Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 10:00

J+16. Mercredi 1er avril.

Jusqu'ici tout va bien…

 

Puisqu'on était dans la rigolade… ou pas, ces deux derniers jours, nous voici maintenant au billet du 1er avril. En cette année 2020, si j'ose dire, les débilités du poisson d'avril vont "tomber à l'eau" pour cause de confinement et de pandémie. Même Google qui fait partie des "milieux autorisés" ne s'autorise pas à faire son inénarrable poisson d'avril annuel.

 

La situation est encore plus claire en Thaïlande (mais si, vous savez, le pays où le roi Rama X est allé se confiner dans un hôtel prestigieux des Alpes avec sa suite de 119 personnes et ses 20 concubines, mais pas les 4 épouses officielles). Bref, dans ce charmant pays, faire un poisson d'avril (même innocent) est puni cette année d'une peine d'amende et passible de prison, jusqu'à 5 ans, suivant la portée de la chose, si la blague a un rapport avec le coronavirus.

 

Et puis quoi ? Chez vous, une fois que vous aurez placé un poisson dans le dos de la personne avec qui vous êtes confiné(e)s, que se passera-t-il ensuite ? Vous n'auriez plus qu'à retourner squatter le canapé, retourner à vos occupations ralenties et méditer sur la vanité de votre œuvre.

 

Je suis toutefois très désappointé car j'ai hélas trouvé ce matin sur Facebook, dans un groupe de jusquauboutistes gauchistes, un pitoyable poisson d'avril. Il s'agit d'un groupe "jaune" qui braille entre autres contre les "attestations infantilisantes" et contre le confinement (authentique, ça existe !). L'un des tristes sires du groupuscule a osé faire une blague débile sur la fin du confinement annoncé officiellement, mais ponctué d'un gros "poisson d'avril". Je suis atterré devant tant de bêtise.

 

Néanmoins, pour rester sur une note d'espoir en ce début d'un nouveau mois, j'en resterai à la définition du 15ème siècle (la dérive en matière de plaisanterie ne serait apparue que pendant le 17ème siècle). A cette époque, on dénommait comme "poissons d'avril" des garçonnets chargés de porter en ce jour des lettres intimes. Il existe sans nul doute un rapport étroit entre cette action et la saison printanière, propice aux amours et aux rencontres plaisantes…

 

En ce 1er avril, j'aurai donc tendance à rester sur une note d'espoir et à vous souhaiter de prendre soin de vous et des vôtres.

Jusqu'ici, tout va bien…

Partager cet article

Repost0
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 16:00

J+15.

Mardi 31 mars. Jusqu'ici tout va bien…

Hier, je me demandais si on pouvait rire des toux ? Et pourquoi pas ? Les soviétiques, les résistants, les condamnés ont bien fait des blagues... Même Florence Foresti aux Césars a fait des blagues, enfin, elle a essayé. Pour rester dans le domaine qui nous occupe, au début du sida aussi, on a fait des blagues.

 

Sauf avec ceux qui toussent, on peut donc rire des toux et l’exemple nous vient de très haut. En Iran, un mollah expliquait sans rire que l’arrivée du virus était due à la volonté divine. Allah entendait punir les occidentaux pour leur politique déplorable envers les musulmans. Il se trouve que le lendemain, ce fameux mollah a été testé positif à son tour, ce qui me fait dire que même Dieu, sur le sujet, est favorable à la rigolade. Quand il s'y met, Dieu n'est pas le dernier pour la déconne…

 

Je suis donc allé faire un tour sur le net pour voir ce qui se faisait de drôle et de moins drôle. Le meilleur cotoyait le pire mais j’ai bloqué sur la vidéo où on voit une officielle de la santé américaine, devant son pupitre, demander au public d’éviter absolument de se toucher le visage, juste avant de se mouiller le doigt pour tourner sa page (!).

 

Aujourd'hui, plus près de nous, Pierre Bénichou nous a quittés. On n'entendra plus ce râleur patenté qui "détestait tout le monde" aux grosses têtes de RTL (il jouait un personnage). Pince sans rire de classe internationale, ce grand monsieur a eu l'outrecuidance de décéder de mort naturelle en pleine pandémie, et ça c'est pas drôle... 

 

Encore moins drôle, un jeune majeur a été écroué, dans l'Hérault, pour avoir été verbalisé 6 fois en 10 jours à se balader, ce dont il se tamponnait les paupières avec des pelles à gâteau. N'ayant tenu aucun compte des verbalisations et des rappels à l’ordre des gendarmes, il a donc été placé en garde à vue, où il a expliqué aller voir des amis car il s’ennuyait à son domicile. Déjà connu de la justice pour moult délits, condamné plusieurs fois à des peines de sursis avec mise à l’épreuve, et des travaux d’intérêts généraux, il devait être également jugé pour une conduite en état alcoolique, mais au final comparaîtra pour les faits décrits ci-dessus, en violation des règles de l’état d’urgence sanitaire. Gageons que dans les geôles, il ne s'ennuiera pas trop et se fera rapidement de nouveaux amis.

 

Vous comme moi, ce n'est pas le cas, car nous respectons le confinement, même si j'ai été frappé par le chiffre des décès italiens du jour, qui repart à la hausse et caracole vers des sommets. Au risque de jouer le bonnet de nuit, je me méfiais des titres joyeux des quotidiens transalpins qui allaient de "on a gagné" à "Forza Italia". Cette saleté de virus n'a pas encore dit son dernier mot et ça c'est vraiment pas drôle…

La suite à la prochaine, si on en réchappe... mais jusqu'ici, tout va bien…

Partager cet article

Repost0
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 15:00

J+14. Lundi 30 mars. Jusqu'ici tout va bien…

Il y a quelques jours, j'ai attrapé des coups de soleil au jardin et aujourd'hui, je suis dans mon  bureau avec une grosse veste polaire.

 

Les virus, comme chacun le sait maintenant, se transmettent par les micro-gouttelettes respiratoires, par des éternuements ou de la toux, ou encore par contact des mains par exemple. Le respect de certaines règles d'hygiène permet donc de limiter les risques de contamination, ce qui est d'autant plus important que la température a beaucoup baissé (plus de 10 degrés en-dessous des normales saisonnières).

 

Il ne nous reste donc plus qu'à nous réchauffer mais je me pose une question ? Peut-on rire des toux ? Certes, l’humeur générale n’est pas à la rigolade. La Chine a failli disparaître, pour l'Europe et les USA, c'est en cours, les bourses plongent, l’économie réelle est sous assistance respiratoire, les patrons licencient tous azimuts, un professeur génial mais un peu trop "rock'n roll se fait démonter par l'establishment, Sibeth ne sais toujours pas mettre un masque, les jeux olympiques 2020 sont "out", Venise a dû annuler son légendaire carnaval, ce qui est également le cas pour la Sanch Catalane et le salon de l'automobile, ce dernier étant prévu en octobre. Bigre, ils voient loin ou alors, ils savent des choses qu'on nous cache ?

 

Quand on pense qu’il n’y a pas même pas un mois, le seul truc que les media nous assénaient pour nous inquiéter étaient la boite à musique de Carlos Ghosn et les vidéos de monsieur Griveaux qui se secouait la nouille. Dans ce dernier cas, au lieu de l'accabler, on aurait du le décorer. C'est quand même celui qui a le premier montré l'exemple en matière de barrières de sécurité, afin d'éviter les contacts inutiles. Qui nous dit que dans trois mois, nous n'en serons pas tous réduits à des grivèleries, et que nous témoignerons notre intérêt à la personne aimée en se secouant devant un hygiaphone à travers des masques FFP3 aspergés d'eau de Javel ?

 

Qui nous dit que les futurs jeux olympiques ne comporteront pas une nouvelle discipline sportive telle que le postillonnage individuel. Tous les concurrents se placeront derrière une ligne et discuteront normalement (les plus forts pouvant s'engueuler). A bonne distance, des types habillés en cosmonautes se baladeront avec des éprouvettes et mesureront à quelle distance peuvent gicler les expectorations.

 

Vous pensez que je délire ? Au moins on aura une réponse à une question existentielle, telle que : "jusqu’où peut aller le jet salivaire de la vieille voisine qui me demande des nouvelles quand on la croise à la boulangerie"? Dans l'ignorance et dans l'attente, on a ressorti nos vieux masques de bricolage, on se fout des préservatifs sur les doigts pour appeler l'ascenseur ou taper le code de carte bleue et on passe nos journées à se laver les paluches.

 

Quel humour nous reste-t-il au printemps du coronavirus ? Ou, si vous voulez, pour terminer en épanadiplose, peut-on rire des toux ?

Jusqu'ici tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 15:00

Dimanche 29 mars. Jusqu'ici tout va bien…

C'est dimanche ? ah bon ? zut, je commence à perdre un peu la notion du temps. Je ne fais plus guère la différence qu'entre les jours où il fait beau et ceux où le temps est moche. C'est le cas aujourd'hui : il fait gris et froid.

 

J'ai rudement bien fait de travailler au jardin hier. Aujourd'hui, je me suis contenté de bosser sur l'agenda Catalan et demain je bosserai sur la petite revue 2CV dont je m'occupe. L'hiver annonce son offensive et jusqu'au milieu de semaine, il va surement falloir privilégier les activités d'intérieur. Ce n'est pas de chance, car dans l'imaginaire collectif, les virus se plaisent toujours mieux quand le temps est hivernal : il parait qu'ils y sont plus stables. Mais j'dis ça, j'dis rien, car je ne suis ni médecin ni virologue. De plus, par les temps qui courent, ce qui est vrai aujourd'hui ne le sera pas forcément demain.

 

En revanche, ce qui est vrai, c'est que le virus tue des gosses : après la petite Julie de 16 ans, un petit Vitor de 14 ans et un autre jeune du même âge à l'école de foot de Madrid. Quant au bébé de moins d'un an, je n'en parle même pas, tellement c'est horrible. Un célèbre homme politique est également parti aussi aujourd'hui, emporté par cette cochonnerie de virus à couronne. C'est super triste, mais tout autant que les 2600 autres morts de notre pays. Espérons seulement que ce monsieur ne soit pas mort pour rien et que son décès fasse l'effet d'un électrochoc auprès des politiques et des décideurs.

 

Les réactions sont toutes empreintes de bienveillance, que ce soit à gauche ou à droite, excepté certains "ultra-gauche" qui en arrivent même à se réjouir. Ceux-là sont irrécupérables, on le savait depuis longtemps. On ne se réjouit pas de la mort de quelqu'un. Jamais.

Jusqu'ici tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 16:00

Samedi 28 mars. Jusqu'ici tout va bien…

J'écris ce billet sans porter de masque FFP2, car je n’en ai pas, sauf quelques vieux masques de bricolage dans l'atelier. Ceci dit, le sac en plastique qui les contient est constellé de chiures de mouches et ça fait par ailleurs un bail que je n'ai pas repeint de bagnole.

 

Les politiques donnent de la voix : la gauche en lambeaux brame que c’est la faute au néo-libéralisme, le même qui détruit les services publics et la droite hurle que nous allons tous crever faute de soins par la faute criminelle de certains élus… ambiance !

 

Je n'en mettrais pas ma main au feu dans le cas des masques. Je pencherais plutôt pour une faute de la bureaucratie administrative et de ses procédures complexes, couplées à de sordides histoires de budget. Certes, les politiques ne sont pas exempts de reproches, loin de là, mais il faut bien reconnaître qu'ils passent et que les services restent. Laissons passer cette cochonnerie d'épidémie, et si on s'en sort, il sera toujours temps d’instruire le procès des princes qui nous gouvernent.

 

Toutefois, force est de reconnaître qu'aucun système de santé n’est préparé à tant de victimes gravement malades, nécessitant une réanimation prolongée.

 

Le carnaval de Venise a été annulé mais vous connaissez sûrement l'un des masques emblématiques, celui avec un long bec, qui fait ressembler à un grand oiseau celui qui le porte. Muni d'une baguette pour soulever les vêtements des malades, on l'appelle le "médecin de la peste", quelle dérision…

 

Dans l'attente, et vu qu'il faisait beau, j'ai bossé au jardin (sans masque) et manié la hache pour dessoucher et couper un arbre mort. J'y suis peut-être allé un peu fort, j'ai le bras droit en compote et mal à l'épaule, mais cela n'a aucune importance. Vous savez pourquoi ? Parce que si j'ai "mal partout" ça veut dire que je suis encore vivant. Et rien que pour ça (je viens d'apprendre le décès d'un enfant de 14 ans à Madrid), on peut se dire que…

Jusqu'ici, tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 16:00

Vendredi 27 mars. Jusqu'ici tout va bien… enfin pas tant que ça. Une petite de 16 ans a été frappée par cette saleté de virus, preuve que ça touche tout le monde. Je le savais, j'avais vu des vidéos de corps d'enfants au début de l'infection en Chine. On nous a raconté des conneries.

 

Pendant ce temps là certains politiques français gesticulent, font des petites phrases et une porte-parole si bête tacle les professeurs qui ne travaillent pas (ils apprécient beaucoup), reconnaît que ses paroles ont été débiles (SIC) et engueule les gens qui font des polémiques sur tout. Hallucinant ! Et que dire de la CGT qui a déposé un préavis de grève dans les services publics pour le mois d'avril tout entier ?

 

Oui, tout ne vas pas si bien que ça : environ 1000 morts en Italie rien que pour la journée d'aujourd'hui et l'Espagne ne suit pas loin derrière. Quant aux contaminés dans le monde, ils ont franchi la barre des 500.000. Je n'ai plus de mots.

 

Quant aux premières lignes, je crois que ça commence : on compte notamment, hormis les 5 médecins déjà connus parmi les décès : un gendarme, un policier, un gardien de prison, un infirmier, un militaire de Mulhouse et une caissière de supermarché pour la France. Pour l'Europe : des prêtres, des sœurs, des personnels de maison de retraite, un carabinier, un mosso d'esquadra, etc. Alors là les amis, on est vraiment dedans, et jusqu'au cou !

 

Jusqu'ici tout va bien… enfin ça c'est la méthode Coué. Ooops.

 

Partager cet article

Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 16:00

Jeudi 26 mars. Jusqu'ici tout va bien…

Le temps s'est bien rafraîchi et les nouvelles du matin sont toujours aussi déprimantes. On a droit au nombre de victimes par pays, aux analyses des experts maison qui contredisent les autres experts des autres maison, et la porte-parole du gouvernement, madame si bête, songe à envoyer les enseignants "qui ne font rien" puisque les écoles sont fermées, s'occuper à d'autres tâches, éventuellement agricoles. Bref, une déclaration pour le moins maladroite qui n'a pas manqué de provoquer un tollé chez les enseignants et dont elle s'est excusée, mais un peu trop tard…

 

Nous avons eu droit aussi aux projections pseudo-scientifiques (en fait, personne n'en sait rien) des paramètres relatifs à l'évolution de la pandémie du conarovirus (pardonnez-moi, mais je préfère l'insulter plutôt que de lui tresser des couronnes – corona - en catalan). Première sortie depuis le début du confinage : je suis allé au ravitaillement, on n'avait plus beaucoup de légumes à la casa.

 

Observation intéressante : si le gas-oil a baissé, toutes les autres denrées ont fait un bond intéressant, de 5 à 10 centimes pour les produits les moins chers, jusque x1,5 ou x2 pour certains produits frais ou de grande consommation. Les choux, les carottes et les pommes ont par exemple à peu près doublé dans mon point de vente. Je sais bien qu'il y a des difficultés d'approvisionnement mais quand même… le bonheur des uns fait le malheur des autres… ah non, zut, c'est le contraire.

 

Il parait qu'à Plougastel, ce sont déjà des tonnes de fraises qui sont parties à la poubelle… en attendant, retour à la confinerie car l'heure impartie arrive à son terme.

Jusqu'ici, tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 16:00

Mercredi 25 mars.

Jusqu'ici tout va bien, mais j'en ai sérieusement assez des mauvaises nouvelles. Il me plaît à penser que bientôt je vais pouvoir commencer mon billet d'humeur du confiné avec une bonne nouvelle. Ce ne sera pas pour aujourd'hui.

 

Certes la météo printanière est superbe, mais flûte, après Manu (Dibango) et Alberto (Uderzo), j'ai appris le décès d'une amie blogonaute. J'avais pris un peu de distance avec mon blog pour des raisons personnelles et j'y reviens à peine que j'apprends que Lydie (Lady Marianne) nous a quittés. Elle a rejoint les étoiles à l'hôpital de Perpinyà et ça m'a mis "un gros pète". Lydie n'était certes pas en bonne santé, mais elle n'était pas vieille. C'était une battante dans sa "chienne de vie", comme elle disait. Toujours positive, toujours bienveillante envers ses blogopotes, c'est bien la première fois qu'elle nous a fait mal.

 

Dans un autre registre, j'ai trouvé la gendarmerie très efficace. Ma moman, qui a atteint un âge respectable, s'est fait contrôler ce matin alors qu'elle était sortie presque devant chez elle pour faire quelques pas avec ses deux cannes. Elle n'a pas été verbalisée car elle avait sur elle son attestation dérogatoire et sa pièce d'identité. Du coup, un peu dépitée, elle a ensuite pris le parti de rentrer immédiatement chez elle. Bah, ils faisaient leur boulot et je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils agissent exactement de la même façon dans certains quartiers "difficiles". Pardon ? Ah bon ? J'ai dit une connerie ?

 

Comme toutes ces vicissitudes m'avaient quelque peu mis du vague à l'âme, j'ai décidé de labourer cet après-midi. J'ai entrepris de retourner la terre sur un carré de jardin destiner à préparer le potager. Je voudrais bien, comme chaque année, planter des courgettes, des tomates et quelques autres courges marrantes : melons, citrouilles butternut… Oui mais il faudrait encore que nous puissions nous procurer des semences et des plants. C'est mal barré : il n'y a plus de marché et on ne peut pas aller en campagne. Dans l'attente j'ai chopé un coup de soleil.

Jusqu'ici tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 16:00

Mardi 24 mars. Jusqu'ici tout va bien… Sale temps pour les célébrités, Manu Dibango (86 ans) et Albert Uderzo (92 ans) nous ont quittés ce jour. Le premier a été emporté par ce fichu virus. Bilan : un formidable saxophoniste de moins (Papa Groove) et un formidable dessinateur de moins, deux personnes, chacune dans leur domaine, qui ont enchanté nos moments de "blues" et nos "bad trips"…

 

Pas cool : en Espagne, des militaires envoyés en désinfection ont trouvé des anciens abandonnés dans des maisons de retraite, en bien triste état, et même parfois morts dans leur lit. C'est juste horrible. Les maisons de retraite et les services funéraires sont submergés et ça lâche prise de tous côtés tandis que la patinoire de Madrid a été transformée en morgue. Ooops… encore un record ibérique aujourd'hui. Chaque jour apporte là-bas son lot de malheur. Malgré tout, j'ai eu des nouvelles des amis de Sant Feliu. Pour l'instant, ils tiennent le choc.

 

Comme hier, il fait une journée magnifique, une journée de celles qui annonçaient pourtant un printemps superbe. Je suis allé prendre le soleil, je suis allé au jardin pieds nus, sensation de bien-être, c'était agréable. Je vais rester comme ça tout le confinement, tant que la température le permettra. La nature renaît, les tulipes sont magnifiques et les branches nouvelles des catalpas commencent à sortir. Signe d'espoir ?

 

J'ai pris le parti d'arrêter d'écouter les pseudo spécialistes et autres politiques qui se contredisent eux-mêmes d'un jour à l'autre. A chaque fois qu'ils en font trop, notamment l'autre abruti à l'écharpe rouge, je zappe sur une autre chaîne et je regarde un navet ou une connerie. Après les titres (toujours les mêmes) du soir, je zappe de la 15 à la 17, pour passer des énervants "spécialistes de tout" qui nous expliquent comment penser, à la boutique de Rick Harrison, avec son père (le vieux) et son employé débile, le gros Chumlee. C'est con mais ça me fait marrer.

 

Jusqu'ici, tout va bien…

 

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 16:00

Lundi 23 mars. Jusqu'ici tout va bien. Une semaine ! ça fait une semaine qu'on se confine et il en reste encore 5 de plus, pour le moins… On a pas le "U" sorti des ronces.

Bon aujourd'hui, je vais descendre aux archives, mettre de l'ordre et tous les papiers à brûler dans une caisse, en quelque sorte, un confinage dans le confinage…

 

Ce n'est pas une bonne journée pour les soignants. La radio a annoncé le décès de 3 médecins… et alors que ces héros sont sur le front, des andouilles n'hésitent pas à chanter et à danser dans les rues sur de la musique à fond. Indécent…

 

Je viens aussi d'apprendre que des multirécidivistes qui avaient séquestré et prostitué une adolescente de 14 ans ont été remis en liberté. Le juge des libertés et de la détention en a décidé ainsi à cause de la surpopulation dans les prisons, notamment en cette période d'épidémie, ayant estimé que la situation dans les prisons est un facteur aggravant dans la propagation du virus. Horrible.

 

Je suis allé regarder les fleurs, ça occupe et c'est joli. Il a fait encore beau, même si c'était nettement plus frais aujourd'hui. C'est con, ça aurait pu être un magnifique printemps.

 

J'ai un peu de vague à l'âme, deux choses me rendraient heureux : revoir mes enfants et revoir ma chère Catalogne…

 

Jusqu'ici tout va bien…

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...
  • Poutine ressort l’avion de l’apocalypse pour son défilé du 9 mai.
    L’appareil, qui peut résister à une explosion nucléaire, a été reperé en survol de Moscou. Dans l'attente, l’offensive russe en Ukraine s’enlise, et le repli des troupes dans le Donbass n’est pas aussi efficace que prévu, alors que le 9 mai approche....
  • 10 animaux vraiment uniques qui existent réellement...
    En cette période d'actualité (presque essentiellement tournée sur la politique politicienne, voici un article léger et souriant, avec 10 animaux vraiment uniques, dont il est difficile de croire qu’ils existent réellement. Et pourtant, ce sont des animaux...
  • Des bactéries toxiques dans nos assiettes !
    Pizzas Buitoni, chocolats Kinder, fromages Graindorge, ces intoxications alimentaires nous inquiètent. Des alertes sanitaires viennent d’être lancées en France, concernant des marques connues de tous. Les contrôles sont pourtant (théoriquement) drastiques,...
  • Présidentielles : les professions de foi à la poubelle, ça recommence...
    Nous venons d'apprendre que la poste devait être chargée de la distribution des professions de foi des candidats, car il fallait éviter le raté des dernières élections régionales et départementales. Pour la préparation de la propagande électorale des...

Pages

Catégories