Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 00:00

Objet-du-delit.jpg

L'objet du délit.

 

Il fallait bien se rendre à l'évidence, les portes arrière de ma 2cv camionnette étaient corrodées autour du joint de vitre et les joints d'étanchéité en caoutchouc avaient disparu au fil de leurs 34 ans d'existence.

Le hasard m'a fait trouver un jeu de portières neuves à un prix défiant toute concurrence sur le Net.

Un monsieur débarrassait la cave de sa mère et vendait des anciennes pièces Citroën neuves, emballées au sec depuis une trentaine d'années.

 

 

 

01---Pirineus.jpg

Et voici les Pyrénées ! 

 

 

 

Il y avait un peu de route puisque cela se trouvait non loin de la frontière Espagnole, sur la route de LERIDA. Qu'à cela ne tienne, il faisait beau et j'avais réservé la journée à cette tâche. Par l'autoroute, même en prenant son temps c'était très faisable.

 

Kilomètre zéro : Je prends des outils, des pièces de rechange et de l'huile. Il est 09h30, çà devrait aller. Le soleil brille.

 

Km 15 : Zut, j'ai oublié de faire le plein.

 

Km 16 : Zut, j'ai oublié de retirer des sous.

 

Km 19 : Le tableau de contrôle 12 volts (fait maison) s'éteint. Plus d'alimentation arrière, plus de recharge GPS ni téléphone. Hé ben, on n'est pas arrivé.

 

Km 20 : Je m'arrête le long d'un bois, et par chance, la fautive n'était qu'une simple cosse qui avait décidé de reprendre sa liberté. La centrale 12 volts n'a rien ! Ouf. On repart.

 

Km 47 : Bouchons Toulousains résorbés, tout le monde est au travail, la traversée est une rigolade.

 

Km 60 : Un énorme carton sur la voie d'en face. Les voitures sont arrêtés sur près de 4 km. La radio 107.7 "Info Trafic" diffuse du Rn'b puis une interview d'un auteur de théâtre contemporain. Rien sur le carton et le ralentissement. Grace à la cibi, j'aviserai les routiers qui pensaient que c'étaient des travaux.

 

 

Je m'arrête sur une aire de repos pour enlever l'écran de calandre de Titine car il fait chaud. Elle va bien.

  

07 -Titine 

 

 

 

Un parigot sortant des chiottes critique mon sweat-shirt Citroën Sport (un authentique vêtement sortant de la boutique Citroën Rallye) alors que je roule en 2cv camionnette. Mon dieu que les gens peuvent être cons !

 

 

 

Vinci autoroutes recommande de surveiller sa pression des pneus, faudrait encore que le gonfleur disparu depuis des lustres soit remplacé.

 

04---Pas-d-air.jpg

 

 

 

Vinci autoroutes  demande à ce qu'on lui signale les WC malpropres. C'est chose faite, ces toilettes sont ignobles.

 

05---Vinci-proprete.jpg

 

 

 

Je vous ai épargné la photo des WC pour me contenter du lavabo...

Je trouverai même une fiole de popper's (authentique) sur la margelle d'une fenêtre casssée ! 

  

06---Lavabo-crado.jpg

 

 

 

Km 140 : Un connard de Basque (pléonasme) limité à 80 (poids lourd) accélère dans la montée, de manière à m'empêcher de le doubler alors que je suis à plus de 90. Il montera à plus de 110 pour me lâcher et sera bien obligé de lever le pied dans la descente. 

 

08---Connard-Basque.jpg

 

 

Il avait sûrement vu l'ane Catalan sur la lunette arrière et le logo de la Senyera. Je le doublerai dans la descente et lui passerai une engueulade en Espagnol à la cibi.

Pas de réponse. Euskadi = No cojones ! (intraduisible mais les hispanophones ont le droit de se marrer)…

 

 

 

Je le laisse prendre la direction de San Sebastian (Donostia). Bon vent !

 

03---San-Sebastian.jpg

 

 

 

 

Le Lauragais et le Comminges ont été traversés assez rapidement sans que je ne m'en aperçoive vraiment. Brave Titine.

 

10---Comminges.jpg

 

 

 

 

Si j'avais le temps, je pourrais même sortir à Guzet-Neige mais bon... on n'est pas la pour çà !

  

02---Guzet.jpg

 

 

 

On arrive maintenant dans le Val d'Aran et les paysages deviennent superbes.

 

11---Val-d-Aran.jpg 09---Pirineus.jpg

 

   

 

Ah ! voici la sortie LERIDA (Espagne). Il va falloir la prendre mais je n'irai pas jusque LERIDA.

 

12---Sortie-Lerida.jpg

 

 

 

Km 156 : Petite halte à MONTREJEAU. A noter une mocheté de rotonde-parking en béton. Au milieu des Pyrénées, c'est coquin comme esthétique !

 

14---Montrejeau.jpg

 

 

 

Halte à MONTREJEAU. Titine a bien mérité un peu de repos et je dois trouver quelque chose à manger avant la montagne.

 

13---Val-d-Aran-et-neige.jpg

 

 

 

J'ai remarqué la présence d'un couple de salopiots de rosbeefs en camping-car. Ces braves gens se sont installés durablement (voir les cales sous les roues) et déversent sans vergogne leurs eaux usées et leurs boues (on va dire comme çà), par la porte, face aux Pyrénées, en pleine ville de MONTREJEAU.

Bravo !

 

15---Rosbeefs.jpg

 

 

 

 

MONTREJEAU. Au-delà de ces montagnes, c'est l'Espagne et l'Aragon !

 

16---Montrejeau-Espana-copie-1.jpg

 

 

 

Sur la place principale de MONTREJEAU, découverte de la statue de monsieur Abeillé (qui a promulgué la IIIème République). Je ne connaissais pas mais je suis une burne en histoire.

  

17---Abeille.jpg

 

 

  

Km 166 : Arriba España.

Mais auparavant, passage à St Plancard pour récupérer les portières. Je sens que l'épicerie va être facile à trouver parmi ces quelques maisons.

Un bled d'un autre âge où j'ai vu des octogénaires burinés (hommes et femmes) qui poussaient des brouettes sur la départementale, et un papy octogénaire juché sur un vélo aussi vieux que lui qui montait les cols assis sur son enclume rouillée !

Ils sont rustiques par ici. Je trouve l'épicerie à 12h40. Pas de chance, çà fermait à 12h30 pour rouvrir à 15h30.

  

19---St-Plancard.jpg

 

 

 

Il ne reste plus qu'à poursuivre sur l'Espagne où j'ai un autre business à faire. Je ramènerai les portes au retour.

 

 

 

Km 214 : Vielha n'a pas changé.

  

21---Vielha.jpg

 

 

 

 

Je trouverai même une timide Senyera au détour d'une route de montagne.

 

22---Senyera-Vielha.jpg

 

Théoriquement on est aux confins de la Catalogne, mais on est à deux pas de l'Aragon. Je ne trouverai d'ailleurs personne parlant Catalan et devrai me résoudre à parler Castillan…

 

 

 

Il est temps de revenir sur Saint Plancard, récupérer mes portières et rentrer rapidement car j'en ai vraiment assez. Titine ne se plaint pas mais la gazolina Ibérique à faible indice d'octane ne lui convient que moyennement et elle n'avance plus.

Je recompléterai le réservoir de retour à Montréjeau. Il fait beau, je me cale à presque 95 et la musique de radio "Info Trafic" n'est pas trop mal.

 

23---Autopista-93.jpg

 

 

 

La première gare de péage. C'est reparti à casquer. Je suis frappé par l'automatisation des gares de péage. Vous avez dit chômage ?

 

24---Peaje.jpg

 

 

 

Je pourrais me rendre en Andorre, faire un peu de contrebande mais je n'ai vraiment pas le temps.

 

25---Sortie-Andorre.jpg

 

 

 

 

Ah ben voilà, on est bien rentrés. Toulouse et ses bouchons sont au rendez-vous !

 

26---Toulouse-bouchons.jpg

 

 

 

 

Je ne rentrerai hélas pas tout de suite à la maison. Je décide de passer voir les collègues puis quelques potes, ce qui me fera rentrer vers 2 heures du matin.

 

27---Maison.jpg 

Maison !

 

 

Crevé mais heureux. Je suis intact, Titine aussi et elle n'a pas consommé une goutte d'huile malgré cette épreuve autoroutière et la galerie sur le toit. Par contre, elle a bu, la coquine. Elle n'est pas faite pour l'autoroute.

 

Voilà comment on fait 330 km dans la journée avec une 2cv camionnette, ce qui laisse le temps de penser sur l'autoroute.

 

J'ai fait l'ours des Pyrénées tout seul et j'ai bien réfléchi sur beaucoup de choses. Le reste de la soirée est inracontable.

 

Une journée simple, mais nécessaire, et puis il faisait beau. Ce week-end sera une autre paire de manches. En effet, j'ai école.

 

Retour à la réalité…

  

 

 

 

 

Repost 0
Published by Solexine - dans 2cv
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 09:02

On n'en fera plus des comme çà...

 
C'était il n'y a pas si longtemps, les dernières deuches neuves, à peine 21 ans... On ne fabriquait pas les autos avec des robots mais avec des bonshommes.
 
Quelle voiture pourra se vanter d'avoir remis la France sur des roues, d'avoir traversé autant de continents, de pouvoir se réparer sur le bord de la route avec du fil de fer, d'avoir été une décapotable à la portée des bourses des jeunes et d'avoir appris à conduire à tant de monde ?
Quelle camionnette pourra se vanter d'avoir transporté tant de pain, d'animaux de ferme, de produits industriels dans autant de souplesse pour un coût plus que raisonnable...
 
Non, on n'en fera plus des comme çà !
 
L'EUROPE L'A TUER !
 
Pour être tout à fait honnête, la 2cv et ses dérivés ne répondaient plus aux normes Euro NCAP du crash-test et son bicylindre à plat aurait nécessité une étude d'injection pour répondre aux normes de pollution. Trop cher, mon fils, pour une voiture en fin de carrière et tellement anachronique.
 
Pas d'ABS, d'ESP, de climatisation, de gestion électronique de l'alimentation, par de turbo, bref... pas d'emmerdes !
 
Revers de la médaille : Même les versions les plus puissantes équipées du moteur 3cv étaient bien à la peine dans les côtes et il fallait jouer du levier - trombonne à coulisse pour relancer le petit moteur dans un bruit d'enfer.
Chauffage quasi inexistant l'hiver, étuve l'été (notamment les camionnettes qui ne décapotent pas), bruit d'enfer rendant presque inutile une radio, roulis vomitif dans les virages, c'était çà, la 2cv et ses dérivés (Dyane, Ami et Méhari).
Mais c'était aussi, la simplicité, la solidité mécanique, un très bon freinage et une tenue de route qui pardonnait toutes les erreurs !
 
Non on n'en fera plus des comme çà.
 
PS : Ma camarade de jeux qui me suivait il y a quelques temps m'a avoué avoit été effarée de l'angle que la carrosserie de ma camionnette prenait dans les virages (et dont on ne s'aperçoit pas tant que çà à bord). Après avoir vu la vidéo ci-dessous, j'ai mieux compris les tronches hallucinées que je croise dans les virages !
 
 
 
@ +
 
Repost 0
Published by Solexine - dans 2cv
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 17:19

AK400-KTM02.jpg

J'ai trouvé la solution à tous les problèmes d'infarctus, de violence routière et d'agressivité sur la route... Faites comme moi, roulez en 2cv...

 

Avantages :

- On reste cool et zen au volant (pas le choix)

- Les notions de moyenne, de chronomètre et même de radars restent très subjectives.

- L'achat d'un autoradio est facultatif (bruit ambiant).

- Le capital sympathie généré sur la route reste non négligeable.

- Pas d'eau, pas de radiateur, pas de durites, pas d'électronique, pas d'emmerdes !

 

* * *

Inconvénients :

- Quand on est préssé, c'est les boules et dans les côtes c'est la catastrophe. Heureusement, il y a les voies pour véhicules lents. 

- Un carbu double corps sur une 602 cm3, çà descend gentiment ses 8 à 9 litres de super 98, surtout en ville l'hiver et si vous la conduisez le "pied dedans",

- Les pièces détachées sont hors de prix, et la maintenir à flot pour le contrôle technique 2010 requiert un certain budget, de l'ingéniosité et des connaissances mécaniques avérées.

- La direction n'est pas assistée, l'angle de braquage est nul et faire un créneau requiert des biceps adaptés à cette épreuve.

- Attention, le danger vient de l'arrière car les autres usagers ne supporteront pas de rouler derrière vous. Vous vous ferez klaxonner et doubler dans des situations périlleuses quitte à ce que le goujat vous ralentisse ensuite car il roule moins vite que vous. Question d'orgueil mal placé.

 

Mais que de sensations que la plus belle des autos modernes ne pourra vous donner. Il est même possible de pousser la perversion comme dans mon cas, à utiliser une version camionnette !

 

Bonne semaine à tous et toutes !

Repost 0
Published by Solexine - dans 2cv
commenter cet article
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 15:29

1-routes-lomagnoles.jpg

Le club des amis de la 2cv (antenne midi-pyrénées) organisait le 27 dernier une petite sortie dominicale en Lomagne.

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, pour une fois je me trouvais être de repos ce dimanche en question. Une bonne occasion de passer une journée sympathique avec des vrais gens et des vraies voitures !

Au programme, départ de VERDUN SUR GARONNE (82), passage à l'ex-circuit automobile de CADOURS (31), hommage à la stèle de Raymond SOMMER, visite du chateau de LAREOLE (31), pique-nique au lac de MAUVEZIN (32) et retour à la base par les petites routes Lomagnoles... avec son lot de pannes inévitables (pas moi car TNT marche du feu de Dieu depuis qu'elle a reçu son moteur neuf), la journée ne fut que du bonheur !

 

1 - Ancien circuit de CADOURS. Notre président bien-aimé nous retrace l'histoire du circuit et rend un hommage à Raymond SOMMER. Ce monsieur né en 1906 a débuté la compétition automobile en 1932, en remportant en toute simplicité les 24 heures du Mans, ainsi qu'en 1933 d'ailleurs. Pas mal pour un petit nouveau !

Durant la guerre, monsieur SOMMER a été très actif dans la résistance et recevra la croix de guerre pour faits d'armes. Pilote FERRARI, il gagnera quasiment tout de 1946 à 1950 sauf en 1948 où il doit abandonner le grand prix d'Italie pour raison de santé. Hélas, le 10 septembre 1950, sur rupture de la colonne de direction de sa Cooper, il se tue à CADOURS (31) lors d'une course de Formule 3.

 2-Lecture.jpg

 

2 - Stèle à la mémoire de Raymond Sommer. Le circuit a disparu, la stèle est toujours là.

3-Sommer.jpg

 

3 - Le château de LAREOLE (31). Il fut construit en 1579 par l'architecte BACHELIER en bordure des coteaux de Gascogne pour Pierre de CHEVERRY, grande fortune du pastel, (une plante de chez nous dont on tirait la cocagne), d'où l'expression encore usitée aujourd'hui "pays de cocagne" (*). 

Ce château a longtemps servi de résidence secondaire. La famille de CHEVERRY l'a gardé jusqu'en 1707 pour le vendre à un riche banquier Toulousain. Il a changé moult fois de mains à partir de la Révolution et a été abandonné en 1922. En 1984, pour conserver le patrimoine, le conseil général de la Haute-Garonne se porte acquéreur de la ruine.

(*) La cocagne est une boule séchée et durcie obtenue à partir de feuilles de pastel broyées. La cocagne était concassée et utilisée comme teinture bleue.

4-Chateau-de-la-Reole.jpg

Le château forme un grand losange protégé par quatre tours. De larges fossés sans eau entourent l'édifice. L'alternance des matériaux de construction (une ligne de briques, une ligne de pierres blanches, hormis l'originalité, était destinée à marquer de façon ostentatoire la richesse du propriétaire. Les façades sont percées de fenêtres à meneaux et croisillons. La cour intérieur comprend une coursière à l'italienne qui relie les deux ailes du château. Ces éléments sont similaires à ceux que l'on retrouve à l'hotel d'Assezat à TOULOUSE, construit par le même BACHELIER pour Pierre d'ASSEZAT qui n'était autre que le beau-frère de monsieur de CHEVERRY.

Les ouvertures rondes dans la tour de garde portent le doux nom d'assommoir. Elles étaient destinés à balancer par dessus bord tout ce qui pouvait "assommer" l'ennemi. Heureusement pour le château et pour nous, celui-ci n'a jamais été attaqué. Les armoiries ont comme tant d'autres, disparu à la révolution pour les raisons que l'on sait.

5-Assomoirs.jpg

 

5 - Une vue de la "coursière" à l'Italienne.

6-coursive

 

6 - En haut de l'escalier, à gauche, l'appartement de monsieur, à droite, celui de madame. Ces pièces étaient interdites aux gueux et au petit personnel. A l'étage, les parties communes des propriétaires. Au rez-de-chaussée, ce ne sont pas les cachots comme vous pourriez le penser mais les cuisines. Les caves et autres oubliettes se situent encore un niveau au-dessous.

7-separees

 

7 - En voici d'ailleurs un aperçu mais pour des raisons de sécurité on ne peut y pénétrer. Je me suis penché au dessus du garde-fou et j'ai pris la photo dans le noir.

8-oubliettes

 

8 - La devise du seigneur et maître. Une seule pièce a conservé ses peintures originales, lesquelles disparaissaient sous des multiples couches de tapisserie.

"L'étude et le repos sont ici mon partage. Je renonce aux plaisirs des villes et des cours car la bonne science est au dire du sage un festin qui dure (toujours)".

 9-devise

 

9 - Pas une once de marbre sur ces murs et ces colonnes, tout n'est que de la peinture en trompe l'oeil. Il faut vraiment s'approcher près pour s'en apercevoir.

10-trompe oeil

 

10 - Rouerie sublime, le peintre a poussé le détail jusqu'à faire croire qu'un morceau de marbre s'est brisé, laissant ainsi des briques apparentes. Pourtant, tout n'est que trompe l'oeil !

 11-trompe oeil 2

 

11 - Pendant l'été, le chateau abrite des expositions. Nous allons imaginer que c'est alimentaire et que les fonds ainsi récoltés contribuent à l'entretien de la demeure. Je préfère le dire comme cela.

Je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens vis-à-vis de cette "chose rotative", à structure bois et décorée de papier crépon, placée au milieu de la grande salle de réception. Je suppose que cette réalisation est à la portée de n'importe quelle institutrice de maternelle (qui ferait même mieux) pour peu qu'on lui donnât les matériaux adéquats. Mais il paraît que c'est de l'art et que je n'y comprends rien... alors...

 12-salle cheminee

 

12 - Si le conseil général de Haute-Garonne en avait eu les moyens, vous auriez vu ici de somptueux jardins à la Française, copie de ceux réalisés à l'époque avec des haies de buis par le jardinier du roi. Dans l'attente, il faudra vous contenter de ce "green"...

13 jardins

 

13 - Après la visite du château, nous faisons une halte à BEAUMONT de LOMAGNE pour déguster les spécialités locales (à gauche) avec modération car il fait 33° à l'ombre et un peu plus dans les voitures malgré les ventilateurs et l'ouverture des volets d'aération...

14-bistrots

 

14 - Que serait une sortie 2cv sans l'inévitable panne (ici un allumage de Méhari). Il y en eu deux autres, dont une qui a frappé lâchement notre président bien-aimé que j'ai dépanné pour sa plus grande satisfaction, ayant connu une panne identique en Espagne en 2009. La vie est un éternel recommencement...

15-panne

 

Je vous passe les photos du repas pris en bordure du lac de Mauvezin car la culture générale du lecteur n'en serait pas améliorée, bien au contraire.

Sachez seulement que nous avons bien bu, bien mangé et bien refait le monde deuchiste au bord de ce ravissant petit lac autour duquel nous aurions bien prolongé la sieste, si ce n'était la douce voix du président amplifiée par son inénarrable mégaphone, sonnant non pas l'hallali mais bien le signal du départ !

 

Et n'oubliez pas notre devise à nous : "ceci n'est pas une voiture mais un art de vivre".

Amicalement à tous et toutes et à la semaine prochaine !

 

Repost 0
Published by Solexine - dans 2cv
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 15:48

00--affiche.jpg

 CECI N'EST PAS UN ALIMENT MAIS UN ART DE VIVRE ! (Je parle du bon pain d'artisan).

C'est un clin d'oeil à la devise des conducteurs de 2cv : "Ceci n'est pas une voiture mais un art de vivre" et je l'ai transposée au pain.

Cette journée était importante pour moi. 2 mois que je l'avais demandée par écrit au patron pour réussir à l'obtenir. En contrepartie, le lendemain matin, j'ai travaillé à 06h00 bien qu'étant de repos... sur le papier. C'est le jeu ma pauvre, Lucette...

Mais repartons donc sur la route du pain...  Le dimanche 17, afin d'honorer Saint Honoré (il fallait l'oser, celle-là), qui est comme chacun sait, le saint patron des boulangers, le syndicat des boulangers de Tarn-et-Garonne et le club des amis de la 2cv, antenne Midi-Pyrénées, ont organisé la "Balade des pains" sur les routes de notre beau département.

Je vous en avais déja parlé, les autorités ne voulant plus entendre parler des bikers en Harley-Davidson pour s'associer à cet événement, eu égard à leur comportement.

Hélas, les gens, les responsables associatifs, les élus, etc... ne disent pas "c'est un tel ou un tel" mais ils disent "les Harley"... ce qui est gênant car je roule aussi sur ce type de moto et je suis honnête et respectueux, enfin je le crois... Je n'aime pas cette manie de mettre tout le monde dans le même panier quand ils ne sont que quelques-uns à faire les cons, mais c'est souvent comme cela.

Donc, emmenés par notre sémillant président d'antenne, ce ne sont pas moins de 53 véhicules "2cv et dérivées", qui, prises de folie panifère, sont allées porter sur les routes la bonne parole croustillante et dorée.

04--my-boulange.jpg
Nos vaisseaux étaient décorés d'affiches et de stickers à la gloire de la fête officielle, ainsi que de pains et de gerbes de blé. Elles ont sillonné les routes de l'ouest Tarn-et-Garonnais et ont effectué des arrêts gourmands tout au long de la journée. Sur son passage, la caravane a distribué des petits pains (meuh non, on n'a pas filé des marrons à tout le monde)...
Il est clair que la 2cv et le Vélosolex, au même titre que le béret et le bon pain, sont des clichés symbolisant notre beau pays.

00-APRS.jpg

Vive les 2cv, vive les boulangers (même s'ils ne s'appellent pas tous Pierre-Jules). NDLR : Pierre-Jules BOULANGER est le père de la 2cv. Cf. article précédent : Pierre Boulanger, génie méconnu, et Lempdes.

08-convoi.jpg

Tout le monde a été content.

1) Nous, en premier lieu car nous avons passé notre journée à faire tut-tut, pin-pon et bonjour à tout le monde. Nous avons distribué tous les pains. Même les pains de décoration des voitures, rassis, ont été recyclés, ce matin au poney-club par exemple.

2) Les boulangers ont été contents car nous avons été polis et respectueux de leurs stands. Ben quoi, on n'est pas des sauvages ! J'ai plusieurs fois entendu le qualificatif d'écoeurant pour qualifier le comportement passé de motards qui bourraient les poches de leurs blousons et même les sacoches de tout ce qu'ils pouvaient embarquer ! Il y avait plusieurs arrêts alors les deuchistes ont gouté, simplement gouté et c'était déja beaucoup !

3) Le minotier a été content car on a visité le moulin-boulangerie de Géraud, à LABARTHE, datant du XVème siècle. Nous avons posé des questions et dans la "Dépêche du Midi" d'aujourd'hui, un grand article est consacré à ce moulin, visité par une horde de 2cv. Le patron avait réalisé pour nous des sablés en forme de 2cv. Sympa ! J'en ai gouté un. Voici ci-dessous la farine grossière fraichement meulée qui tombe dans le sac ! 

16-farine.jpg

Le boulanger d'Ardus avait mis en oeuvre un diorama avec une 2cv, un mannequin de mitron, des sacs de farine et des pains et réalisé une pancarte de bienvenue.

Le boulanger de LAFRANCAISE nous a offert une collation café - jus d'orange - gateaux pour le petit déjeuner car il ne faisait pas si chaud au départ.

Les boulangers de CAZES-MONDENARD et de MOISSAC nous ont offert un accueil somptueux. A MOISSAC, ces dames ont visité l'église abbatiale et les messieurs la chapelle...

4) La chambre des métiers et le conseil général ont été contents car la promotion de l'artisanat boulanger a été réussie au-delà des espérances. Nous avons été obligé de nous humecter quelque peu à la réception du conseil général, car les petits fours étaient grandioses. Nous étions un peu intimidés de nous trouver au château Montauriol, non pas sous les ors de la République, mais sous les ors du département, ce qui est déja pas si mal.

Le personnel a été étonné de notre comportement. J'ai appris de la part d'une serveuse que le comportement habituel des invités était un pillage de buffet à vitesse supersonique. Et dire que ces réceptions sont en général réservées au gratin. No comment...

5) Le président du syndicat des boulangers de Tarn-et-Garonne a été content car il n'avait, selon ses dires, pas passé une aussi bonne journée depuis des années qu'il organise cet événement.

 07-depart.jpg

Au club 2cv, nous ne sommes pas compliqués, la vie est si courte ! Des 2cv, les copains, raconter des bêtises, casser la croûte, boire un petit coup (avec modération), s'intéresser à ce que l'on nous montre et respecter les autres, c'est bien banal. Et pourtant ce comportement parait assez rare aux personnes extérieures ??  

Certains membres sont aisés, certains sont dans la moyenne et d'autres ne sont pas bien riches... Cependant, la bonne entente règne et l'ambiance est sympathique. Nous avons tous la même passion de nos chers tas de tôle... et un chef d'entreprise retraité peut fraterniser avec un jeune étudiant sans aucun problème. Les différences d'âge et de niveau social sont gommées. Il y a des autos qui sont des bijoux immaculés et des autos bien fatiguées et corrodées, mais cela n'a pas d'importance.

Il faut dire que pour apprécier nos brouettes et les connaître par coeur, il ne faut pas "se la péter". Ces adorable voitures génèrent un certain capital sympathie auprès du public, mais au prix de pas mal d'heures passées sous le capot.

Bien que passionné de technique automobile et m'intéressant de près aux productions de Maranello ou de Stuttgart, je ne suis pas sûr que l'ambiance soit aussi saine au club Ferrari ou Porsche, et c'est un euphémisme.

 22---moissac-abbatiale.jpg

Chers aminautes, je vous souhaite une bonne semaine, pleine de petites joies simples, chacun et chacune en ce qui vous concerne !

Repost 0
Published by Solexine - dans 2cv
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 09:00

2cv-pain.jpg

Aujourd'hui un petit coup de gueule (çà faisait longtemps)...

Rappel pour planter le décor :

Dans le cadre de la journée nationale du pain, le 16 mai, jour de la St Honoré, des manifestations sont organisées dans toute la France, pour promouvoir le bon pain en collaboration avec la corporation des boulangers qui travaillent dur et se lèvent tôt.

Chaque boulanger participant appose une affiche et anime sa boutique comme il le souhaite : promotions, dégustations, visites du fournil, confection d'une spécialité... Ce jour là, les boulangers se rassemblent pour mettre en oeuvre des centaines d'actions communes partout en France.

Depuis quelque temps, le conseil général chaperonnait cet événement en collaboration avec la chambre des métiers et de l'artisanat, et le syndicat des boulangers du département. Une idée bien sympathique.

Depuis quelques années, quelqu'un avait eu l'idée de faire participer des motards à cet événement départemental, et c'est là qu'intervient mon coup de gueule.

Il était demandé de rouler doucement sans faire les andouilles, de distribuer les petits pains fournis et de participer aux différentes animations prévues dans les différents villages. Rien de tout cela n'a été respecté. L'apéro et le repas du midi étaient offerts aux motards et aux passagers. Grave erreur pour la sécurité routière !

Mais revenons à nos moutons. Cette année, en 2010, monsieur le président du conseil général de Tarn-et-Garonne avait envisagé sérieusement de cesser la sponsorisation du département à cette sympathique manifestation. :o(

La raison première en était le coût. En quelques années, le nombre de motos participantes était arrivé à plus de 500. La fête du pain était tout simplement devenu une énième manifestation moto où se retrouvaient des profiteurs. Pour certains, c'était leur seule sortie de l'année et on a même vu des non-motards pleurer une place en passager pour faire les beaux et bouffer à l'oeil). Toute cette gente, avait adopté l'attitude suivante : se "casser à vitesse grand V" sitôt qu'il n'y avait plus rien à boire ou à bouffer, et bien sur certains arrivant déjà bourrés, et la quasi-totalité des présents ne participant à aucune animation boulangère. Le coût des libations était de 23.000 euros l'an dernier (!).

Il était hors de question que le département continue à lâcher autant d'argent pour des "pink floyds" de ce style, affichant même une image "négative" collant à la manifestation, ce qui allait à l'encontre du but initial. Plonk.

Quant aux boulangers, ils déploraient le même comportement, reprochant aux motards de n'avoir participé à aucune animation boulangère qu'ils avaient parfois mis des jours à mettre en place, ne visitant rien, car ils n'y trouvaient aucun intérêt. Certains boulangers se sont même insurgés contre le "pillage" qu'ils avaient subi. Les motards arrivant avec force bruit, et tels un nuage de sauterelles, dévorant tout, pour repartir "plein pot" dès qu'il n'y avait plus rien à boire ni à manger.

Voila, c'est mon coup de gueule du jour. Certes, tous les motards ne sont pas comme çà mais serait-ce un reflet de la société, car on n'est tout de même pas un pays où il y va de la survie de se jeter sur un repas gratuit ?

Toutefois, l'histoire finit bien car la manifestation aura lieu en 2010 dans le département de Tarn-et-Garonne, toujours patronnée par les mêmes acteurs. Cette année, ce sera le club des Citroën 2cv qui assurera l'animation itinérante ! Youpi.

Changements :

- Nous assurerons nous-mêmes notre alimentation liquide et solide lors d'un pique-nique convivial. On a encore les moyens de se payer à bouffer, et les pique-niques 2cv sont un moment de partage et d'échange, concept inconnu de la plupart des motards.

- Nous partirons de l'esplanade des Fontaines de MONTAUBAN (82) en mettant un carton sous les moteurs pour protéger la pierre blanche de la place. Ceci dit, une 2cv ne perd pas d'huile, elle marque son territoire !

- Nous participerons à toutes les visites et animations (certains mettront même un peu de farine sur leur jeans pour "jouer" le mitron).

- Nous nous mettrons au service des boulangers participant et de leur syndicat car si ce n'était pas une fête de la moto, ce ne sera pas non plus la fête des 2cv, mais bien celle du pain. Une dizaine de 2cv camionnettes (dont la mienne) devraient participer à ce périple, suivies de 2cv berlines et dérivés 2cv.

- Nous distribuerons sur la route, en des endroits définis par le road-book, les petits pains qui auront été remis à cet effet le matin même aux conducteurs de camionnettes.

N'allez pas croire que les deuchistes sont des "culs pincés" et des "vieux rabat-joie". Vous seriez surpris. Nous sommes une bande de copains, nous aimons faire la fête et nous ne sommes pas les derniers à lever le coude (à l'étape, pas sur le parcours). J'ai d'ailleurs en souvenir quelques soirées... mémorables ! La différence est que nous sommes toujours partants pour participer à une manifestation sympathique et que nous respectons nos engagements.

Il semble établi que les 2cv génèrent un "capital sympathie" et d'après les premiers retours de personnes extérieures, ces derniers préfèrent de beaucoup voire arriver des 2cv klaxonnant et s'arrêtant telle une "caravane" dans les villages, plutôt que des motos traversant à fond de train et ne laissant derrière elles qu'un nuage de poussière !

La devise des deuchistes n'est-elle pas : CECI N'EST PAS UNE VOITURE MAIS UN ART DE VIVRE.

Donc, si vous êtes en Midi-Pyrénées, ou en Tarn-et-Garonne ce jour là, venez encourager la caravane des 2cv sur l'esplanade des Fontaines de MONTAUBAN, le 16 mai. Le départ est prévu à 08h45 pétantes mais les premiers seront là à 07h30 (organisation oblige). Vous pourrez ensuite nous retrouver tout au long du parcours (voir ci-dessous en italique).

 

Coût de la manifestation 2010 :

- Pour les boulangers, les petits pains (qui seront cette année réellement distribués) et un pain classique par 2cv, pour le repas du midi. Nous fournissons tout le reste.

 

- Pour le conseil général :

a) Les plaques en plastiques (fabrication CG) relatives à la journée du pain, comportant les logos des partenaires. Nous les scotcherons sur le côté des camionnettes et elles seront réutilisables l'année prochaine.

b) le vin d'honneur à la fin de la journée (ben oui quand même), réservé aux équipages et aux officiels.

 

 

Voila, je suis fier de participer à une manifestation sympathique qui a bien failli s'arrêter pour les raisons citées supra, d'apporter un peu de joie aux villageois qui nous attendent, de soutenir une corporation d'artisans qui le mérite bien, de passer une bonne journée avec mes copains et.... de contribuer modestement par l'action de notre club à une division par 28 des frais engagés par les fonds publics (notre argent et nos impôts). 23.000 divisé par 28, faites le calcul.

 

 

 

Le syndicat des boulangers de Tarn et Garonne en collaboration avec le Club des Amis de la 2CV, antenne Midi-Pyrénées vous propose dans le cadre de la journée nationale du pain, un parcours en 2cv au départ de Montauban, "la balade des pains" ayant pour but la reconnaissance des artisans boulangers de notre département. Des arrêts et dégustations auront lieu sur le parcours, des distributions de petits pains et viennoiseries seront effectuées grâce à des 2CV camionnettes décorées façon boulanger des années 60 à 80.

Départ : Esplanade des Fontaines (Prax-Paris) à Montauban, à 8h45. Une première halte à Ardus-Lamothe Capdeville pour honorer le boulanger et son pain, puis Lafrançaise vers 10h00 et ensuite le Moulin de Labarthe à 10h45 pour une visite. Arrivée à Cazes-Mondenard entre 12h et 12h30 avec pique-nique. Départ vers 15h00 en direction de Moissac et temps libre pour visite de l'abbatiale et encas proposé par la boulangerie. Départ vers 16h30 pour regagner Montauban. Retour vers 17h00, jusque 18h30, dans les jardins du conseil général de Tarn-et-Garonne.

 

Bonne semaine à tous et toutes !  

 

acaboulange.jpg

Repost 0
Published by Solexine - dans 2cv
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 13:18

 Lempdes.jpg

Pierre-Jules Boulanger, né le 10 mars 1885 était un ingénieur qui a dirigé Citroën de 1935 à 1950, jusqu'à son décès, au volant d'une Traction 15/6, dans l'Allier.

Le véritable visionnaire de Citroën, c'est lui.

André Citroën, décédé en juillet 1935 n'a connu ni le succès de la traction (sortie en 34 et affublée de défauts de jeunesse), ni bien sur, la 2cv ! Ce dernier ne s'est même pas fait connaître comme ingénieur automobile mais comme industriel. Son sens de la gestion et son charisme lui seulement ont permis de s'entourer de grands talents de l'époque. Monsieur Citroën n'a pas plus inventé la traction avant qu'il n'a été le premier à commercialiser une telle voiture. Je sais, un mythe s'écroule...

Mais revenons à Pierre Boulanger. Il deviendra le collaborateur direct d'Edouard Michelin en 1919 et ne deviendra PDG de Citroën qu'après la cession de la marque à Michelin.

Il cmmencera par appliquer une politique d'austérité et de réduction des coûts. Pour cela, il diminuera les salaires (!), licenciera massivement (c'est donc pas nouveau) et annulera le lancement de la (trop ?) luxueuse 22cv à moteur V8. Cette politique portera ses fruits et Citroën se redressera. (On a rien inventé)...  

Il sera l'instigateur de la TPV (très petite voiture) qui deviendra la 2cv en 1948. Boulanger avait défini le cahier des charges : Construire une automobile pouvant transporter 4 personnes et 50 kg dans le coffre, à la vitesse de 60 km/h, pour une consommation de 3 litres aux 100... (hé oui, le mythe du panier d'oeufs non cassés s'écroule à son tour, ce n'est qu'une légende !). La voiture devait pouvoir être conduite par une femme ou un débutant, l'esthétique n'étant d'aucune importance.

Pierre BOULANGER était connu pour son austérité, sa grande capacité de travail, son sens du secret et son absence d'ostentation (il achetait ses costumes à la coopérative Michelin). Craint et respecté, certains le surnommaient le tyran imaginatif.

Ironie de l'histoire de la marque et de ses dirigeants, lui non plus ne connaitra pas l'essor de la DS dont il avait lancé la conception avec le projet VGD : Voiture à Grande Diffusion.

 Monsieur BOULANGER restera donc le "père de la 2cv", voiture que tous les français(es) d'un certain âge ont possédé ou conduit durant leur vie.

Durant la guerre, le prototype à un seul phare de 1939 a été caché au nez et à la barbe de l'occupant, dans son chai, qui deviendra la salle du conseil municipal de LEMPDES. Aujourd'hui, Lemdpes est devenue la capitale mondiale de la 2cv, avec son "espace de la deudeuche.

D'importants rassemblements de deuchistes s'y sont tenus, lors des 40, 50 et 60° anniversaire de ce sympathique véhicule. En 1999, Lempdes est devenue le siège du "Club des amis de la 2cv". Prochainement, Lempdes est même appelée à devenir le site du musée virtuel de la 2 cv.

En 2009, le 2 cv Club "Adour Océan" à organisé à LIT-et-MIXE (40) le rassemblement national des 2cv (2743 voitures ont fait le déplacement depuis toute l'Europe). Pour son président, Marc Boulanger (soit dit en passant, le petit-neveu de Pierre Boulanger, le papa de la 2 CV) et son équipe, le pari est tenu, car il espérait dépasser les 2000 véhicules.

 

Voila, vous savez maintenant pourquoi Lempdes est la capitale de la 2cv, pourquoi un monument est consacré à la gloire de cette voiture et pourquoi Pierre Boulanger y est aussi célèbre. Je ne suis pas sur que tous les Lempdais habitant rue Pierre Boulanger connaissent l'histoire, surtout de nos jours où nos merveilleuses bagnoles sophistiquées, remplies d'électronique deviennent des cauchemars à la moindre panne.

Anecdote, lors du dernier épisode de la vague de froid, j'ai doublé avec ma 2cv camionnette, nombre de grosses berlines allemandes et britanniques sur les routes de mon département... ceux dont les conducteurs me regardent d'habitude avec condescendance au feu rouge. Petite vengeance pas bien méchante !

En épilogue, je vous citerai la devise de tous les deuchistes du monde entier (cela vaut pour les dérivés Dyane, Ami, Méhari et autres exotiques) :

CECI N'EST PAS UNE VOITURE MAIS UN ART DE VIVRE !

Repost 0
Published by Solexine - dans 2cv
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 18:39

Quelques 2cv et dérivés croisées parmi les 2400 et quelques qui étaient présentes en mai 2009 dans ce petit village des Landes.
Ces autos datent du temps, pas si lointain où on n'était pas pressés et où on pouvait reconnaître une voiture rien qu'à son bruit.

1 - Une "mémère" dans le jargon, une AZ de 1954.


2 - Que serait un rassemblement sans une 2cv "Sahara" à deux moteurs ? Ici une 1961.



3 - Une fourgonnette AK 350 de 1969 qui fait semblant de livrer du pain !



4 - Un break AK 350 (banquette arrière et 4 places sur la carte grise ainsi que finition plus luxueuse que la fourgonnette AK). Le concept du ludospace il y a 46 ans !



5 - Une AK 400 pick-up. Moi aussi, je dors dans mon AYCD (Acadiane) mais je préfère un toit de tôle isolé à l'intérieur, des crochets, une lampe à dynamo, une étagère, des rideaux occultants de tous côtés, un éclairge 220, un chauffage céramique etc...



6 - Des Grands-Bretons étaient venus avec une Ami 8 Entreprise tôlée en fort bel état ! Cette voiture est connue de toutes les concentres 2cv et c'est toujours un plaisir de la revoir.



7 - Une Ami 8 Service venue de Vendée.


8 - Une superbe 2cv cabriolet Millésime (et non pas Croisette comme me l'a fait remarquer son constructeur, monsieur Hubert HEURTIN qui m'a fait l'honneur d'un passage). Notez la courbure parfaite des ailes avant. Rien à voir avec un célèbre kit allemand dont on fait tout un plat...

9 - Une construction complète d'une voiture réalisé par le concepteur de cet hybride de Jeep et de 2cv. Le résultat est réussi et a eu les honneurs de la presse spécialisée !


10 - Une superbe Dyane AYCB aussi neuve que sortie d'usine !


11 - Une des premières Citroën Ami 8 berline. Cette AM JA de 1970 est dans son jus d'origine.


12 - Une série limitée Allemande de 2cv 6 (AZ KB) dite la Sausss-Ente (avec 3 S) !



13 - Cette Ami 6 Club Export (AMC 3) est venue du Luxembourg !



14 - Un rare "Poncin 2025" motorisé par le bicylindre 602 cm3 des Citroën 2cv6, Dyane, Ami 8 et autres Méharis. C'est un tout-terrain 6x6 Français en polyester !



15 - Rarissime kit des années 70, une MARLAND, type Jorgia, dans l'esprit des roadsters anglais.



16 - Une superbe Acadiane AYCD ambulance irréprochable. On ne risquait rien au camping, sauf peut être une cirrhose foudroyante. Enfin, non pas quand même...



17 - Cette voiture va faire plaisir aux écolos. C'est la Dyanélectrique, avec moteur électrique accouplé à la boite d'origine et des panneaux solaires sur le toit. Et elle est homologuée ! Si !



@ la semaine prochaine !


Repost 0
Published by solexine - dans 2cv
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 20:55

Ils ont de l'humour, dans la Sarthe. Mais c'est tellement vrai !
Repost 0
Published by solexine - dans 2cv
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 09:48

Hier soir, sur le parking d'un supermarché, j'ai garé ma 2cv camionnette à coté d'une autre. Evidemment, j'ai entamé la discussion avec le monsieur (d'un certain âge) qui ne connaissait pas grand chose sur sa voiture. Je lui ai donné quelques renseignements et je l'ai convié à une réunion du club.

Il avait payé sa voiture 3000 euros, ce qui est déja cher pour une AK 350 mais ahurissant par rapport à l'état de sa poubelle.
En moins d'une minute, je me suis rendu compte que son chassis était coupé par la rouille, que les planchers étaients aux abonnés absents et que le structurel de la plate-forme au niveau des bras de suspension était tellement corrodé qu'on se demande comment çà tenait.
De plus, il avait acheté sa voiture sans contrôle technique avec des travaux mécaniques à faire (embrayage cassé, freins HS etc...).
Si vous ajoutez à cela que la voiture avait une carte grise collection (restrictions de déplacements au département et départements limitrophes), ce qui fait diminuer dans des proportions inquiétantes la valeur de l'auto et ce monsieur avait mis 1000 euros de peinture sur son tas de ferraille hors d'usage, on arrive à pas loin de 5000 euros pour une épave roulante !!!

C'est con, il avait l'air d'un brave type.

Intérieurement j'ai maudit ce fieffé vendeur qui avait profité de l'ignorance d'un pauvre bougre.

Certes, ce n'étaient pas des vices cachés et tout est apparent.

D'accord, y en a qui cherchent à se faire avoir mais je ne sais pas si le vendeur peut se regarder dans une glace sans broncher quand il se rase le matin.
Vous pariez que oui ?

Repost 0
Published by solexine - dans 2cv
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de solexine
  • Le blog de solexine
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Jeux Olympiques d'Athènes, 12 ans après...
    Dix ans après que la Grèce ait organisé le plus grandiose des spectacles sportifs du monde, beaucoup de ses sites olympiques ont été abandonnés. Quelques autres sont encore utilisés occasionnellement pour des évènements non-sportifs comme des conférences...
  • Les dangers de la pokemonite. Go !
    Petit billet sur la nouvelle occupation dont la terre entière s’est entichée, la dernière imbécillité mise à la mode, j'ose même dire la dernière co…rie mise à disposition de notre belle jeunesse pour qu’elle s’ennuie un peu moins, ne ressente pas la...
  • Sérieux, j'en ai marre de ces listes !
    Cet horrible attentat a fait à la date de rédaction du présent article 84 morts et 303 blessés. 121 sont toujours hospitalisés. David Bonnet, 44 ans, pisciculteur. Originaire de Nérondes (18), fils du premier adjoint au maire, David s'était installé dans...
  • Orlando, Floride, USA. Qui étaient-ils ?
    Qui étaient ces 49 personnes massacrées par Omar Mateen ? (liste incomplète). Edward Sotomayor Jr, 34 ans. C'était un homme énergique. Il portait souvent un chapeau haut-de-forme sur les croisières qu'il organisait avec son cousin. Son cousin a déclaré...
  • Une famille pour le moins originale...
    Actualité déprimante, inondations, grèves, pénurie, faits divers sordides... pour changer un peu, je vais vous publier un article un peu plus... souriant ! L'ours Stephan fait partie de la famille de Svetlana et Yuri Panteleenko, un couple russe, depuis...
  • Aux States, on voit des choses étranges dans les magasins.
    Aller faire ses courses est parfois une véritable corvée. Toutefois, si on tombe sur ce genre de phénomène, dans les allées ou à la caisse... on peut penser à un prénomène paranormal... En ce cas, la corvée se transforme presque en spectacle. Voilà 20...
  • Nouvelle série sur les tatouages ratés...
    Bien souvent, des adeptes du tatouage semblent oublier qu'un tatouage, c'est à vie, voire plus si affinités. Voici donc une nouvelle série sur les pires tatouages : 1 – Je suis totalement contre le tatouage du visage ! Si ce gars voulait de beaux sourcils,...

Pages

Catégories