Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2022 3 21 /09 /septembre /2022 07:00

Un petit coup de gueule aujourd'hui, ça faisait longtemps. Je vais mettre un coup de projecteur sur le château de Piquecos (82), qui est quand même une demeure ayant été royale et dans la chapelle duquel plusieurs souverains, depuis Louis XIII, se sont succédés en prière. Je suis effaré de voir qu'on laisse cet admirable édifice menacer ruine… et pas qu'un peu. Les journées du patrimoine ont été le chant du cygne et le Château de Piquecos, en vente, n'ouvrira plus à la visite.

Au coeur des Causses dominant l'Aveyron, le château de Piquecos dresse encore sa silhouette de forteresse. Construit entre 1459 et 1510 par la famille Prez, riche lignée du Quercy, Piquecos est le recueil d’une histoire tourmentée et marquée par les guerres de religion. Plusieurs personnages illustres furent les hôtes de ce château-fort. Louis XI vint y participer pour des grandes chasses en 1463, François 1er y logea durant une quinzaine de jours sur la route de Perpignan, en 1542. Pendant le siège de Montauban, en 1621, le roi Louis XIII dont l’armée venait mater la rébellion huguenote, séjourna lui aussi à Piquecos. Le château est classé aux "Monuments Historiques", mais sa restauration, qui devait lui rendre sa splendeur d’antan, grâce à une association et grâce aux "Bâtiments de France" est en fait à peine entamée. Les quelques pièces commencées ne sont ni faites, ni à faire, le bâtiment n'est pas hors d'eau et de nombreux endroits, comme la chapelle, menacent ruine et sont interdits d'accès.

La visite commençait aux douves aujourd'hui asséchées, pour entrer dans la basse-cour. Encadrée par des pavillons d’entrée Empire aux fenêtres cassées ou occultées par du contreplaqué, le château qui devait autrefois avoir fière allure, avec ses quatre tours surmontées de mâchicoulis et son pont de pierre, n'est plus que l'ombre de lui-même. Ce ne sont pas les éléments perdus lors des batailles qui firent rage dans la région, qui sont en cause, car l'édifice a gardé une majesté sobre. Le luxe des intérieurs du XVIIème siècle est fort impacté. Par exemple, les planchers ne subsistent que sur le pourtour de la chambre du roi, autrefois superbement décorée, mais dont les extraordinaires plafonds peints sont près de passer le point de non-retour, celui où la restauration ne sera plus possible. Certains caissons du plafond trainent même ça et là, depuis qu'ils ont chu au sol, vaincus par les ans et leur irréparable outrage. Les remparts et la salle des gardes n'ont pu être visités. Certaines fenêtres laissent passer la pluie ou sont même absentes. C'est un naufrage.

De ce que j'ai compris à l'issue de la visite, les actuels propriétaires, après s'être battus pendant 17 ans pour maintenir le château à flot, et commencer la restauration, ont jeté l'éponge, ne pouvant plus assumer financièrement. Restaurer un château conduit souvent à la ruine financière et tout le monde sait bien que les aides accordées pour mener ces œuvres à bien sont symboliques voire même inexistantes.

Je n'ai pas pu savoir grand-chose sur les futurs propriétaires, si ce n'est qu'ils sont étrangers et que Piquecos deviendra un lieu privé fermé à la visite. Quid de la restauration ? Mystère.

L'avenir de ce château dédié à l'amour est bien sombre. Dédié à l'amour, dis-je ? Oui, si l'on examine les peintures de plafond restantes (photos interdites à l'intérieur). Commandées vers 1641, par l’ancienne marquise, propriétaire des lieux, elles laissent rêveur. D’un côté, on voit une femme agenouillée près de Vénus et de l'autre, des jeunes filles allongées semblent convier au repos deux guerriers dans la force de l’âge. Plus loin, proche de Bacchus, une autre pécheresse tout aussi peu vêtue, dans une pose des plus langoureuses. Il paraît que l’amour se suggère d’autant mieux qu’il ne se dévoile. C'est la note positive à retenir avec ce message que la marquise de l’époque a peut-être voulu faire passer à ses hôtes. Pas de miroirs… mais des plafonds à Piquecos, et c'est bien mieux que le triste spectacle de la chapelle dont les clefs de voute menacent de s'effondrer.

Certes, l'Etat a d'autres priorités, comme remplacer la table du conseil des ministres pour plus de 80.000 euros, et pourquoi s'intéresser à un château et une chapelle où se sont succédé plusieurs rois de France ? Vraiment, jusqu'ici, tout va bien…

 

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2022 2 05 /07 /juillet /2022 07:00

Les Sables-d'Olonne, Palavas-les-Flots, Torreilles ou Argelès-sur-mer...  ces communes ont abandonné leurs douches de plage, jugées déplorables sur le plan environnemental et bien trop dispendieuses en période de sécheresse.

C'est une perte de confort que certains regrettent, mais qui est plus respectueuse de l'environnement. Le petit plaisir de la douche sur la plage après une baignade en mer est donc un luxe voué à disparaître? Chaque année, les stations balnéaires sont de plus en plus nombreuses à supprimer les douches de plages, en raison de la sécheresse et des enjeux climatiques. D'autres se tournent vers des alternatives pour faire des économies d'eau.

C'est un peu embêtant, car après le bain, nous aimons tous nous rincer, et enlever le sel avant d'aller au restaurant. À Palavas-les-Flots (Hérault), la municipalité a troqué depuis 2019 les douches du front de mer pour une quinzaine de pédiluves.

Ben oui, mais on ne s'appelle pas Jésus, le lavage des pieds n'est pas primordial, c'est tout le corps qu'on voulait dessaler. Selon le maire, les pédiluves permettent à la commune d'économiser 40% d'eau par rapport aux douches. Selon moi, ils peuvent bien les enlever.

Ces dernières années, le bilan est d'environ 5 millions de litres par an et par commune, soit 5000 m3 qui partent en douches et finissent dans le sable. C'est vrai que vu sous cet angle, balancer des millions de litres d'eau potable dans la nature, ce n'est plus possible. Il va falloir prendre la douche au logement et rentrer avec la peau bien tiraillée par le sel.

C'est probablement une question d'adaptation. En fait, je suppose que le problème ne vient pas tant du volume d'eau utilisé que de la pollution produite par ces douches, notamment lorsqu'elles ne sont pas raccordées au réseau d'assainissement. N'oublions pas que les shampoings, après-shampoings et autres crèmes solaires s'évacuent alors dans le sable, ce qui pollue les nappes phréatiques et nuit à la qualité de l'eau.

A Torreilles-Sud (naturiste), le maire explique que le non-respect des consignes de douche est la raison principale qui l'a poussé à prendre la décision. L'objectif est de faire des économies d'eau parce que nous la Catalogne Nord est une zone où les nappes phréatiques sont particulièrement sous tension, et les effluves polluent les sols.

Le pavillon bleu recense aussi les plages mettant en œuvre une politique de développement touristique respectueuse de l’environnement. Cela risque d'impacter les communes ayant conservé leurs douches et incitera les communes à la suppression à brève échéance.

Les communes qui souhaitent garder un dispositif de rinçage, sont invitées à remplacer les douches par des rinces-pieds ou des robinets (bof). Pour celles qui souhaitent conserver des douches, il faudra mettre des dispositifs de réduction du débit, veiller au contrôle des fuites et apposer des messages de sensibilisation pour la réduction de la consommation d'eau et la non-utilisation de produits lavants ou anti-solaires.

Enfin, il est primordial que tout système de rinçage soit raccordé à un système de traitement et de récupération des eaux usées pour éviter tout rejet direct dans le milieu naturel.

L'été s'ra chaud, l'été s'ra chaud, dans les treillis, dans les rangeos… car jusqu'ici, tout va bien.

 

 

Partager cet article

Repost0
20 avril 2022 3 20 /04 /avril /2022 07:00

En cette période d'actualité (presque essentiellement tournée sur la politique politicienne, voici un article léger et souriant, avec 10 animaux vraiment uniques, dont il est difficile de croire qu’ils existent réellement. Et pourtant, ce sont des animaux incroyables et authentiques... La nature est vraiment pleine de surprises, avec cette sélection d’animaux vraiment bizarres dont vous n’avez probablement jamais entendu parler.

 

1 - Le papillon-caniche du Venezuela.

C'est une espèce de mite encore non identifiée, connue et photographiée seulement depuis 2009, par le Dr Arthur Anker, zoologiste, dans la région de Gran Sabana au Venezuela. Son nom vient d'une comparaison de son apparence physique apparentée à la fois au papillon de nuit et au caniche.

 

2 - Le galéopithèque de Temminck.

Aussi appelé le Colugo de Malaisie, on le rencontre en Indonésie, en Thaïlande, en Malaisie et à Singapour. Avec le galéopithèque volant des Philippines, ils représentent les deux seules espèces de dermoptères, couramment appelés "lémurs volants".

 

3 - Les fous à pieds bleus.

Ce sont des oiseaux marins de la famille des Sulidae. Ils sont maladroits sur terre à cause de leurs grands pieds, mais sont réputés pour être dociles. Leurs jambes et leurs pieds palmés de couleur turquoise ne manquent pas d’attirer l’attention.

 

4 - Le chien viverrin.

Aussi appelé "chien martre", c'est un mammifère carnivore qui ressemble à un raton laveur, mais qui appartient bien à la famille des canidés, dont il est le seul représentant à hiberner. On le rencontre en Europe de l'Est, où sa présence est indésirable car il est considéré comme une espèce invasive et source de problèmes de santé publique en tant que porteur de la rage. Toutefois, si vous n’arrivez pas à décider si vous voulez un chien ou un raton laveur comme animal de compagnie, il est peut-être fait pour vous.

 

5 - La chèvre Markhor.

Cette chèvre de taille moyenne mesure de 1,35 à 1,80 m de long pour un poids de 35 à 115 kg. Son pelage est gris-brun, avec de longs poils en hiver qu'elle perd à la saison chaude. Le mâle arbore des cornes spiralées de 1,5 mètre de long et il est plus grand que la femelle, qui, elle, porte des cornes moins spectaculaires (25 cm). On le trouve à l'ouest de l'Himalaya.

 

6 - La vache duveteuse ou Highland Cattle.

Originaire du nord de l'Ecosse, la vache "Highland" est un bovin rustique pouvant pâturer des zones marécageuses. Elle est utilisée pour entretenir ce type de paysage, et fournit une viande persillée de bonne qualité gustative. La race a été exportée aux États-Unis et au Canada, mais on la retrouve dans de nombreux pays, notamment en Alaska, en Scandinavie, en France et même en Australie.

 

7 - Le mara de Patagonie.

Ce curieux animal appelé aussi "lièvre de la pampa" passerait presque pour le croisement d'un kangourou et d'un lièvre. Le Mara est un rongeur de la famille des Cavidés, comme les cobayes. Il est endémique d'Argentine et classé comme quasi menacé. Après le capybara et les castors, c'est le troisième plus gros rongeur vivant. Il mesure environ 75 cm de long pour un poids de 16 kg et peut courir à 55 km/h, avec des pointes à 80 km/h sur de courtes distances. Il peut aussi bondir jusqu'à 2 mètres à la verticale.

 

8 - Le tamarin empereur.

Avec sa fabuleuse moustache, ne dirait-on pas un empereur ou un vieux sage ? Le Tamarin empereur est un primate de la famille des Cebidae et vivant en Amérique du Sud. Il se nourrit surtout de fruits, mais capture aussi des insectes sur les feuilles et les petites branches périphériques, tels que criquets, larves et papillons, sans oublier les araignées et les escargots, mais parfois aussi des lézards, grenouilles ou œufs d’oiseau quand il en trouve. Il peut vivre jusqu'à 17 ans en captivité.

 

9 - Le rhinopithèque, ou singe doré à nez retroussé.

Voici un petit singe dont le visage ne vous laissera pas indifférent. Membres de la famille des Cercopithecidae, son nez semble avoir été amputé. Ils vivent tous en Asie du Sud-Est et supportent des températures extrêmes. Dans leur société, les mères occupent un rang plus élevé que les femelles sans petit, et les mâles ayant plusieurs partenaires acquièrent un statut supérieur.

 

10 - Le porc laineux ou Mangalitza.

 

C'est une race de porc relativement proche du sanglier, élevée pour sa viande et pour l’entretien d’espaces naturels montagnards. Originaire de l'empire austro-hongrois, le porc laineux a conquis la moitié orientale de l'Europe. On le trouve aujourd'hui en Europe centrale, en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Il s’élève en plein air, car il supporte mal l’enfermement, ayant besoin d'une étendue de terre suffisante pour fouiller le sol de son groin, et supporte bien les très basses températures.

 

Voilà, voilà, pas de politique donc, même si le sujet concernait aujourd'hui les animaux, et je vais refermer cette parenthèse souriante, car jusqu'ici, tout va bien...

Partager cet article

Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 07:00

Japon- Guide de voyage au Japon - Easyvoyage

Aujourd'hui, toujours ni guerre, ni virus, ni politique, mais juste le dernier épisode sur le sujet du Japon, avec ses aspects de la vie quotidienne totalement impensables chez nous.

31 - Les panneaux routiers déroutants.

Conduire à l'étranger peut être une expérience intéressante. Au Japon, ils conduisent de l'autre côté de la route, et certains panneaux de signalisation ont des significations différentes des nôtres. Je ne connais pas ceux-ci, mais bravo à qui peut les comprendre !

 

32 – Pas de cheveux dans la nourriture.

Personne n'aime trouver de cheveux dans la soupe. La plupart des personnes aux cheveux longs attachent simplement leurs cheveux, mais les japonais sont allés jusqu'à inventer un appareil facial qui permet non seulement de garder les cheveux à l'écart lorsqu'on mange ses nouilles, mais aussi de les laisser tomber. C'est vraiment d'un chic fou.

 

33 - Balcons de tasse de café.

A la fête foraine, on trouve parfois des manèges en forme de tasse à café tourbillonnante, c'est normal. Au Japon, pays des conceptions architecturales fantastiques, il n'est cependant pas rare de trouver des balcons de cette forme. C'est un figuratif pour évoquer ce lieu destiné à boire le café (ou le thé ?).

 

34 - Bandeaux de cheveux avec d'énormes chats.

Les Japonais adorent les chats et tout un tas d'accessoires de mode et de gadgets mettent ceux-ci en vedette, à l'instar de ces énormes bandeaux "chats" qui sont certainement une façon de montrer son amour de ces félins. Les amoureux inconditionnels des chats rêvent d'avoir leur animal de compagnie avec eux toute la journée, et cette mode est une solution à la japonaise…

 

35 - Hamburgers Pokémon.

Les Pokemons sont connu dans le monde entier et ces personnages Nintendo sont devenus bien plus qu'un simple jeu, surtout au Japon ! Une chaîne de restauration rapide a même inventé ses propres hamburgers sur ce thème, avec des hamburgers (comestibles) conçus pour ressembler aux personnages Pokémon. Osez-vous y goûter ?

 

36 - Maisons de câlins pour personnes seules.

Dans le monde moderne, de moins en moins de personnes fondent une famille et ont des enfants, choisissant de se concentrer plutôt sur les études, les affaires ou la carrière. Au Japon, pays où l'on peut se louer des acteurs qui joueront une famille, des enfants, des grands-parents, ce n'est pas différent, mais le manque est toujours là. Pour pallier cet inconvénient, des maisons de câlins ont ouvert un peu partout. Attention, ce ne sont que des câlins et rien de plus qu'un câlin (marque d'affection innocente). Vouloir plus n'est absolument pas autorisé en ces lieux. C'est impensable ailleurs. Qui, chez nous, paierait un étranger pour éteindre et câliner ?

 

37 – Aromes inhabituels du Kit-Kat.

Si vous avez l'habitude de cette friandise au chocolat, les Kit-Kats japonais se déclinent quant à eux en une gamme de saveurs inhabituelles, bien différentes de ce qui se fait chez nous. Kit-Kat a sorti des versions au chocolat blanc, au beurre de cacahuète, au caramel salé et au biscuit avec des fortunes diverses et n'ont pas eu le succès escompté. Ce n'est rien, comparé aux saveurs du Japon : thé vert, sauce soja, saké, matcha, fleurs de cerisier, pommes de terre, etc. Beurk.

 

38 – Des parapluies-tentes.

Personne n'apprécie de se faire mouiller sous une pluie battante et les parapluies ne protègent pas toujours des fortes averses. Quand il pleut au Japon, c'est souvent très fort et de manière inattendue, avec du vent, et un parapluie ordinaire ne suffit pas pour se garder au sec. Un inventeur japonais a donc créé ce parapluie bulle pour rester au sec quelle que soit l'intensité de la pluie.

 

39 - Des distributeurs automatiques de tout.

Un peu partout, les distributeurs automatiques vendent surtout des bonbons, des collations ou des boissons (chips, barres énergétiques, gâteaux, bonbons, boissons énergisantes, eau, boissons chaudes, etc.). Au Japon, c'est une autre histoire : les distributeurs automatiques vendent à peu près n'importe quoi, un peu tout ce qui est possible d'imaginer… pour se dépanner dans n'importe quel domaine, y compris le plus incongru.

 

40 - Des barrières de travaux amusantes.

Quand nous rencontrons des barrières de travaux, c'est souvent que le passage est interdit, et ce n'est jamais amusant. Au Japon, c'est différent. Pour ne pas (trop) incommoder les piétons et les conducteurs, les fabricants les ont rendues mignonnes et amusantes. Pas sur que ça fonctionnerait chez nous…

 

41 – Les feux de circulation bleus japonais.

Dans la plupart des pays, sinon tous, les feux de signalisation sont : rouges, oranges et verts. Bien sûr, au Japon, c'est différent et le vert y est remplacé par du bleu. La nuance de bleu peut aller du bleu turquoise au bleu royal, mais c'est toujours du bleu. Cela doit être quand même assez déroutant au début, pour les étrangers qui conduisent au Japon pour la première fois.

 

42 - Les fruits ont une forme différente.

Les Japonais adorent les fruits, mais ils sont extrêmement chers, à tel point, qu'ils sont souvent offerts en cadeau, étant un signe de richesse et de sophistication. Les Japonais se doivent donc de les présenter de manière esthétique, un peu comme ces pastèques. Au Japon, on peut trouver des pastèques (mais pas que) en forme de carrés, de cœurs ou d'autres formes amusantes. Les jeunes plants sont placés dans des pots en forme diverses lorsqu'ils sont petits et poussent ainsi avec une forme déterminée dans le pot.

 

43 – La compagnie d'aviation Pokémon.

Mais non, cette compagnie n'existe pas, mais les avions sont souvent peints dans le thème Pokemon. Le Japon semble obsédé par tout ce qui est "anime", "manga" ou "Pokemon".

 

C'est surprenant parce que chez nous, les Pokemon n'ont pas la même importance que là-bas, mais au Japon, c'est tout à fait naturel.

Partager cet article

Repost0
24 mars 2022 4 24 /03 /mars /2022 08:00

Aujourd'hui, toujours ni guerre, ni virus, ni politique, mais juste le 3ème et avant-dernier épisode, sur le sujet du Japon, avec ses aspects de la vie quotidienne totalement impensables chez nous.

Episode 3/4 (de 11 à 30).

21 - Un cerisier en fleurs, mais en Lego.

À première vue, cet arbre ressemble à des fleurs de cerisier, comme on peut en voir au printemps. Toutefois, ce bel arbre est en réalité fabriqué à partir de briques lego en plastique. C'est l'une des attractions les plus impressionnantes de Legoland Japon, qui a même remporté un record du monde Guinness (le plus grand arbre au monde, fabriqué à partir de blocs Lego). L'arbre comporte des lanternes qui sont allumées pour les visiteurs de fin de soirée. C'est joli, mais ce n'est que du plastique…

 

22 - Les échantillons alimentaires en vitrine sont tous en plastique.

Le stylisme culinaire est ici un véritable art, mais il est difficile de cuisiner des préparations abouties qui seront uniquement présentées à des fins publicitaires. Il existe beaucoup de secrets de préparation derrière la nourriture des émissions culinaires de télévision ou les photos de recettes. Par exemple, les poulets entiers destinés à la présentation ne sont généralement pas cuits et même souvent simplement peints en brun, au lieu d'être cuits. Pour éviter le gaspillage des échantillons de nourriture ou des plats exposés, les japonais ont trouvé un moyen de contourner le problème. Au lieu d'utiliser de la vraie nourriture et de la laisser se perdre, ils utilisent des échantillons de plastique très sophistiqués et très ressemblants pour ressembler à de la nourriture. C'est joli pas très digeste, tout est en plastique !

 

23 - Bagages classés par couleur.

Si vous n'avez pas encore compris à quel point les japonais aiment l'ordre, alors cette photo vous en donnera la preuve. Le personnel des aéroports japonais a l'habitude de classer les valises des passagers par couleurs avant de les poser sur le tapis roulant. Cela peut faire sourire, mais hormis l'organisation qui est très impressionnante, cela montre également que le personnel de l'aéroport traite les bagages avec soin et respect, comme on traite généralement les affaires des autres au Japon.

 

24 - Les trains japonais et les enfants.

Voyager en train est un mode de transport pratique, mais rarement divertissant, et jamais dédié aux enfants… sauf au Japon ! Tous ceux qui voyagent avec des enfants comprendront le bien-fondé de la chose, car les enfants peuvent devenir rapidement agités lorsqu'ils voyagent en train ou en avion. Certains trains japonais ont donc eu l'idée de proposer de quoi occuper les petits lors des longs trajets. Par exemple, sur le "Fujikyu", les enfants peuvent jouer sur un siège de pilote, avec des jeux spécialement conçus pour les jeunes passagers. Les parents peuvent ainsi profiter d'un voyage paisible, pendant que leurs enfants s'amusent.

 

25 – Des excuses écrites pour être parti 20 secondes trop tôt.

Si vous êtes un utilisateur régulier des transports en commun, vous savez bien qu'il faut compter avec le retard et les grèves, et ce parfois sans aucun avertissement. Cela n'arrive pas au Japon. Par exemple, lorsque le Tsukuba Express de la Tokyo Train Company quitte le quai à partir de 20 secondes plus tôt que prévu, la compagnie ferroviaire publie des excuses écrites et publiques. Cela ne sert peut être pas à grand-chose, mais une fois de plus, c'est un geste destiné à apporter une marque de politesse et de respect envers les usagers. Impensable chez nous !

 

26 - Prendre un bain de nouilles Ramen (soupe asiatique).

Aimez-vous les nouilles ramen ? Rêvez-vous de vous baigner dedans ? J'ai du mal à comprendre le concept, mais au cas où, au Japon, vous pourrez réaliser votre rêve en vous baignant dans une piscine remplie de nouilles ramen. Il est en effet possible d'emmener toute la famille pour un bain relaxant dans des nouilles ramen. La baignoire est même parfois conçue en forme de bol de soupe, contenant un bain à remous d'authentique bouillon. Il parait que c'est bon pour la peau. Quel gâchis alimentaire !

 

27 – Des maisons à l'envers.

Le concept a été développé par une chaine de restaurants, mais a été repris par des particuliers souhaitant une maison différente. Le but est atteint, même si c'est d'abord une démonstration de créativité et de compétence architecturale fine que possèdent les japonais, mais il serait intéressant de vérifier à quoi ressemble l'intérieur de cette maison. Cela coûte plus cher de construire ainsi, sans parler des délais allongés et de la fragilité probable pour réaliser au final, des constructions bien inutiles.

 

28 - KFC contre McDonald's.

A chaque jour son déguisement. Il est fréquent de croiser des faux combats de rue entre le colonel Sanders (fondateur de KFC) et son rival, le célèbre Ronald Mac Donald (un peu style Manga tous les deux...). Ici ces deux personnages simulent une confrontation pacifique au milieu de la rue. Les japonais sont peut-être ordonnés et extrêmement ponctuels, mais sont parfois aussi bien déroutants. On ne sait pas qui a gagné, ni à quoi ce genre d'exhibitions costumées sert vraiment.

 

29 – Protégez les cerfs... et protégez-vous !

Le Japon est un archipel qui manque parfois d'espace et la frontière entre les habitats naturels et les zones résidentielles est parfois ténue. La faune et les citadins doivent parfois cohabiter malgré eux, et ce n'est de la faute de personne. Les animaux sur la défensive, peuvent parfois se révéler être un danger inattendu. Par exemple, les cerfs sauvages sont très abondants au Japon, et les hardes de ces animaux sauvages peuvent se révéler dangereuses. Des panneaux ont donc été mis en place pour en informer les habitants, et même si les illustrations du panneau peuvent vous paraître amusantes, il n'en est rien, car les cerfs peuvent vous attaquer par surprise. Ils défendent juste leur territoire et il est plutôt déconseillé de les croiser.

 

30 - Laisser ses objets de valeur à la vue de tout le monde.

Cette photo montre un homme assoupi dans un train, mais vous remarquerez un détail impensable chez nous. Cet homme endormi a laissé ses objets personnels de valeur exposés devant lui. N'importe qui pourrait se saisir de son téléphone ou son portefeuille, mais personne ne le fera. Le respect des autres et de leurs biens prévaut et il peut laisser son portable et son argent bien en vue. Il les retrouvera intacts à son réveil.

A suivre, même si jusqu'ici, tout va bien...

Partager cet article

Repost0
21 mars 2022 1 21 /03 /mars /2022 08:00

Aujourd'hui, toujours ni guerre, ni virus, ni politique, mais juste la suite du sujet aussi léger que japonais, pour nous changer les idées. Nous repartons pour le Japon, avec ces aspects de la vie quotidienne totalement impensables chez nous. Certaines scènes décrites pourraient même faire penser à de la science-fiction...


Episode 2/4 (de 11 à 20).

 

- Vous obtenez ce que vous commandez !
Combien de fois avez-vous commandé quelque chose sur un menu, parce que la photo du plat vous a mis l'eau à la bouche, mais pour être ensuite bien déçu quand on vous l'a apporté ? C'est une situation courante qui n'existe pas au Japon, car là-bas, vous obtenez exactement ce que vous commandez : (What you see is really what you get).

Si un plat ou un dessert a l'air savoureux sur le menu, il sera identique dans votre assiette. La photo ci-dessous montre en exemple, un dessert à la cerise, de chez Starbucks, qui est rigoureusement identique à sa photo publicitaire. Chez nous, cela ne risque pas d'arriver.

 

Une cafeteria bien organisée et rangée.
Costco Wholesale Corporation est une chaine de magasins discount fonctionnant sur le principe de libre-service avec adhésion. La marque est présente dans le monde entier (et même en France), et comporte, là-bas, des cafeterias. Ce type d'établissement de restauration est connu chez nous pour être plutôt mouvementé et bruyant aux heures de pointe, avec des reliefs de repas traînant un peu partout sur les tables... sauf au Japon. Cela n'existe pas, y compris chez le discounter Costco. Tous les chariots sont propres et bien rangés, ce qui ne risque pas d'arriver chez nous, et ce dans aucune cafeteria.

 

- Nourriture d'hôpital rivalisant avec celle d'un restaurant.
En France, nous avons un très bon système de soins qui fait de l'excellent travail, mais parfois, il y a quand même un souci avec la nourriture qu'on vous sert à l'hôpital, même si, au départ, on n'y vient pas pour manger. Etre admis à l'hôpital n'est pas une partie de plaisir, mais la nourriture servie est parfois vécue comme une double peine. A contrario, voici une présentation de nourriture-type, servie dans les établissements hospitaliers… japonais. C'est impressionnant de raffinement et beaucoup d'entre nous souhaiteraient parfois trouver le même genre de nourriture aussi belle que bonne, simplement au restaurant. Il nous reste encore un peu de chemin à faire, au pays de la gastronomie…

 

- Des voitures étranges dans le rétroviseur.
Les japonais ont la réputation de se déguiser sans raison particulière, y compris pour une sortie en public. Ils ont aussi la passion des véhicules de style "anime" et si vous conduisez là-bas, vous ne saurez jamais ce qui vous attend dans le rétroviseur. Cela pourrait en divertir certains, en surprendre d'autres, car chez nous, ce genre de véhicule de bande dessinée ne se rencontre pas souvent, alors que là-bas, si…

 

- Les objets perdus !
Vous est-il arrivé d'oublier des affaires de valeur ou très importantes dans un endroit public et angoisser ensuite totalement quand vous prenez conscience des conséquences, lorsque vous réalisez. Vous tentez de courir et de retourner à cet endroit, mais au fond de vous, vous savez très bien que quelqu'un a déjà pris vos affaires. Lorsque cela arrive au Japon, et même si vous ne vous attendez guère à retrouver votre bien au même endroit, il arrive fréquemment que quelqu'un a bien rangé votre sac et l'a mis de coté, en évidence, et totalement intact.

 

Les enfants nettoient leur propre école.
On apprend souvent des chansons vantant la propreté à l'école, mais cela ne reste qu'une comptine apprise à l'école. Les écoliers japonais portent le message à un autre niveau, car la majorité des écoles japonaises n'ont ni concierge, ni assistant de nettoyage. Ce sont donc les enfants qui font le travail, car nettoyer sa propre école est une façon d'exprimer sa gratitude envers l'Etat et les enseignants. C'est aussi une façon d'apprendre à travailler de manière productive, et en équipe.

 

Un dîner de Noël KFC.
En Europe ou aux Etats-Unis, on s'attend à un dîner de Noël tout à fait copieux et recherché, ayant necessité une longue préparation. C'est un moment familial qui est pris très au sérieux, et une bonne dinde ou d'autres mets raffinés sont indispensables dans bien des pays du monde occidental. Noël n'est tout simplement pas Noël sans la dinde, sans les légumes de Noël, ou sans bûche, par exemple. Cependant, au Japon, il est parfaitement acceptable de déguster un seau KFC ou un bon hamburger comme repas de Noël, qui n'a peut-être pas la même importance que chez nous.

 

– Une foule bien organisée.
Avez-vous déjà vu de telles bonnes manières dans un espace public très fréquenté ? Bien que le côté "montée" soit fort encombré et le coté "descente" totalement vide, il ne viendrait à l'idée à personne d'utiliser le mauvais côté de l'escalier, même s'il est vide, et même pour gagner du temps. Les Japonais aiment l'organisation et ont beaucoup de respect pour les bonnes manières sociétales, sans poussette, ni bousculade. Les gens sont patients et sont prévenants envers ceux qui les entourent. Ce comportement est totalement impensable chez nous.

 

– Etre sincèrement désolé.
Ne vous en faites pas, je sais bien que vous ne lisez pas le japonais, alors je vais traduire. Un billet manuscrit a été laissé dans le panier de ce vélo, avec en argent, l'équivalent de 10 euros, joint. Le papier dit : "J'ai accidentellement renversé votre vélo et votre sonnette a été cassée dans la chute. Je suis désolé, mais je suis pressé. Pour vous dédommager, je vous laisse 1000 yens pour en racheter une". Encore une fois, ce genre d'excuses très sincères et très bienveillantes est impensable chez nous. 

 

– Des pédiluves dans les trains
Qui d'entre nous a déjà eu l'occasion de prendre un bain de pieds, dans un train en marche ? Et d'abord, qui serait intéressé pour le faire ? C'est peut-être bizarre, mais au Japon, les passagers d'un train ont parfois la possibilité de prendre un bain de pieds rapide, afin de se détendre pendant le voyage. C'est une excellente idée, mais difficilement applicable chez nous. 


A suivre, même si jusqu'ici, tout va bien...
 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2022 5 18 /03 /mars /2022 08:00

Aujourd'hui, pas de guerre, pas de virus, pas de politique, juste un sujet bien idiot et bien léger pour nous changer les idées. Il est toujours intéressant de se comparer avec des pays qui ont des coutumes et des cultures qui nous semblent bien curieuses. Je vous ai préparé 43 photos, qui seront diffusées en 4 épisodes de 10.

Chez certains, on trouve des similitudes avec notre pays, mais il y a aussi ceux qui semblent se trouver sur une planète inconnue, un peu comme le Japon. Chaque aspect de leur vie quotidienne est totalement différent de ce que nous connaissons. C'est un pays fascinant avec ses coutumes inhabituelles, et certaines scènes sont juste impensables chez nous.

 

Episode 1/4 (de 1 à 10).

 

1 – Déguisement de Spinner.

Vous connaissez tous le "spinner", cette sorte de petite toupie qu'on place sur son doigt, mais voudriez-vous vous balader en rue, déguisé en spinner. Probablement pas, mais au Japon, il est tout à fait acceptable de se déguiser en objet et de se promener ainsi.

 

2 – Le cosplay.

Ces conventions de déguisement (cosplay) sont très populaires au Japon. En règle générale, les Japonais adorent se déguiser en personnages de Mangas, mais une tendance s'est rapidement développée, cette variante permettant aux gens de se déguiser en personnages de film, de jeu vidéo ou tout autre personnage de fiction, y compris de dessin animé, à l'instar de cet adulte, qui fait tranquillement ses courses, déguisé en saucisse.

 

3 - Des files bien ordonnées dans les gares.

Si vous avez déjà pris le train et connu les bousculades  dans ls gares, vous savez que pour monter dans le train, c'est parfois un peu chaotique et que tout le monde se bouscule. Rien de tout cela n'existe au Japon. Les gens font la queue dans une file d'attente soignée et ordonnée, dans un alignement de citoyens polis et ordonnés. Lorsque le train arrive, les gens montent un par un, et les portes du train restent ouvertes assez longtemps pour que tout le monde puisse monter normalement. Le rêve !

 

4 – Le scooter en forme de cochon.

Rouler en ville en scooter est une action très banale, mais cependant, rouler sur un cyclomoteur portant une tête de cochon n'est pas quelque chose que nous voyons tous les jours chez nous. Déguiser son deux roues est pourtant une chose qui n'est pas rare au Japon. Chez nous, cela attirerait certainement quelques regards étonnés, mais là-bas, les passants n'y prêtent aucune attention, peut-être grâce à leur ouverture d'esprit ?

 

5 – La sieste au travail.

Nous ne pouvons même pas imaginer la réaction du patron qui nous surprendrait endormis au bureau, pendant les heures de travail. Nulle part au monde il n'est bien vu de faire la sieste au bureau, même très fatigués. Au Japon, c'est différent, car les patrons ne voient pas d'inconvénient à ce que leurs employés piquent un roupillon au travail, puisqu'ils sont réputés être des gens très motivés travaillant dur. Si un employé a besoin de faire une sieste, cela signifie juste qu'il est épuisé par ses efforts consentis pour le bien de l'entreprise.

 

6 – Les vigiles d'escalators.

Nous utilisons les escalators sans même y penser, et si l'un d'eux ne fonctionne pas, le personnel du centre commercial, de l'aéroport ou du centre d'affaires mettra simplement une pancarte pour en informer les visiteurs. Au Japon, les gérants engagent un gardien privé pour faire le travail du panneau à sa place. Lorsque quelqu'un s'approche de l'escalier en dérangement, le gardien informe le public qu'il ne fonctionne pas et qu'il doit donc en prendre soit un autre, soit les escaliers classiques.

 

7 - Adultes déguisées en personnages d'anime.

Vous n'avez pas besoin d'être accro à l'anime pour savoir que les japonais l'adorent l'anime. Rappelons que ce terme désigne l'animation au sens large (films et séries télévisées). Les longs métrages d'animation sont plus prisés que les anime télévisés, de moins bonne facture. Dans les autres pays, se déguiser est généralement réservé aux fêtes ou aux occasions spéciales, mais au Japon, il est tout à fait courant de voir des adultes déguisés en personnages d'anime, et sortir ou se déplacer quotidiennement ainsi, tout en vaquant à leurs activités habituelles.

 

8 - Robocop à la guitare.

Voici, en pleine rue, deux citoyens japonais, déguisés en personnages de Robocop, jouant de la guitare. Il n'a pas été possible de définir s'il s'agissait d'une exhibition ponctuelle ou s'il s'agissait d'une sorte de publicité ou encore d'événement de relations publiques, mais quand même…

 

9 - Télétubbies body-buildés.

Les enfants des années 2000 regardaient les Teletubbies, diffusés entre 1997 et 2001. C'était une étrange émission télévisée pour enfants, composée de quatre personnages au ventre rond, vivant dans un monde merveilleux, mais tout de même très limité, malgré la présence de bébé-soleil. Il y avait 3 garçons : Tinky Winky, Dipsy et Po, et une fille : La-la, qui passaient leur temps à niaiser, rire et se goinfrer du tybby-toasts. Ces hommes, probablement respectables, se sont déguisés en personnages des Teletubbies dans le cadre d'un concours de musculation, et cela ne choque personne.

 

10 – Dark Vador rose à l'effigie de Hello Kitty.

Tout le monde aime Hello Kitty, mais le personnage reste simplement une figure populaire de dessins animés. Toutefois, au Japon, elle a pris une importance démesurée, car le pays tout entier exprime sans honte son amour inconditionnel pour Hello Kitty. Les japonais sont littéralement obsédés par tout ce qui la concerne. Enfants comme adultes (enfin, surtout ces derniers) lui vouent une véritable passion, à l'instar de cette personne déguisée en Dark Vador rose. Elle a ainsi combiné deux de ses personnages fictifs préférés : Hello Kitty et Dark Vador. Bien que le costume soit un peu effrayant, il montre à quel point les japonais peuvent être créatifs.

A suivre, même si jusqu'ici, tout va bien...

Partager cet article

Repost0
25 février 2022 5 25 /02 /février /2022 08:00

Loin de l'actualité pesante et des bruits de bottes, je vais tenter aujourd'hui un sujet plus léger et plus souriant, car nous en avons bien besoin…

De nombreuses municipalités Catalanes (et pas que mon cher Sant Feliu) relancent les défilés costumés du carnaval, telles Solsona, Berga, Igualada et Cardona qui ont déjà annoncé les programmes, mais bien d'autres encore… Carnaval, c'est peut-être l'une des fêtes les plus drôles et les plus joyeuses de la saison, mais des doutes commencent à nous envahir : quel jour tombera le Carnaval 2022 ? Quelles villes et quels villages organisent des cavalcades de rue ? En ces temps de pandémie, il y a quelques municipalités qui ont décidé de ne pas célébrer le carnaval, mais elles seront peu nombreuses en 2022.

Les plus importants sont ceux de Solsona , de Sallent, de Manresa (avec le carnaval des enfants), d'Igualada, de Berga, d'Artés, de Cardona, de Sant Joan de Vilatorrada, de Sant Fruitós, de Sant Vicenç de Sant Feliu de Guixols, et de Súria. Bien sur, beaucoup d'autres municipalités organisent des "ruas" carnavalesques remarquables, et dans le reste de la généralité, les plus célèbres sont ceux de Sitges, de Vilanova i la Geltrú et de Torelló, mais la liste est loin d'être exhaustive.

Dans toutes les municipalités ou presque, les cavalcades (ruas) sont maintenues, pour remplir les rues de couleur et d'humour. Les autorités ont rappelé qu'il sera nécessaire de maintenir les mesures de protection individuelles et collectives sanitaires pour lutter contre la propagation du virus.

Le carnaval de Solsona a débuté le 18 février et poursuivra ses événements de rue tels que l'emblématique accrochage, suivi de pendaison de l'âne, jusque fin février. La municipalité de Solsona a décidé de faire découvrir aux enfants le thème des relations LGBT au travers d'une histoire d'amour entre deux personnages féminins. Même si je n'ai aucun a priori et ne suis aucunement homophobe, je me demande s'il ne fallait pas laisser leur innocence aux enfants. Ils ont bien le temps de s'occuper des sexualités alternatives qui, à mon sens, n'ont pas vraiment leur place, ni au sein des groupes enfantins, ni au sein du carnaval… mais bon…

Le carnaval des enfants de Manresa. Voila qui me réjouit davantage que le monde LGBT raconté aux enfants : après l'annulation de 2021 en raison de la pandémie, Manresa célébrera à nouveau le traditionnel carnaval des enfants, le dimanche 13 mars. Cette année sera la 44ème édition et sera, comme toujours, une fête destinée à un public familial. Le défilé, organisé par la Ville de Manresa et l'association "Imagina't" débutera à 11h15 sur la Plana de l'Om, avec un parcours sans chars, sauf pour le roi et la reine. Le défilé se terminera sur la place de la Font de les Oques, où le spectacle final aura lieu, sur les coups de 12h30, avec "Que Peti la Plaça !" de la compagnie "Lleida Xip Xap".

Berga fait son grand défilé. La fête de la débauche (!) remplira à nouveau les rues de Berga avec des costumes, des chars, de la musique et de la fête. Cette édition se tiendra du 24 février au 2 mars. Après l'édition confinée de l'année dernière, la capitale du Berguedà fera un défilé calqué sur celui de 2020, le dernier ayant eu lieu avant l'irruption du coronavirus. Berga vivra donc un Carnaval presque normal

Igualada se déguisera dès le 26 février et organisera à nouveau son défilé de fête, mais avec les mesures sanitaires, comme le masque et la distance interpersonnelle. Les cortèges quitteront la Plaça de la Masuca et, après le parcours, entreront dans la plaça de Cal Font, où se déroulera le reste du défilé, sans lecture, ni proclamation, ni cérémonie de remise de prix. Ce sera un défilé a minima adapté au covid, pour éviter les risques de contamination lors des attroupements.

Activités pour tout public au Carnaval de Cardona, le 27 février, avec l'association "Cardona Jove" et la mairie de Cardona, revient cette année sur le thème d'une proposition culturelle et festive variée, pour tous les publics.

Carnaval de Súria : défilé, animations pour enfants, dîner et danses. Súria célébrera à nouveau son carnaval, à partir du 26 février, après l'interruption due à la pandémie. Le programme comprend un défilé traditionnel, des animations pour enfants, suivies d'un dîner de gala et d'une soirée dansante. Le cortège empruntera le parcours habituel dans les rues du centre-ville, en partant du quartier de Sant Jaume. L'objectif tend à reprendre une célébration la plus proche possible du format traditionnel. Le programme prévu pour cette année est le suivant : un défilé et des animations pour les enfants, avec distribution de gâteaux et de chocolat. S'ensuivra le dîner de carnaval et une tombola au palais municipal des sports Josep Fàbrega i Tort, avec une fin de soirée et une soirée dansante avec un DJ.

Le carnaval de Castellbell est reporté en août. La mairie de Castellbell i el Vilar a décidé de reporter la célébration du carnaval à l'été. Le traditionnel défilé, qui devait avoir lieu le premier week-end de mars, sera donc déplacé en août et s'ajoutera aux animations du festival d'été.

Calaf propose un carnaval sur le thème du Guiri (*) avec une majorité d'animations de pré-pandémie. Le vendredi 4 mars, se tiendra une fête costumée sur le thème du Guiri (*), avec le tournoi des "Duro (*)". Le samedi, se tiendront le défilé des boutiques, le concours de chars et des troupes et la proclamation. Les "Correbars (*)" auront ensuite droit à la danse costumée avec des groupes musicaux.

Gironella célébrera le carnaval tardif du Berguedà, le dernier carnaval de la région, qui se tiendra du 4 au 6 mars. Cette année, le défilé du samedi après-midi est maintenu avec organisation du concours des groupes et du concours des quartiers.

(*) Guiri : surnom donné aux touristes sur la péninsule.

(*) Duro : Ancien sou valant 5 pesetas.

(*) Correbar : Equivalent ibérique des cariocas brésiliens.

Alors, puisque jusqu'ici, tout va bien...

Visca Carnaval, i visca el rei Carnestoltes !

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2021 1 20 /12 /décembre /2021 08:00

Si vous avez survécu à la première partie, où je vous expliquais pourquoi je n'aimais pas Noël et à la seconde où je décortiquais le pire cadeau de Noël de la dernière décennie, accrochez vous bien pour la troisième partie, car je vais vous expliquer comment pourrir Noël. Vous voulez continuer ? Tant pis pour vous…

Le pourrissement a peut-être déjà bien commencé avec les autres invités, genre votre cousin a choisi cette soirée en famille pour faire son coming-out, ou la tante Jeannine annonce qu'elle vient de se pacser avec un jeune de 30 ans, star du X sur Internet.

On peut donc penser que ce réveillon ne sera pas meilleur que celui de l'an dernier, car vous l'avez senti depuis l'apéro. Politique, argent, il ne suffit pas de grand-chose pour que ça dégoupille parfois, mais si vous voulez vraiment plomber l'ambiance, voici deux ou trois pistes pour allumer la mèche.

1 - "Macron, il va quand même pas avoir le culot de se représenter en 2022, si ?"

2 - "La prochaine fois,  on essaye le traiteur, non ? Parce que là .."

3 - "Hé dis donc, tu sais comment on l'a fabriqué ton foie gras ?"

4 - "De toute façon, tout ça, c'est la faute des immigrés."

5 - "Moi cette année j'avais mis tous vos cadeaux sur eBay."

6 - "Moi les restos du cœur, je donne pas, c'est magouille et compagnie leur truc."

7 - "C'est moi où il est pas frais ton poisson ?"

8 - "Alors, le fonctionnaire, toujours en vacances ?!"

9 - "Oui, enfin depuis Mitterrand c'est quand même le foutoir dans ce pays !"

10 - "Ben quoi, c'est pas ma faute si on n'arrive pas à la caser, ta fille ?"

11 - "En tout cas, on est certains que t'as pas tout misé sur le vin"

12 - "C'est toi qui a fait la bûche ? Ah… On en trouve des bonnes chez Picard."

13 - "Et toi, toujours pas d'boulot ?"

14 - " C'est bizarre comme déco, la nappe en papier..."

15 - "De toute façon j'irai même pas voter !"

16 - "Dis Martine, tu peux demander à ton gosse de la fermer ? Sinon..."

17 - "Oui, on dit qu'il n'y a que le geste qui compte, mais quand même... "

18 - "Bon, on bouffe ou quoi… ?"

19 - "Encore des oeufs de lump ?! Y'avait plus de caviar chez Lidl ?"

20 - "Heu… Elle datent de quand, tes huîtres ?"

Noël, son chapon, son sapin… et sa dispute ! Pour beaucoup de familles, les fêtes riment plus avec règlement de compte qu’avec joie ou partage. Voici une analyse et quelques pistes pour s’en sortir :

Si 39% des Français craindraient de s’étriper autour de la bûche (ce qui est le comble pour une période dont les maîtres mots sont bonheur et partage), certaines prises de bec, mineures, arrivent à être surmontées. Souvent il suffit d’une petite étincelle pour enflammer les discussions et transformer le repas en guerre de tranchées. Le déroulement d’une journée de Noël ressemble à une pièce de théâtre, genre huis-clos oppressant. Tout le monde passe une longue journée ensemble, avec chacun son rôle bien défini. Le décor est très soigné, mais dès qu’on sort de la mise en scène prévue, cela peut tourner à la catastrophe. Il suffit d'un rien, d'un prétexte, pour lancer les hostilités. Noël est un rendez-vous incontournable pour la famille entière qui doit atteindre la perfection, alors que ça n'arrive jamais. Cela parait banal mais c’est beaucoup de stress, car on est loin d'un moment naturel. La réussite est d’autant plus mise en péril que s’étire la journée passée à table et que les verres s’accumulent.

Noël est l’unique moment de l’année où la famille retrouve sa structure initiale et se réaffirme autour de sa tradition. Les jeunes adultes redeviennent des enfants et les plus âgés reprennent leur rôle de parents. Ce retour en arrière a pour conséquence majeure de faire ressurgir du passé des frustrations, des rivalités ou des problèmes de famille. Tout déballer ensemble, est peut-être utile, tant que ce n’est pas trop violent, mais choisir Noël, comme moment pour le faire n’est assurément pas judicieux, car cela peut laisser des traumatismes chez beaucoup.

Entre les problèmes de famille, les petits riens qui font déraper les esprits, ou une discussion dérivant sur les sujets tabous, tout peut rendre le repas invivable. Malgré ces risques, il est possible de passer la fête avec moins de tension. Raccourcir le repas ou la journée est la première chose à faire, parce que rester plusieurs heures à table, est vraiment exaspérant pour la plupart des gens. Il est également possible d'envisager de déminer le terrain en amont avec une réunion familiale. C'est toutefois très compliqué à réaliser, mais si cela marche, un véritable changement dans la vie de famille est possible. La fuite peut aussi s’avérer un bon choix, si la situation parait désespérée.

Et pourquoi pas un Noël à s’occuper de soi, seul ou avec un ami, à faire du bénévolat, à passer à l’étranger ? Certains vous diront : Tout, mais pas en famille ! et vous ?

 

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2021 2 14 /12 /décembre /2021 08:00

Le titre résume tout et cette interrogation est fort possible.

En quelques années, Les "Tuche" se sont imposés comme une saga à part dans le paysage de la comédie française. Avec leur ton décalé, leur univers de caricature, de stéréotypes et d'outrances absurdes, chaque film a réussi à rassembler des centaines de milliers puis des millions de spectateurs.

Pour Noël 2021, Les "Tuche 4" débarquent et s’attaquent à la casse sociale et aux GAFA, avec la troupe de comédiens bien connus et un nouveau venu : Michel Blanc, qui fait quelques ravages (qu'allait-il faire dans cette galère) ? Invité spécial : un pull de Noël.

Ben voilà… Pour Noël, les ricains font Venom et nous… les Tuche (!), avec monsieur Rouve qui nous traite de "fin de race". L'élite française vient de sortir un nouveau film, une sorte de franchise bâclée, mais de plus en plus politique, mâtinée de publicité pour la "française des jeux".

Ce quatrième volet de la saga Tuche était prêt depuis plus d'un an, mais Pathé a pris la décision radicale d'annuler la sortie initiale en fin 2020, et de ranger les "Tuche 4" dans un carton, jusqu'au Noël suivant, pour cause de crise sanitaire. Ce film porte en lui l'urgence dans laquelle il semble avoir été fabriqué.

Entre la famille Tuche et le public, on ne peut pas dire que ça ait été le coup de foudre immédiat. En 2011, le premier volet de cette franchise a attiré 1,5 million de spectateurs. C'est un score très enviable, mais pas le raz-de-marée attendu. En 2016, la suite a fait mieux, avec le triple de spectateurs (4,6 millions d'entrées), ce qui a installé les Tuche dans la culture (!) populaire française, et ce à tel point que le 3ème volet, a fait près de 5,7 millions d'entrée, en 2018.

On comprend mieux pourquoi Pathé a voulu assurer le coup, et reporté la sortie du volume 4, car les salles de cinéma étaient tenues, en 2020, de respecter des jauges strictes. Le succès de ces comédies "lourdes" à la française, genre cinéma social, ressemble à une anomalie. Leurs deux interprètes principaux, Isabelle Nanty et Jean-Paul Rouve, sont globalement appréciés mais c'est tout. La réalisation n'a rien d'époustouflant et le filon des gens modestes gagnant au loto a déjà été exploité dans un millier de comédies de boulevard ainsi que dans quelques autres navets plus ou moins réputés.

Si le cinéma populaire, s'agissant de comédies ou même de films romantiques, se tourne le plus souvent vers les milieux aisés, c'est juste que des personnages sans budget ne peuvent ni voyager à l'autre bout du monde, ni s'offrir des mariages somptueux, ni inviter leurs 3000 potes à passer le week-end dans leur résidence secondaire, ce qui n'est pas pratique quand on veut que le grand public oublie son quotidien.

Ce navet envoie du rêve en faisant gagner des millions d'euros à une famille de prolétaires, un peu comme les célèbres publicités de la française des jeux, quasiment passées dans le langage courant (au revoir, président) ou (c'est le jeu, ma pauv' Lucette).

L'humour bien gras de ce navet de Noël repose sur que fait que ces malheureux Tuche (vous ?) ne maîtrisent pas les codes des riches. Incapables de les assimiler, les Tuche font ce qui leur passe par la tête. Le réalisateur a peut-être pensé à une aventure rafraîchissante qui permet au spectateur d'oublier les fins de mois difficiles et la pandémie, au moins temporairement, en vivant un rêve de beauf par procuration.

Ces gags bien bien lourds se veulent accessibles à tous, mais les mécanismes comiques usés jusqu'à la corde depuis sont réutilisés encore et encore. Les auteurs font dire n'importe quoi aux personnages, et enchaînent les jeux de mots plus que pourris. Le personnage joué par Michel Blanc (Marteau) peine à finir un film d'une centaine de minutes, mais une certaine conscience politique a gagné l'univers tuchesque aux faibles neurones. Mépris de classe ? Je n'ai pas réussi à le cerner, tant le film part dans tous les sens, se moquant de ses propres personnages, mais critiquant aussi le progrès avec les éternelles vannes sur les pauvres, sur fond de pommes de terre et d'alcool. Se voulant moraliste (l'homosexualité finit par ne même plus être un sujet), l'approche de la valeur travail reste assez floue, avec des railleries sur ces "salauds de pauvres" et des propos anticapitalistes (le méchant Magazone).

Le public rêve de gentillesse, de bienveillance et de retour aux choses simples, mais ces Tuches là, en attendant la saison 5 déjà annoncée, restent une redoutable machine à billets, même si jusqu'ici tout va bien, et que les ""Tuche 4"" sont un des pires cadeaux de Noël de la décennie…

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Bonjour les ami(e)s, Je vous prie d'excuser mes passages en pointillés mais j'ai connu des jours meilleurs. Je pensais être tranquille avec la santé, mais une visite chez le cardiologue n'a pas été à la hauteur de mes attentes, puisque je dois repiquer...
  • Nous sommes 8 milliards sur Terre depuis ce matin.
    Selon les estimations des nations unies, la barre symbolique des 8.000.000.000 d’êtres humains sur Terre vient d'être atteinte et 59 % de la population mondiale habite en Asie. La démographie mondiale et sa projection nous apprennent que le nombre de...
  • Un petit coup de gueule aujourd'hui, ça faisait longtemps. Je vais mettre un coup de projecteur sur le château de Piquecos (82), qui est quand même une demeure ayant été royale et dans la chapelle duquel plusieurs souverains, depuis Louis XIII, se sont...
  • Un véhicule de gendarmerie impliqué dans une violente collision.
    Dimanche 4 septembre après-midi, un peu avant 17h30, un accident s’est produit sur la route départementale menant à Pittefaux (Pas-de-Calais), depuis Saint-Martin-Boulogne. Un véhicule de gendarmerie a été impliqué, et quatre personnes ont été blessées,...
  • Le futur (proche) dans nos magasins...
    Le futur robotisé est sur le point de devenir une réalité. Après la voiture sans chauffeur, voici les magasins sans vendeurs et sans caissières, bref, sans personne d'autre dans les rayons que les clients. Même le réassort des produits sera automatique...
  • La Poste (suite) annonce la suppression du timbre rouge.
    Notre bon vieux timbre rouge "prioritaire" sera remplacé par une "e-lettre rouge" dès le 1er janvier 2023. Ce n'est peut-être pas si dramatique que çà, car le timbre rouge soi-disant distribué en 24 heures ouvrées (1 jour) se révèle dans les faits (du...
  • Pourquoi la poste condamne-t-elle de plus en plus de boites aux lettres ?
    Près de 300 boîtes aux lettres ont été récemment condamnées à Paris, mais de plus en plus de boîtes aux lettres de la poste, qu'elles soient à Paris, en banlieue ou en région, qu'elles soient implantées sur un pied ou adossées à un mur, ont été condamnées...

Pages

Catégories