Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2022 5 25 /02 /février /2022 08:00

Loin de l'actualité pesante et des bruits de bottes, je vais tenter aujourd'hui un sujet plus léger et plus souriant, car nous en avons bien besoin…

De nombreuses municipalités Catalanes (et pas que mon cher Sant Feliu) relancent les défilés costumés du carnaval, telles Solsona, Berga, Igualada et Cardona qui ont déjà annoncé les programmes, mais bien d'autres encore… Carnaval, c'est peut-être l'une des fêtes les plus drôles et les plus joyeuses de la saison, mais des doutes commencent à nous envahir : quel jour tombera le Carnaval 2022 ? Quelles villes et quels villages organisent des cavalcades de rue ? En ces temps de pandémie, il y a quelques municipalités qui ont décidé de ne pas célébrer le carnaval, mais elles seront peu nombreuses en 2022.

Les plus importants sont ceux de Solsona , de Sallent, de Manresa (avec le carnaval des enfants), d'Igualada, de Berga, d'Artés, de Cardona, de Sant Joan de Vilatorrada, de Sant Fruitós, de Sant Vicenç de Sant Feliu de Guixols, et de Súria. Bien sur, beaucoup d'autres municipalités organisent des "ruas" carnavalesques remarquables, et dans le reste de la généralité, les plus célèbres sont ceux de Sitges, de Vilanova i la Geltrú et de Torelló, mais la liste est loin d'être exhaustive.

Dans toutes les municipalités ou presque, les cavalcades (ruas) sont maintenues, pour remplir les rues de couleur et d'humour. Les autorités ont rappelé qu'il sera nécessaire de maintenir les mesures de protection individuelles et collectives sanitaires pour lutter contre la propagation du virus.

Le carnaval de Solsona a débuté le 18 février et poursuivra ses événements de rue tels que l'emblématique accrochage, suivi de pendaison de l'âne, jusque fin février. La municipalité de Solsona a décidé de faire découvrir aux enfants le thème des relations LGBT au travers d'une histoire d'amour entre deux personnages féminins. Même si je n'ai aucun a priori et ne suis aucunement homophobe, je me demande s'il ne fallait pas laisser leur innocence aux enfants. Ils ont bien le temps de s'occuper des sexualités alternatives qui, à mon sens, n'ont pas vraiment leur place, ni au sein des groupes enfantins, ni au sein du carnaval… mais bon…

Le carnaval des enfants de Manresa. Voila qui me réjouit davantage que le monde LGBT raconté aux enfants : après l'annulation de 2021 en raison de la pandémie, Manresa célébrera à nouveau le traditionnel carnaval des enfants, le dimanche 13 mars. Cette année sera la 44ème édition et sera, comme toujours, une fête destinée à un public familial. Le défilé, organisé par la Ville de Manresa et l'association "Imagina't" débutera à 11h15 sur la Plana de l'Om, avec un parcours sans chars, sauf pour le roi et la reine. Le défilé se terminera sur la place de la Font de les Oques, où le spectacle final aura lieu, sur les coups de 12h30, avec "Que Peti la Plaça !" de la compagnie "Lleida Xip Xap".

Berga fait son grand défilé. La fête de la débauche (!) remplira à nouveau les rues de Berga avec des costumes, des chars, de la musique et de la fête. Cette édition se tiendra du 24 février au 2 mars. Après l'édition confinée de l'année dernière, la capitale du Berguedà fera un défilé calqué sur celui de 2020, le dernier ayant eu lieu avant l'irruption du coronavirus. Berga vivra donc un Carnaval presque normal

Igualada se déguisera dès le 26 février et organisera à nouveau son défilé de fête, mais avec les mesures sanitaires, comme le masque et la distance interpersonnelle. Les cortèges quitteront la Plaça de la Masuca et, après le parcours, entreront dans la plaça de Cal Font, où se déroulera le reste du défilé, sans lecture, ni proclamation, ni cérémonie de remise de prix. Ce sera un défilé a minima adapté au covid, pour éviter les risques de contamination lors des attroupements.

Activités pour tout public au Carnaval de Cardona, le 27 février, avec l'association "Cardona Jove" et la mairie de Cardona, revient cette année sur le thème d'une proposition culturelle et festive variée, pour tous les publics.

Carnaval de Súria : défilé, animations pour enfants, dîner et danses. Súria célébrera à nouveau son carnaval, à partir du 26 février, après l'interruption due à la pandémie. Le programme comprend un défilé traditionnel, des animations pour enfants, suivies d'un dîner de gala et d'une soirée dansante. Le cortège empruntera le parcours habituel dans les rues du centre-ville, en partant du quartier de Sant Jaume. L'objectif tend à reprendre une célébration la plus proche possible du format traditionnel. Le programme prévu pour cette année est le suivant : un défilé et des animations pour les enfants, avec distribution de gâteaux et de chocolat. S'ensuivra le dîner de carnaval et une tombola au palais municipal des sports Josep Fàbrega i Tort, avec une fin de soirée et une soirée dansante avec un DJ.

Le carnaval de Castellbell est reporté en août. La mairie de Castellbell i el Vilar a décidé de reporter la célébration du carnaval à l'été. Le traditionnel défilé, qui devait avoir lieu le premier week-end de mars, sera donc déplacé en août et s'ajoutera aux animations du festival d'été.

Calaf propose un carnaval sur le thème du Guiri (*) avec une majorité d'animations de pré-pandémie. Le vendredi 4 mars, se tiendra une fête costumée sur le thème du Guiri (*), avec le tournoi des "Duro (*)". Le samedi, se tiendront le défilé des boutiques, le concours de chars et des troupes et la proclamation. Les "Correbars (*)" auront ensuite droit à la danse costumée avec des groupes musicaux.

Gironella célébrera le carnaval tardif du Berguedà, le dernier carnaval de la région, qui se tiendra du 4 au 6 mars. Cette année, le défilé du samedi après-midi est maintenu avec organisation du concours des groupes et du concours des quartiers.

(*) Guiri : surnom donné aux touristes sur la péninsule.

(*) Duro : Ancien sou valant 5 pesetas.

(*) Correbar : Equivalent ibérique des cariocas brésiliens.

Alors, puisque jusqu'ici, tout va bien...

Visca Carnaval, i visca el rei Carnestoltes !

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2021 2 28 /09 /septembre /2021 07:00

(et qui lance un bœuf est vachement costaud)… L'auteur du jet d’un œuf sur Macron a été hospitalisé en établissement psychiatrique. Normal, ce pauvre garçon (le lanceur) n'a même pas réussi à casser l'œuf. Il devait donc être anémique et avait besoin de vitamines… Placé en garde à vue immédiatement après les faits, le jeune homme a fait l’objet lundi, à la demande du parquet de Lyon, d’un examen psychiatrique qui a conclu à l’abolition de son discernement. Ben voyons, ça arrange tout le monde !

L’étudiant de 19 ans soupçonné d’avoir lancé lundi ce fameux œuf sur le président, dans les allées du salon international de la restauration (SIRHA) a été hospitalisé sous contrainte, dans un établissement psychiatrique situé à Lyon.

Lundi matin, alors qu’Emmanuel Macron déambulait au milieu de 3000 personnes, dans les allées du Sirha, au mépris de toutes les règles sanitaires, un œuf avait rebondi sur son épaule sans se casser. L’auteur du jet, qui se trouvait à faible distance, avait été rapidement interpellé et menotté. Le président, touché par l'œuf, a proposé au gueux : "S’il a un truc à me dire, qu’il vienne". Ben oui, mai il ne pouvait pas, il était l'hôte d'honneur du Poulaga Boxing Club local …

 

Sinon, voici quelques nouvelles du président Catalan, Carles Puigdemont. Il est de retour à Bruxelles, après sa brève arrestation en Italie. Installé en Belgique depuis 2017, pour échapper aux poursuites du royaume espagnol, l’ex-président avait été arrêté jeudi à l’aéroport d’Alghero, où il devait participer au festival catalan Adifolk. Poursuivi en Espagne pour son rôle dans l'organisation d'un referendum en Catalogne Sud en 2017 (oui, c'est tout ce qu'il a fait : donner la parole à son peuple qui le lui demandait à une écrasante majorité).

Carles Puigdemont s’est dit très content d’être de retour en Belgique et confiant face au nouveau rendez-vous judiciaire qui l’attend. L’ancien président retournera en Sardaigne, où il avait été arrêté jeudi soir, pour y assister lundi prochain à une audience sur son extradition, réclamée par Madrid. "J’ai été convoqué, j’irai", a-t-il déclaré, prêt à affronter cette convocation. Eurodéputé depuis 2019, Puigdemont avait annoncé samedi, devoir rentrer à Bruxelles, pour assister à une réunion de la commission du commerce extérieur du parlement européen.

La justice espagnole accuse le président Puigdemont de "sédition" (organisation d'un referendum très majoritairement demandé par le peuple Catalan) » et de "détournement de fonds publics" (l'organisation matérielle du dit referendum). On n'avait pas vu ça depuis la fin de la dictature franquiste, en 1975, à la mort du tyran. Et dire que jusqu'en 1978, parler Catalan en public était une infraction punissable…

Et oui, on a un président en exil qui ressemble à un playmobil, au moins par sa coupe de cheveux, mais on l'aime bien... et jusqu'ici, tout va bien… ou pas ?

//*//

Visca !

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2021 5 24 /09 /septembre /2021 07:00

L’ex président Catalan Carles Puigdemont va comparaître devant un juge en Italie. Aujourd'hui député européen, il a été arrêté jeudi soir, dès son arrivée en Sardaigne, à la descente de l'avion. En 2018, il avait déjà été arrêté quelques jours, en Allemagne, avant que la justice locale ne refuse son extradition.

Arrivé de Bruxelles où il est en exil depuis 2017, l’ancien président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, a été arrêté à l’aéroport d’Alghero, avant d’être transféré au pénitencier de Sassari, suite à l'accusation des autorités espagnoles d'occupation, pour sédition (organisation d’un référendum sur l'autodétermination) et détournement de fonds publics (organisation matérielle du scrutin).

Le président Puigdemont avait annoncé depuis plusieurs jours sa présence à Alghero, au 33ème festival de culture populaire Catalane "AdiFolk", qui devait accueillir des responsables Catalans de premier plan, comme la présidente du parlement Catalan, Laura Borràs, la ministre de la Généralité, Victoria Alsina, et rencontrer des responsables politiques locaux, pour célébrer l’amitié historique entre la Catalogne et la Sardaigne (Catalanophone).

La cour d’appel de Sassari devra décider de le remettre en liberté ou d’engager une procédure d’extradition vers l’Espagne, car, après s'être récemment rendu en France, Carles Puigdemont ne s'est pas encore vu notifier le motif précis de son arrestation, ce qui risque de relancer les tensions politiques en Espagne; l’emprisonnement du président Catalan intervenant une semaine après la reprise des négociations entre le gouvernement de Pedro Sanchez et les autorités Catalanes.

Le Parlement européen a voté en mars dernier la levée de l'immunité parlementaire du président Catalan (400 voix pour, 248 contre et 45 abstentions), ainsi que celles de Tomi Comin et Carla Ponsati, deux autres eurodéputés, et cette levée a été confirmée "provisoirement" fin juillet par le tribunal de l’UE. Dans son ordonnance, celui-ci a estimé qu’il était peu probable que les eurodéputés soient arrêtés dans un pays de l’UE et livrés à l'occupant de Madrid.

Est-ce cette ordonnance qui a rassuré et poussé Puigdemont à prendre le risque de se rendre en Sardaigne ? Ses avocats ont indiqué que le Tribunal s’était prononcé sur le fond de l’affaire de manière temporaire, et considéraient que la décision du parlement de Strasbourg était donc "suspendue" de fait, ce qui annonce une belle bataille juridique.

L'eurodéputé indépendantiste arrêté en Sardaigne jeudi soir, a passé la nuit derrière les barreaux et doit passer devant la justice italienne pour décider de l'extradition ou non vers les autorités espagnoles d'occupation. Celles-ci ont assuré dans un communiqué, que Carles Puigdemont devrait se soumettre à l'action de la justice, comme tout autre citoyen. Pourtant, cette levée d'immunité a fait l'objet d'un recours dont le jugement définitif sur le fond, qui doit être prononcé "à une date ultérieure". La décision du parlement est donc réputée "suspendue", ce qui induirait que le président Puigdemont bénéficierait toujours de son immunité, toutes les voies de recours n'ayant pas été épuisées.

Cette arrestation met en péril le dialogue entre Madrid et Barcelone, et en Catalogne, les réactions indignées n’ont pas tardé. L’actuel président du gouvernement catalan, le modéré Pere Aragones, a demandé la fin de la "persécution et de la répression judiciaires".

L’ex-président Quim Torra, a appelé les indépendantistes à être en "alerte maximale", et qualifié une éventuelle extradition de "catastrophique", tandis que l'Assemblea Nacional Catalana a convoqué une manifestation devant le consulat italien de Barcelone.

Le chef du gouvernement d'occupation, le socialiste Pedro Sanchez, a pour sa part gardé le silence toute la nuit sur les réseaux sociaux, où il est d’ordinaire très actif. Le secrétariat d’Etat à la communication s’est contenté d’un communiqué laconique, rappelant que la détention de Puigdemont obéit à une procédure judiciaire en cours qui s’applique à tout citoyen de l’Union européenne.

@ suivre rapidement.

Visca !

//*//

 

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2021 7 11 /07 /juillet /2021 08:00

Le président de la République doit prendre la parole lundi soir (encore ? ça va mal…). Ce sera une allocution télévisée au cours de laquelle il devrait évoquer la progression du variant Delta (il ne faut plus dire "Indien" pour ne pas stigmatiser…) sur le territoire national, mais aussi annoncer une éventuelle obligation vaccinale pour les soignants.

Rappelant que le variant Delta est bien plus contagieux que le Covid-19 'd'origine" et que le taux d'incidence augmente chaque jour en France, de façon exponentielle, Olivier Véran a déclaré que nous pourrions arriver à plus de 20.000 contaminations par jour d'ici août, si nous n'agissons pas.

Les 3000 cas actuels pourraient devenir 6000 cas dans une semaine, 12.000 cas dans 15 jours et monter au-dessus de 20.000 cas début août, si nous n'agissons pas, a déclaré le ministre de la Santé.

La Grande-Bretagne enregistre 30.000 cas par jour, et nous les suivons pas à pas, avec juste quatre semaines environ de décalage avec eux, concernant l'épidémie. Les hospitalisations ont arrêté de baisser, et on enregistre une hausse de l'activité de SOS Médecins. L'épidémie est en train de repartir.

La secrétaire générale de la CFDT (je ne savais pas qu'elle était médecin, ni que sa parole faisait autorité) appelle à tout faire pour accélérer la vaccination de tous les travailleurs. Elle réagissait ainsi à l'annonce de la création de centres de vaccination pour les fonctionnaires, saluant la "bonne nouvelle", et espérant aller "encore plus loin". Certains secteurs d'activité devraient être priorisés en fonction de l'exposition au risque et au public".

La vaccination obligatoire des soignants pourrait être décidée la semaine prochaine, alors que la moitié de cette profession n'est toujours pas vaccinée contre le Covid-19, ce qui est Quand même un comble. Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais ? Quand on est soignant, on devrait avoir la préoccupation de ne pas transmettre une maladie au patient dont on a la charge, mais bon, ce n'est pas le point de vue de tout le monde… Dommage, car les soignants se protégeraient ainsi eux-mêmes du virus, car ils sont quand même très exposés à des personnes éventuellement porteuses du virus.

La Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises Française DGSCGCF) rappelle qu'un vaccibus conduit par des pompiers est présent sur chaque départ d'étape du Tour de France afin que des personnes du public, ou de la commune, puissent recevoir une dose de vaccin. Il était bien sur présent aujourd'hui à Céret, en Catalogne Nord.

J'ai jeté un œil sur l'étape du jour, et j'ai pu constater une sacrée belle langue de bois. Le premier sinistre avait fait le déplacement jusqu'à Prades, la ville dont il est le maire. J'ai trouvé étonnant que le public devant les caméras ne soit constitué exclusivement que de personnes très âgées et/ou handicapées en fauteuil. Je suppose que l'exécutif n'a voulu prendre aucun risque.

Une brave mamie tenant à la main l'estimada estelada, notre valeureux drapeau, a vu son micro coupé d'autorité, ce qui n'est pas si grave, car le sieur Castex, élu de Catalogne Nord depuis 2008, et marié à une Cerdane de Valcebollère, ne comprend toujours pas le Catalan, malgré ce qu'il laisse entendre !

Statu quo général et micro muet sur les nombreux Catalans arborant la Senyera ou mieux encore l'Estelada, sur le bord des routes, y compris pour l'exemplaire géant filmé dans un champ depuis l'hélicoptère.

Nous avons eu droit à des images d'archives de 2018, remplaçant cette oeuvre admirable, ainsi que la traversée d'un village aux couleurs de soutien à nos cousins du coté Sud, et à des zooms appuyés sur de (rares) mais curieux drapeaux franquistes dans le public.

Je m'attendais à voir le tour traverser l'enclave de Llivia ou de passer par Puigcerdà, mais la grande boucle n'a passé à aucun moment la frontière espagnole, même si elle l'a longée pendant plusieurs kilomètres.

Ceci dit, j'ai été bien content de voir à la télévision des villages et lieux connus, même si les commentaires de certains journalistes parisiens m'ont bien fait rire… comme le pignon à cloches qui n'est autre qu'un "clocher-mur"… et le barrage de Vinça (phonétiquement Vine-Sa, qu'il a prononcé Vin-Ka), comme le (gros ?) mot Catalogne qui a été soigneusement évité, ou encore "Pau Casals", renommé avec insistance du castillan "Pablo", et relégué au rang de créateur d'un festival de musique classique.

C'est vrai qu'il a créé, en 1950, à Prades, un festival pour le bicentenaire de la mort de Bach, mais qui s'en soucie aujourd'hui ? En revanche, j'ai trouvé dommage que le journaliste fasse l'impasse sur son œuvre au service de la paix, ainsi que sur la Sardane, dont il est quand même le plus grand le plus grand compositeur. Le fil conducteur est la musique, mais on y ressent ce qu’est l’âme catalane.

Je ne saurai d'ailleurs pas traduire l'émotion que j'ai ressentie, lorsqu'à Sant Feliu, ma fille est allée tout naturellement se joindre aux danseurs pour participer à son premier "Aplec de la Sardana"... comme si elle avait fait ça toute sa vie.

Je préfère, parce que jusqu'ici, tout va bien, finir sur cette note sympathique, plutôt qu'avec cet horrible virus.

Visca !

//*//

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 15:00

Un noël Catalan ne serait pas noël sans un tió de nadal et ses bonbons... Voici le mien réalisé avec de la récupe forestière. Il me faudrait juste trouver une barretina à sa taille (avec une petite chaussette rouge ?) à la place de ce chapeau de père noël...


Originairement, le Tió de Nadal, était une simple bûche de Noël que les familles mettaient au feu. Son cadeau était la chaleur qu’il procurait.

La bûche est devenue petit à petit un véritable personnage, avec des jambes, un visage souriant et une barretina. Le Tió est recouvert d’un petit tissu afin qu’il n’attrape pas froid.


C’est à partir du 8 décembre que les enfants donnent à manger chaque soir au Tió en lui posant un biscuit sur une assiette. 
 

La nourriture ayant disparu le lendemain, les enfants pensent que le Tió a tout mangé. Le jour de Noël, les enfants armés d’un bâton frappent donc le Tió (pas trop fort) en chantant pour lui ordonner de "chier" les cadeaux.

VIDEO : https://www.youtube.com/embed/4vydY1ZgqFE

Caga tió,

Caga torró,
Avellanes i mató,
Si no cagues bé
Et daré un cop de bastó.
Caga tió!

Chie, bûche,

Chie torrons,
Noisettes et fromage,
Si tu ne chies pas bien,
Je vais te donner un coup de bâton.
Chie, bûche !

Après lui avoir donné de légers coups avec le bâton, le tió est frappé plus fort au dernier "Caga, tió". On met sa main sous le drap et, sans le soulever, on prend un cadeau, lequel est mangé et la chanson recommence. Il y a beaucoup de chansons différentes, celle-ci n'est qu'un exemple court.

 

Sympa, non, les traditions Catalanes...

 

Partager cet article

Repost0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 17:00
On savait Madrid tendu avec les "estelades" (le drapeau indépendantiste catalan avec l'étoile blanche sur fond bleu), on savait moins l'Espagne à cheval sur l'utilisation de la "senyera", le "classique" drapeau catalan.


Une polémique fait rage depuis que l'ambassade d'Espagne en Inde a fait interdire la "Senyera", le classique drapeau Catalan, d'une tribune sur laquelle devait s'exprimer le directeur du service des télécommunications de la société d'information (TSI) de la Generalitat de Catalogne, lors du Global Times Business Technology de New Delhi. Jordi Puigneró, ingénieur catalan et directeur de la TSI, a dénoncé sur son compte Twitter l'intervention de l'ambassade espagnole. 

"Action honteuse de l'ambassade d'Espagne au Sommet mondial d'Inde, faisant enlever le drapeau catalan au moment où je devais parler", a-t-il publié.


C'est vrai que dans une présentation de la Catalogne et de ses moyens de télécommunication dans le cadre d'un sommet international où participait une société privée, çà montre bien… l'ouverture d'esprit du gouvernement Castillan et les participants ont du avoir du mal à comprendre cette intervention quelque peu… déplacée.

 

 

L'ambassade d'Espagne fait retirer la Senyera dans un sommet international.

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 21:00

À chaque région du monde, ses coutumes et traditions lorsque Noël approche. En plus des décorations qui illuminent les rues des villes catalanes des la fin du mois d'octobre, les catalans ont pour habitude de respecter les traditions séculaires.

LES TRADITIONS DE NOËL EN CATALOGNE

1 - Le Tió de Nadal

En Catalogne, la traditionnelle bûche de Noël prend des airs bien différents à celle que nous avons en France, puisqu’il s’agit bel et bien d’une véritable bûche en bois. Peint d’un visage souriant et recouvert d’un drap rouge, chaque famille prend soin du Tió de Nadal durant tout le mois de décembre, afin que celui-ci puisse "caguer" suffisamment de cadeaux de petite taille et de friandises le jour de Noël. Des gourmandises qui ne sont à récupérer qu’après avoir chanté la gloire du Tió et retiré son drap rouge.

2 - Le Caganer

Comme dans de nombreux endroits du monde, en Catalogne la crèche est un élément indispensable à Noël. Les catalans bâtissent leur crèche à partir du 25 novembre, à la Sainte Catherine. Les crèche catalanes ont la particularité de posséder un personnage qui n’a rien de religieux : le Caganer. Symbole de chance et de prospérité, il se présente sous la forme d’un catalan en train de faire ses besoins. A l’origine un paysan, aujourd’hui son image a été un peu détournée et on le trouve aussi en célébrités et hommes politiques.

3 - Les Rois mages (qui apportent les cadeaux).

C’est à Gaspard, Melchior et Balthazar que l’on doit la tradition d’offrir des cadeaux pour Noël. Venus à Bethléem pour célébrer la naissance de Jésus, les trois rois mages seraient venus les bras chargés d’or, d’encens et de myrrhe. Donc, c’est le jour de l’épiphanie, le 6 janvier, que les enfants catalans recevront leurs cadeaux.

4 - La Gastronomie

En Catalogne, on déguste l’Escudella, un ragoût de viande et de légumes d’hiver, relevé à l’ail et au persil. Plat de Noël par excellence, la mention de ce plat remonte au XIVe siècle dans les écrits. Servi en entrée, il est généralement suivi par une volaille farcie aux fruits secs.

Autre plat qui se savoure le 26 décembre, jour de la Sant Esteve : les canelons. Ils ressemblent aux cannellonis italiens, mais sont accompagnés d’une sauce Béchamel et recouverts de fromage râpé.

Dessert : Que serait Noël sans ses torrons et ses neules ? Biscuits et gourmandises typiques de Noël, elles font le bonheur de tous !

OÙ FÊTER NOËL EN CATALOGNE ?

Le Marché de Noël de Santa Llúcia, Barcelone

Incontournable à toute visite de la capitale catalane durant la période des fêtes de fin d’année, le marché de noël de Santa Llúcia existe depuis plus de 230 ans et commence autour du 13 décembre, jour de la Sainte Lucie. Sis sur l'avinguda de la catedral, à BCN, en plus des objets traditionnels (comme le Tió de Nadal), vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin pour les festivités de noël.

Festival del Pi de Centelles (Barcelone)

Déclaré festival traditionnel d’Intérêt National depuis 1987, le festival del Pi se tient le 26 décembre de chaque année, jour de la Sant Esteve, journée férié en Catalogne.

Culte voué à la nature et aux forêts, le festival coordonne avec la fête de la Santa Coloma, la patronne de Centelles qui fût brûlée sur un pin. Le festival consiste à offrir le plus beau des pins à cette dernière. Évènement spectaculaire, ce sont les galejadors qui sont chargés de cette mission, tromblon à la ceinture, tirant de ça et là en l’air pour symboliser la joie et la fête. Après avoir marqué le pin, la fête se poursuit le 30 décembre au petit matin, par un petit-déjeuner autour du pin avant de le couper et de le transporter à l’aide de bœufs. Lors du retour des galejadors au village, s’en suit la danse du pin et une cérémonie, le festival traditionnel et unique.

La Crèche vivante de Corbera del Llobregat (Barcelone)

Très présentes en Catalogne, les crèches vivantes prennent vie durant le mois de décembre. Celle de Corbera de Llobregat est la plus ancienne et l’une des plus remarquables. Dans les rochers rouges de la Penya del Corb, surplombant le village, c’est toute la population qui s’affaire chaque année à présenter la plus belle des crèches vivantes.

La Crèche vivante de Bàscara (Girona)

Depuis noël 1973, la “Pessebre de Bàscara”, se tient tous les ans dans les falaises et grottes du village, recréant la vie Palestinienne d’il y a 2000 ans. Différente chaque année, la crèche se présente sous la forme d’un spectacle son et lumières extraordinaire.

La foire aux sapins d’Espinelves (Girona)

Situé dans la plus grande forêt de la Catalogne, Espinelves accueille chaque année en décembre, une foire aux sapins bien singulière. Bercé par l’odeur boisée des sapins, se promener dans les rues revient à se balader dans une crèche à échelle humaine.

Toutes les rues et les maisons sont décorées pour l’événement. En plus des sapins, vous rencontrerez divers exposants : herbes médicinales, tapisserie, céramique, sculpture… sans compter sur les divers spectacles venant animer la foire.


Alors à toutes et à tous... Bon Nadal !

Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?
Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?
Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?
Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?
Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?
Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?
Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?
Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?
Comment fête-t-on noël en Catalogne sud ?

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 08:00

ReisHeureux les petits Sud-Catalans qui auront leurs cadeaux ce jour, 6 janvier. Au moment où les français tirent les rois, les enfants d'outre-Pyrénées attendent le jour de l'Epiphanie pour recevoir leurs cadeaux.

 

 

Cavalcada-dels-Reis.jpg

 

A l’occasion de la cavalcade des rois mages, les rues s'emplissent de monde et de bonbons pour une soirée magique. Ce "dia dels Reis" est pour les enfants Catalans et même ibériques, un moment particulier. Le pays reste attaché aux rites ancestraux, surtout quand ils sont religieux.

 

C'est donc dans la nuit du 5 au 6 janvier que les petits espagnols reçoivent leurs cadeaux de Noël, apportés par les rois mages. Cette fête, qui marque la fin du cycle de Noël, commence par l'arrivée de Balthazar, Melchior et Gaspard, le 5 janvier en fin d'après-midi, parés de leurs superbes costumes. Les enfants, avant d'aller au lit, laissent à côté de la fenêtre une paire de chaussures (pour les cadeaux), un seau d'eau (pour les chameaux) et de la nourriture (pour les rois mages très fatigués).

 

carta-reis-mags-il-lusio.jpg

 

Attention, celui qui est réveillé et voit les rois mages ne recevra rien. C'est comme çà. Selon les villes, l'entrée des rois mages se fait soit par la mer, soit à cheval, soit à dos de chameau. C'est la cavalcade où dans chaque ville, la foule assiste à un somptueux défilé. A Barcelone, les rois arrivent par la mer en début de soirée (vers 19 h).

 

Au moment où Balthazar, Melchior et Gaspard atteignent la terre ferme, 21 coups de canon sont tirés à partir du château de Montjuic. Une fois descendu, chaque roi prend place sur un carrosse. Ils partent de la place Portal de la Pau et remontent les Ramblas, en direction du centre-ville, sur la place de Catalunya. Accompagnés de gens déguisés, de musiciens, de danseurs, de jongleurs et d'acrobates, les trois rois mages lancent des bonbons à la foule (surtout aux enfants), venus nombreux pour les voir. Entre 19h00 et 21h30, c'est le raout.

 

Musique, lumières et défilé, tous les ingrédients sont là pour honorer l'entrée des rois dans la ville. C'est spectacle à voir au moins une fois dans sa vie, et pas seulement pour ceux qui ont gardé leur âme d’enfant.

 

Visca Catalunya !

 

//*//

 

Els-Reis-dOrient.jpg

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 18:00

sangliers.jpgCette image est insolite mais elle a fait le buzz. En effet, elle a même réussi à faire sourire (ce qui est un exploit), les sévères policiers Catalans des Mossos d'esquadra. Ils l'ont en effet partagée sur les réseaux sociaux, à partir du compte officiel.

Un quidam Catalan a en effet photographié au bon moment ces sangliers à l'esprit particulièrement civique et aiguisé puisqu'ils ont traversé la route de CALDES de MALAVELLA... sur le passage piéton !

 

Qui sait ? Ils allaient peut-être en cure ? CALDES de MALAVELLA est une ville d'eau. On y trouve les sources des trois eaux pétillantes des tables Catalanes : Vichy Catalan, Malavella et San Narciso.

 

Catalunya-2013-4358.jpg

 

 

 

Catalunya-2013-4372.jpg

 

 

 

Catalunya-2013-4345.jpg

 

 

et c'est aussi la gare la plus proche de Sant Feliu !

 

Catalunya-2013-4365.jpg

 

@+ i Visca Catalunya !

 

//*//

 


Partager cet article

Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 10:00

 

La province de Gérone est probablement la province de la péninsule Ibérique qui possède la plus grande variété de paysages. Les photos suivantes reprennent le procédé du tilt-shift, qui donne l’impression de découvrir Gérone et la Catalogne Sud en maquette.



En mai 2014, l’Agence Catalane de Tourisme a invité cinq artistes différents à filmer les paysages de la province de Gérone dans le but de faire la promotion de la région sur Internet. Pau Garcia Laita a pris la direction de ce projet.



La vidéo qui en résulte est subjugante : les paysages d’une grande variété sont à couper le souffle. Le "truc", c'est d’exposer les villes sous un nouveau jour grâce à un "effet miniature". La technique, appelée "tilt-shift" est pourtant très simple : il suffit de flouter certaines parties bien choisies d’une vidéo et d’en accélérer le rythme pour donner l’impression que les bâtiments sont des maquettes et les passants des figurines.



C'est tellement bluffant que j'ai du mal à localiser ces endroits ainsi représentés, même si je connais bien ces lieux. Il faut dire que les photos n'ont pas été identifiés sur le site. Ces vues donnent vraiment envie de venir dans la province de Gérone, que je connais très bien. Entre ski et plages de sable fin, il y en a pour tous les goûts.



Ces photos vous donneront-elles envie de venir découvrir la Catalogne Sud, et notamment le "comarque" du "Baïx Emporda" ?



Girona-1.jpg

1 - Port de la Selva 

 

 

Girona-2.jpg

2 - Callela de Palafrugell 

 

 

Girona-3.jpg

3- Plage de Llafranc. 

 

 

 

Girona-4.jpg

4 - Pont Vell de Besalù. 

 

 

 

Girona-5.jpg

5 - Pobla de Llilet (Bergueda).

 

 

 

Girona-6.jpg

6 - Platja d'Aro.

 

 

Girona-7.jpg

7 - Sant Feliu de Guixols - S'agaro.

 

 

 

Girona-8.jpg

8 - Cathédrale de Girona.

 

 

 

Girona-9.jpg

9 - Pistes de Masella (Alp).

 

 

 

Girona-10.jpg

10 - Cadaquès. 

 

 

 

Girona-11.jpg

11 - Cap de Creus. 

 

 

 

Girona-12.jpg

12 - Dans la région de Begur, je pense. 

 

 

 

Girona-13.jpg

13 - Monastère de Sant Pere de Rodes.

 

 

 

Girona-14.jpg

14 -  Baie de Port Lligat.

 

 

 

Girona-15.jpg

15 - Région de Sant Antoni. 

 

 

 

Girona-16.jpg

16 - Musée-théatre Dali à Figueres.

 

 

 

Girona-17.jpg

17 - Village de Beget. 

 

 

 

Girona-18.jpg

18 - La Molina en été.

 

 

 

Girona-19.jpg

19 - Dans la haute Garrotxa... 

 

 

 

Girona-20.jpg

20 - Palamos.

 

 

 

Girona-22.jpg

21 - Plage et remparts de Tossa de Mar.

 

 

 

Girona-23.jpg

22 - L'Estartit.

 

 

 

Girona-24.jpg

23 - Vers le cap de Creus.

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...
  • Poutine ressort l’avion de l’apocalypse pour son défilé du 9 mai.
    L’appareil, qui peut résister à une explosion nucléaire, a été reperé en survol de Moscou. Dans l'attente, l’offensive russe en Ukraine s’enlise, et le repli des troupes dans le Donbass n’est pas aussi efficace que prévu, alors que le 9 mai approche....
  • 10 animaux vraiment uniques qui existent réellement...
    En cette période d'actualité (presque essentiellement tournée sur la politique politicienne, voici un article léger et souriant, avec 10 animaux vraiment uniques, dont il est difficile de croire qu’ils existent réellement. Et pourtant, ce sont des animaux...
  • Des bactéries toxiques dans nos assiettes !
    Pizzas Buitoni, chocolats Kinder, fromages Graindorge, ces intoxications alimentaires nous inquiètent. Des alertes sanitaires viennent d’être lancées en France, concernant des marques connues de tous. Les contrôles sont pourtant (théoriquement) drastiques,...
  • Présidentielles : les professions de foi à la poubelle, ça recommence...
    Nous venons d'apprendre que la poste devait être chargée de la distribution des professions de foi des candidats, car il fallait éviter le raté des dernières élections régionales et départementales. Pour la préparation de la propagande électorale des...

Pages

Catégories