Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2022 3 01 /06 /juin /2022 07:00

La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco autour du Stade de France va-t-il se reproduire ? Après les débordements qui ont marqué la finale de la ligue des champions, le 28 mai dernier, il y a eu les polémiques autour des déclarations du ministre de l'intérieur, des faux billets mais aussi de cette grève du RER B.

Si ce n'est pas la grève en elle-même qui a engendré le fiasco du stade de France, les syndicats entendent bien faire valoir leurs arguments : C'est un choix calculé afin de peser de tout notre poids sur nos revendications".

Les syndicats réclament de l'embauche et une prime Covid. Il est à noter que la grève de samedi dernier a été relativement peu suivie, car 4 RER sur 5 circulaient. Toutefois, beaucoup de supporters se sont reportés sur le RER D, comme le conseillait la SNCF, mais une fois arrivés au stade, ils se sont retrouvés agglutinés au point de filtrage, qui était visiblement sous-dimensionné.

Les agents de sécurité du stade de France se sont retrouvés face à une sacrée pagaille, et les ennuis ont commencé aux envions de 18h00. Le coup d'envoi de la finale a été reporté à deux reprises, tandis que 1.800 vigiles étaient réquisitionnés. À titre de comparaison, ils seront 1.200 pour la rencontre de ligue des nations "France-Danemark". Plusieurs sociétés occupent le marché de la sécurité de l'enceinte du stade, et la rémunération est au SMIC horaire, plus une prime de risque, mais de grandes difficultés de recrutement sont récurrentes.

Selon un patron de ces sociétés, qui préfère conserver l'anonymat, les ennuis ont commencé aux envions de 18h00, sur le premier filtrage à la sortie du RER. À cet endroit, le nombre de faux billets était estimé à un sur quatre. Ce sont tout de même entre 10.000 et 15.000 faux tickets non valables qui ont été émis, contre les 30.000 à 40.000 annoncés par les pouvoirs publics.

Deux offres étaient proposées, le M'Ticket via l'application de l'UEFA et sa version papier, majoritairement présentée par les supporters de Liverpool et mis en cause par les autorités. Les billets étaient scannés grâce à un stylo révélateur sur le code barre : si une petite lumière apparait, tout est bon, sinon, c'est un faux.

C'est lors de ce pré-filtrage qu'ont éclaté les premières tensions, quand la foule a grossi, et qu'une brèche s'est ouverte. Des appels radios ont alors sollicité d'urgence des renforts de police et de vigiles, avec pour effet de diminuer les effectifs présents sur le parvis du stade de France, justement là ou les scènes de chaos se sont succédées.

Les spectateurs de la finale de la ligue des champions sont restés bloqués à l'entrée du stade de France, que s'est-il passé ? Pourquoi ces incidents ? Au premier barrage, c'était le premier filtre et la sécurité laissait entrer à peu près tout le monde. Il suffisait juste de présenter le téléphone ou un billet, mais il n’y avait pas vraiment de contrôle, et c'était une sorte de porte ouverte. Après, au second barrage, c’était très (trop) près de l’entrée aux portes. Les supporters ont donc rapidement été comme catapultés contre les portes, et notamment à la porte U, où il y a eu beaucoup d’incidents. La sécurité a rapidement pris conscience qu’elle ne pourrait pas "tout rentrer", car personne n’ouvrait les portes, les gens s’agglutinaient, poussés par une horde d'individus qui étaient là pour mettre le bazar, sans maillot du Real Madrid ou de Liverpool, ni anglais ni espagnols, ni même supporters.

Le préfet de police de Paris a décidé de saisir la justice pour "fraude massive aux faux billets". La nouvelle ministre des sports confirme un afflux de supporters britanniques du club de Liverpool, sans billets ou avec des billets falsifiés. La ministre ajoute qu'avec ces faux billets, les tourniquets ont été bloqués et il y a eu une concentration des personnes sur le parvis, d'où problèmes de sécurité et engorgements. On a vu ensuite des tentatives de forçage des portes, dans lesquelles des jeunes des quartiers ont tenté de s'engouffrer, mais la ministre rejette partiellement la faute sur l'UEFA, accusée d'une mauvaise organisation de l'UEFA, qui avait accepté les billets papiers, sans un recours exclusif à l'application mobile, ce qui aurait permis des billets infalsifiables.

Après ces débordements, le ministre de l'Intérieur est fortement critiqué au sein de même de son parti et de la majorité. L'exécutif est très embarrassé et les récentes déclarations du ministre de l'Intérieur Gérald n'ont guère été appréciées par le président de la République. Le ministre doit être entendu par la commission d'enquête du sénat, sur son comportement et ses sorties pour expliquer ce fiasco. Un proche de Macron s'est même emporté : "Il fait n'importe quoi. C'est un terrible échec, précisant que c'était se foutre de la g… du monde. Néanmoins, et sauf si l'enquête en cours dévoile de nouvelles informations, le bateau continuera à couler normalement.

On peut légitimement s'inquiéter sur le déroulement des prochains matches de football importants, et que dire sur les craintes concernant la coupe du monde de rugby en 2023, ou les jeux olympiques de 2024 ? Il y a de quoi être inquiet, même si jusqu'ici, tout va bien…

Partager cet article

Repost0
4 mai 2022 3 04 /05 /mai /2022 07:00

 

L’appareil, qui peut résister à une explosion nucléaire, a été reperé en survol de Moscou. Dans l'attente, l’offensive russe en Ukraine s’enlise, et le repli des troupes dans le Donbass n’est pas aussi efficace que prévu, alors que le 9 mai approche.

Ce jour est l'occasion de fêter une victoire symbolique. Pourquoi cette date ? Le 9 mai est une fête nationale, un rendez-vous militaire important, et ce doit être un jour de victoire.

Le 9 mai coïncide avec la reddition des nazis face aux alliés, dont l’union soviétique. La Russie a annoncé qu’elle ne chercherait pas à frapper fort ce jour précis, mais il est certains qu'elle fera étalage de sa puissance militaire lors des traditionnels défilés : soldats, blindés et... avions.

 

Ce sera notamment le moment de ressortir du hangar le "Doomsday", encore appelé l’avion de l’apocalypse, destiné à la protection des responsables russes, dont le président. Il a été repéré en train de voler près de Moscou, et on devrait le voir survoler la place rouge, même s'il n'a plus été vu depuis 2010.

Le monstre est un Ilyushin II-80, qui peut résister à une explosion nucléaire. La Russie possède 3 exemplaires de ce bunker volant, estimé à 500 millions de dollars. L’avion n'a pas de fenêtres et doit permettre à Vladimir Poutine de diriger son pays en temps de guerre nucléaire.

Comme ce dernier a régulièrement brandi la menace d’un recours à la bombe atomique, la Russie veut en profiter pour faire preuve de sa puissance et rappeler qu’elle a des arguments nucléaires.

A part en Ukraine, jusqu'ici, tout va bien…

Partager cet article

Repost0
5 avril 2022 2 05 /04 /avril /2022 07:00

Nous venons d'apprendre que la poste devait être chargée de la distribution des professions de foi des candidats, car il fallait éviter le raté des dernières élections régionales et départementales. Pour la préparation de la propagande électorale des élections présidentielles et législatives, le gouvernement nous refait donc le coup du cabinet de conseil privé. La commission d’enquête du Sénat indique que le gouvernement a missionné "Sémaphores", pour un montant de 289.785 euros, afin d'accompagner les préfectures dans l’organisation de la distribution des plis électoraux. La commission a émis une sorte de mise en garde dans son rapport, mais le recours aux cabinets de conseil privés par l’État est un système installé, nous explique-t-elle.

Ce contrat fait suite au fiasco sans précédent de la distribution lors des dernières élections départementales et régionales. En juin 2021, une commission d’enquête avait révélé que 40 % des électeurs n’avaient reçu ni la profession de foi des candidats, ni les bulletins, et que la proportion atteignait même plus de 90 % dans plusieurs départements.

Pris sous le feu des critiques, le gouvernement s’était engagé à résoudre ces difficultés pour les échéances électorales suivantes. Le but a loin d'avoir été atteint vu comment se déroule la (non)-distribution. On se souvient qu'en 2020, l'entreprise Adrexo avait obtenu le marché de la distribution dans 7 régions et 51 départements, et s’était montrée plus que défaillante dans sa mission. La majorité de tout ce beau papier glacé s'était retrouvée directement à la poubelle, souvent toute emballée ou même encore en cartons. L'accord cadre qui liait l'Etat à l’entreprise jusqu’en 2024 a été résilié.

On apprend aujourd'hui que la poste sera le seul opérateur qui distribuera les professions de foi des candidats. Pourquoi alors le cabinet du Premier ministre a-t-il eu recours à un nouveau cabinet de conseils, trois mois plus tard ?

Sémaphores déclare avoir élaboré "une cartographie des risques dans la gestion des professions de foi par les préfectures, avant d'être chargé d’analyser les plans d’organisation, de contrôle et de secours pour la distribution de la propagande". Si vous avez compris à quoi ça sert exactement et quelle va être la vraie mission de ce cabinet privé qui va nous coûter un "pognon de dingue", je vous tire mon chapeau.

Sans rire, on apprend aussi qu'à l’issue des élections, Sémaphores devra "évaluer la distribution des plis, assurée par l’opérateur postal, pour viser à mieux identifier les plis qui n’auront pas été distribués aux électeurs, afin de maximiser la distribution des plis de propagande". On comprend toujours rien !

Traduction : On va essayer de deviner ce qui cloche, on est incapable d'organiser ça correctement, mais après, on va essayer de comprendre pourquoi on a été mauvais et comment on va continuer ainsi, selon les errements antérieurs.

La mise sous pli des documents de propagande électorale est de moins en moins effectuée par les agents des préfectures, qui sont confrontées à une baisse d’effectifs. L'Etat déconcentré a fréquemment recours à des prestataires privés, et ce sont pas moins de 76 % des préfectures qui ont signalé des difficultés imputables à leurs prestataires (plis incomplets, retards ou absence de livraison).

Une enquête sénatoriale a conclu à des manquements dans la distribution, mais le gouvernement a toujours recours à un cabinet de conseil privé pour continuer selon les errements antérieurs.

Même si jusqu'ici tout va bien, c'est tout ce que j'en retiendrai.

Partager cet article

Repost0
10 mars 2022 4 10 /03 /mars /2022 07:00

Si parler de son salaire ou de son patrimoine est souvent tabou, les candidats à la présidentielle n’ont pas d’autre choix que de se mettre à nu, car la haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié leurs déclarations de patrimoine et d’intérêts, dévoilant quelques surprises, quand les 12 candidats officiels à la présidentielle ont dévoilé leur déclaration.

1 - Valérie Pécresse, amatrice d’art ?

La candidate LR dispose avec son mari du patrimoine le plus important, avec 9,7 millions d’euros (4,17 millions en son nom propre), comprenant trois maisons et des terrains pour une valeur de plus de 4,1 millions d’euros, mais la candidate ne mise pas que sur la pierre, car elle déclare être en possession de trois œuvres d’art : une lithographie de Joan Miró (14 000 €), un tableau de Jean Hélion (35 000 €) et un tableau de Nicolae Mitrofan (Mitro) pour 10 000 €.

2 - Jean-Luc Mélenchon soumis à l’impôt sur la fortune immobilière ?

Le patrimoine immobilier du candidat LFI s’élève à 1,37 million d’euros, composé d’un appartement à Paris (1,2 million d’euros) et d’une maison dans le Loiret (170 000 €). Il faut savoir que les Français sont normalement soumis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) si la valeur nette de leur patrimoine immobilier excède 1,3 million d’euros. Le candidat doit cependant encore rembourser 100 000 € d’emprunt immobilier, mais il n'est pas sur que cela suffise à minorer suffisamment le total. Jean-Luc Mélenchon déclare par ailleurs 95 000 € sur divers comptes bancaires.

3 - Emmanuel Macron serait-il trop dépensier ?

Ne possédant aucun bien immobilier, le président a déclaré un patrimoine essentiellement constitué de comptes bancaires et d’instruments financiers, d’un montant d’environ 550 000 €, bien qu’il ait perçu environ 900.000 € de revenus nets imposables depuis le début de son mandat à l’Élysée. Ceci dit, si on ramène ls 350.000 claquée par la valeur sur une année, cela ne fait qu'une moyenne de 70.000 € annuel, ou 5800 euros par mois, ce qui, même tous frais payés, reste presque raisonnable.

4 - Philippe Poutou possède la voiture la plus chère.

S’il a déclaré le plus faible patrimoine des 12 prétendants à l’Elysée avec 122 000 € sur ses comptes bancaires (pas si mal pour un ouvrier qui ne bosse pas) et aucun bien immobilier, Philippe Poutou possède la plus chère des voitures : une Peugeot 308 SW Allure d’une valeur de 22 500 €, que le candidat du NPA aurait acheté en 2020 pour 15.000 € avec des aides diverses, alors que la valeur du véhicule s’élevait au moment de l’achat à 26.900 €. Là aussi, il faut raison garder car une Peugeot 308 break n'aura jamais l'aura d'une sportive italienne.

5 - Nicolas Dupont-Aignan roule les cheveux au vent.

NDA n’est pas en reste en ce qui concerne la valeur de son bolide, car il est propriétaire d’une Peugeot 308 CC de 2007, achetée d’occasion en 2018, pour 5.000 €. C'est plutôt modeste, même s'il est aussi propriétaire de plusieurs biens immobiliers, dont un appartement à Paris de 105 m², évalué à 1,4 million d’euros, sur un patrimoine de 2.165.000 €..

6 - Yannick Jadot roule écolo.

C'est bien le moins qu'on attendait de lui, mais s'il est véhiculé dans des berlines de fonction. Pas de zèle en tout cas pour ce candidat qui ne se balade pas au volant d'un gros SUV ou d'une grosse allemande. Fidèle à lui-même, le candidat écologiste possède un scooter électrique d'une valeur approximative de 4 000 €. Ce serait presque indigent.

7 - Marine Le Pen rembourse un prêt hongrois de 10 millions d’euros.

La candidate du rassemblement national a contracté trois prêts, dont le dernier pour sa campagne présidentielle, auprès de la banque hongroise MKB pour un montant de 10,69 millions d’euros. L'information avait été révélée par RTL, mais jusque-là jamais confirmée.

8 - Zemmour serait-il plus riche qu’il ne le laisse entendre ?

Le candidat de "Reconquête" est propriétaire ou copropriétaire à Paris, de 5 appartements dont la superficie va de 27 à 165 m², pour des valeurs allant de 176.400 à 1,8 million d’euros. En novembre dernier, sur France Info , il avait minoré ces valeurs, et déclaré que les personnes étant propriétaires d’un appartement à 1,3 million d'euros, ce n’est pas ce qu’on appelle des riches. Avec une valeur réelle immobilière de 2.900.000 euros, des parts de 1.530.000 euros dans une société et 495.000 euros sur son compte assurance vie, on peut légitimement supposer qu'il s'estime riche malgré tout, tirant l'essentiel de ses revenus comme gérant ou écrivain.

9 - Qui jongle avec les comptes bancaires ?

Yannick Jadot et Philippe Poutou ne possèdent aucun bien immobilier, Emmanuel Macron non plus, car s'il est le candidat qui possède le plus de comptes en banque, la villa du Touquet est un héritage des parents de Brigitte. Les autres candidats eux, disposent d'au moins 3 comptes en banque : 5 pour Jean-Luc Mélenchon (près de 100.000 euros), 5 aussi pour Anne Hidalgo (120.000 euros) et trois pour Éric Zemmour (détails ci-dessus).

10 - Qui a contracté le plus de dettes ?

Pour ce qui est des assurances-vie, Pécresse et Zemmour arrivent en tête, avec respectivement 2,3 millions d'euros et 495.000 euros, mais si ces montants sont exorbitants, ils n'ont rien à envier aux dettes et emprunts de certains. Outre Marine le Pen et son prêt hongrois, on découvre que Valérie Pécresse doit 984.000 euros, dont plus de 170.000 euros au Trésor Public pour des arriérés de revenus 2020. Jean Lassalle cumule 5 emprunts, pour plus de 202.000 euros, tandis qu'Éric Zemmour en rembourse 4, pour un total de plus de 630.000 euros. À l'inverse, ni Nathalie Arthaud, ni Philippe Poutou, ni Yannick Jadot n'ont d'emprunt à leur nom.

On peut donc estimer, que pour les 12 candidats, jusqu'ici, tout va bien...

Partager cet article

Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 08:00

J'aurais préféré vous parler de la poutine, le plat Québécois consistant en des frites mélangées à du fromage en grains et nappées d'une sauce brune, mais je suis hélas obligé, vu les circonstances, de vous soumettre mon analyse.

Comme en 2014, lors de la conquête de la Crimée, l'offensive en Ukraine était censée être une simple "opération militaire spéciale", et l'Occident l'a cru naïvement… Il s'agit peut-être de l'avis des mêmes experts qui assuraient que Poutine n'irait pas après le "Dombass", et qu'il était inconcevable qu'il aille jusqu'à Kiev.

Après ces 9 jours de guerre, nous voyons bien qu'il en a été autrement, et que non contents d'avoir fait tirer cette nuit sur la centrale nucléaire de Zaporijjia (la plus importante d'Europe) avec des chars à canon thermique, d'avoir à peu près rasé la ville de Kharkiv en employant, le cas échéant, des bombes thermo-bariques, certains généraux envisagent au grand jour une destruction programmée de Kiev, avec des bombes atomiques de faible puissance, ce qui n'existe pas.

La victoire facile que Vladimir Poutine espérait n'a pas eu lieu car la résistance des Ukrainiens a été sous-estimée, tandis que Moscou qui misait sur une relative apathie de l'Occident, affronte aujourd'hui un bloc uni, et des sanctions certes sans grand effet pour l'instant, mais inédites.

L'Union européenne, les États-Unis, la Grande-Bretagne et d'autres, ont décidé de frapper au portefeuille, d'empêcher les avions russes de circuler, et d'isoler le pays de l'économie mondiale. Au pouvoir depuis plus de 20 ans, assis seul au bout de tables longues comme un jour sans pain, dans les immenses salons du Kremlin, Vladimir Poutine apparaît comme un chef d'état isolé.

Son entourage ne lui rapporte (par peur) que ce qu'il souhaite entendre, mais dans la rue, malgré les risques graves de déportation ou pire encore, qui pèsent sur eux, des milliers de Russes osent contester l’offensive menée par le maître du Kremlin.

Poutine prête-t-il attention à l’avis des citoyens russes qui le contestent ? Non.

Le poids des sanctions finira-t-il par affaiblir le chef de l’État russe ? Non.

Jusqu’où ira Poutine pour assouvir sa soif de reconquête d’un empire perdu ? C'est bien là le problème. Brutal, acculé, et capable de la pire des fuites en avant dans un maelström de folie, Vladimir Poutine est devenu incontrôlé et incontrôlable.

Ayant un profond mépris pour la vie humaine (des autres), il préférera une apothéose destructrice quitte à faire des millions de morts en Ukraine et engendrer des dégâts incommensurables au sein même de son propre pays, la Russie voisine.

N'a-t-il pas réaffirmé sa détermination et annoncé "suivre son plan"? Après le bombardement de la centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine, la nuit dernière, l'inquiétude est encore montée d'un cran depuis l'annonce, il y a quelques jours, de la mise en alerte de combat des moyens de dissuasion ?

En d'autres termes, Poutine peut-il décider seul de déclencher l'arme nucléaire, et quel est le protocole ?

Depuis le début de l'offensive, la Russie a menacé l'OTAN et ses alliés d'une guerre nucléaire à plusieurs reprises, mais Poutine ne serait pas le seul décisionnaire d'une telle option. Décrit comme "paranoïaque" par les observateurs, ses positions sont de plus en plus tranchées, et il refuse le dialogue, réfugié, parait-il, quelque part en Sibérie, dans un bunker. C'est un homme assez complexe, qui, au début de son règne, en 2000, faisait juste un tout petit peu attention à l'opinion de l'Occident, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui, où il se moque éperdument de tout.

Même si le protocole de déclenchement de l'arme nucléaire russe n'est pas officiellement connu, les experts s'accordent à dire que le président russe doit avoir l'aval de plusieurs personnes pour appuyer sur le bouton rouge. Dans ce processus collégial, le maître du Kremlin aurait besoin de l'accord du ministre de la défense et du général, chef d’état-major des armées (les deux types dont les visages reflètent un parangon de jovialité, assis à côté de lui lors de l'annonce citée supra).

Quelle est la marge de manœuvre ?

Selon un dispositif de communication crypté pour ordonner le lancement d'une frappe nucléaire, l'action combinée se partage entre ces trois personnes (dont Poutine). Même si le chef d'état-major russe est à même de bloquer une frappe nucléaire, sa tactique de guerre n'étant guère compatible avec une attaque de cette envergure, on peut s'interroger sur sa réelle marge de manœuvre, dans le cas où Poutine venait a décider la mise en oeuvre de la force nucléaire.

A suivre au prochain épisode (si on est encore là), car heureusement, jusqu'ici, tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
3 février 2022 4 03 /02 /février /2022 08:00

Ce jeudi 3 février voit le lancement du dossier médical 100 % numérique, après la carte Vitale, lancée en 1998. Je vais tenter d'éclairer mes visiteurs et visiteuses sur ce nouveau dispositif.

L'État lance donc une nouvelle plateforme en ligne intitulée "Mon Espace Santé", avec un peu de retard, en raison de la pandémie. Le ministère de la Santé précise que ce nouvel espace, où il est possible de retrouver l’ensemble de ses informations médicales, sera activé par défaut, sans que nous n'ayons notre mot à dire, pour l’ensemble des Français, y compris pour les enfants. Paf…

Comment se connecter à la plateforme ?

Se connecter au moins une fois sur le site, permet de l’activer, sans aucune autre démarche. A l'aide de votre carte vitale, cet espace santé se trouve à l'adresse Internet monespacesante.fr. Pour l'application sous Androïd (smartphone), cela viendra plus tard.

Quelles infos y trouve-t-on ?

Vous pourrez stocker des données et y accéder. En clair, les patients et les professionnels de santé, pourront y envoyer toutes sortes d'éléments : Résultats d’analyse, vaccins, allergies, ordonnances, traitements suivis ou comptes rendus d’hospitalisation, il s’agit d’un carnet de santé en ligne.

Quels sont les services disponibles ?

"Mon Espace Santé" comprend une messagerie pour échanger des informations avec les professionnels de santé, ainsi qu'un agenda pour renseigner les rendez-vous médicaux et créer des rappels.

Les personnes ne voulant pas être intégrées à ce dispositif en ont le droit (encore heureux). Il suffit d’en faire la demande, mais les données de l’assuré resteront archivées durant dix années par l’Assurance-maladie. Re-paf...

Je ne sais pas pourquoi, mais il me revient en mémoire le résumé du film de 1973, "Soylent Green", avec Charlton Heston, et sa vision futuriste sur l'année 2022.

Le résumé dit ceci "En 2022, les hommes ont épuisé les ressources naturelles. Seul les pastilles de soleil vert parviennent à nourrir une population miséreuse, qui ne sait pas comment créer ces aliments.

Omniprésente et répressive, la police assure l'ordre. Accompagné de son ami, un policier va découvrir, au péril de sa vie, l'effroyable réalité de cette société devenue inhumaine".

Hum… Big Brother is watching you, même si jusqu'ici, tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 08:00

Janvier 2022, en cette nouvelle année, les contaminations explosent, mais le gouvernement choisit ce moment pour assouplir les règles, avec les premières données disponibles concernant le variant Omicron.

Cas contact ou positif au Covid-19 ? Lundi 3 janvier, les mesures d'isolement évoluent et s'assouplissent. Les personnes positives avec un schéma vaccinal complet s'isoleront 7 jours, quel que soit le variant. L'isolement pourra être levé au bout de 5 jours, en cas de test (antigénique ou PCR) négatif. Les non-vaccinés devront en revanche s'isoler 10 jours, avec sortie possible au bout de 7 jours, dans les mêmes conditions.

Par ailleurs, il n'y aura plus de quarantaine pour les cas contact avec schéma vaccinal complet, qui devront cependant faire des tests réguliers.

Pourquoi un tel assouplissement des règles d'isolement alors que les contaminations explosent ?

- 1 - Pour limiter la désorganisation de la société...

Le conseil scientifique avait prévenu de l'extrême contagiosité d'Omicron pouvant entraîner une désorganisation du pays, à cause des arrêts de travail (multipliés par plus de 7, fin 2021). L'idée est de tenir compte de l'évolution extrêmement rapide de la diffusion du variant Omicron en France", explique le ministère de la Santé dans un communiqué. Ce changement de règles doit permettre d'"avoir une balance bénéfice-risque visant à assurer la maitrise des contaminations tout en maintenant la vie socio-économique", toujours selon le ministère.

- 2 - Pour permettre la continuité des soins.

Des règles spécifiques d'isolement ont été prévues pour les soignants. Ces personnels étant par nature vaccinés, il s'agit de permettre la continuité de soins, compte tenu de la tension sanitaire et du nombre élevé de personnels positifs ou cas contact. Un soignant pourra donc travailler avec le Covid-19 sous conditions, comme un plâtrage transitoire permettant de passer le cap aigu.

- 3 - Parce que les données scientifiques semblent le permettre

Est-ce bien raisonnable, au point de vue épidémiologique, de réduire les délais d'isolement alors qu'on atteint des niveaux records de contamination ? N'y a-t-il pas un risque de surcharge des hôpitaux ? Les premières études (incomplètes et à prendre avec précautions) venues d'autres pays semblent montrer que le variant Omicron semble entraîner moins d'hospitalisations que Delta, et que les symptômes apparaissent plus rapidement avec Omicron.

- 4 - Parce que d'autres pays ont déjà adopté ces règles.

La France n'est pas la seule à réduire les délais d'isolement. La Suisse a déjà réduit la quarantaine des cas contacts à 7 jours, contre 10 auparavant, tout comme l'Espagne, l'Argentine et le Portugal.

Pour éviter les blocages et les pénuries, l'administration Biden a décidé de réduire la quarantaine recommandée de 10 à 5 jours pour les personnes positives au Covid, à condition qu'elles soient asymptomatiques.

La nouvelle année commence sous de bien curieux auspices, mais bon, puisque jusqu'ici, tout va bien… ce n'est pas ce qui m'empêchera de souhaiter à tous mes visiteurs et visiteuses, une bonne année 2022, avec le meilleur pour nous tous !

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2021 4 25 /11 /novembre /2021 08:00

Face à la 5ème vague de Covid-19, le gouvernement doit présenter aux parlementaires plusieurs mesures, que le sinistre de la santé doit annoncer aux Français ce jeudi à la mi-journée. Parmi elles, se trouve l'ouverture de la dose de rappel à tous les majeurs. Celle-ci débutera dès samedi.

Alors que plus de 32.000 nouvelles contaminations viennent d'être enregistrées, l'exécutif s'est réuni à l'Élysée pour un nouveau conseil de défense sanitaire. Les mesures doivent être présentées aux Français lors d'une conférence de presse. Le gouvernement a d'ores-et-déjà soumis ces annonces aux parlementaires, voici ce qui a fuité :

- La dose de rappel va être élargie à tous les plus de 18 ans dès samedi. À ce jour, seuls les plus de 65 ans, les personnes avec des comorbidités et les professionnels de santé demeurent éligibles, avant les plus de 50 ans dès le 1er décembre. Selon le sinistère de la Santé, plus de 6 millions de Français ont déjà reçu ce rappel.

- Le pass sanitaire sera conditionné à l'injection de cette troisième dose. Cette mesure prendra effet à partir de mi-janvier. Seuls les plus de 65 ans devaient initialement être concernés par cette restriction, à compter du 15 décembre, mais la donne a changé. D'ailleurs, en matière de Covid, ça change presque tous les jours.

- Le délai de la dose de rappel va passer de 6 à 5 mois après la dernière injection. Cette mesure reste conditionnée au feu vert de la haute autorité de santé, qui doit rendre un avis sur la question. Tant mieux car, sauf erreur de ma part, notre cher président n'est pas médecin.

- Pour les non-vaccinés, la durée de validité des tests pour le pass sanitaire passera de 72 heures à 24 heures. C'est sans nul doute une manière d'accentuer la pression sur les 6 millions de Français pas encore vaccinés, mais je m'interpelle. Vu qu'il faut la plupart du temps plus de 24 heures pour obtenir les résultats, le test ne sera-t-il pas déjà périmé lors de sa délivrance ?

- Le port du masque deviendra obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public, y compris ceux où le pass sanitaire est exigé.

- Concernant le port du masque en extérieur, la décision sera être prise selon les territoires, par les préfets.

- Les contrôles seront renforcés autour du pass sanitaire dans les établissements recevant du public (bars, restaurants...) et aux frontières.

Les mesures complémentaires éventuelles feront l'objet d'une nouvelle note sur le blog, car jusqu'ici, tout va bien…

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2021 4 14 /10 /octobre /2021 07:00

Le conseil des ministres a examiné un projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022, et de la période transitoire de sortie d'état d'urgence sanitaire.

Ces dispositions visent à faire face à une éventuelle recrudescence de l'épidémie de COVID-19, selon le porte-parole du gouvernement. Il a précisé que le pass sanitaire pourrait toutefois être adapté, voire suspendu dès les prochaines semaines, en cas d'évolution favorable.

La période transitoire, entamée le 2 juin dernier en métropole, devait s'achever le 15 novembre prochain, sauf avis contraire de la future loi portant état des diverses dispositions de vigilance sanitaire. Le texte sera discuté à compter du 19 octobre à l'Assemblée nationale.

Pour mémoire, l'état d'urgence sanitaire instauré le 17 octobre 2020, a cédé la place à cette période transitoire, à compter du 2 juin dernier, en métropole.

Cà, c'est la théorie. Dans la pratique, le recours possible au pass sanitaire sera prolongé jusqu’au 31 juillet 2022, au motif de refus du gouvernement d’un désarmement sanitaire précipité. Le projet de loi a donc été présenté en conseil des ministres, mais sous le feu des oppositions qui contestent cette décision d’enjamber l'élection présidentielle (en mode j'ai déjà gagné ?).

Un retour de l’état d’urgence sanitaire est possible, selon le texte, et ce par décret qui sera pris si la situation sanitaire s’aggravait, pour une durée limitée à 30 jours, délai au-delà duquel une loi devra être votée.

Même si on nous dit qu'un tel retour n’est pas à l’ordre du jour, on peut craindre le pire. Si ce texte ne prévoit pas l’état d’urgence éternel, il retarde quand même pas mal le moment où le pass disparaîtra définitivement.

Mais avec tout ça, je suis étonné qu'ils se satisfassent des presque 4000 cas et 50 décès journaliers. Heureusement que jusqu'ici tout va bien…

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 16:07

Plusieurs événements retransmis parfois en direct à la télévision, ont été programmés pour saluer une dernière fois le "boss" avant son inhumation. Les chaînes de télévision ont bousculé leurs programmes pour passer des documentaires ou des séries avec Bernard Tapie, qualifié par certains médias de "très grand acteur" et par M6 de "flambeur, hâbleur, séducteur, courageux, menteur et… tricheur". On aime ou on déteste le personnage, mais il ne laisse pas indifférent.

Celui qui a vécu 1000 vies (SIC) était quand même un sacré bonhomme, avec pas mal de qualités et pas mal de défauts aussi. De là à en faire un quasi Saint (Bernard), où à le comparer (comme a fait un ecclésiastique sur RTL) au Général de Gaulle, il n'y a qu'un pas que certains ont franchi et que je ne franchirai pas, n'ayant pas l'habitude, ni de flagorner, ni de tirer sur les ambulances…

En ce qui concerne les émissions-hommages, la chaîne "L'Equipe" prévoit deux spéciales en soirée, entrecoupées par un documentaire "Bernard Tapie l'affranchi". Stade 2, sur France 3 (authentique), évoquera tout ce que Nanard "a apporté au sport", tandis que sur le second canal, nous aurons droit à la rediffusion de "un jour un destin : l'aventure, c'est l'aventure" consacré au "Boss", ainsi que des extraits d'entretiens avec des journalistes. France-Info rediffusera une émission spéciale et un documentaire, tandis que Paris Première passera la pièce de théâtre "Les montagnes russes", suivie d'une rediffusion d'un épisode du feuilleton "93, faubourg Saint-Honoré" où Tapie a joué.

I - Ces incroyables obsèques ont donc duré 3 jours, débutant avec la cérémonie religieuse en l'église très chic de Saint Germain des Près, où tout le gotha artistique, politique, sportif et médiatique, parisien et autre, s'est pressé.

Lors de cette messe, devant l'édifice, de nombreux anonymes, avec des fleurs et des écharpes de l'OM, sont venus lui rendre hommage, tandis qu'à l'intérieur, sa famille et ses proches ont également salué sa mémoire.

On notait la présence d'un beau parterre : Basile Boli, Jean-Pierre Papin. Claude Lelouch, Pierre Arditi, Jean-Louis Borloo, Nicolas Sarkozy (tenant Brigitte Macron à son bras), Bernard Kouchner, Rachida Dati, Michel Drucker, Line Renaud, Jacques Séguéla, Nikos Aliagas, Chantal Goya, Marc-Olivier-Fogiel et tant d'autres que je n'ai pas la place de citer ici.

II - S'en est suivi un incroyable hommage au stade vélodrome de Marseille. Une chapelle ardente, avec le cercueil au milieu de la pelouse, a été installée au stade, avant l'inhumation prévue le lendemain, et la tenue d'une seconde messe de funérailles (cas rarissime). Un portrait de Bernard Tapie a flotté pendant toute la cérémonie au-dessus des supporters de l'OM.

Si la première messe s'est tenue dans la capitale, c'est cependant à Marseille, "sa ville de cœur", que Bernard Tapie repose. L'une de ses dernières volontés était de pouvoir entrer une dernière fois au sein du stade. C'est chose faite, avec l'exposition du cercueil sur la pelouse, puis la montée de la dépouille dans le salon principal. Le lieu a servi de chapelle ardente pour que ceux qui le souhaitent, écrivent un message dans deux livres d'or prévus à cet effet.

A Marseille, une foule immense s'est réunie, a pleuré, a dansé, chanté, et crié, pour dire adieu au "boss". A l'issue, des milliers de supporters sont partis en procession depuis le vieux port, derrière le convoi funéraire, pour rejoindre la cathédrale, où la seconde messe d'obsèques a été célébrée le lendemain. Le gigantesque cortège accompagné de fumigènes et de chants, s'est étiré du stade jusqu'à la Major, lieu de l'ultime hommage.

En la cathédrale de la cité phocéenne, la cérémonie présidée par l'archevêque de Marseille, a déplacé les foules, tandis que sur le parvis, les supporters qui n’avaient pas réussi à entrer, écoutaient les discours retransmis via des haut-parleurs géants. Pour la béatification et la future canonisation, je n'ai aucune information.

III - L'inhumation, enfin, a eu lieu au cimetière de Mazargues, dans les quartiers sud de Marseille, comme l'avait révélé le président de la République (excusez du peu), dans une lettre aux Marseillais, publiée dans le journal "la Provence". Plusieurs personnalités étaient encore présentes, et pendant la cérémonie, plusieurs d'entre eux (Renaud Muselier, Jean-Louis Borloo, le maire Benoît Payan, etc.), ont pris la parole.

L'un des temps forts de cette cérémonie fut son petit fils Rodolphe, qui a livré un discours émouvant, avec des anecdotes croustillantes, mais également la sortie du cercueil, acclamé comme dans un stade de foot, par les supporters.

Epilogue malheureux : alors qu’il rentrait dans son hôtel près du Vieux-Port, l’avocat de Bernard Tapie a été pris à parti par deux hommes qui lui ont volé sa montre d'une valeur de 35.000 euros.

L'homme a été agressé par deux personnes qui lui ont dérobé la montre, avant de prendre la fuite dans une direction inconnue. Marseille, quoi… Heureusement que jusqu'ici, tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...
  • Poutine ressort l’avion de l’apocalypse pour son défilé du 9 mai.
    L’appareil, qui peut résister à une explosion nucléaire, a été reperé en survol de Moscou. Dans l'attente, l’offensive russe en Ukraine s’enlise, et le repli des troupes dans le Donbass n’est pas aussi efficace que prévu, alors que le 9 mai approche....
  • 10 animaux vraiment uniques qui existent réellement...
    En cette période d'actualité (presque essentiellement tournée sur la politique politicienne, voici un article léger et souriant, avec 10 animaux vraiment uniques, dont il est difficile de croire qu’ils existent réellement. Et pourtant, ce sont des animaux...
  • Des bactéries toxiques dans nos assiettes !
    Pizzas Buitoni, chocolats Kinder, fromages Graindorge, ces intoxications alimentaires nous inquiètent. Des alertes sanitaires viennent d’être lancées en France, concernant des marques connues de tous. Les contrôles sont pourtant (théoriquement) drastiques,...
  • Présidentielles : les professions de foi à la poubelle, ça recommence...
    Nous venons d'apprendre que la poste devait être chargée de la distribution des professions de foi des candidats, car il fallait éviter le raté des dernières élections régionales et départementales. Pour la préparation de la propagande électorale des...

Pages

Catégories