Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 00:00

Canal BFM

Cette photo du canal du midi gelé n'est pas de moi. Elle a été prise par un promeneur anonyme et posté sur le site de BFM qui l'a remise en ligne à son tour sur son site.

 

 

Voila, le titre de l'article sera le "dicton à la con" du jour...

 

Rien de bien passionnant, il faisait -11° ce matin et je vais poster quelques photos prises hier soir sur les bords de l'Aveyron.

 

Vous n'aurez pas de photos du canal du midi gelé, ni de la Garonne gelée car je n'avais pas mon appareil photo. Je n'ai pensé à utiliser mon téléphone qu'un peu après, d'où la piètre qualité des clichés !

 

Le "tribute to..." musical de ce blog sera bien évidemment consacré à Whitney Houston, diva de la pop qui nous a quitté ce jour à l'âge de 48 ans...

 

 

Bonne semaine, bon courage et @+

  

 

1 - Des oies égarées cherchent leur pitance sur les rives gelées de l'Aveyron. Visiblement je les ai dérangées, quand je me suis baissé pour essayer des les photographier à hauteur, elles ont été agressives envers moi. Saloperies d'oies !

Oies-et-aveyron.JPG

 

 

2 - Sur ce bras de rivière, on constate que la glace est assez solide pour supporter le poids d'un poteau en bois.

Aveyron-gele-2.JPG

 

 

3 - Dire qu'en été je me suis jadis baigné à cet endroit...

Aveyron-gele.JPG

 

 

 

4 - Ce petit ilot d'une plage sur la rivière Aveyron est bien désolé ! Avant l'explosion des piscines privées, cette plage était un rendez-vous estival prisé. A l'époque, c'était l'endroit à la mode et plusieurs générations sont venues s'y baigner... Autres temps, autres moeurs...

Ilot.JPG

 

 

5 - Je me demande ce que ce pauvre canard va bien trouver à manger ?

Moulin-d-ardus.JPG

 

 

6 - Il est temps de rentrer, un dernier coucher de soleil et hop !

Coucher-de-soleil.JPG

Repost 0
Published by Solexine - dans Tofs
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 00:00

Flocon

La neige est arrivée d'un coup, surprenant tout le monde. Hors des axes principaux du département, les routes ne sont pas dégelées (ben oui, quand un épisode neigeux survient un dimanche dans le sud, çà donne çà...).

Il y a plein de voitures qui se sont mises au tas (sans trop de mal, heureusement car les gens sont obligés de rouler au pas).

Même mon cher Sant Feliu et tous les lieux que j'affectionne sont sous la neige. Même la fontaine de Trévise à Rome est sous la neige. Des difficultés sont signalées sur les routes de toute la péninsule ibérique, à Madrid, Toledo, Valencia , Murcia et même Granada !

Une vingtaine de grands axes sont coupés à la circulation des poids lourds et deux routes nationales sont impraticables. Les équipements spéciaux sont obligatoires sur de nombreux axes routiers. Près des côtes et sur les Baléares, les alertes concernent de fortes pluies, des vents violents, et une houle avec des vagues pouvant atteindre les 6 mètres.

Même en Italie, la neige descend jusque Puglia et la Corse et la Sardaigne sont également touchées. Je n'ai pas le souvenir d'avoir connu cela depuis bien longtemps.

Pour fêter çà, je n'ai pas pu résister au plaisir de faire l'andouille avant de prendre la route en début de nuit car je ne sais pas ce que demain matin réservera. Rien de bon, si on en croit les -6 annoncés et ayant regelé toute la neige qui est tombée. Groumph...

Bonne semaine et @ +

(et oui, sur la table d'oparation le 26 janvier dernier, je suis déja sur le pont demain matin).

Quoiqu'il en soit, même si l'ambassade de Catalogne est sous la neige, la Senyera flotte toujours au vent et place aux photos !

 

Catalunya mur

La Senyera flotte toujours !

 

 

Ruc.JPG

 

Mon petit âne Catalan a bien froid !

 

 

Senyera-i-neu.JPG 

On arbore la Senyera !

 

 

Sant-Feliu-des-Raco.jpg

Pauvre Senyera enneigée !

 

Catalunya-t-estimo.jpg

 

@ +

Repost 0
Published by Solexine - dans Tofs
commenter cet article
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 20:59
3219_1096779492956_1030654493_30348861_8046699_n.jpg
Vous avez été nombreux et nombreuses à apprécier les photos de DRESDE (Allemagne) et de PARIS en 26 Gigapixels et à me le faire savoir, en et hors OB.

Il n'y a encore que trop peu de photos 26 GP car elles sont complexes à réaliser et nécessitent un important matériel.
Ceci dit, en commençant par le 26 GP, je vous ai mal habitués car l'assemblage photographique a commencé de façon un peu plus raisonnable.
Je suis cependant persuadé que la limite actuelle des 26 GP sera bientôt pulvérisée, notamment au vu des progrès effectués.

Piqure de rappel :

- Investiture du Président Obama en 1,47 GP seulement... (la plus connue et certainement celle qui a lancé la course à la performance).
http://gigapan.org/gigapans/15374/

- Manhattan (New York City) en 1,5 GP
http://www.newyork-city.fr/giga/skyline_newyork.htm

- La cérémonie des oscars en 1,7 GP (amusez-vous à retrouver des célébrités).
http://gigapan.org/gigapans/17661/

- Harlem (New York City) en 13 GP
http://www.harlem-13-gigapixels.com/

- Yosemite Park (Californie - USA) en 17 GP
http://www.yosemite-17-gigapixels.com/

- Prague (Tchéquie) en 18 GP
http://www.360cities.net/prague-18-gigapixels.html

- Galerie de paysages sublimes (essentiellement aux States mais quelques-uns en Europe).
http://www.xrez.com/gallerypano/Gigapixel%20Flash/




Voila, bons voyages et bons zooms... Je vous ai laissé un "os à ronger" pour la semaine qui suit. Enjoy !

@ + et bonne semaine à tous et toutes.
Repost 0
Published by Solexine - dans Tofs
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 06:08
paris.jpgJe vous avais rcemment mis le lien de la photo de DRESDE en 26 gigapixels. Les photographes de l'extrême ne pouvait pas nous laisser comme çà !
Voici donc le lien identique qu'ils viennent de sortir, mais pour PARIS.
Bonne visite !
http://www.paris-26-gigapixels.com/index-en.html
Repost 0
Published by Solexine - dans Tofs
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 12:00

Difficile de m'occuper de mon blog comme je le souhaiterais... Mon nouveau boulot est plutôt "prenant" (c'est le moins qu'on puisse dire) et je ne rentre chez moi qu'un ou deux jours dans la semaine...
Ceci dit, je fais ce que je peux et vais aujourd'hui vous conter l'histoire d'une église abandonnée en Tarn-et-Garonne...

Eglise 1


A deux pas de MONTAUBAN, l’église de Sainte-Thérèse de Léojac, souvent qualifiée pour ses dimensions exceptionnelles de " basilique ", n’a cessé d’intriguer le passant. Entreprise d’une homme d’église qui eut la folie des grandeurs, ce bâtiment est laissé depuis plus de 60 ans à l’abandon.

 

 

 

Combien de personnes empruntant la RD 70 conduisant de MONTAUBAN à LEOJAC se sont arrêtés, perplexes, sur le plateau des Farguettes. De loin, on aperçoit une imposante ossature de béton. Le passant comprend que ce sont les fondations d’une église dont il ne reste que la colonne vertébrale.

 

 

 

A-t-elle été victime d’un incendie ? Les plus imaginatifs se demandent si l’église n’a pas été bombardée durant la guerre ?

Le site est complètement délaissé. Les herbes folles courent sur le parvis et une végétation luxuriante a pris possession de l’édifice jusqu’à la charpente de béton. On se demande pourquoi cette église a été délaissée en l’état ? Pourquoi ne l’a t-on pas reconstruite ou détruite ? Pour tenter de comprendre son histoire, il faut remonter à 1927.

 

 

 

Un nouveau curé, l'abbé GARIBAUD, vient d’être affecté le 27 juillet. A cette époque, le curé a entre ses mains une modeste église à MONTAUBAN, dédiée à Saint-Symphorien.

 

 

L'ecclésiastique désire plus. Il a des grands talents de communication. Seulement quatre mois se sont écoulés entre son affectation et son premier article catastrophiste dans "La Croix", concernant l'église qui lui était affectée.

 

 

 

En 1931, las d’attendre sa hiérarchie, il rassemble le village et trace à la charrue le contour de la basilique, bénit le lieu et n’eut de cesse qu’une grande croix faite avec deux sapins ne s’élève à l’emplacement du chœur.

 

 

 

Ce n’est qu’en 1936 que le projet prend réellement forme avec une décision de l’évêque de Montauban, Mgr DURAND. Pourtant les difficultés ne tardent pas à se faire jour. Une année passe et la construction n’est toujours pas commencée. L’argent manque, le projet est pharaonique pour la petite paroisse.

 

 

Estimé au départ à 400.000 F, le chiffre définitif annoncé cette année là est désormais de 1.200.000 francs de l'époque. Mais rien ne peut aux yeux de l’abbé empêcher son édification. Les paroissiens sont donc largement sollicités financièrement et physiquement.

 

 

Ce sont eux qui creusent les profondes fondations (1,50m et 2,5 m pour le clocher). Le dévouement des paysans de la paroisse ne suffit pas à terminer l’imposante bâtisse qui culmine à 36 mètres avec son clocher. Les fonds manquent et c’est bien le nerf de la guerre qui met à mal la finalité du projet.

 

 

  

L’abbé ne manque pourtant pas d’initiative pour combler le déficit, il innove avec les moyens de l’époque faisant avant l’heure, du marketing. Il expédie dans toutes les paroisses de France et de l’étranger des lettres pour lui venir en aide financièrement.

 

 

Il n’hésite pas à vendre tout un tas de produits dérivés, pour accomplir son œuvre : cartes postales, calendriers, broches, colliers, timbres, etc.

Rien n’y fait, et malgré un sens aigu de l’entreprise et de l’initiative, les moyens de l’époque ou les mentalités ne suffisent pas à endiguer l’hémorragie.

 

 

Les travaux s’arrêtent en août 1938. La mobilisation, un an plus tard, et la guerre mettent un terme aux potentielles collectes.

 

 

 

A la Libération, le projet est même définitivement abandonné sur injonction de Mgr THEAS. L’abbé doit abandonner sa cure à 72 ans, et se retire à la maison de retraite de MONTBETON où il décède le 2 février 1950 sans être parvenu à inaugurer "sa" basilique.

 

 

Aujourd'hui encore, il règne une étrange atmosphère dans ce lieu fantomatique laissé à l'abandon.

Eglise coté


Eglise face

Eglise face 2

Repost 0
Published by solexine - dans Tofs
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 14:58

Je ne peux faire autrement que mettre à jour mon blog épisodiquement pour cause de nouveau boulot loin de l'ordinateur et horaires décalés... mais je fais ce que je peux !  :o) Voici donc encore quelques photos sur le bassin d'Arcachon, sur les villas de la ville d'hiver et autres belles choses, architecturales ou non... Enjoy !

 

1 - La dune du Pyla.

A ma connaissance, la seule voiture qui a réussi à la gravir est la 2cv Sahara en 1961. Si çà vous amuse (pour ma part, je n'en ai jamais eu le courage...) de gravir la plus haute dune d'Europe et ses 107 mètres, rendez-vous à la Teste-de-Buch. A son sommet, la vue est grandiose et offre au regard à la fois la côte océane, les passes d’entrée du bassin d’Arcachon (banc d'Arguin) et la forêt landaise.



 

2 - Maison de la compagnie générale des eaux.Sur la route de la gare, un peu à l'écart, on ne considérait pas que le siège de de la compagnie générale des eaux, resté longtemps en ruines, faisait partie de la ville d'hiver. Cette question qui a l'air anodine a soulevé bien des passions il y a peu dans la ville. Aujourd'hui, l'édifice a été restauré à l'identique et abrite des chambres d'hôte.




3 - Le kiosque de la place Flemming (à côté de l'église anglicane d'Arcachon, 'la plus jolie église anglicane de France' selon la formule du romancier George Gissing). L'église fut inaugurée en 1878 par l'archevêque de LONDRES en personne. Elle est dédiée à St Thomas, mais moi, je ne crois que ce que je vois (joke)...

Quelques vitraux d'origine subsistent encore dans le choeur. Son premier chapelain, le révérend Samuel Radcliff, se mit au service de la très nombreuse colonie anglaise en 1866. En 1977, cette église a été rachetée par les protestants. 

Quant au kiosque qui figure sur cette place, il fut offert par le directeur du Grand Hôtel, après un séjour aux ateliers municipaux, en 1893. On y donnait jadis des concerts les dimanches d'hiver. De là partaient également des chasses à courre ou des 'rallye-paper' (jeu de piste) organisés par le révérend Samuel Radcliff qui ne devait pas avoir grand chose d'autre à foutre.

 

 

4 - Le belvédère situé sur la dune Sainte-Cécile.

Si vous n'avez pas le vertige et que le fait de monter à un escalier en colimaçon de 15 mètres qui bouge (il n'est tenu que pas des câbles), et qui bouge même de plus en plus vers son sommet, ne vous rebute pas, allez-y. La vue sur la ville et l'ensemble du bassin est impressionnante. Après il faut redescendre et c'est peut être encore pire, surtout en tongs...

Cette tour métallique réalisée en 1863, est une oeuvre de l'architecte Paul Régnault. Il eut comme assistant un certain Gustave Eiffel... comme quoi...

 



5 - L'église du Moulleau.

Etonnante église de style byzantin, et édifiée au sommet d'une dune, Notre-Dame des Passes (Ca ne s'invente pas) fut construite pour les dominicains (ouf, je suis rassuré) en 1864, sur les plans de l'architecte Louis Garros (rien à voir avec Roland). Notre-dame des Passes abrite la vierge de l'avent qui représente l'une des trois vierges en état de grossesse représentée en France. Depuis l'église, s'ouvre une perspective sur l'avenue portant son nom (mais je n'y ai point remarqué de dame de petite vertu) et sur la jetée.

 

 



6 - La parc et le casino Mauresques.

A - Impossible de clôre cette visite virtuelle d'Arcachon sans mentionner le parc Mauresque, superbe havre de paix au coeur de la ville d'hiver. C'est une oeuvre des architectes paysagistes Frusique et Claverie, aménagée sur son pourtour. Au détour des allées on découvre un élégant kiosque à musique (encore un). Dans le parc, il y a également le théâtre de verdure San Carlino, où se jouent des spectacles et des représentations enfantines.



Notez le genre de jouets surannés qu'on rencontre encore un peu partout dans le parc Mauresque


Par contre, je ne suis pas en mesure de vous poster des photos représentant le casino Mauresque car il a été détruit par un incendie le 18 janvier 1977. Il faudra donc vous contenter de la photo de la maquette.


Reste le parc, transformé en arboretum en 1992, et au milieu duquel trône dorénavant une "pinasse", laquelle marque l'emplacement de l'édifice ayant sans conteste le plus contribué à la notoriété de la ville d'Arcachon.

 

 7 – Le château Deganne ou nouveau casino.

Idéalement situé, à deux pas du front de mer, le casino installé depuis 1903 dans le somptueux Château Deganne, fait vibrer la station balnéaire prisée des stars et autres personnalités. Il paraît qu'un certain Nicolas S. se rend régulièrement en Arcachon, mais je ne l'ai jamais vu et je m'en tape. Au sous-sol, les salles de torture (je plaisante) du château ont été transformées en "Boy Tof Night"… une discothèque, quoi… C'est un jeu de mots.



 

8 - Avant de vous quitter et au cas où certains d'entre vous se demandent ce qu'est une pinasse (non, çà n'a rien à voir)… C'est tout simplement le bateau traditionnel du Bassin d'Arcachon réalisé en bois de pin !




(A suivre)      
Solexinement vôtre !

Repost 0
Published by solexine - dans Tofs
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 18:46
ARCACHON est découpée en quartiers : la ville d'été, la ville d'hiver, la ville de printemps, la ville d'automne, les Abatilles-Péreire et le Moulleau.

Les Villas de la Ville d'Hiver sont un véritable enchantement. Ce quartier d'Arcachon a été créé à la fin du 19°siècle dans une optique sanitaire : le climat tempéré, l'air marin et les senteurs résinées de la forêt de pins devaient redonner santé et vigueur aux victimes de la tuberculose.
Les allées sinueuses de la ville d'hiver (aucune voie n'est droite pour faire barrage aux courants d'air) abritent la plupart de ces somptueuses villas de rêve, toutes différentes et chacune avec son histoire. La plupart d'entre elles existent toujours. Certaines se trouvaient dans d'autres quartiers, notamment en front de mer. Ces villas n'ont malheureusement pas été préservées de l'avanie des promoteurs.

1 - Villa Girofle.

Cette villa doit peut-être son nom à l'opéra "Girofle Girofla" de Charles Lecoq (1832-1918), habitué d'Arcachon. La première représentation à Arcachon de Girofle-Girofla eut lieu en septembre 1883 au Casino Mauresque (détruit par un incendie en 1977).





2 - Villa Alexandre Dumas.

Jules de Miramont en est l'architecte. De style hispanique, avec belvédère à l'italienne et construite vers 1895, elle porta le nom d'Osiris avant d'être rebaptisée Alexandre Dumas vers 1907.
C'est pour Daniel Iffla Osiris, banquier et mécène que cette villa fut construite. Les propriétaires actuels ont du réaliser d'importants investissements pour que la villa soit dans un état si exceptionnel.




3 - Villa Brémontier.

Elle a été construite en 1863 par la "compagnie du midi" d'après les plans de Paul Regnauld.
Salesses et Le Thieur en furent les entrepreneurs qui l'agrandirent dès 1866. Elle comportait neuf chambres de maître. Son plan d'origine était rectangulaire.
C'était le plus prestigieux des chalets de location. La villa Brémontier ferme la perspective de l'Allée Faust, elle a appartenu en 1878 à l'avocat Augustin Volcy de Mignot. Elle est compo
sée de moellons assemblés avec des joints apparents, de couleur rouge, et de parpaings taillés en carrière, et fut équipée en 1898, confort moderne oblige, d'une salle de bains et de six cabinets de toilette. On l'identifie facilement grâce à sa tourelle où est logé l'escalier d'accès aux pièces d'habitation.

 


4 - Villa Craigcostan.

Cette villa de style néo-palladien fut construite par un architecte anglais. Son propriétaire écossais, Lair Mc Gregor, avait acheté la villa Eugénie,toute proche, qu'il avait rebaptisée Glenstrae.
Craigcrostan est située sur un immense terrain, qui donne à la fois sur l'allée Faust, l'Allée Brémontier et l'Allée d'Espagne.
Cette villa fut le lycée d'Arcachon du début de la seconde guerre mondiale à 1949, date de l'ouverture du lycée climatique, pouvant accueillir plus d'élèves, et situé également en ville d'hiver.


Voici encore quelques uns des dizaines et dizaines de joyaux  (nous en reparlerons) de ces palais de la ville d'hiver, telles les villas Fragonard, Lulli ou Chopin.
Il est souvent difficile de réaliser les prises de vue, ces palais étant souvent cachés par une épaisse végétation !


Villa Lulli



Villa Fragonard


Villa Chopin



Et si la ville d'hiver n'est pas dans vos moyens, il vous reste toujours la possibilité d'acquérir un yacht dans le port de la ville. Pensez à acheter l'anneau qui va avec...
En effet, un arcachonnais qui vient au monde se voit attribuer par ses parents une demande d'anneau dès sa naissance, les délais d'attente pour l'attribution d'une place étant d'à peu près... 25 ans !

Repost 0
Published by solexine - dans Tofs
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 09:04
Chaque année à cette époque, depuis plus d'une dizaine d'années, je pars quelques jours en Catalogne me ressourcer dans ma chère ville de Sant Feliu de Guixols.
Ce ne sera pas possible en 2009 pour cause de déménagement et de modification professionnelle.
Les maitres mots de ces enfoirés : restructuration et mobilité ! Quand ils ont dit çà, ils ont tout dit...
Comme a dit un chef : estimez vous heureux, vous conservez votre emploi, ce qui au jour d'aujourd'hui n'est pas donné à tout le monde. No comment...

Donc, cette année, pas de Sant Feliu mais cartons, nettoyage, formalités, déménagement et.... inconnu !



1 - Donc pas de SANT FELIU de GUIXOLS.



2 - Pas de "bière tapas" à la "Constancia". Ce café de style mauresque est étonnant. Il y a une statue en bois de la vierge au milieu de l'établissement, pas loin des jeux vidéo !
Jeunes et vieux s'y cotoient, les plus jeunes aux jeux électroniques ou au point cybercafé Internet et les plus vieux dans la petite salle enfumée à côté, à jouer à d'anciens jeux de cartes. Au milieu, tous les autres !



3 - Pas de Pedralta, ce lieu magique où sont réunies diverses traditions payennes et religieuses... hormis que la plus grosse pierre branlante d'Europe marque une limite de 3 "Comarques".




4 - Pas de place del Mercat, avec son marché haut en couleurs. Un marché typique Catalan où l'on marchande et parfois, çà marche !




5 - Pas de tour du fortin surmonté du "museu del salvament maritim" (l'ancienne capitainerie qui date de 1880).



6 - Pas de trempette à la platja de la conca...
Ce n'est pas un grand exploit sportif. En début d'après-midi, fin octobre, la température sur la plage va de 24 à 26 et celle de l'eau est à 20-21°.
D'ailleurs nombre de catalans se baignent jusqu'à Noël dans ces petites criques abritées du vent.
Par contre, l'année suivante, il faut passer Pâques, voire attendre le mois de mai pour que l'eau se réchauffe.





7 - Pas de moment de repos à "l'ermitatge de Sant Elm", mirador de la Costa Brava...

Une plaque commémorative annonce :
«Des d'aquesta trona de Sant-Elm Ferran Agulló intuí la idea de batejar la Costa Brava». Traduction: «Depuis ce trône de Sant Elm, Ferran Agulló a eu l'idée de baptiser la Costa Brava».


Rien de tout cela cette année mais j'ai été heureux de vous faire partager des photos de cet endroit magique et chargé de souvenirs pour moi... C'est peut être pour cela que je le vois si beau ?


¡ Sant Feliu, Tot l'any !

¡ Buon viatge !
Repost 0
Published by solexine - dans Tofs
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Ce SDF a été victime d'un geste odieux !
    Cette vidéo a été tournée dans les rues de New-York par deux personnes qui voulaient voir la réaction des gens face aux SDF. Les gens ignoraient totalement l'adulte, un vétéran.Ils ont alors mis en scène un enfant pour faire la manche à côté de lui. Les...
  • Pour le meilleur et pour le rire...
    "Pour le meilleur et pour le pire"... Ils ont décidé de commencer par le pire avant de jurer de s'aimer jusqu'à ce que la mort les sépare. À ce rythme là, ces fautes de goût pourraient bien les conduire au divorce, même s'ils semblent en osmose sur ce...
  • Montauban, sur les traces de "Space Invader"...
    A Montauban, ville moyenne, préfecture de Tarn-et-Garonne, en juin 2009, un mystérieux inconnu se faisant appeler "Space Invader" a posé ça et là 11 mosaïques, clins d'œil au célèbre jeu vidéo des années 80, "the space invaders". L'une d'entre elle a...
  • Un divorce épistolaire.
    C'est une histoire de divorce avec la correspondance qui s'ensuit. Le couple de cette histoire a choisi de procéder au divorce par échange de lettres. Tout a commencé quand le mari a laissé une lettre sur la table de la cuisine en manifestant ses intentions...
  • Jeux Olympiques d'Athènes, 12 ans après...
    Dix ans après que la Grèce ait organisé le plus grandiose des spectacles sportifs du monde, beaucoup de ses sites olympiques ont été abandonnés. Quelques autres sont encore utilisés occasionnellement pour des évènements non-sportifs comme des conférences...
  • Les dangers de la pokemonite. Go !
    Petit billet sur la nouvelle occupation dont la terre entière s’est entichée, la dernière imbécillité mise à la mode, j'ose même dire la dernière co…rie mise à disposition de notre belle jeunesse pour qu’elle s’ennuie un peu moins, ne ressente pas la...
  • Sérieux, j'en ai marre de ces listes !
    Cet horrible attentat a fait à la date de rédaction du présent article 84 morts et 303 blessés. 121 sont toujours hospitalisés. David Bonnet, 44 ans, pisciculteur. Originaire de Nérondes (18), fils du premier adjoint au maire, David s'était installé dans...

Pages

Catégories