Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 00:00

Maison-forte.jpg

Un de mes amis est allé visiter la maison forte de Reignac à TURSAC (24). Elle abrite le musée de la torture (oui, oui, çà existe).

La maison forte de Reignac est un château étrange, extraordinaire et mystérieux.

 

Cette demeure dite "Château falaise" est classée monument historique et meublée d'époque. De nombreuses vous attendent tout au long de la visite mais je ne peux citer mes sources car les photos sont interdites dans la salle.

 

Interloqué par sa visite, il m'a fait promettre de consacrer un article à sa visite sur mon blog, c'était en 2010… Oui, vieux motard que jamais…

 

 

Aujourd'hui, je lui donne enfin satisfaction et vous fait partager cette étrange visite où vous constaterez que les temps anciens n'étaient pas toujours… le bon vieux temps !

 

 

 

ATTENTION, LE CONTENU DE CET ARTICLE EST SUSCEPTIBLE DE HEURTER LA SENSIBILITE DE CERTAINS. IL EST ENCORE TEMPS DE FAIRE DEMI-TOUR.

 

 

 

PHOTOS CLIQUABLES 

 

 

 

 

1 – Le berceau de Judas.

 

01-Berceau-de-Judas-copie-1.jpg

La victime est hissée sur la pointe de la pyramide et abaissée sur elle pour que le poids du corps pèse sur la pointe insérée dans l'anus, le vagin, sous les testicules ou la base de la colonne vertébrale. Il était de bon ton que le bourreau fasse tomber la victime sur la pointe à plusieurs reprises.

 

 

 

2 – Le brise-crane.

 

02-Brise-crane.jpg

Placé sur la tête, cette sorte de casque muni d'aiguillons, par force de serrement des vis, entament les os du crâne et détachent la calotte crânienne. Les poignées servent au bourreau à secouer la tête, une fois que les aiguillons ont entamé la peau ou l'os.

 

 

3 – La ceinture de chasteté.

 

03-Ceinture-de-chastete.jpg

Il se raconte, sans que l'on n'ait aucune documentation pour l'étayer, que cette ceinture servait à garantir la vertu de l'épouse du chevalier parti en croisade.

Or, c'est impossible car il est évident que les femmes ne pouvaient rester longtemps ainsi, risquant septicémie et infection du fait des blessures causées.

Il appert que la ceinture de chasteté était porté volontairement par les femmes, pour faire ainsi un rempart au viol, lors du passage de soldats qui n'étaient pas des parangons de romantisme.

Cet outil est donc un cas à part dans le cadre des instruments de torture.

 

 

4 – La chaise de l'inquisition.

 

04-Chaise-de-l-inquisition.jpg

L'effet des aiguillons est évident et n'a pas besoin d'être commenté. Toutefois, un bourreau raffiné pouvait augmenter le supplice par des coups sur les membres.

 

 

5 – Le chevalet.

 

05-Chevalet.jpg

La pauvre victime était contrainte de monter sur cet inconfortable et coupante monture alors qu'on lui attachait des poids de plus en plus lourds aux pieds. Après quelques jours, la victime décédait dans d'atroces souffrances, après un début de gangrène aux fesses, au scrotum et au rectum. Il s'agissait d'une punition réservée aux militaires ayant fauté gravement.

 

 

6 – La cigogne à estropier.

 

06-Cigogne-a-estropier.jpg

Si elle ne semble a priori n'être qu'une méthode particulière d'enchaînement, cette "cigogne" provoquait de fortes crampes dans les muscles abdominaux et rectaux, puis pectoraux et cervicaux.

 

 

7 – Cilices pieux auto-mortifiants.

 

07-Cilice-pieux.jpg

Munis d'aiguillons internes, ils étaient destinés aux religieux souhaitant s'auto-mortifier (Ils en tenaient quand même une sacrée couche). Puis, ces mêmes instruments ont servi dans le cadre de torture, notamment sous l'inquisition.

 

 

8 – Corset de geôlier ou veste de l'ours.

 

08-Corset-de-geolier.jpg

Ce vêtement était censé protéger le geôlier face à un prisonnier particulièrement dangereux. En fait, le simple fait de la porter devait suffire à calmer les plus belliqueux.

 

 

9 – L'écorchement.

 

09-Ecorchement.jpg

Pratiqué autant comme torture capitale qu'inquisitrice, l'écorchement était assuré par le bourreau sur sa victime immobilisée sur cet ustensile. Il suffisait de pratiquer une longue coupure jusqu'aux tissus musculaires sous-jacents. Il suffisait alors de couper les tissus connectifs entre l'endoderme et le faisceau musculaire pour que la victime soit écorchée vive.

 

 

10 – L'empalement.

 

10-Empalement.jpg

Le supplice du pal est un grand classique. Comme si cela ne suffisait pas, on exposait même les malheureux pour servir d'exemple. Le principe est simpliste. Le bourreau empalait l'anus de la victime et sous le poids du corps, le pal finissait par ressortir sur le haut. La victime ne pouvait qu'attendre la mort dans une atroce agonie. Raffinement suprême, parfois le bourreau donnait une certaine inclinaison ou arrondissait le bout du pal afin qu'il ne lèse aucun organe vital mais se fraye tranquillement un passage, afin de faire durer le supplice plus longtemps (parfois des jours entiers)…  

 

 

11 – La garrotte.

 

11-Garrotte.jpg

Il s'agit ici d'une version catalane, qui outre l'étranglement des modèles Espagnols, provoque l'écrasement des vertèbres cervicales avec un aiguillon en fer. Pendant ce temps là, le cou de la victime est poussé vers l'avant et la trachée est écrasée. L'aiguillon n'était en fait là que pour le "divertissement" du bourreau qui pouvait ainsi augmenter la douleur à loisir. La garrotte simple aurait été utilisée en Espagne, jusque à la mort du dictateur Franco en 1975.

 

 

 

12 et 13 – La hache d'amputation et celle de décapitation.

 

12-Hache-pour-amputation.jpg     13-Hache-de-decapitation.jpg

Elle servait autant à la décapitation qu'à l'amputation des mains et des pieds. Une variante plus "soft" consistait au martèlement du membre sur une enclume, le réduisant en bouillie.

 

 

14 – La jambe de fer.

 

14-Jambe-de-fer.jpg

Invention Toscane, on remarque qu'elle enserrait une seule jambe du prisonnier qui pouvait quand même marcher, mais boiteux et crucifié, tout prêt à être soumis à la torture.

 

 

15 – Les Morailles ou bâillon de fer.

 

15-Morailles.jpg 

Cet instrument n'avait pas d'autre but que de faire taire la victime qui persistait à brailler sous la torture. C'était très pratique pour que les inquisiteurs puissent converser entre eux pendant le supplice. Détail rigolo : le bourreau pouvait si bon lui semblait, boucher le trou destiné à laisser passer l'air, juste pour corser un peu l'interrogatoire. On utilisait aussi les morailles lors des exécutions publics et bûchers ou les hurlements du condamné auraient été du plus mauvais effet pour qui souhaitait écouter la musique sacrée diffusée au même moment. On avait le sens du spectacle, à l'époque.

 

 

16 – Les cuillères.

 

16-Petite-cuillere.jpg

Extrême raffinement permettant de faire tomber de la poix bouillante dans les oreilles, les narines ou n'importe quel orifice de tout bon supplicié.

 

 

17 – Les piloris en tonneaux.

 

17-Pilori-dans-le-tonneau.jpg

Réservé aux ivrognes, il existait deux modèles, celui-ci dit "ouvert" permettant au supplicié de marcher en portant ce poids douloureux, au travers d'une foule hostile ou d'être exposé à la vindicte populaire. Le modèle fermé quant à lui était rempli d'excréments et d'eau putride. Charmant !

 

 

18 – Pinces à mordre les seins.

 

18-Pince-pour-les-seins.jpg

Ces ustensiles étaient destinés aux femmes adultères, ou ayant commis le blasphème, la "magie blanche érotique" (ne me demandez pas, je ne sais pas ce que c'est) ou l'avortement. Variante intéressante, les piques pouvaient être utilisées telles quelles ou chauffées au rouge, ce qui ajoutait nettement plus de piquant à la chose.

 

 

19 – Les pinces brûlantes.

 

19-Pinces-brulantes.jpg 

Point n'est besoin de grande description. Il est suffisant de savoir qu'on les utilisait pour arracher et carboniser les doigts, les orteils, les mamelons, le nez et le pénis.

 

 

20 – Le presse-tête.

 

20-Presse-tete.jpg

Le fonctionnement et la finalité sont évidents. Il serait encore utilisé aujourd'hui dans certaines contrées barbares en raison de son avantage non négligeable : le modèle rembourré ne laisse aucune trace extérieure sur le corps du supplicié.

 

 

 

21 – Siège de la putréfaction.

 

21-Siege-de-la-putrefaction.jpg

On attachait le pauvre supplicié sur cette horrible chaise, jusqu'à ce que mort s'ensuive et on le laissait ainsi exposé jusqu'à putréfaction de son corps. Détail horrible : on n'enlevait pas toujours le corps du supplicié précédent.

 

 

22 – La vierge de fer.

 

22-Vierge-de-fer-01.jpg 

Autre grand classique que ce sarcophage portant des pointes à l'intérieur que l'on refermait sur le supplicié. On pouvait d'ailleurs les déplacer pour varier ainsi les mutilations et rendre les blessures plus ou moins mortelles.

 

 

Voilà, le voyage au bout de l'horreur est terminé et c'est tant mieux. En ce qui me concerne, çà me suffit. Toutefois, ceci n'est qu'une petite partie de la "maison forte" qui semble être un joyau du Périgord que je vous invite à visiter. Pour la salle des tortures, vous verrez vous même...

 

Je vous reparlerai une autre fois des autres merveilles de Dordogne, comme les habitations troglodytes et de la descente de la rivière en gabarre, c'est autrement plus agréable.

 

J'ai toutefois fait cette note sur le musée de la torture de Reignac, une promesse étant une promesse.

 

 

@ +

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 23:00

Andre-Bonnet.jpg

 

 

A chaque fois que j'entends parler de quelqu'un qui a laissé son nom à une rue, une salle des fêtes, un square ou un ouvrage, j'essaie d'enrichir ma culture générale en me renseignant sur cette personne. C'est ce que j'ai essayé de faire en découvrant une avenue André BONNET à MONTECH (82700), petite ville plus connue pour son canal et sa pente d'eau.

 

 

Hélas, toutes mes recherches sur Internet se sont avérées vaines. Il m'est venu une idée, avant d'aller aux archives départementales pour une quête dont le succès n'était pas garanti. Et pourtant, on n'avait pas donné à une avenue le nom de quelqu'un qui ne s'était pas illustré, que diable…

 

 

J'ai fait la connaissance d'un Montechois octogénaire et je me suis adressé à lui. Ce monsieur connaissait la réponse et m'a fort obligeamment renseigné d'une note de son écriture encore très sure.

 

 

 

André BONNET est né dans la caserne de gendarmerie de MONTECH, le 10 janvier 1915. Son frère, le colonel Gabriel BONNET fut professeur à l'école de guerre.

 

 

André BONNET était un militaire, international de rugby et héros de la résistance. Voici son hommage.

 

 

 

Le 30 novembre 1942, après 13 mois d'une douloureuse détention à la prison de FRESNES, le lieutenant André BONNET tombait au mont Valérien, près de PARIS, sous les balles d'un peloton d'exécution allemand.

 

 

Le jeune André a fait ses premières armes de ballon ovale à l'école de MONTECH (82), puis, âgé de 15 ans, il devient champion de France "juniors" avec le S.A. BORDEAUX en 1930.

 

 

 

De 1933 à 1935, en service à l'école d'aviation d'AVORD (18), il joue à VIERZON (18) et BOURGES (18) où il se marie. Ses exploits sur le terrain arrachent les bravos des supporters.

 

 

 

Découvert par l'international BONNAMY, il devient l'un des meilleurs ¾ centre français du moment, sous les couleurs du CELTIC PARIS et soulevait l'enthousiasme des foules du stade Jean BOUIN. Il sera champion de France international, 4 fois sélectionné.

 

 

 

La presse sportive de l'époque, le journal "L'auto" et le grand critique sportif, Marcel de la BORDERIE, lui réserveront nombre d'articles particulièrement élogieux avec des titres évocateurs.

 

 

 

Mais la guerre survint et André BONNET, dès la fin 1940 entre au réseau "Alliance" comme lieutenant des Forces Françaises Combattantes, se dépensant sans compter au service de la résistance et de son pays.

 

 

 

Le 3 novembre 1941, à 05h00 du matin, il est arrêté par la Gestapo au moment où il transporte un message à l'Etat-Major des forces françaises libres à LONDRES.

 

 

 

Condamné à mort, il sera fusillé avec 10 autres héros de la Résistance au Mont-Valérien le 30 novembre 1942, jour du débarquement des américains en Afrique du nord.

 

 

 

C'est en chantant et en faisant chanter ses camarades d'infortune qu'il subira le sacrifice suprême. Auparavant, dans une lettre à sa famille, il écrivait : "Je ne puis vous dire mon bonheur d'avoir été choisi pour une telle mort". Je suis heureux d'avoir souffert pour ma patrie. Courage et confiance jusqu'au bout !"

 

 

 

Quelle leçon ! André BONNET est mort en héros. Malgré les tortures morales et physiques subies à FRESNES, il n'a jamais trahi ses amis. Jusqu'au bout, il eut une attitude d'une dignité extrême. Titulaire de la croix de guerre avec palmes et de la médaille de la résistance, André BONNET reçut à titre posthume la légion d'honneur.

 

 

 

Voilà, je trouve dommage que personne n'avait jamais encore consacré d'article à ce grand homme dont l'exemple, le courage et la dignité sont une leçon pour nous tous.

 

 

 

Si à mon modeste niveau, une fois cet article référencé sur les moteurs de recherche d'ici quelques jours, une seule personne désirant se renseigner sur André BONNET pourra en apprendre un peu plus grâce à ces quelques lignes, j'aurai atteint mon but.

 

 

 

Repose en paix, André BONNET, homme exemplaire et héros dont la conduite est un exemple pour nous tous, mais plus important, que ton nom perdure et que l'on se souvienne de toi à jamais !

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 23:00

Yamina.jpg

Sans être celle qui fait le plus parler d'elle, la ministre Yamina Benguigui n'en profite pas moins des avantages de la République. Réalisatrice de renom, la ministre déléguée à la Francophonie a gardé de son "ancienne vie" quelques goûts de luxe, comme ce déplacement Paris - Kinshasa, évalué à 140 000 euros en utilisant un Falcon 900 plutôt qu'un vol de ligne.

Un célèbre journal satirique dont le titre comporte le nom d'un palmipède, raconte que Yamina Benguigui aurait exigé un Falcon 900 de la République, allant ainsi à l'encontre des consignes données par le Premier ministre et le chef de l'Etat. Mais elle est passée outre.

La ministre a donc décollé mardi 9 octobre, pour se rendre au sommet de la Francophonie, au Congo, où elle sera rejointe samedi par le président.

 

 

 

En fait, il se murmure que Yamina Benguigui a demandé à bénéficier de ce Falcon 900 pour se rendre dans l'Est de la République démocratique du Congo, à 2 500 km de Kinshasa, après le sommet de la Francophonie, pour, selon ses propres termes, "mettre un coup de projecteur sur ce conflit sans visage, oublié"

 

 

 

Yamina Benguigui est abonnée aux dérapages depuis son entrée en fonction, à contre-sens de tous les messages que le président fait passer sur le train de vie de l'Etat. En août dernier, déjà en déplacement à Kinshasa, la ministre déléguée avait "exigé" qu'un coiffeur soit "mis à sa disposition" par l'ambassade de France, pendant les quatre jours de la visite.

 

 

Le 18 mai dernier, (elle était alors ministre déléguée aux Français de l'étranger), Yamina Benguigui était apparue à la terrasse d'un palace de la Croisette, le Martinez, en plei festivalde Cannes. Cet impair avait brouillé les premiers jours de la "présidence normale", et fortement froissé Jean-Marc Ayrault.

 

 

Allez braves gens, faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais...

 

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 11:34

Fresas.jpg

 

Des fraises de Chine sont soupçonnées d'avoir déclenché l'épidémie de gastro-entérite qui a frappé quelque 10.000 écoliers allemands. Les enfants ont eu une intoxication alimentaire après un repas pris à la cantine scolaire.

  

Un porte-parole du ministère de la santé allemand, en charge de l'alimentation et de la protection des consommateurs a indiqué qu'un faisceau d'indices porte à croire que des fraises surgelées ont été le déclencheur de l'épidémie de gastro-entérite.

 

Plus de 8.000 enfants ont été intoxiqués à Berlin, mais aussi dans trois régions de l'ex-RDA, fin septembre 2012, par des repas livrés à des cantines scolaires et des crèches par un fournisseur commun.

 

Plusieurs pistes mènent à un fournisseur de Saxe qui avait livré des fraises surgelées en provenance de Chine. Les deux autres fournisseurs ont également fait part de cas d'intoxication alimentaire chez certains de leurs clients. Un rappel des marchandises incriminées a été lancé dans toute l'Allemagne.

 

Inadmissible ! A l'heure ou les producteurs de fruits européens souffrent des importations internes à l'Europe et où les producteurs nationaux peinent à vendre leur production à prix suffisant pour payer leur travail, des traiteurs soucieux du seul prix de revient importent des fruits chinois et intoxiquent les enfants !

 

C'est en allemagne, mais je suis certain que la pratique existe également en France. Inadmissible !

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 23:00

 Blason-Montauban.png

 

 

Et bien voilà, je voulais vous faire un petit reportage sur une vieille rue commerçante de ma ville qui ne compte plus aucun commerce, c'est raté, mon téléphone a buggué et toutes les photos sont un gros carré gris ! 

 

Le dernier commerce, une boutique de "farces et attrapes" n'a pas résisté à la crise et a baissé le rideau. Hormis le papi marchand de cycles dont le magasin fait angle avec une autre rue, cette artère ne compte plus aucun commerce ! Et encore, ce papi vient ouvrir son magasin pour ne pas s'ennuyer car il a largement dépassé l'âge de la retraite. Il m'a fait savoir qu'il avait encore des pneus de solex. Même si c'est plus cher que sur le net ou les bourses moto, j'irais sûrement lui en acheter un jeu… histoire de le faire travailler. Bon finalement, ces photos ratées sont peut-être un mal pour un bien car rien n'est plus déprimant que des alignements de magasins fermées, aux stores déchirés, au rideau de fer baissé et aux vitrines disparaissant sous l'affichage sauvage...

 

 

Le centre ville se meurt, et pourtant notre première magistrate raconte à l'envi qu'il se dynamise. Je ne comprends pas. J'ai vu en quelques années des dizaines de boutiques fermer et si çà continue, il n'y aura plus que des bureaux (agences bancaires et immobilières), des bistrots, des chaînes de boulangerie industrielle et… des kébabs)…

 

 

Pourtant si la maire le dit… mais si, vous savez bien… la dame qui a comparé les homos à des animaux lors d'une commission sur mariage gay, qui a fait construire un deuxième golf dans notre ville (en plein sud-ouest caniculaire, je vous assure que ce sont des millions de litres d'eau qui y passent pour que le "green" soit "vert"), qui s'est augmentée son salaire car elle avait perdu son mandat de député aux dernières élections (et il fallait bien qu'elle se compense). Même si c'est légal, c'est un peu dérangeant en ces temps difficiles.

 

La dette serait, selon l'opposition de 1678 euros par habitant, soit un total d'environ 100 millions d'euros. C'est pas mal non ?

 

 

 

Allez, un petit "j'aime - j'aime pas" sur MONTAUBAN, sans qu'il soit aucunement quesdtion de politique...

 

 

 

Ce que j'aime : Les vieux bâtiments en briques roses, la proximité de la campagne, le climat (le même que TOULOUSE mais sans le vent), la rocade jamais saturée, les bords du Tarn, les bâtiments d'époque bien conservés, le merveilleux marché des producteurs du samedi matin, la proximité de TOULOUSE; la douceur de vivre.

 

 

Ce que je n'aime pas : L'impossibilité de se garer gratuitement au centre ville et aux alentours car tout est devenu privé à MONTAUBAN parkings compris, le nombre croissant d'incivilités. Ce n'est pas Chicago, loin de là, mais il vaut mieux éviter certains endroits, passé une certaine heure, ne serait-ce que pour laisser sa voiture le temps d'un restau, le conseil régional qui s'est approprié les bâtiments anciens pour en faire des services administratifs, les zones commerciales nord et sud qui sont fort laides, la vitesse moyenne des automobilistes (20 à 30 km/h au lieu de 50), le club de rugby qui était en Top 14 et qui a été rétrogradé de deux divisions pour des histoires de gros sous, le pont vieux aux heures d'affluence...

 

 

Un petit deux roues est obligatoire pour qui veut profiter du centre ville sans se ruiner en stationnement ou en fourrière. Les animations intéressantes sont payantes et paralysent la circulation dans la ville.

 

 

Je n'aime pas non plus la multiplicité des grandes surfaces (7 hypermarchés plus les discounters pour 58.000 habitants), le peu de restaus "sympas et pas cher" ("coup de fusil" le soir et les week-ends), les travaux pharaoniques comme le parking privé de la place Prax-Paris (avec étude géologique oubliée, donc un étage de moins pour cause de "surprises"), pour le gigantesque complexe naytique, attendons de voir, le second golf 18 trous voulu par la municipalité, le lipdub : lamentable clip vidéo de la mairie qui nous a fait passer pour des débiles dans toute la France (repris sur NRJ et de nombreuses radios), la municipalité et le conseil général qui tirent chacun dans le sens opposé par des actes et des "petites phrases", le bassin d'emploi réduit hormis la filière agricole saisonnière, l'endettement sans cesse croissant de la ville, le plan de circulation bien difficile à comprendre, le centre ville mourant au profit des zones commerciales, la saleté des rues, voir toujours les mêmes têtes dans les mêmes endroits où sortir (tout le monde se connaît dans ce gros village, malgré l'apparente forte densité), la location de vélos citadins bien compliquée à mettre en oeuvre, avec des vélos plutot lourds dans une villes à plusieurs niveaux, etc.

 

Quel dommage, car la ville a un potentiel énoooorme, mais on a l'impression que tout est fait pour faire fuir les touristes dès qu'ils ont vu la place nationale et le musée Ingres.

 

 

Allez, ne boudons pas notre plaisir, il a fait 26°à l'ombre et plus de 40°au soleil aujourd'hui et je vous envoie cette photo prise avec mon téléphone sur un parking de supermarché…

 

 

021020121319.jpg

 

Un olivier sous le soleil en octobre…

 

Je souffle un peu de soleil à nos aminautes du dessus de la Loire voire plus haut.

 

@ + 

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 23:00

Diada-2012.jpg

La Catalogne n'est pas une région ethniquement homogène. 50 % des Catalans (à l’instar de votre serviteur) ne sont pas des « pures laines » et 30 à 40% s’expriment indifféremment dans les deux langues (Espagnol Castillan et langue Catalane).

En Catalogne, le concept Espagnol de «pure laine» (de souche) est inconnu et inapplicable. La cohésion sociale est plus importante que l'homogénéité ethnique : Est catalan qui veut l'être. Le projet catalan est civique, et non pas ethnique.

 

Il semble que des préjugés existent toutefois au sein de la péninsule concernant les langues ibériques et se sont même transmis à l'extérieur de l'Espagne.

 

Beaucoup d’étrangers qui visitent la Catalogne ont une perception dévalorisante de la langue catalane (9 millions de locuteurs quand même). En règle général, sauf exceptions, les visiteurs étrangers ignorent tout de la langue catalane, jusqu’à son existence.

 

Pour la plupart d’entre eux, le catalan est même considéré comme un dialecte, voire une déformation de l'espagnol ! Ils ignorent que le catalan et le castillan sont les deux langues officielles de la Catalogne, ne distinguent pas les deux langues. Le Catalan est pourtant omniprésent dans le nom des rues, les panneaux, les affiches ou la publicité, etc.

 

Les visiteurs ne perçoivent souvent même pas qu’ils lisent des inscriptions en catalan. Pire, certains vont jusqu’à croire que c'est du «mauvais espagnol» ou de l'«espagnol local».

 

Lorsque quelqu'un révèle aux visiteurs étrangers que le catalan est une «langue» à part entière, tout comme l'espagnol ou le français, c'est la surprise la plus totale: ils n'en n'ont jamais entendu parler…

 

Il semble que la Generalitat de Catalunya (qui possède son propre parlement, son propre Président, monsieur Artur MAS, et ses propres lois) ait encore un énorme travail à faire auprès des agences de voyage, surtout depuis que Barcelone et la Costa Brava soient devenues très (trop ?) «tendance».

 

Il faut reconnaître que la Catalanité, çà se mérite, et que dans certaines enseignes de supermarchés, les articles, les étiquettes, les promotions, tout est écrit en Catalan, langue parlée également par les caissières. Cela devient rare mais il arrive encore que parfois un commerçant Catalan fasse mine de ne pas comprendre si on s’adresse à lui en Espagnol.

 

Un bon plan restaurant : ceux où les menus extérieurs sont affichés exclusivement en Catalan, ce qui arrive aussi dans certaines cafétérias. Incompréhensible pour le touriste lambda, le Catalan exclusif écarte les touristes teutons (tant mieux) ou mêmes certains français qui exigent qu’on parle dans leur langue. Si, si, cela existe, certains beaufs veulent bien voyager mais il faut que ce soit comme à la maison.

 

Il m’est souvent arrivé d’aider des compatriotes égarés, étonnés que je parle et comprenne « ce drôle de patois » comme ils disent. En règle générale, j’aide les familles perdues au restau ou dans la rue, ou encore quand le papa dispute le fils ou la fille de la famille qui ne comprend rien alors qu’il ou elle « fait Espagnol au collège.

 

Mais tout de même… dire que c’est un drôle de patois… Pfff… 9 millions de personnes le parlent en Espagne, aux Baléares, dans une région de Sardaigne et une autre d’Italie et c’est quand même la langue officielle de la principauté d’Andorre ! Ca vous la coupe, non ?

 

@+

 

Mereixem respecte : som una nacio !

Visca la llengua Catalana, i una Catalunya lliure i Republicana, nou estat de Europa. 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 23:00

 

You-re-fired.jpg

 

Dans cette époque formidable où le chiffre officiel de 3.000.000 de chômeurs vient d'être dépassé, se faire virer peut faire basculer toute une vie. C'est déjà une épreuve terrible en soi, mais si le licenciement est annoncé de manière non conventionnelle, c'est encore pire.

 

 

En 2012, à l'heure du tout numérique, il semble qu'on ne soit pas toujours capable de dire les choses en face. Voici les 7 pires façons de se faire virer.

 

 

1. Apprendre la nouvelle par un journaliste.

 

Le milliardaire Donald TRUMP, propriétaire de l'organisation "Miss Univers", n'a même pas eu l'élégance d'informer miss Californie 2009, Carrie PREJEAN, de son licenciement. C'est un reporter qui le lui a appris par téléphone en lui demandant ses impressions sur la perte de sa couronne et de l'humiliation qu'elle ressentait. Comme quoi on peut être milliardaire et d'une goujaterie sans nom.

 

 

2. Virés par e-mail.

 

Hélas, cela se pratique de plus en plus et de longue date au sein des grandes sociétés et ce n’est déjà pas très délicat. Le gouvernement britannique a innové vis-à-vis de militaires qui s'étaient battus pour le pays et l'Union Jack pendant plus de 20 ans. 38 soldats anglais (dont un toujours au front en Afghanistan) ont été informés de leur licenciement via e-mail qui les encourageait à "commencer à planifier leur reconversion". Suite au tollé provoqué, le gouvernement a parlé de maladresse administrative. De quoi en perdre son légendaire flegme Britannique…

 

 

3. Virée par fax.

 

Le fax (abréviation de fac-similé), star des années 90, n'est déjà plus présent dans la mémoire collective, mais dans celle de Sarah SILVERMAN, oui ! Rédactrice de sketches pour le "Saturday Night Live" (émission hebdomadaire de divertissement américaine depuis 1975), ses articles ne passaient plus à l'antenne.

Elle se souviendra de ce jour de 1994 où la direction de NBC lui a envoyée un simple fax : "You're fired" (Tu es virée). Pas très cool, le procédé d'un émission soi-disant cool, basée sur un concept d'nvités "cools", de sketches et de musique.

 

 

4. Virée et remplacée immédiatement.

 

Toujours aux States (décidément), une jeune femme enceinte du Connecticut, avait du mal à arriver à l'heure à son travail de caissière de supermarché. Après une difficile journée, elle s'apprêtait à rentrer chez elle, lorsque sa responsable lui a lancé négligemment un "Au fait, c’est votre dernier jour et j’ai besoin de récupérer votre uniforme de travail, sinon il vous sera facturé 30 dollars". Ne voulant pas rentrer chez elle à poil, elle est allé chercher, furieuse, des vêtements "civils" dans sa voiture pour se changer sur place et balancer sa tenue à la tête de son ex-patronne. Celle-ci est restée introuvable. Elle faisait visiter le magasin à sa remplaçante.

 

 

5. Viré par Twitter.

 

Chris COLFER, joue le rôle d'un choriste gay dans la série "GLEE". Je ne connais pas, mais bon, passons. Il a appris sur TWITTER que la saison suivante était sa dernière, son personnage étant supprimé, alors que l'acteur n'avait aucune intention d'arrêter si tôt. Pour s'excuser, le producteur a simplement déclaré que le personnage allait être diplômé du collège et que des petits "spins-off" passeraient de temps à autre pour suivre son évolution. Le projet a été abandonné et le rôle carrément supprimé. Cela n'excuse rien et n'enlève rien à la lâcheté du procédé.

 

 

6. Virée par Facebook.

 

Après Twitter, normal, vient Facebook. Le patron de Chelsea,une jeune fille anglaise de 16 ans, a été virée du salon de thé "Cookies café" où elle travaillait le samedi après-midi. Elle avait égaré une addition de 10 livres (un peu plus de 13 euros). Elle a découvert le pot aux roses en ouvrant son compte Facebook. Son patron la licenciait par un message truffé de fautes d'orthographe et de langage SMS. Il a de plus, eu l'outrecuidance de terminer par… "Bisous". 

 

 

7. Virés par SMS.

 

 

Karen, une serveuse écossaise officiait dans un pub. Ayant travaillé 11 heures d'affilée la veille, elle ne s'est pas réveillée pour prendre son service et a reçu ce simple texto de son patron : "bye bye". Elle a attaqué en justice, où le licenciement a été jugé non conforme et injuste et a touché une indemnité raisonnable.

Qu'en sera-t-il des 83 travailleurs Belges virés tout récemment de chez SLEURS (entreprise métallurgique Belge) par le même moyen ? Tout le personnel a reçu un SMS leur apprenant que l’entreprise avait déposé le bilan. Tous savaient que la boite allait mal, mais ce lundi, dernière journée de travail, rien n'avait filtré alors que la direction effectuait les formalités de fermeture depuis le matin, auprès du tribunal de commerce. A la débauche, vers 18h00, les ouvriers ont reçu ce message : "A notre grand regret, nous devons vous informer de cette manière que SLEURS Industries a déposé ses comptes et demandé la faillite. Jusqu'à plus amples informations du curateur, vous ne devez plus venir travailler. Vous recevrez bientôt un appel téléphonique pour confirmer la réception de ce message. Salutations".

Excuse invoquée : il fallait avertir nos employés avant que ce soit la presse qui ne le fasse. Les ouvriers ont été choqués de ce procédé qui eût pu être évité si la direction avait eu un minimum de correction et prévenu le personnel de manière conventionnelle.

 

 

 

Je suppose qu'il s'agit là d'une lâcheté extrême destinée à éviter des conflits mais faire preuve de couardise dans un licenciement, c'est moche !

 

 

Voilà… C'était le coup de gueule du jour.

 

 

@+

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 23:00

 

Qu'est ce qu'un "fail" ? Cet anglicisme vient du verbe anglais "to fail" qui signifie faillir, échouer. Ce mot s'applique donc, par un néologisme moderne à une situation d'échec, de défaillance, de panne, de "grand moment de solitude" ou de situation peu enviable dans un contexte plus général. Toutes les photos sont cliquables pour être visionnées en taille normale.

 

 

 

001---Drapeau-AFS.JPG

 

1 - Après rectification, le drapeau d'Afrique du Sud flotte désormais à l'endroit. Ooops, quelqu'un avait mis le rouge en bas, alors que c'est le contraire… Cela se passe au château de Val Duchesse à BRUXELLES, où se tenait le sommet UE - Afrique du Sud. Lors ce genre d'événement, il eut été bon de faire un minimum de vérifications.

 

 

 

 

002---Bill-Gates.JPG

 

2 -  Mais non, Bill Gates n'est pas retombé en enfance ! C'est une facétie de Chris BUCK, le photographe new-yorkais, qui publie des photographies de sosies dans des postures inhabituelles. Avouez que la ressemblance est bluffante !

 

 

 

 

003---Baracula.JPG

 

3 – "Heroes Action Toys", une société de jouets américaine qui nous avait habitué à mieux. Voici sa dernière création : une figurine nommée "Baracula". Elle représente le président américain, Barack Obama, transformé en vampire. Comme mauvais goût et méchanceté gratuite, on peut difficilement faire pire !

 

 

 

004---Hollande-UK.JPG

 

4 – Première visite de notre président au Royaume-Uni. Quelle prestance ! (Je parle des gardes royaux, bien sur), parce que question taille ainsi que veste mal fagotée et mal boutonnée, c'est pas mal.

 

 

 

 

005---Raton-laveur.JPG

 

5 – Michigan (USA). Grand moment de solitude pour ce raton-laveur qui s'est coincé la tête dans une grille d'égout. Je vous rassure, l'animal a été sauvé après que des ouvriers aient déployés de gros efforts pendant pas mal de temps.

 

 

 

 

 

 

006---Camion-trou.JPG 

 

6 – Route de Gui Lin, dans le Guang Xi, en Chine. A cause du sous-sol miné par les inondations, cette camionnette est tombée dans un trou sans, heureusement occasionner des blessures corporelles à qui que ce soit. Fâcheuse posture.

 

 

 

 

 

 

007---Grand-Blanc.JPG 

 

7 – Ganbaai, Afrique du Sud. Nous ne sommes qu'à 8 kilomètres de la côte et un grand blanc s'attaque à un bateau. Le pêcheur n'a pas été blessé et en a été quitte pour une belle frayeur. Y a pas qu'à la Réunion… Saleté, va !

 

 

 

 

 

008---Chien-cochon.JPG

 

8 – Doggie Vogue, une boutique de mode canine (britannique, évidemment) présente sa collection printemps-été. Je suis consterné devant tant de connerie. Si vous aussi, vous voulez être encore un peu plus consternés, cliquez ICI 

 

 

 

 

 

 

009---Eboueurs-Italie.JPG

 

9 – Grève des éboueurs en Italie. Je me demande comment va faire le propriétaire de cette voiture pour réussir à la sortir, à moins qu'il ne soit éboueur lui-même, auquel cas il n'en a pas besoin pour aller bosser.

 

 

 

 

 

 

 

 

010---La-redoute.JPG

 

10 – Le meilleur (ou plutôt le pire) pour la fin : Est-ce une distraction, un piratage ou une mauvaise blague ? Un homme nu figure en arrière-plan d'une photo du catalogue de La Redoute (printemps-été spécial enfants). La société de vente s'est excusé, a fait disparaître l'indésirable sur son site et a dit que cela ne se reproduirait plus. C'est bien le minimum, non ? En attendant cette société de vente par correspondance est la risée du monde entier, le buzz s'étant répandu sur le web comme une trainée de poudre.

 

 

 

 

@ +

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 23:00

 

201209071797_w350.jpg

 

En Dordogne, un petit bout de chou de 4 ans a trouvé la matinée de jeudi bien longue. Elle a été carrément oubliée dans un bus scolaire pendant plusieurs heures. Le chauffeur n'avait pas vérifié son véhicule.

 

 

La petite Janelle faisait sa rentrée en deuxième année de maternelle et prenait pour la première fois le bus qui relie Saint-Marcory, où elle habite, à Capdrot Bourg, où se trouve la maternelle, à 6 km de là.

 

Le bus fermé à clef

 

Selon son père, à l'arrivée, il n'y avait aucun adulte pour la réceptionner, et le chauffeur n'a pas vérifié qu'elle était bien descendue. Il est ensuite rentré chez lui après avoir fermé le bus à clé.

 

Pourtant, la fillette n'était qu'à une rangée de sièges du chauffeur : Elle avait été placée sur un siège séparé seulement d'une rangée du chauffeur et portait la ceinture. L'école maternelle s'est aperçu du manque de la petite fille et a pensé que l'enfant devait se trouver dans le bus, d'autres enfants ayant indiqué qu'elle était bien montée à bord.

 

 

Le chauffeur injoignable

 

La directrice de l'école n'a pas pu joindre le chauffeur ni sur fixe, ni sur portable, tandis que Janelle, enfermée dans le bus, pleurait. Elle a raconté avoir pleuré mais a réussi à ouvrir son sac pour prendre son doudou, dit son père, qui n'a pas porté plainte. L'école a finalement pu joindre le conducteur et l'enfant a été ramenée vers midi.

 

 

Mobilisation des parents

 

Vendredi les parents qui faisaient appel à ce transport scolaire ont refusé de confier leurs enfants au même chauffeur et ont eu recours au covoiturage. La petitoune a fait des cauchemars et la directrice pense qu'il y aura sans doute un petit traumatisme...

 

 

 

Pauvre pitchou ! C'est un peu révotant, ce manque de conscience professionnelle...

 

 

 

Bizz... @+

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 23:00

Chambre311.jpg

 

 

 

 

C'est amusant, mais c'est totalement faux.

 

Les aspirateurs ne sont jamais utilisés dans les hôpitaux car ils renvoient poussière et bactéries dans l'atmosphère.

 

C'est la raison pour laquelle les femmes de service utilisent des lingettes humides pour les surfaces et des sortes de serpillières bien spécifiques (genre grosses lingettes imprégnées d'antiseptique) pour le sol.

 

 

 

Bref, mes aminautes, cette fable est une sacrée c…. bêtise.

 

 

 

En clair, c'est un superbe hoax comme on en trouve des milliers sur le net.

 

 

Il suffit souvent d'un minimum de bon sens et de curiosité pour débusquer ces rumeurs du net abracadabrantes, lancées dans un but que j'ignore.

 

 

Ouvrez l'oeil et le bon et surtout, avant de faire circuler un texte sur le Net, vérifiez toujours vos souces.

 

 

 

C'est facile, grâce à cet excellent site : ICI

 

 

 

Bizz...    @+

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...
  • Poutine ressort l’avion de l’apocalypse pour son défilé du 9 mai.
    L’appareil, qui peut résister à une explosion nucléaire, a été reperé en survol de Moscou. Dans l'attente, l’offensive russe en Ukraine s’enlise, et le repli des troupes dans le Donbass n’est pas aussi efficace que prévu, alors que le 9 mai approche....
  • 10 animaux vraiment uniques qui existent réellement...
    En cette période d'actualité (presque essentiellement tournée sur la politique politicienne, voici un article léger et souriant, avec 10 animaux vraiment uniques, dont il est difficile de croire qu’ils existent réellement. Et pourtant, ce sont des animaux...
  • Des bactéries toxiques dans nos assiettes !
    Pizzas Buitoni, chocolats Kinder, fromages Graindorge, ces intoxications alimentaires nous inquiètent. Des alertes sanitaires viennent d’être lancées en France, concernant des marques connues de tous. Les contrôles sont pourtant (théoriquement) drastiques,...
  • Présidentielles : les professions de foi à la poubelle, ça recommence...
    Nous venons d'apprendre que la poste devait être chargée de la distribution des professions de foi des candidats, car il fallait éviter le raté des dernières élections régionales et départementales. Pour la préparation de la propagande électorale des...

Pages

Catégories