Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 05:00

 

Dans le journal d'un reconfiné, la date du jour comptera double. C'est une première en Europe : l'Irlande et le pays de Galles (Wales) se reconfinent pour une durée respective de 6 et 2 semaines reconductibles, dans le but de réduire les contaminations et de "sauver" Noël.

Avec plus de 8.000 morts en 7 jours, l'Europe, où le seuil des 250.000 décès a été franchi dimanche, connaît son plus lourd bilan depuis la mi-mai. Alors que de nombreux pays optent pour de nouveaux tours de vis, l'Irlande et le pays de Galles, eux, ont choisi une solution plus radicale. Ils deviendront ainsi les premiers territoires en Europe à reconfiner la population, pour "célébrer Noël correctement".

En Irlande, ça démarre dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22, pour une durée de 6 semaines ! Si les écoles resteront ouvertes, tous les commerces non-essentiels devront fermer, tandis que les bars et les restaurants ne pourront servir que de la nourriture à emporter. Au pays de Galles, le confinement repartira vendredi 23 pour deux semaines, ce qui est la durée la plus courte qui puisse être introduite pour être efficace. Les commerces non-essentiels devront également fermer, générant au Royaume-Uni une situation comparable au confinement de la première vague, il y a sept mois. Les enfants de primaire et de certaines classes du secondaire pourront cependant continuer à aller à l'école.

En l'absence de vaccin pour l'instant, situation qui va probablement perdurer jusqu'à la fin 2021 au bas mot, une telle mesure présente un mode d'action pour garder le contrôle sur le virus.

Et e France ? Les grandes métropoles, dont Paris, sont soumises à un couvre-feu de 21h00 à 06h00 depuis le week-end dernier. Le nombre des malades du Covid-19 en réanimation a dépassé les 2.000 personnes, ce qui un seuil jamais atteint depuis mai. Le reconfinement sera-t-il inévitable ? Une chose est sûre, le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation continue de grimper. Si cet indicateur poursuit sa progression (et je ne vois pas bien ce qui pourrait l'infléchir), tout le territoire risque d'être soumis au couvre-feu et il ne faut pas se demander si le reconfinement nous attend, mais plutôt quand démarrera-t-il ?

En comparant la situation sanitaire, on s'aperçoit que le nombre de nouveaux cas quotidiens est bien inférieur au nôtre en Irlande (215, par million d'habitants, contre 355 en France), soit 40% de nouveaux cas quotidiens de moins, et pourtant, ils reconfinent. Voilà qui est à méditer pour les futures mesures de restriction.

L'idée d'un reconfinement avait d'ailleurs déjà été proposée, au niveau national sur les 20 premiers jours de décembre, dans le but de permettre aux français de retrouver leur famille lors des fêtes. Même si les instances sanitaires avaient estimé que ce scénario était "de l'ordre de la prédiction", c'est aujourd'hui une grande inconnue qu'on n'écarte plus à priori. Pour le moment, une autre option est privilégiée avec l'instauration du couvre-feu et la déprogrammation d'opérations dans les hôpitaux. Le souci est que l'activité non-Covid occupe une place trop importante dans les hôpitaux et que la différence avec la première vague est l'occupation d'un nombre supérieur de lits, puisque les gens continuent de travailler, d'avoir des accidents de la route", et d'être malades (non-Covid).

Les nouvelles données sur l'évolution de l'épidémie seront donc cruciales, et le choix de l'Irlande et du Pays de Galles pourrait donner plus de poids à l'idée d'un reconfinement français avant Noël.

Ceci dit, jusqu'ici, tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2020 7 11 /10 /octobre /2020 15:00

Je ne suis plus aussi certain que "tout aille bien", même s'il ne se passe plus grand-chose dans le monde et dans notre pays, à part ce fichu virus.

En Europe, c'est pas top (tiens, ça rime) et dans les autre pays touché par le flu non plus (tiens, ça re-rime) :

  • Au Royaume-Uni, l'autre improbable charlatan blond (BoJo) va annoncer de nouvelles règles pour contrer l'avancée du Covid-19, car ce dernier (non pas Boris, le virus) continue tranquillement sa course macabre avec ses presque 1.100.000 morts depuis le début.
  • En Espagne, le président du gouvernement a défendu le reconfinement et le bouclage partiel de Madrid et des communes limitrophes, comme Getafe, Leganés ou Alcobendas, malgré l'opposition des autorités régionales. Pour 14 jours au moins, ces castillans là n'ont le droit de quitter la commune que pour aller chez le docteur ou au boulot.
  • En Russie, où on enregistre un nombre record de nouveaux cas, le pays se classe au  4ème rang des nations avec le nombre le plus élevé de contaminations depuis le début de l'épidémie.
  • En Allemagne, le nombre de cas grimpe aussi hors de contrôle, Le nombre de cas confirmés a grimpé de manière fulgurante, selon les données publiées dimanche par l'institut Robert (et non pas Basile de) Koch.
  • En Chine, la commission nationale de santé annonce sans rire que TOUS les nouveaux cas sont dûs aux personnes venues de l'étranger. Aucun nouveau décès n'aurait été comptabilisé dimanche. On se fiche de nous
  • En France, l'épidémie accélère avec ses 27.000 nouveaux cas recensés samedi, record depuis le printemps, parait-il, selon les gens des milieux autorisés qui s'autorisent à dire des trucs…

Je pense qu'il ne faut plus de demander si on sera reconfinés, mais bien quand on le sera, même si je penche pour une régionalisation et sur une non-interdiction des déplacements, comme de mars à mai dernier. Ce virus aura eu au moins le mérite de lancer une nouvelle discipline olympique : le concours national de mensonges.

Je sais bien que "Trumpy", après son hospitalisation, tout en retirant ostensiblement son masque dans une intervention digne des plus grandes superproductions hollywoodienne, a déclaré que le coronavirus allait  disparaître, les States allant vaincre cet affreux virus chinois. Hum… il y a peut-être un virus bien plus gros qui va être vaincu lors des prochaines élections.

Plus sérieux ici : 40% au bas mot des soignants hospitaliers sont en situation d'épuisement professionnel et l'ordre national des infirmiers appelle à des mesures urgentes (ce ne sont pas les 183 euros par mois qui vont faire quelque chose). Cet état de fait risque d'avoir un fort impact sur la qualité des soins.

Au niveau national, les nouvelles hospitalisations et admissions en REA restent contrôlées par rapport à la situation observée lors du dernier confinement mais l'augmentation de la circulation du virus, en particulier chez les personnes âgées, fait craindre une hausse exponentielle des hospitalisations et des décès dans les semaines à venir.

Depuis une quinzaine de jours, en raison de la 2ème vague de Covid, des nouvelles restrictions ont conduit à la fermeture des salles de sport, des gymnases et des piscines, mais pas des espaces formes/fitness avec spas et hammam, à celle des boites de nuit, mais pas des clubs libertins avec restauration, et des bars mais pas des brasseries ni des restaurants… Ouh la la, ma pauvre tête, j'ai du mal à suivre.

En fait, les princes qui nous gouvernent ne savent pas où ils vont et improvisent de manière peu empirique au fur et à mesure de l'actualité des communications des scientifiques.

Heureusement que jusqu'ici, tout va bien !

 

 

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2020 7 04 /10 /octobre /2020 18:00

La vie est mal faite... Il prenait toutes les précautions et n'était pas du genre à faire la fête au mépris des gestes barrière. Reconnaissable à sa figure ronde, ses lunettes et sa coupe dans le vent, le créateur de mode japonais Kenzo Takada, dit "Kenzo" vient de nous quitter ce jour des suites du Covid-19. Il s’est éteint à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, à l'âge de 81 ans.

Quant à Donald J. Trump (on ne présente plus cet improbable charlatan) qui se moquait de Joe Biden parce qu'il portait un masque, le voilà à son tour touché par la maladie, ainsi que madame et sa garde rapprochée, plus quelques sénateurs. Il a même voulu faire enlever le masque à un journaliste qui l'interrogeait, estimant que la distance qui l'éloignait du journaliste de Reuters justifiait de ne pas porter de masque. Ce dernier a ensuite suggéré de parler plus fort, ce que le milliardaire, visiblement agacé, a quand même accepté, non sas féliciter en ces termes le journaliste auteur de la question suivante qui lui, avait retiré son masque : "C'est tellement clair quand vous parlez, contrairement aux autres, qui refusent", s'est-il moqué.

Toutefois, on peut noter que sa dernière apparition télévisée est particulière. Il a remercié tous ceux qui s'occupaient de lui, a eu un mot d'humour pour son épouse qui se portait mieux, parce qu'elle était un tout petit peu plus jeune que lui (24 ans), il ne portait pas de cravate, ce qui est inhabituel, et il a fini par "je vous aime", ce qui est encore plus inhabituel de sa part. Serait-il devenu plus proche, plus humain (plus normal) parce que plus vulnérable ?

Plusieurs communications officielles affirment que le président des USA est en bonne santé (tu parles) malgré sa contamination, des sérieux indices laissent à penser que la situation est plus préoccupante.

Hospitalisé dans un établissement prestigieux de Washington, il est obligé de stopper temporairement sa campagne de l'élection présidentielle. Des sources officielles et officieuses se sont depuis contredites et Trump lui-même, par une vidéo sur Twitter, a reconnu que les prochains jours seront cruciaux pour son rétablissement. On est un peu loin des déclarations du médecin officiel qui assure que "Le président va très bien", et que l’hospitalisation était simplement "une mesure préventive afin d’offrir un suivi de pointe".

Pourtant, des indices viennent battre en brèche la théorie officielle des médecins. Le professeur Conley n’a ni confirmé, ou infirmé, le placement sous oxygène du président, dont le diagnostic avait été posé 72 heures avant l'annonce officielle. Selon une source anonyme bien informée (mais, vous savez bien, les types autorisés qui s'autorisent des trucs dans les milieux autorisés..), "les signes vitaux du président ces dernières 24 heures ont été très inquiétants, et les 48 prochaines heures seront critiques en termes de soins". C'est pas la même chose.

Je sais bien moi, où il a chopé ça. Le 26 septembre dernier, Donald Trump a organisé une petite sauterie à la maison blanche pour la nomination de la juge fédérale Amy Coney Barrett. C'était en plain air, mais ils sont tous ensuite rentrés pour l'apéritif dinatoire. Ils étaient plus de 150 personnes, dont aucun, Trump en tête, ne portait de masque et ne pratiquaient aucune distanciation sociale, tous se sont même largement congratulés en se faisant la bise.

Je ne sais pas moi, si le masque sert à quelque chose ou non, mais bon, on n'a que ça pour l'instant, alors il faut un minimum de respect pour les autres. Ce n'était pas le cas à Washington.

Bref, un brave japonais qui prend toutes les précautions décède à vitesse grand V de ce fichu virus et une personnalité américaine, pour le moins controversée, qui allait récemment jusqu'à nier le virus, puis nier sa nocivité, devrait réussir à se sortir du virus à coups de traitement secret administré par les meilleurs médecins du pays…

Certains sont décidément plus égaux que d'autres… et tout ça à cause d'une chauve-souris qui a boulotté un pangolin, ou le contraire, ou je ne sais plus… Tout ça à cause de petits chinois innocent qui n'ont pas fabriqué le virus dans un laboratoire de Wuhan, malgré ce que peut en dire une dangereuse virologue locale à l'esprit contre-révolutionnaire (nan, là j'déconne)…

Mais au fait, elle va commet, Mélania Trump ? Au final, nous avons beaucoup de chance (ou pas) car… jusqu'ici, tout va bien !

 

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 15:00

Ca y est, c'est officiel : la pandémie a fait plus d'un million de morts de par le monde ! ça se fête ! (Nan, là je divague)… mais c'est officiel.

Selon les données compilées par l'université américaine Johns-Hopkins, le bilan de la pandémie a dépassé, dans la nuit du lundi 28 au mardi 29 septembre, le million de morts dans le monde. C'est une barre symbolique franchie, mais c'est un chiffre sans doute sous-évalué puisque tous les pays ne comptent pas leurs morts de manière rigoureuse. Début septembre, on estimait, en se basant sur la surmortalité de 32 pays, à 263.000 le nombre de victimes non comptabilisées.

Ce qui est vrai aussi, c'est que le Covid-19 représente un cinquième des décès aux Etats-Unis. Ils ne pèsent que 4,3% de la population mondiale, mais comptent 20,5% des cas répertoriés dans le monde.

En neuf mois, le Covid-19 s'est hissé parmi les 20 premières causes de mortalité dans le monde. Il tue beaucoup moins que l'infarctus du myocarde, l'anévrisme du cœur ou les accidents de la route, mais plus que le cancer du foie et sur une année complète, il devrait dépasser le sida ou les maladies rénales.

Le reconfinement risque d'arriver à toute allure, alerte une virologue, et des médecins réclament des mesures drastiques à mettre en place dès ce week-end. Au moins, je pense que çà, c'est fait, même si je ne comprends pas très bien que les restaurateurs qui appliquent les mesures sanitaires et les gestes barrières, fassent les frais d'une certaine partie de la population qui, volontairement, ne joue pas le jeu (si je puis m'exprimer ainsi).

Pour savoir si le reconfinement approche, il ne va pas tarder à suffire de regarder les étagères des supermarchés.

Quand le niveau de farine, pâtes et PQ va commencer à diminuer, il sera temps de nous en inquiéter… mais jusqu'ici tout va bien !

 

 

Partager cet article

Repost0
30 août 2020 7 30 /08 /août /2020 13:00

Les enseignants devront-ils porter un masque ?

Absolument, ce dernier leur sera fourni par leur administration. Les professeurs vulnérables ou à risque pourront faire une demande de masque FFP2. En maternelle, en CP, ou pour les professeurs en charge d'enfants malentendants il est prévu dans l'avenir, de distribuer des masques transparents aux enseignants.

 

Les élèves devront-ils porter un masque ?

Oui, collégiens et lycéens devront porter un masque. Plusieurs collectivités en fourniront gratuitement, suite au refus de l'Etat de les prendre en charge. En primaire et maternelle, le port du masque pour les enfants ne sera pas obligatoire, mais pourra être effectué si enfants ou parents le souhaitent.

 

Devront-ils le porter à l'extérieur de la classe ?

Oui, les plus de 11 ans devront être masqués pendant la récréation, dont les temps seront organisés, dans la mesure du possible, de manière à limiter les croisements entre élèves. A la cantine, les élèves garderont le masque pendant les déplacements.

 

Comment faire du sport ou de la musique ?

Le port du masque n'est pas possible en éducation physique, mais il sera demandé une distanciation d'au moins deux mètres entre les élèves, sauf si la pratique ne le permet pas».

Le port du masque sera conservé en éducation musicale. Pour le vocal, on s'attache plus à la qualité et la justesse qu'à la puissance vocale, qui ne sera pas recherchée.

 

Et en cas de fièvre ?

Si un enfant ou un personnel est symptomatique, un test sera réalisé pour, le cas échéant, prendre des mesures d'isolement ciblées. Il faut être capable de réagir et tester toutes les personnes ayant été en contact en moins de 48 heures si des symptômes sont signalés.

 

Et si une classe ou une école doit fermer ?

La décision sera prise après décision des recteurs, des préfets et des autorités régionales de santé. Il y en aura le moins possible. Le cas échéant, le ministère est prêt à relancer l'enseignement à distance. Si les écoles devaient restreindre leurs capacités d'accueil, une prise en charge sera aussi à l'étude et proposée aux parents.

Hé bien, amis lecteurs et lecteuses, la rentrée se fera bien, mais nul n'osera dire que ce sera une rentrée normale... Fichu virus !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné (tome 5).
    Dans le journal d'un reconfiné, la date du jour comptera double. C'est une première en Europe : l'Irlande et le pays de Galles (Wales) se reconfinent pour une durée respective de 6 et 2 semaines reconductibles, dans le but de réduire les contaminations...
  • L'habit ne fait pas le moine !
    Dans ce billet, 14 personnes tatouées se mettent à nu (ou presque) pour briser les clichés. Le tatouage n'a pas forcément une bonne réputation, même s'il existe depuis des millénaires et même si nous sommes en 2020. Certains pensent que les personnes...
  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné - Tome 4.
    Je ne suis plus aussi certain que "tout aille bien", même s'il ne se passe plus grand-chose dans le monde et dans notre pays, à part ce fichu virus. En Europe, c'est pas top (tiens, ça rime) et dans les autre pays touché par le flu non plus (tiens, ça...
  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné" Tome 3.
    La vie est mal faite... Il prenait toutes les précautions et n'était pas du genre à faire la fête au mépris des gestes barrière. Reconnaissable à sa figure ronde, ses lunettes et sa coupe dans le vent, le créateur de mode japonais Kenzo Takada, dit "Kenzo"...
  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné. Tome 2.
    Ca y est, c'est officiel : la pandémie a fait plus d'un million de morts de par le monde ! ça se fête ! (Nan, là je divague)… mais c'est officiel. Selon les données compilées par l'université américaine Johns-Hopkins, le bilan de la pandémie a dépassé,...
  • Billet d'humeur d'un futur reconfiné". Tome 1.
    Ce volet de mon blog revient, ce qui veut dire que ce n'est pas bon pour nous. La suite du "journal de marche d'un confiné" réapparaît sous la forme du "billet d'humeur d'un futur reconfiné"… J'espère qu'il n'y aura pas de troisième volet "nouveau journal...
  • Techniques de parentalités impensables aujourd'hui (Tome 4 et fin)
    Et voici le dernier volet, chers amis... Cette photo de bébé pré-selfie est quasiment iconique. Avant les selfies et les appareils numériques, y compris les smartphones, les gens avaient du mal à faire asseoir les bébés et à les empêcher de bouger pour...

Pages

Catégories