Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 08:00

Deux dodos avant Noël et on finit par ne plus croire en rien.

 

Tous les repères institutionnels sont touchés : la politique (bof), l'avenir et l'espérance, mais aussi la science, ce qui peut conduire parfois au complotisme.

Toutes les sociétés contemporaines vivent en ce moment une contestation de l’autorité, y compris académique et scientifique. Les conséquences sociales en sont désastreuses, car on finit par ne plus croire en rien. C'est un cercle vicieux entre le scepticisme, qui engendre de l’obscurantisme et la construction rationnelle de la vérité, ce qui conduit au complotisme.

Pourtant, on ne peut qu'être admiratifs devant ce que les scientifiques ont accompli. Au début de la crise, cela paraissait utopique, et en effet, jamais dans l’histoire de l’humanité, on aurait pu assister à l’apparition d’un virus suivie, moins d’un an plus tard, de la découverte d’un vaccin. On peut donc malgré tout espérer et croire en l'avenir, au moins en s'appuyant sur la science.

Le taux de positivité au Covid-19 sur l’ensemble des personnes testées, était de 4,4% mardi contre 4,7% la veille, précise l'organisme "Santé publique France". Comme cet indicateur clé s’élevait à 6,4% le 8 décembre dernier, on ne peut que se réjouir de ce micro-chouille de baisse. Hélas, les autorités sanitaires craignent que les fêtes de fin d’année entraînent un rebond de l’épidémie, en favorisant la promiscuité sociale. A  l'heure où j'écris, on ne sais toujours rien sur un reconfinement éventuel qui suivrait le jour de Noël.

En France, les premiers vaccins Covid seront administrés dimanche, dans deux ou trois EHPAD (Ile-de-France, Franche-Comté et une dernière restant éventuellement à définir). Cette stratégie prévoit de vacciner en priorité les personnes âgées et les travailleurs des EHPAD, présentant des facteurs de risque, ce qui représente environ 1 million de personnes. En clair, on a le temps de voir si les cobayes tombent comme des mouches, explosent en vol ou se portent bien… L’autorisation accordée par Bruxelles au vaccin Pfizer/BioNTech lui ouvre les portes des 27 pays de l’UE, mais chaque Etat reste maître de ses procédures (encore heureux).

Haut les cœurs et persuadons-nous que jusqu'ici, tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 09:00

Questions que l'on se pose.

Le "croque-mort en chef" Castex, et son adjoint Salomon sont très attendus ce soir. Le peuple français se pose des questions légitimes face aux pistes envisagées par le gouvernement, face à des chiffres qui ne sont pas aussi bons qu'espérés.

1 - Le confinement va-t-il être levé ou maintenu totalement ou en partie à partir du mardi 15 décembre ?

2 - Une attestation de déplacement sera-t-elle maintenue après le 15 décembre ?

3 - Un couvre-feu devait initialement entrer en vigueur à partir du 15 décembre. A quelle heure va-t-il commencer ?

4 - Le couvre-feu devait être suspendu les soirées des 24 et 31 décembre : est-ce toujours d'actualité ?

5 - Les déplacements entre les régions seront-ils possibles ?

6 - Les cinémas, théâtres, musées pourront-ils rouvrir comme prévu ?

Voila ce que je suppose… 1 : Levé en partie. 2 : OUI – 3 : Je ne sais pas. - 4 : Peut-être – 5 : Oui. - 6 : Non.

Alors, où en est-on en Europe ?

- Le Premier ministre Jean Castex va s'exprimera ce soir à 18h00, pour le point sur la stratégie à venir à compter du 15 décembre, ça, on le sait.

- La vaccination a commencé au Royaume-Uni. La campagne massive de vaccination est dirigée pour l'instant vers les soignants et les personnes âgées. On compte déjà quelques effets secondaires, comme des mises sous et des rares cas de paralysie du visage. Bahreïn et le Canada ont approuvé à leur tour le vaccin de Pfizer/BioNTech. Hum, il est urgent d'attendre.

Le déconfinement du mois de mai n'avait-il pas été trop rapide, pensait-on au début de l'été. Désormais, dans le même registre, on s'interroge de savoir si les magasins n'ont pas rouvert trop vite ?

Suite aux errements antérieurs, les français vont subir un déconfinement beaucoup plus progressif, l'exécutif ayant dû composer avec la colère des acteurs économiques. Les magasins "non-essentiels" ont pu rouvrir, avec un protocole sanitaire accentué, mais vu la forte affluence et les files d'attente, on aurait dû se douter que cela ne marcherait pas.

Il est néanmoins difficile d'attribuer l'évolution du nombre de cas et l'échec de l'objectif du 15 décembre aux seuls commerçants. Et si tout simplement, en sus du relâchement du comportement, l'hiver ne serait-il pas tout simplement en cause ? Il nous apporte ses frimas, ses basses températures et son humidité, toutes caractéristiques que le virus adore.

Si on ajoute que par nature, l'hiver les gens se confinent plus (sans jeu de mots) et rechignent un peu plus à aérer… peut-on dire que jusqu'ici tout va bien… ?

 

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 09:00

Castex affiche le plan vaccin et ça fait frémir !

Tout avait mal commencé quand le 1er sinistre a tenu une conférence de presse pour présenter la campagne de vaccination à venir. Il a connu un souci technique de lunettes avant sa prise de parole, alors que la plupart des chaînes d'info étaient déjà passées en diffusion, tous micros allumés. 

Les téléspectateurs ont donc pu assister à la séquence cocasse d'un premier ministre perdu, une paire de lunettes sur les yeux, mais les cherchant partout : "Il n'y a pas mes lunettes là ? Qu'est-ce que j'ai fait de mes lunettes ? s'est-il adressé à lui-même, en fouillant en vain sa veste de costume. De Funès was back...

Dans un registre plus sérieux, le chef du gouvernement a évoqué la situation sanitaire, mais le gag ci-dessus révèle quand même qu'il est parfois sérieusement perdu.

Ensuite, il a laissé la parole à Alain Fischer, un des plus grands immunologues, qu'on appelle déjà "monsieur vaccin". Et là, ça ne faisait plus rigoler du tout. De manière empruntée et souvent perdu entre bafouillement et hésitation, cet éminent scientifique de renom, professeur en immunologie et chercheur en biologie, était visiblement très gêné. Il lui fallait en effet adhérer aux thèses du gouvernement, mais rapidement le médecin a repris le dessus.

Je reste persuadé que le passage le plus authentique n'est pas celui des modalités vaccinales. Avant de les évoquer, monsieur Vaccin a tenu à indiquer une notion de prudence. Il a subitement fait une pause dans sa présentation pour préciser quelques bémols. Je cite :

"La prudence est à conserver pendant toute la durée de la stratégie de vaccination", "nous ne disposons de la part des industriels que de communiqués de presse", "en tant que scientifique, j'attends avec impatience les publications scientifiques", "nous n'avons pas connaissance des dossiers très complets qui ont déjà du être adressés", "nous n'avons pas à ce jour le recul suffisant sur la sécurité et l'efficacité de ces vaccins", "les données ne sont pas complètes pour savoir jusqu'à quel point ces vaccins sont efficaces chez les personnes les plus à risques", et dernier point qui est "critique" : savoir si d'une part le vaccin protège contre l'infection, mais aussi contre la transmission". Il faudra "plusieurs mois pour avoir ces informations".

En résumé, j'ai beaucoup de respect pour le professeur Fischer mais les affirmations qu'il nous a assenées avant de détailler la politique de vaccination sont de nature à faire frémir.

Quand on écoute monsieur Vaccin, le médecin des bébés-bulles, on a une furieuse envie de ne pas se faire vacciner et de prendre ses jambes à son cou. La preuve : il n'a jamais dit que jusque là, tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...
  • Poutine ressort l’avion de l’apocalypse pour son défilé du 9 mai.
    L’appareil, qui peut résister à une explosion nucléaire, a été reperé en survol de Moscou. Dans l'attente, l’offensive russe en Ukraine s’enlise, et le repli des troupes dans le Donbass n’est pas aussi efficace que prévu, alors que le 9 mai approche....
  • 10 animaux vraiment uniques qui existent réellement...
    En cette période d'actualité (presque essentiellement tournée sur la politique politicienne, voici un article léger et souriant, avec 10 animaux vraiment uniques, dont il est difficile de croire qu’ils existent réellement. Et pourtant, ce sont des animaux...
  • Des bactéries toxiques dans nos assiettes !
    Pizzas Buitoni, chocolats Kinder, fromages Graindorge, ces intoxications alimentaires nous inquiètent. Des alertes sanitaires viennent d’être lancées en France, concernant des marques connues de tous. Les contrôles sont pourtant (théoriquement) drastiques,...
  • Présidentielles : les professions de foi à la poubelle, ça recommence...
    Nous venons d'apprendre que la poste devait être chargée de la distribution des professions de foi des candidats, car il fallait éviter le raté des dernières élections régionales et départementales. Pour la préparation de la propagande électorale des...
  • C'est sur, le Japon n'est pas sur terre (dernier épisode)...
    Aujourd'hui, toujours ni guerre, ni virus, ni politique, mais juste le dernier épisode sur le sujet du Japon, avec ses aspects de la vie quotidienne totalement impensables chez nous. 31 - Les panneaux routiers déroutants. Conduire à l'étranger peut être...
  • C'est sur, le Japon n'est pas sur terre (épisode 3/4)...
    Aujourd'hui, toujours ni guerre, ni virus, ni politique, mais juste le 3ème et avant-dernier épisode, sur le sujet du Japon, avec ses aspects de la vie quotidienne totalement impensables chez nous. Episode 3/4 (de 11 à 30). 21 - Un cerisier en fleurs,...

Pages

Catégories