Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 19:43

2010---Laurent-Fignon--cycliste-.jpg

Un grand monsieur nous a quittés, ce matin, 31 août 2010.

 

Un cancer n'est pas une maladie honteuse et personne ne sait pourquoi certains tombent malade et d'autres non. Dans le cas de Laurent FIGNON, force est de constater qu'il ne buvait pas, ne fumait pas et faisait du sport. Alors quid ? Tout le monde a des cellules cancéreuses en lui, certaines se développent, d'autres, non. C'est comme çà.

Ces derniers temps, la maladie avait galopé et comme il l'avait déclaré à un journaliste, il se savait "cuit".

Jusqu'au bout, ce monsieur a montré son courage. Il reconnaissait que son statut d'ancien sportif de haut niveau lui permettait de reprendre rapidement le dessus sur le désespoir.

Jusqu'au bout, il a gardé un bon état d’esprit et a vécu pleinement au jour le jour. Il a encore commenté vaillemment le dernier Tour de France. Sa brutale disparition a causé un choc parce que c'était vraiment un type bien.

Comment ne pas se révolter car ce sont souvent les gens "bien" qui partent si jeunes ainsi tandis que d'autres, aigris et malfaisants, semblent partis pour faire des centenaires en pleine forme. Ce n'est pas une science exacte. Ceux qui croient vous diront que la personne partie jeune avait fini sa mission sur terre... Si çà peut les réconforter...

Pour ma part, j'ai cessé de croire en Dieu en allant visiter mon pauvre papa au centre régional anticancéreux. Il nous a quitté brutalement à l'âge de 52 ans.

J'ai cessé de croire non pas à cause du décès de mon père, mais en voyant ces pauvres bouts de chou, petits bonhommes et bonnes femmes de 4, 5 ou 6 ans, déambuler dans les couloirs du centre, chauves et marqués par la maladie. Pourquoi ces petits anges ? Qu'avaient-ils bien pu faire de mal ? Comment un dieu, s'il existe vraiment, peut-il permettre çà ?

 

Cette maladie est un cas particulier. Sans animosité, juste en réponse au journaliste, Laurent FIGNON a reconnu que messieurs GUIMARD et HINAULT ne l'avaient jamais contactés, ni eux ni le directeur du Tour de France actuel...

Comme il le disait lui-même avec raison : "C’est difficile pour celui qui en souffre, mais c’est compliqué pour ceux qui sont au courant".

Le cancer est une maladie mortelle". Tu as un cancer, les gens te voient déjà mort !  Et les amis, les connaissances, les relations, sont nombreux à se détourner, des fois que le malheur et la maladie seraient contagieux ? Tout le monde sait pourtant bien qu'il n'en est rien.

Lance ARMSTRONG, tant critiqué, a contacté Laurent FIGNON et lui a proposé de l'accueillir aux States. Il voulait lui présenter ses médecins en vue d'un nouveau traitement expérimental.

Il a reçu des appels inattendus tels Eddy MERCKX ou Felice GIMONDI avec lesquels il n'avait pourtant jamais couru. Même Luc LEBLANC, avec qui il n'était pas trop pote, lui a envoyé un courrier sympa.

 

Ce matin, tu as perdu ton dernier combat, Laurent. Putain de crabe !

 

J'ai une pensée pour Valérie, ton épouse, et pour tes enfants.

Où que tu sois, Laurent, tu resteras toujours un cycliste de légende.

Repose en paix, champion !

 

Partager cet article

Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 16:07

combattants.jpg

Hier, j'ai pu participer à la "ronde des pains" avec TNT, ma 2cv camionnette âgée d'à peine 32 ans. Une journée sympathique avec des rencontres de vrais gens, les copains, des beaux paysages et des artisans amoureux de leur métier. J'y reviendrai ultérieurement.

J'ai acheté ce matin un quotidien local car ma vieille auto y figure en couleur, avec le président de mon club 2cv, le président du syndicat départemental des boulangers et une conseillère municipale représentant madame la députée-maire. Tout çà parce que j'avais commandé sur la baie des lettres adhésives et que le mot "BOULANGERIE" figurait en gros caractères bien visibles au-dessus du pare-brise.

Si vous ajoutez à cela les petits pains décorant les balais d'essuie-glace, le décor est planté. Comme je suis un garçon simple, je suis tout content d'avoir ma vieille auto dans le journal ! (Pas de gaspillage, je vous rassure : les pains de décoration des voitures étaient fournis rassis et dans mon cas, ils serviront dès demain à la nourriture des poneys que les enfants de la crèche municipale iront visiter).

Quant au pain frais, aux manées et aux petites boules de pain décorées pour l'occasion, elles ont toutes servi au pique-nique des deuchistes, ou ont été distribuées aux passants et villageois de rencontre et mon copain Cédric a donné les deux dernières à un routard, à la dernière étape de MOISSAC). Rien n'a été gaspillé !

 

Je me suis donc fendu d'un euro pour acheter le journal en question.

Hélas, sur l'autre page, un article a attiré mon attention et m'a causé de la peine. J'ai recopié le texte en italique ci-dessous sans en changer une virgule. Il est signé JD et figure dans le "Petit journal", édition de Tarn-et-Garonne, n° 3094 du 17/05/2010. Le texte n'est donc pas de moi et je rends à César ce qui lui appartient. Je vous laisse juges.

L'article est illustré de deux photos montrant une automobile et une jeune femme. Toutes deux sont venues au "contact plus que rapproché" des anciens  qui ont dû faire le forcing pour rester en place sans se faire écraser. Par décence pour la famille, le journal a masqué le visage de la jeune femme. Voici l'article :

Falguières : Incivilité lors de la commémoration de la victoire de 1945.

Alors que la cérémonie touchait à sa fin, un automobiliste, ne supportant pas d'attendre quelques minutes, a décidé, avec sa passagère, de briser la minute de silence et le respect dû à nos morts !  Cet irrascible voulait traverser la scène de recueillement, arguant être pressé et pas concerné par ce problème !? Cette incivilité n'a pas été du goût de nos anciens qui ont fait barrage au véhicule. Immédiatement, le ton est monté et devant le courroux des personnes présentes, les occupants (Mme et Mr) ont stoppé le véhicule. Il faut souligner que grâce à la sagesse de nos anciens et des élus présents, la paix est revenue. A la fin de la cérémonie, le véhicule a pu passer. En effet, le conducteur avait perdu 3 minutes de sa vie... et nos soldats qui eux ont perdu leur vie à 20 ans, tombés au champ d'honneur ? Bêtise, quand tu nous tiens !

 

N'allez pas croire que je suis une vieille baderne réactionnaire, mais il y a des comportements que je ne peux excuser. Ce n'est certes qu'un petit encart relatant un fait divers anodin dans un petit département du sud-ouest, mais çà me fait de la peine quand je vois que des jeunes gens sont capables de bousculer des personnes âgés en plein recueillement et des élus qui représentent l'Etat.

Mais si, jeune homme, contrairement à ce que vous avez déclaré, vous êtes concerné par ce "problème", comme vous dites. Si des jeunes n'avaient pas donné leur vie pour leur idéal de liberté, il y a 60 ans, peut être parlerions-nous allemand aujourd'hui, et la face du monde aurait sûrement été changée si les nazis avaient remporté la guerre.

Nos papis ont fait de la résistance envers ce couple qui ne semblait pas ou ne voulait pas comprendre. Bravo et respect, les anciens !

Partager cet article

Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 20:59

gaspillage.jpg

Coucou aminautes, c'est encore le râleur de service...

Ce midi, rendez-vous dans une cafétéria avec ma camarade de jeu. Elle avait une réunion dans le coin et je n'avais pas grand chose à fiche, étant de repos. On s'est donc retrouvés dans une cafétéria où je me rends souvent. Le rapport qualité-prix est très correct et les produits viennent directement de chez des producteurs et éleveurs du département, mais ce n'est pas ce que j'aime le plus. Les personnels de cet établissement, tous gentils et attentionnés sont des handicapés qui se réinsèrent par le travail. La cafète fonctionne sous le régime d'entreprise de travail adapté (association la ruche). C'est un intermédiaire entre le monde du travail et les CAT fonctionnant avec des handicapés plus lourds.

Les résidents de l'asso qui gère la cafète sont super sympas et très fiers quand on les remercie avec un sourire et un merci monsieur ou merci madame. Faut pas grand chose et j'adore ce concept. En plus, c'est bon et c'est propre. Bien des établissements du même type pourraient en prendre de la graine. J'aime bien ce que ces jeunes gens en difficulté peuvent nous apporter. Mais là n'est pas la question.

 

Bref, madame ayant moins d'une heure pour manger, on a fait vite. J'ai observé plusieurs jeunes femmes qui avaient surement encore moins de temps que nous et qui rapportaient leurs plateaux (entrée + plat + dessert) à peine, voire pas touchés à part un tout petit peu l'entrée. Pourquoi prendre de tout si c'est pour le jeter ? Je n'aime pas le gaspillage. 

 

J'ai souvent observé la même chose dans des restaurants. Certes, ce n'est pas d'éviter de jeter qui va donner du pain à ceux qui n'en ont pas mais quand même. Vous avez remarqué comme les chiens des restaurateurs sont gras ?

Je n'aime pas le gaspillage.

 

J'ai entendu récemment une réflexion émise par un JCDRTVA (jeune cadre dynamique et résolument tourné vers l'avenir) qui parodiait Jean Gabin en parlant des "salauds de pauvres". Le pire, c'est que lui était sérieux. Le connaissant un peu, je lui ai fait part de ma désapprobation. Je n'ai eu pour toute réponse que : "j'aime pas les pauvres".

Moi, c'est le mépris que je n'aime pas !

 

Toujours une réflexion entendue au restaurant (vous allez croire que je passe mon temps dans les restaus, mais pas du tout). Une dame bien mise et très pincée parlait à une autre (peut être une collègue) de ce boui-boui tout simple qui visiblement ne lui convenait pas. J'ai vaguement entendu avant leur départ : et puis qu'est ce qu'il y a comme ouvriers là-dedans...

Moi c'est le mépris que je n'aime pas !

 

Nous vivons dans un monde agressif et méchant. Il n'y a qu'à voir comment certaines personnes se croient permises de parler aux caissières de magasin dès qu'il y a le moindre problème.

Moi c'est le mépris que je n'aime pas !

 

C'est difficile d'accepter l'autre s'il est différent, gros, noir, homo, pauvre ou dans la détresse (la liste n'est pas exhaustive). Une société qui fonctionne avec des valeurs telles que la nôtre en véhicule n'a pas grand avenir. Il va falloir que çà change ou que çà pète !

Je ne pratique pas l'angélisme et je ne vis pas au pays des Bisounours. J'ai même été personnellement sali de manière très grave et gratuite. Je sais donc ce qu'est la connerie.

Je rêve d'une société sans mépris, ce serait chouette, mais c'est pas facile. Moi aussi, il m'est arrivé de mépriser l'autre. Et çà, c'est pas bien. C'est le mal de notre époque. On en arrive à perdre le sens de la compassion.

Saleté de crise...

Partager cet article

Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 15:40

div_011.jpg

Aujourd'hui, un petit article sur un merveilleux ouvrage (hélas aujourd'hui en perdition) de ma ville.

La pente d'eau de MONTECH est un ASCENCEUR à BATEAUX établi sur le canal latéral à la Garonne. Géré par les VNF, cet ouvrage expérimental unique au monde permettait de remplacer 5 écluses.

Son principe s’apparente à celui d'un plan incliné fluvial utilisant un bac, remplacé ici par un masque. L'ouvrage fut inauguré en juillet 1974.

Comment çà marche ? Une rigole en béton et en pente douce est en permanence alimentée par un petit flot d’eau. Une machinerie enjambe la rigole. Elle est montée sur rail de part et d’autre de la rigole, sur des automotrices diesel de 1000 chevaux (un genre de deux locomotives liées par une traverse, le tout enjambant la rigole et roulant sur les berges).

Le bouclier-moteur supporte le masque, panneau amovible disposé en travers de la rigole. Les points de contact avec la rigole sont étanches mais non fixes.

Pour faire monter un bateau, on relève le masque. Le navire peut alors entrer et le masque est redescendu. Une masse d’eau sur laquelle se trouve le bateau, sera alors isolée entre la pente et le masque vertical. Le bouclier-moteur remontera alors l’ensemble (à 2 km/h) jusqu’au niveau supérieur.

C'est simple mais il fallait y penser.

Hélas, si vous venez aujourd'hui ou demain à MONTECH, vous verrez la pente d'eau à l'arrêt. Les 5 écluses du canal (celles qui sont remplacées par l'ouvrage) existent toujours. Elles étaient utilisées pour les bateaux de plaisance et maintenant pour tout le monde car la pente d'eau est... abandonnée à elle-même.

Les moteurs ont été déposés et il faudrait également restructurer la rigole. Le coût en est prohibitif, c'est la crise et l'Etat n'a plus de sous, ou bien il préfère les investir ailleurs.

Le coût de maintenance et de restructuration de cet ouvrage unique au monde (copié plusieurs fois par les japonais mais jamais égalé) correspond exactement à la facture de la campagne de publicité du gouvernement autour du pouvoir d'achat, en réalisation et spots publicitaires télévisés.

Dans l'attente, la pente d'eau de MONTECH ne fonctionne plus et il se murmure (des mauvaises langues sans aucun doute) qu'elle ne fonctionnera plus jamais pour des raisons budgétaires.

Des fois, j'ai du mal à suivre...

 

pentedeau1_l.jpg

Partager cet article

Repost0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 07:58

Pano.jpg

Vu cette semaine sur le bord d'un lac. J'ose espérer que c'est la formulation qui n'est pas bonne.

Sinon çà voudrait dire que les personnes handicapées isolées ne disposent que d'un quart d'heure pour descendre de voiture, s'oxygéner voire faire le tour du lac, remonter en voiture et disparaître ? Ca me paraît un peu juste. Les pauvres, déjà que leurs emplacements sont souvent pris par des gougniafiers, maintenant on leur applique des limites de temps ? Je n'ose y croire !

Partager cet article

Repost0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 06:48

Un journalite a pris le volant d'une Toyota Prius, afin de recréer le phénomène des freins qui motive le rappel. Premier constat : globalement, la pédale de frein réserve un contact spongieux désagréable, tant à l'enfoncement qu'à la remontée. En fin de ralentissement, le freinage augmente seul alors que le conducteur maintient une pression constante sur la pédale. Bizarre, mais l'objet du rappel est ailleurs.

Au bout de quelques essais de freinage, le phénomène apparaît. Il survient lorsque le conducteur sollicite un ralentissement moyen. Sur une route humide ou déformée, le répondant des freins diminue pendant 1 à 2 secondes, avant de reprendre son niveau normal alors que l'appui sur la pédale n'a pas changé. C'est perturbant pour le conducteur.

Le danger dépend de sa réaction car la puissance normale de freinage peut être retrouvée, si ce dernier augmente immédiatement son appui sur la pédale. Mais cela sera-t-il forcément sa réaction ? 
Cette baisse de répondant des freins pendant une courte phase désoriente et brouille les réflexes. 
Conclusion : un système de freinage ne doit pas donner un ralentissement variable par rapport à un enfoncement donné de la pédale. Toyota a donc raison de rappeler ses voitures et de corriger ce défaut, par le téléchargement d'un nouveau logiciel dans le système de freinage.

Oui, vous avez bien lu ! Télécharment d'un logiciel dans les freins ! Je rêve et reste songeur...
Ma voiture de 1978 a réussi le dernier contrôle technique avec un taux d'efficacité de freinage de 82% (un chiffre que bien des voitures modernes envient).
Je me contente de surveiller les plaquettes et je viens de changer les disques qui étaient... d'origine, mais oui !

Vous vous souvenez, c'était il n'y a pas si longtemps, les voitures accéléraient et freinaient quand on le leur demandait, on restait pas en panne pour une  "carte de contact" et on restait pas bêtement coincé à côté de sa voiture tournant sagement, moteur au ralenti, avec les portes qui se sont bien verrouillées toutes seules !

Je ne suis pas adversaire du modernisme, loin de là ,mais quand même, on construit du tout électronique sans aucun recul, sans aucune étude sur le vieillissement et sans savoir comment vont se comporter les boitiers quand ils auront de 8 à 10 ans et auront travaillé tout ce temps par une chaleur d'enfer sous le capot.

Le vélo a encore de beaux jours devant lui !

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 07:47

De jeudi à samedi inclus, je ne serai pas en mesure de poster d'article.
Ma voisine est en train de repeindre son plafond et je dois tenir l'échelle.


C'est évidemment une plaisanterie. Il faut essayer de sourire même quand on n'a pas le moral.

Ca y est, j'ai été "restructuré".

Mon poste a sauté, mes taches ont été dispatchées entre plusieurs services. Quant à moi, après ma mutation, je vais devoir partir et rejoindre une nouvelle affectation la semaine prochaine, puis apprendre un nouveau métier à bientôt 50 ans...

Trop de pensées et de stress se bousculent dans ma tête.

Je pars donc jeudi pour ma chère Catalogne Sud et je rentre Samedi. C'est court, mais je l'espère suffisant pour penser à autre chose et affronter cette nouvelle vie que je n'ai ni demandé ni voulu...

Peut-être des photos de Catalogne Sud (Baix Emporda) en début de semaine prochaine...

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 09:26



En ce moment, je suis en plein déménagement. J'ai donc un certain nombre de démarches à accomplir, poste, EDF, impôts etc... N'ayant pas déménagé depuis quelque temps, je suis effaré de constater comment çà se passe en 2009.

- Vous faites la queue à la poste pour tomber sur une employée qui vous renvoie sur le site Internet afin d'effectuer votre changement d'adresse.
- Vous vous faites "jeter" aux impôts parce que vous vous êtes déplacé alors que tout se règle par téléphone auprès du centre d'appels de LYON. Non seulement c'est à l'autre bout de la France mais le n° est inaccessible toute la journée. J'ai tenté ma chance par mail, autre solution prescrite.
- Au centre EDF, on vous renvoie également sur le serveur vocal ou le centre d'appels délocalisé...
Et tout est à l'avenant ! Bref, vous passez votre journée à attendre en écoutant des "musiques d'ascenceur" tarifées au prix fort et vous faites des dizaines de "dièse" et "étoile" pour espérer tomber sur la bonne personne. Au bout d'un certain temps d'attente musicale, une voix suave vous informe que toutes les lignes sont occupées et qu'il faut rappeler ultérieurement... Merci de votre compréhension etc etc...

Nous allons bientôt être confronté à la cassure du système mais il sera trop tard ! 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Le futur (proche) dans nos magasins...
    Le futur robotisé est sur le point de devenir une réalité. Après la voiture sans chauffeur, voici les magasins sans vendeurs et sans caissières, bref, sans personne d'autre dans les rayons que les clients. Même le réassort des produits sera automatique...
  • La Poste (suite) annonce la suppression du timbre rouge.
    Notre bon vieux timbre rouge "prioritaire" sera remplacé par une "e-lettre rouge" dès le 1er janvier 2023. Ce n'est peut-être pas si dramatique que çà, car le timbre rouge soi-disant distribué en 24 heures ouvrées (1 jour) se révèle dans les faits (du...
  • Pourquoi la poste condamne-t-elle de plus en plus de boites aux lettres ?
    Près de 300 boîtes aux lettres ont été récemment condamnées à Paris, mais de plus en plus de boîtes aux lettres de la poste, qu'elles soient à Paris, en banlieue ou en région, qu'elles soient implantées sur un pied ou adossées à un mur, ont été condamnées...
  • Les douches de plage bientôt au rayon des souvenirs ?
    Les Sables-d'Olonne, Palavas-les-Flots, Torreilles ou Argelès-sur-mer... ces communes ont abandonné leurs douches de plage, jugées déplorables sur le plan environnemental et bien trop dispendieuses en période de sécheresse. C'est une perte de confort...
  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...

Pages

Catégories