !

 

Je citerai pêle-mêle les commerciaux à qui vous avez acheté un truc sur la baie ou ailleurs et que vous acceptez en amis, avant qu'ils ne refilent vos coordonnées à des copains commerçants…

 

Je citerai également les passionnés du même sujet que vous, pour moi, par exemple, les 2cv et dérivées. Arriveront rapidement les amis de leurs amis, puis le réseau commercial rattaché, et c'est ainsi qu'en partant de membres du club 2cv ou de deuchistes rencontrés en concentre, je me suis retrouvé avec des amis de la 2cv dans toute l'Europe, mais aussi en Amérique du sud, et tant qu'on y était, des garages Citroën d'Uruguay ou de Finlande et même des réseaux nationaux tels que Citroën Pays-Bas, Citroën Russie (en cyrillique dans le texte) et… Volkswagen Grèce (pour ce-dernier je me demande encore comment c'est arrivé).

 

Ont suivi aussi une flopée d'associations locales qui ont repassé le lien à d'autres assos, qui ont passé le lien à des politiques, qui l'ont passé à des musiciens engagés… et c'est comme çà que je me suis retrouvé ami avec des artistes dont je n'ai jamais écouté la moindre chanson.

 

Et même dans la famille… on communique un peu avec ses neveux puis leurs copains viennent dans la discussion. Si vous avez affaire à des futurs motards, ils demandent en ami le tonton du pote, celui qui roule en Harley et qui a l'air cool, puis ils refilent le tuyau au frère du copain de la petite amie du concierge qui tient un magasin de motos, et vous vous retrouvez ainsi ami avec une horde de scooteristes, avec un magasin discount-moto à 600 bornes de chez vous où vous ne mettrez jamais les pieds et une jeune fille de 14 ans ! Ca fait frémir.

 

Le summum, on le trouve chez les copains de vacances et les voisins de camping… sitôt rentrés, vous les avez oubliés, mais pas eux. Et c'est reparti pour une horde d'inconnus, selon le même principe. Vous finirez ainsi par être amis avec des amis de leurs amis, qui vous renvoient à des campings tenus par d'autres amis et vous aurez le plaisir de contempler dans votre listes d'amis des dizaines de visages inconnus, des camping inconnus, des mouvements dont vous n'avez jamais entendu parler (ni du logo ni du pseudo) et même comme dans mon cas des personnages de dessins animés et un farceur qui prône la pratique de la nudité toute l'année en toutes circonstances.

 

Cela m'a pris une bonne partie de la matinée pour virer tous ces braves gens. J'ai pris des résolutions :

-         Je ne conserve que les "amis" que je connais réellement ,

-         Je ne conserve que les "amis"que je connais sur les blogs,

-         Je ne conserve que les "amis" des assos ou groupes que je fréquente.

 

Et cela fait encore pas mal de monde. J'espère que je vais tenir toutes ces bonnes résolutions… LOL… car on arrive vite à des situations ubuesques où des inconnus vous souhaitent votre anniversaire, font des commentaires sur des échanges que vous avez avec vos (vrais) amis, vous envoient un poke, viennent mettre leur grain de sel sur l'endroit où vous êtres allés en vacances, vous invitent à des jeux idiots ou vous suggèrent d'installer des applications à la con. Vous pourrez même vous retrouver "marqués" sur une photo où vous n'êtes pas, au milieu de personnes inconnues au bataillon !

 

Allez, finalement, c'est plutôt rigolo et çà ne fait de mal à personne. J'ai seulement réagi quand j'étais en train de me faire déborder et où je ne connaissais plus grand monde sur mon mur…

Mais vous pouvez venir aminautes facebookiens, il en reste encore du monde, over-blogueurs et over-blogueuses, je vous accepterai aussi bien volontiers !

 

Bonne semaine et @+

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 18:30

Feria

Si en 2011, vous voulez faire la fête dans le sud, au son des bandas, voici quelques dates. On pourrait ainsi s'imaginer, à l'instar du pèlerinage de Compostelle, un pèlerinage du Festayre, qui se rendrait bien sûr dans les événements incontournables, mais aussi dans les petites fêtes votives de Campagne et ferait tamponner son carnet de Festayre par les comités de fêtes locaux…

La liste des fêtes du sud-ouest n'est pas exhaustive loin de là, alors chers bénévoles des comités des fêtes, ne m'engueulez pas. Un petit descriptif de votre manifestation sera ajouté avec plaisir.

 

Avril 2011.

 

On commence par l'incontournable. Le week-end des 23 et 24 avril, se tient celle qui lance les "hostilités" du grand sud, je veux parler de l'extraordinaire feria d’Arles (13200) du 22 au 25 avril 2010.

 

Mai 2011.

 

Le week-end du 30 avril au 1er mai 2011, les Landes démarrent en fanfare : Vous y ferez la fête à Aire-sur-l'Adour (40800), Maillères (40120), Taller (40620) ou Vicq d'Auribat (40380).

 

Week-end du 7 au 8 mai 2011 : Le bonheur est dans le pré et dans le Gers, avec le très chaud festival international des bandas de Condom (32100), du 6 mai au 8 mai 2010. Même si cette feria est au début de la saison, ce n'est pas une des moins "chaudes" !

 

Week-end des 14 et 15 mai 2011 :

Vous pourrez passer un week-end "sud-ouest" aux fêtes votives d'Argelos (64450), Audon (40400) ou Saramon (32450).

Mais à cette date-là, il y a surtout la San Isidro, à Madrid. Pas aussi célèbre que la San Fermin (nous y reviendrons), ni que les Fallas ou la Tomatina, vous passerez une soirée de folie. Ce n'est pas une grande tradition car les "madrilenos" profitent juste de ce jour férie (à Madrid uniquement), pour se retrouver entre amis dans la rue, au son de la musique et avec un verre à la main !

 

San-Fermin.jpg

 

Mon choix : La San Isidro pour ceux qui le peuvent, mais pour moi ce sera le 15 mai 2010, la balade des pains en 2cv à travers tout le Tarn-et-Garonne, avec le syndicat des boulangers et l'antenne de Midi-Pyrénées, du club des amis de la 2cv.

 

Week-end du 21 au 22 mai 2011 :

Notez le jour des fêtes de la nature ou du printemps selon les endroits, avec les fêtes de Castelnau-Barbarens (32450), Boucau (64340), Tarnos (40220) (la plage n'est pas loin), ou à Montaut (40500) pour la fête du printemps, ou encore Riscle (32450) pour la fête des fleurs. Mais n'oubliez pas le printemps de Gaillac (81600) où les vignerons vous ouvriront les portes de leurs chais pour une découverte au coeur de l’appellation.

Mon choix : Le printemps de Gaillac (81600) puisque le printemps de Launac (31330), rendez-vous également très intéressant, n'a pas encore déterminé les précisions.

 

Week-end du 27 au 28 mai 2011 : Festival des bandas à Mirepoix (09500). Vous pourrez passer ce week-end en pays Cathare. Non seulement Mirepoix est une ville historique magnifique, mais au festival des bandas, l'ambiance sera chaude dans les rues. Les musiciens entraînent le public vers des musiques aux sonorités catalanes et hispaniques, pleines de fougue et de joie de vivre. Mirepoix ne reste pas dans un schéma d'animations basées sur le patrimoine et l'histoire, son objectif étant de toucher un public large et diversifié.

 

Juin 2011

 

Le week-end du 4 au 5 juin 2011 , vous aurez le choix entre la feria d’Alès (30100) ou Captieux (33840) pour le "Toros y rugby" (qui commence le 2 juin), à moins que les Toulousains ne préfèrent la fête plus proche de Grenade sur Garonne (31330). Pour tous ceux du grand sud et d'ailleurs, le Tchanqu'à Deuche revient après une petite interruption.

Mon choix : Affectivement, cela aurait été bien sur Captieux, mais ce sera finalement le "Maxi Tchanqu'à Deuche" au TEICH (33470) ou j'aimerais bien retrouver toute l'équipe de Laurent et de ses joyeux drilles.

 

Week-end du 11 au 12 juin 2011 : Cruel dilemme, ce week-end étant occupé par deux événement festifs majeurs et de qualité : la feria de Nimes (30000), qui dure du 8 juin au 13 juin 2011, ou la pentecôte à Vic-Fezensac (32190) du 10 juin au 12 juin 2011, et que certains appellent la "pente cuite". Que les petites communes du sud-ouest qui organisent des fêtes en ce week-end de la pentecôte me pardonnent mais je ne puis citer une liste exhaustive. Je ne parlerai que de celles qui ont déjà finalisé leur programme, telles Caylus (82160), Biaudos (40390), Gibret (40380), Gourbit (09400), Moissac (82200) et Sainte-Eulalie en Born (40200), mais il y en a tant d'autres…

Mon choix : Pentecôte à Vic (32190), sans hésiter, mais uniquement pour des raisons de proximité par rapport à Nîmes qui n'a pas démérité.

 

Week-end du 18 au 19 juin 2011 :

A noter, la féria d’Aire sur l'Adour (40800) du 17 juin au 21 juin 2011 et celle d'Istres (13100) du 17 au 19 juin 2011.

Notez aussi les fêtes de Betous (32110), Hasparren (64240), Labastide d'armagnac (40240), Morcenx (40110), Saint Jean de Luz (64500), Sanguinet (40460), et Tarbes (65000).

Mon choix : les fêtes de Saint Jean de Luz.

 

Week-end du 25 au 26 juin 2011 :

Quelques fêtes à Bazas (33430), Duran (32810) et Ondres (40440) mais des fêtes de la Saint Jean se déroulent un peu partout.

Mon choix : La fête de la Saint Jean à Bazas (33430) ou les Bazadais fêtent le saint patron de leur cité, depuis les temps les plus anciens de la chrétienté. La fête débute par la cérémonie d’hommage du taureau. Jadis, les maîtres bouchers de la ville offraient un taureau à l’évêque de la ville. Cette cérémonie haute en couleurs et en musique est reconstituée de nos jours sur la place de la magnifique cathédrale. Elle est suivie par des gigantesques feux de la Saint Jean devant la cathédrale.

 

Juillet 2011

 

Week-end du 2 au 3 juillet 2011 :

Du 1er au 3 juillet 2011, se tient la feria d’Eauze (32800), mais vous pourrez faire également la fête à Saint-Lary (32360), Saint Pé de Bigorre (65270) et Saubrigues (40230).

 

Week-end du 9 au 10 juillet 2011 :

L'incontournable San Fermin, en Espagne, se déroule du 6 au 14 juillet 2011. Les Sanfermines sont considérées comme les 3ème du monde en nombre de participants, après le carnaval de Rio et la fête de la bière à Munich. On estime à 3 millions le nombre de personnes qui peuplent les rues de la ville de Pamplona pendant neuf jours. Ces fêtes multicolores transforment littéralement la capitale navarraise, qui devient le théâtre d’un spectacle populaire mêlant le profane au sacré. À cette occasion, les habitants revêtent la tenue blanche, un foulard et une ceinture rouge. J'ai déjà mon foulard aux couleurs de la San Fermin.

 

San-Fermin.jpg

 

Notez également sur vos tablettes la superbe feria de Céret, le pays de la cerise (66400) du 9 au 10 juillet, prétexte à un passage en Catalogne Nord, sans négliger les fêtes votives d'Aubiet (32270), Barcelonne du Gers (32720), Hachan (65230), Hinx (40180) et Tartas (40400).

 

Week-end du 16 au 17 juillet 2011 :

Ces deux jours là, se tiennent les traditionnelles fêtes de la Madeleine, à Mont de Marsan (40000), mais du 15 au 19 juillet 2011, vous pourrez aussi vous amuser à Larroque (31580), Mauléon-Lesparre (64130), la capitale de l'espadrille, et Ustaritz (64480).

 

Week-end du 23 au 24 juillet 2011 : Les festayres vous attendent à Auterive (32550), Captieux (33840) ou Saint-Vincent-de-Tyrosse (40230).

 

Du mardi 26 au dimanche 31 juillet 2011 : Sur cette période, se tiendra la rencontre mondiale des amis de la 2cv à SALBRIS (41300). Oui, je sais, c'est au nord de Cahors-Sud mais comme c'est une première mondiale, on va être obligés de se déplacer au pôle nord. Les pré-inscriptions à prix réduit sont prolongées jusqu'au 31 janvier 2011.

 

Week-end du 30 au 31 juillet 2011 : Je ne cite qu'un seul événement pour ce week-end, un événement qui éclipse tous les autres, je veux parler des fêtes de Bayonne (64100), mondialement connues, qui se dérouleront du 27 au 31 juillet 2011.

 

 

Août 2011

 

Du 17 juillet au 19 août 2011 (çà laisse du temps pour trouver un créneau…), se tiendra le festival de la Porta Ferrada à Sant Feliu de Guixols (17220 - Espagne).

Le Festival le plus ancien de la Catalogne doit son nom à la partie la plus ancienne du monastère de Sant Feliu. Ce festival offre un programme de qualité à un public très vaste et il dure suffisamment longtemps pour que vous puissiez y passer.

 

Week-end du 6 au 7 août 2011 : Ne manquez pas la feria de Casteljaloux (47700), et du 5 au 7 août, les fêtes d'Aureilhan (40200), Luquet (65320), Riscle (32400) ou Villeneuve de Marsan (40190).

 

Week-end du 13 au 14 aout 2011 :

Trois événements festifs d'importance se dérouleront en ce week-end du 15 août 2011 : la feria de Béziers (34100), qui se tiendra du 11 au 15 août 2011, celle de Dax (40100), qui aura lieu du 11 au 16 août et les fêtes de la mer en Arcachon (33120) - J'ai déja mon foulard... vous connaissez donc mon choix.

 

Arcachon.jpg

 

A noter aussi, vous qui serez en vacances dans le coin, les fêtes de Barèges (65120), Cazaubon (32150), Lectoure (32700), Nogaro et son circuit automobile (32110), et Soustons Plage (40160).

 

Week-end du 20 au 21 aout 2011:

Il n'y aura pas d'événements festifs de grande ampleur, ce week-end-là, car il faut bien se reposer. A vivre quand même, les fêtes d'Arengosse (40110), Le Vignau (40270) et Roquefort (32390).

 

Week-end du 27 au 28 août 2011 :

En ce dernier week-end d'août, vous pourrez faire la fête à Créon-d'Armagnac (40240), Rion des Landes (40370) qui est le village de Maïté, vous ne devriez donc pas y mourir de faim…, Sabres (40630), qui est parfois le village le plus chaud de France, donc il y fait soif, Saint-Sever ou Verduzan (32).

 

Week-end des samedi 27 et dimanche 28 août 2011 : Choix Cornélien entre la fête de l'auto et de la moto à NEGREPELISSE (82800) qui est un ravissement pour les yeux et la traditionnelle mouclade organisée par le 2cv club Cathare de GRUISSAN (11430), qui en est un pour l'estomac. Cela étant, on mange et on boit bien des deux côtés. J'ai même entendu parler d'une 2cv qui est tombée dans un trou d'eau à GRUISSAN 2010 et qui ne s'en est pas remise, mais bon, c'est top secret, alors…

 

 

Septembre 2011

 

Week-end du 3 au 4 septembre 2011 :

Pour vous qui voulez prolonger les vacances, ne manquez pas les fêtes de Barran (32350), Biscarosse Plage (40600), Castelsarrasin (82100), Cazaubon (32150), Mimizan (40200), Rabastens de Bigorre (65140) et Soustons Plage (40140).

 

Week-end du 10 au 11 septembre 2011 :

Là encore, deux événement festifs majeurs ont lieu le même week-end, un dans le sud-Est, l'autre dans le sud-Ouest. Je veux parler de la feria du riz en Arles (13100) qui se tient du 9 au 11 septembre, et du "Toros y Salsa" qui a lieu à Dax (40100), le même week-end du 9 au 11 septembre.

Notez aussi les fêtes de Lacrabe (40700) et Roquelaure (32810).

  Feria-copie-1.jpg

 

Foulard de la féria de Dax... déja prêt...

 

 

 

Week-end du 17 au 18 septembre 2011 :

 

Ne ratez pas la traditionnelle feria des vendanges à Nimes (30000), qui se tient du 15 au 18 septembre. Si vous le pouvez, passez aussi aux fêtes du sud-ouest de ce même week-end, à Labouheyre (40210) ou Lavardens (32360).

 

Bon pèlerinage à tous les festayres, bandastiquement et festaïrement…

 

Bonne semaine à tous et toutes !

Gilles.

 

PS : Pour ceux qui savent, pensez à moi lundi matin...

 

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 15:03

Catalana.jpg

Si en Catalogne Nord (France), la fête de l'épiphanie se résume presque uniquement à la galette des rois, à tel point que les noms des rois mages en sont parfois oubliés, en Catalogne Sud (Espagne), c'est une autre histoire.

Le "dia dels Reis", jour de l'Epiphanie, est pour les enfants de Catalogne un moment particulier. La Generalitat de Catalunya est très attachée aux rites et commémorations, surtout religieuses.

L’importance de l’épiphanie, fête des Rois Mages est bien plus grande en Espagne qu’en France. C'est la fête la plus spectaculaire et surement la plus importante du pays, car là-bas Gaspard, Melchior et Balthazar font rêver les enfants. Je m'explique.

Tout commence le 5 Janvier, en fin d’après midi, avec le défilé des Rois Mages (la Cabalgata de los Reyes Magos) et se finit le 6 janvier avec la fête de l’Epiphanie.

Le 5 janvier, toutes les décorations de Noël (avec des scènes de la nativité, mais sans Père Noël) sont encore en place et il règne toujours une ambiance de vacances. Rappelez-vous, je vous avais dit qu'outre-pyrénées, la "période des fêtes" s'étalait du 24 décembre au 6 janvier.

Vers 19 heures, les rues se remplissent de monde, et les rois mages arrivent à dos de chameau (mais plus souvent à cheval). La cabalgata est un défilé très coloré, avec beaucoup de costumes et de musique. Des sucreries sont lancées aux enfants tout le long du cortège.

 
Il faut savoir que les enfants Catalans et Espagnols (c'est pas pareil) ne reçoivent leurs cadeaux ni le 24 au soir, ni même le 25 décembre, et encore moins de la part du père noël. Ce sont bien les rois mages qui les apportent le 5 au soir, ou dans la nuit du 5 au 6, où ils seront découverts le 6 au matin par les enfants.

Ces derniers vont se coucher et laissent dehors une paire de chaussures (pour recevoir les cadeaux) un seau d’eau (pour les chameaux) et de la nourriture pour les rois mages, très fatigués
par leur périple à travers l'Espagne.

Pas de détails de cheminée, ni de gros bonhomme rouge au tour de taille monstrueux qui se glisse dans le boyau étroit sans maculer sa tenue rouge de suie...

Le défilé (Cabalgata) est devenu systématique au 19ème siècle et à Madrid, chaque quartier organise son propre défilé. Par contre, à Barcelone, c'est plus intéressant car les Rois Mages débarquent par la mer à 19h00. Aussitôt, 21 coups de canon sont tirés depuis le château de Montjuic.

Cabalgata-1.jpg

Une fois descendu de bateau, chaque roi prend place sur un carrosse qui part de la place "Portal de la Pau" et remonte les Ramblas (l'équivalent de nos Champs-Elysées) en direction du centre-ville, jusque la merveilleuse place de Catalunya (là où il y a l'horloge monumentale et le Corte Inglès).
Accompagnés de sbires déguisés, de musiciens, de danseurs, de jongleurs et d'acrobates (oui bon, je sais, on s'éloigne du rite religieux originel), les trois rois mages lancent dans la foule, des sucreries destinées aux enfants (mais pas que).

Entre 19h00 et 21h30, c'est un boxon innomable dans le centre de Barcelone. La Cabalgata, avec toutes ses lumières, ses costumes et son bruit (musique) honore l'entrée des rois en ville. C'est un spectacle à voir au moins une fois dans sa vie, pour ceux qui ont gardé leur âme d’enfant (ou pas). Les Rois Mages sont les personnages festifs les plus importants dans les pays du sud de l’Europe.

 

cabalgata-de-reyes-copie-1.jpg

 

Ensuite, les enfants sages vont se coucher en rêvant à leurs cadeaux qu'il découvriront au réveil mais doivent dormir bien sagement, car celui qui est réveillé et voit les rois mages ne recevra rien. C'est cruel mais c'est comme çà. Ainsi tous les "nins" Catalans font de beaux rêves d'enfants sages...

 

Voila... J'en ai fini avec ma série sur les fêtes de fin d'année à la Catalane. J'avais commencé avec le Tio (bûche) de Nadal d'où l'on extirpait tourrons et autres fruits secs en tapant dessus, la fête religieuse de Nadal, avec le Caganer (chieur) dans la crèche avec les époustouflantes crèches vivantes "els pessebres" avec des mises en scène admirables (mais sans le Caganer, bien sûr), la missa del Gall (messe de minuit en option) le 24 décembre, les rassemblements familiaux du 25 décembre (et religieux pour ceux qui le souhaitent) et la Sant Esteve fériée du 26.

Le jour du 31, je vous avais parlé des enfants qui cherchent "l'home dels nassos" (l'homme aux nez) et qui perd le sien chaque jour mais qui n'est visible que le 31 décembre, jour où l'on doit le stopper avant qu'il n'engloutisse toute l'eau des bénitiers.

J'avais embrayé sur le Cap d'Any, lors duquel certains ont manqué de s'étouffer en ingurgitant un grain de raisin à chaque coup de minuit (12 gros grains de raisin en 12 secondes, faut quand même se les envoyer...), avant d'ouvrir un "Cava" et d'aller voir, pour les moins fatigués, le premier soleil de l'année se lever sur la plage la plus à l'Est (aplec de sol ixent). 

Je termine aujourd'hui avec la fête des rois mages qui commence par leur arrivée en fanfare, la Cabalgata, et s'achève avec la distribution des cadeaux aux enfants sages.

Je viens de recevoir un mail des amis Guixolenc (habitants de Sant Feliu), une baignade était organisée à 13h00, sur la plage en face de la mairie pour les plus audacieux. Il faisait 13° sur la plage tout à l'heure... (!).

En espérant ne pas vous avoir trop barbés avec ces traditions Catalanes qui doivent sembler bien étranges à qui ne connait pas la région, je vous donne rendez-vous pour la Sant Jordi, le 23 avril. Sant Jordi (Saint Georges) est le patron de la Catalogne que l'on célèbre dans une sorte de Saint Valentin où le monsieur devra offrir une rose à sa bien-aimée qui lui offrira un livre en échange, pour symboliser un savant mélange entre amour et culture qui font bon ménage. Mais ceci est une autre histoire... et je reviendrai très bientôt pour des articles imaginés au gré de mon humeur et des événement, et qui vous parleront d'autre chose que de la Catalogne.

 

Feliç bon any, i visca Catalunya. Feliç 2011 que sigui ple de profit per a tothom ! 

(Bonne année et vive la Catalogne. Qu'un joyeux 2011 profite pleinement à tous).

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 12:14

Comme je l'ai dit en MP à quelques-uns et unes (j'ai fini les voeux en français, cet après-midi, je m'attaque aux voeux en Anglais et en Espagnol), et comme je l'ai écrit en SMS et sur ma page visage-livre (je vous laisse chercher, histoire de vous réveiller en ce jour post-réveillon...) et pour ne pas encombrer la bande passante, je n'envoie pas de diaporamas à con avec des trucs qui clignotent, ni des conneries qui chantent car je suppose que vous en avez déja des tonnes...

 

Je n'envoie pas non plus de gifs animés qui pèsent leur poids d'or en méga-octets, pour la même raison.

Je ne sacrifierai même pas à la tradition et ne vous présenterai pas mes bons voeux car çà ne sert à rien, et il est évident que je ne prendrai pas la peine d'écrire pour vous souhaiter des mauvaises choses, si par hasard il était possible d'être assez con pour le faire. 

Mais bien sur, mes aminautes, je vous souhaite le meilleur pour vous et les vôtres, et ce bien sincèrement, tout simplement et sans chichis, et avec mes meilleures pensées. Cela va sans dire.

 

Hier soir, je n'ai pas regardé les voeux du président (votez pour moi en 2012), un résumé réalisé par des journalistes politiques très compétents m'a amplement suffi. Je suis effondré...

Alors je vais faire un récapitulatif de la dernière soirée de la décennie...

 

Ca avait bien commencé, il y avait une tite bouteille au boulot et on a pu une tite coupette. Hélas, l'un de mes camarades n'avait pas rincé le verre comme il se devait et nous avons donc tous bu un peu de truc à bulles ayant un gout prononcé de liquide vaisselle. Et ce fut sans nul doute l'événement le plus festif de cette soirée...

 

Personne ne regrettera 2010 et je vais vous poster ci-après quelques photos parmi les dernières que j'ai faites en 2010. Pardonnez la piètre qualité, c'est au téléphone... mais ce sont des photos "à l'instinct"...

 

Mth.jpg 

Ca c'est dans la ville où je bosse, juste après que j'eusse acheté mon pain avant la soirée du réveillon. Admirez l'artistique de la chose, j'ai réussi à combiner l'allumage de la guirlande clignotante du sapin un peu piètre (mais qui a le mérite d'exister) avec le filtre "star"...

 

 

 

Pere-Noel-se-casse.jpg

Ca c'est pris depuis dedans la Rolls, il y a quelques jours, à travers le défunt pare-brise... Le bonhomme Noël se casse tristement dans le brouillard, au chômedu jusqu'à l'année prochaine...

Hé oui, en Espagne, ce sont les Rois Mages qui apportent les cadeaux le 6 janvier... Vous vous souvenez ? Je vous ai promis un article et vous l'aurez !

 

 

 

Calvaire.jpg

Bon, le petit Jésus aussi a été servi. Il a sorti sa poubelle et il a bien reçu son courrier. Oui, vous ne rêvez pas, la boite à lettres est fixée sur le socle du calvaire et la poubelle passe sa vie à côté... Décoratif, n'est ce pas ?

C'est bien moins poétique que les calvaires bretons que nous postent Miette ou Maaaame X, mais je n'ai pas pu résister à la prendre pour vous...

 

 

 

 

2012 Happy 

Et pour finir, parce que j'ai toujours un temps d'avance et que je n'attends plus rien du temps qui passe... LOL...

 

Hein ? Mais oui, mais oui, bonané !

 

@+ 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Le futur (proche) dans nos magasins...
    Le futur robotisé est sur le point de devenir une réalité. Après la voiture sans chauffeur, voici les magasins sans vendeurs et sans caissières, bref, sans personne d'autre dans les rayons que les clients. Même le réassort des produits sera automatique...
  • La Poste (suite) annonce la suppression du timbre rouge.
    Notre bon vieux timbre rouge "prioritaire" sera remplacé par une "e-lettre rouge" dès le 1er janvier 2023. Ce n'est peut-être pas si dramatique que çà, car le timbre rouge soi-disant distribué en 24 heures ouvrées (1 jour) se révèle dans les faits (du...
  • Pourquoi la poste condamne-t-elle de plus en plus de boites aux lettres ?
    Près de 300 boîtes aux lettres ont été récemment condamnées à Paris, mais de plus en plus de boîtes aux lettres de la poste, qu'elles soient à Paris, en banlieue ou en région, qu'elles soient implantées sur un pied ou adossées à un mur, ont été condamnées...
  • Les douches de plage bientôt au rayon des souvenirs ?
    Les Sables-d'Olonne, Palavas-les-Flots, Torreilles ou Argelès-sur-mer... ces communes ont abandonné leurs douches de plage, jugées déplorables sur le plan environnemental et bien trop dispendieuses en période de sécheresse. C'est une perte de confort...
  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...

Pages

Catégories