Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 23:00

AOC.JPG

Un diaporama qui circule en ce moment sur Internet nous offre un constat alarmant comme quoi on nous mentirait systématiquement sur la provenance de notre alimentation.

En fait, il existe encore de très bons produits, mais il est vrai que çà se paye et de très mauvais qui, s'ils ne sont pas toxiques, sont insipides et parfois fabriqués avec beaucoup de cochonneries.

Toutefois dans ce fameux diaporama, on constate que le dossier est instruit à charge et contient pas mal de mensonges.

On ne répètera jamais assez l'importance de bien lire les étiquettes. Par ailleurs, un prix trop bas de produit discount n'est pas un gage de tradition et d'utilisation des meilleurs ingrédients, c'est évident.

 

Je vous propose donc un examen de ces produits alimentaires en me cantonnant seulement à ceux présentés dans ce diaporama.

 

 

1 – LE CHAMPIGNON DE PARIS.

 1---Champignon-de-Paris.jpg

 

Faut pas exagérer. Il n'y a pas de terroir là-dedans et même en traversant les catacombes Parisiennes de long en large, je vous défie d'y trouver des cultivateurs de champignons. Ce pauvre agaric industriel est d'ailleurs appelé "Italian mushroom" par les britanniques ! La France en est le 4ème producteur mondial, le premier en étant… les Pays-Bas ! La seule solution vous permettant de choisir de l'Agaricus Bisporus produit en France reste de lire l'étiquette…

 

 

2 – LA CHARCUTERIE CORSE

 2---Charcuterie-Corse.jpg

 

Le développement du tourisme de masse a favorisé l’émergence d'industries s'approvisionnant à l'extérieur. On peut donc trouver de la charcuterie Corse, au mieux faite avec de la viande importée du continent et transformée en Corse, ou pire, fabriquée n'importe où ailleurs.

La vraie charcuterie Corse est incomparable (tout comme la charcuterie Catalane ou Alsacienne, chacune dans leur genre).

Les cochons corses donneraient donc des dizaines de fois leur poids en charcuterie car on rencontre très peu d'élevages de cochons Corses, et encore moins de cochons sauvages se nourrissant de glands tandis que les supermarchés regorgent de montagnes de charcuterie Corse ?

Seules les étiquettes ne mentent pas et vous permettront de déguster la vraie charcuterie Corse qui est une pure merveille.

L'INAO met en place les labels AOC "Charcuterie de Corse", "Lonzu de Corse", "Jambon de Corse" et "Coppa de Corse" gage d'un produit 100% corse.

 

 

3 – LE JAMBON D'AOSTE

 

3---Aoste.jpg

Attention, ne pas confondre la ville d'AOSTE en Italie et AOSTE en Isère ! La seconde n'est qu'une marque déposée de jambon industriel, sans aucun label rouge ni AOC. Cette usine est la propriété de l'américain SMITHFIELD FOODS.

En revanche, le véritable jambon d'AOSTE italien est un admirable produit artisanal que l'on trouve en très faible quantité !

Une publicité avec une musique de Bel Canto entretient savamment le flou mais là encore, lire les étiquettes n'est pas interdit, et même plutôt recommandé.

 

 

4 – L'AOC "CHARCUTERIE DE BRETAGNE" ???

 

4---Charcuterie-de-bretagne.jpg

 

Le diaporama évoque une AOC "charcuterie de Bretagne" qui n'existe pas. Vous pouvez vérifier sur le site de l'INAO. (lien cliquable).

Le principe d'une AOC est de garantir l'origine géographique du produit. Or, le diaporama vient inclure dans cette fameuse AOC Bretonne fictive, l'andouille de Vire. Ce sont les normands qui vont apprécier le sérieux de la chose !

 

 

 

5 – LA MOUTARDE DE DIJON

 

 5---Moutarde.jpg

 

La dénomination "moutarde de Dijon" s'applique à un certain mode de fabrication, mais n'impose aucune origine aux graines utilisées. Elles viennent principalement de Bourgogne et du Canada.

Il est toutefois possible de trouver de la moutarde 100% française : lire l'étiquette et choisir un produit avec la certification "IGP Moutarde de Bourgogne". Sinon, elle risque de venir de bien loin de DIJON !

 

 

 

6 – LE COUTEAU LAGUIOLE

 

6---Laguiole.jpg 

 

Je ne vois pas très bien ce que vient faire ici le célèbre couteau Aveyronnais. On l'associera donc comme un couvert. Le mot "Laguiole" n'est pas une AOC et ne désigne pas la provenance mais la forme du couteau. Il est hélas légal d'appeler n'importe quel couteau chinois ou pakistanais "Laguiole" s'il a cette forme. Il suffirait d'obliger à positionner de manière indélébile le pays d'origine pour solutionner le problème.

Vous pouvez toutefois acheter un couteau 100% français qui est vendu avec un certificat du lieu de production attestant de l’origine de chaque pièce. Choisissez une marque reconnue car c'est une garantie. Attention aux couteaux sans marque ou avec la seule mention "laguiole" sans logo) et n'achetez pas votre couteau à bas prix sur Internet.

 

 

 

7 - SAVON DE MARSEILLE

 

7---Savon.jpg

 

A moins de faire des bulles comme le pape, je ne savais pas que l'on pouvait manger du savon. Mais comme il figure dans le diaporama…

Le vrai savon de Marseille ne peut se prévaloir d'être un produit de terroir car ce n’est pas un produit alimentaire. C'est une variété de savon lié à une méthode de fabrication. Beaucoup de savons de Marseille viennent de Turquie mais suivent le procédé marseillais.

La majorité des savons du commerce viennent du Sud-Est asiatique (Malaisie et Indonésie notamment, là où poussent les palmiers à huile). Le procédé du savon de Marseille (fabrication à partir d’huiles brutes) n'est plus respecté puisque fabriqué à partir d’acides gras.

Pour un savon 100% français, il faut choisir les fabrications de la savonnerie de l’Atlantique. Si les productions sont 100% made in France, l'usage de matières premières étrangères est inévitable. Pour avoir un savon qui mousse, il faut y incorporer de l’huile de palme ou de de coprah. Lire l'étiquette du savon est la meilleure manière de s'y retrouver. Paradoxalement, on rencontre des problèmes chez les artisans qui vendent des produits nus, à l’étiquetage absent. S'il manque la liste des ingrédients (obligatoire), c'est que vous avez dans les mains un savon de Marseille aux yeux bridés.

 

 

 

8 – LE MELON CHARENTAIS

 

8---Melon.jpg

 

Comme pour les champignons de Paris, le melon charentais est un nom de variété plutôt qu'un produit de terroir. Le melon charentais est seulement un type commercial de melon défini par les règlements communautaires. Cela peut prêter à confusion et le qualificatif "charentais" devrait être remplacé par "français" pour simplifier les choses. Contrairement à ce qu'affirme l'auteur du diaporama, nous parlons bien de types commerciaux et non de terroirs d'origine.

 

 

 

9 – LE CAMEMBERT

 

INAO-Camembert.jpg

 

L'AOC Camembert de Normandie est très claire. Avant elle, il existait cependant des camemberts pasteurisés. Le mot "camembert" est hélas devenu un nom générique.

L’AOP représente environ 4% des camemberts fabriqués en France et 6% des camemberts fabriqués en Normandie. L'appellation "Fabriqué en Normandie" qui concerne un fromage de même forme est de nature à induire le consommateur en erreur. L’étiquetage n’est pas mensonger, les fabricants étant trop au fait de la législation et les sanctions étant sévères.

On doit juste reconnaître que certains industriels sont très habiles d’un point de vue marketing. Il suffit de lire attentivement l'étiquette pour savoir ce que l'on mange. Le coût est un facteur de choix mais il peut vous donner une indication sur le vrai produit et celui ressemblant.

 

 

10 - HUILE D'OLIVE

 

10---Olives.jpg

 

Une fois de plus, il suffit de lire l'étiquette. La mention "première pression à froid" ou "extraite à froid" ne peut être apposée que sur une huile d'olive vierge extra de niveau supérieur.

La mention d'origine ne peut être utilisée que pour les deux catégories supérieures (vierge et vierge extra).

Pour les qualités inférieures, on ne risque pas grand chose en France, car la vente d'huile d'olive de qualité "grignons" n'est utilisée que pour la conserve. En lisant l'étiquette d'une huile, on sait ce qu'on achète vraiment. Reste le cas de la fraude, mais la situation a bien évolué et les contrôles sont tels qu'une huile estampillée AOC est vraiment une AOC. Il peut rester une fraude à l'origine mais elle est facilement décelable. Il peut être inscrit en gros le nom d'une commune et d'un code postal fleurant bon le sud, et la mention "produit CE" en tout petit. On le constate surtout sur certains marchés mais si c'est écrit AOC ou AOP, vous savez ce que vous achetez.

 

 

CONCLUSION

 

Ce diaporama alarmiste soulève quelques problèmes intéressants. Dommage qu'il fasse preuve d emauvaise foi en mélangeant d'authentiques produits du terroir (AOC ou IGP) avec des noms de variété. L'auteur omet systématiquement tout ce qui serait susceptible de tempérer son propos. Pas de quoi paniquer, mais il convient d'être vigilant. On ne répètera jamais assez que la lecture des étiquettes est devenue indispensable.

 

conso.jpg

 

Soyons des "consomm'acteurs" actifs et attentifs et n'oublions pas nos lunettes quand nous faisons les courses…

 

@ + et bonne semaine

 

(Pour ma part, je passe dès demain matin en mode "Catalunya")...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Solexine - dans Société
commenter cet article

commentaires

leroux 06/11/2012 16:48


Bonjour, très intéressant et clair votre article sur les produits alimentaires et étiquettes mais je voulais vous alerter car il a été entierement repris ( seules les photos changent ) sur le
site suivant : je trouve pas çà très cool s'il a été écrit par vous et non par le signataire de l'article ci dessous : http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/produits-du-terroir

Solexine 06/11/2012 20:14



Bonsoir Mr Leroux.


 


Les bras m'en tombent. En effet j'avais écrit cette note mais finalement si c'est repris dans hoaxbuster, c'est plutôt un honneur.


 


De plus, ce site m'a rendu si souvent service pour déceler un hoax ou la vérité que ce n'est pas bien grave.


 


Frédéric de la "Hoax Team" a quand même étoffé quelques phrases que je n'avais pas du si mal écrire par un travail plus en profondeur et avec d'autres sources, apparemment.


 


Vous savez, j'ai l'habitude, j'ai même retrouvé des photos de voitures prises en Midi-Pyrénées, sur un site Lituanien ou Hongrois, je ne sais plus. J'avais fait la remarque au
webmaster, mais uniquement parce que les photos avait été retaillées, mon copyright effacé et le nom du site écrit par dessus... En plus, le webmaster m'a envoyé paître... alors que
Frédéric reprenne quelques phrases, çà ne me dérange pas.


 


J'avais reçu un diaporama que j'avais étoffé en faisant un texte dessus et en reprenant des photos libres de droits trouvées sur le net. C'est rigolo...


 


Merci de votre passage sur mon blog et de votre attention.


Bonne soirée. 



miette 30/10/2011 20:48



eh! oui, Solexine - après tout un travail long et difficile sur l'abbaye de Fontevraud par exemple, tout a disparu par l'opération du st Esprit - tellement écoeurée je suis partie me
coucher et le lendemain calmée j'ai tout recommencer - c'est vraiment désagréable -


je crois que maintenant , non seulement il va nous falloir des doubles lunettes mais aussi beaucoup de temps, si on doit tout lire - grrrrrrrrrrrrrrr !!


et les mal voyants comment ils vont faire ?


de toutes façons  pour bien se porter, ne mangeons plus, comme ça on ne va plus s'empoisonner et ça fera du bien au porte-monnaie -


je dis n'importe quoi, mais ça devient stressant de choisir ses aliments -


pour mes légumes, je vais chez deux petits vieux paysans bien connus qui n'utilisent que du crottin de cheval et pour 4 euros j'ai un tas de légumes -


exemple 0,60 euros le kg de pdterre - le temps que ça dure, c'est toujours ça - bises



Solexine 30/10/2011 22:30



Oui, cela m'est arrivé plusieurs fois. Plusieurs fois mes lecteurs et lecteuses ont échappé à une note où je m'étais cassé le c.. et que OB a zappé en une gerbe d'étincelles au moment où j'ai
cliqué sur "publier l'article"...


Dégouté, je suis allé me coucher. Parfois j'ai recommencé l'article, mais pas toujours... Maintenant, je procède différemment. Lors d'une rédaction un peu longue, je tape ma note sous Word. Je
fais même la mise en forme à l'avance et je n'ai plus qu'à faire un copier-coller. Dans le pire des cas, recommencer est une galéjade puisqu'il n'y a rien à retaper !


Hé oui, si on veut être sur de ce qu'on achète et de ce que l'on mange, il faut tout lire ! Tu auras remarqué par ailleurs que tout cela est écrit de plus en plus petit.


Moi aussi je me sers le plus possible chez les producteurs mais on est bien obligés de passer de temps en temps par la case supermarché... Au moins chez tes paysans bien connus, pas besoin
d'étiquette. Des fruits et légumes cultivés normalement, à maturité et sans (trop) de saloperies pour les faire pousser, c'est tout ce qu'on demande ! 


Un restaurateur qui se targue de ne cuisiner qu'avec des produits sains et de qualité me disait récemment que le marché actuel ne fournit qu'une offre inférieure à 10% en ce qui concerne les bons
produits, tout confondu (viande, légumes, fruits). Ca fait frémir !


Bisous. @+ 



juliette 25/10/2011 16:20



Zut de zut, mon com hyper intelligent vient de disparaitre....Comme je n'écris jamais les mêmes choses, je reviendrai commenter ce soir....



Solexine 30/10/2011 10:14



Kwaaaaaaaaaaaaaaaaaa ?????????????????


Over-Blog vire les coms de mes aminautes maintenant ????????????


Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !



Présentation

  • : Le blog de solexine
  • Le blog de solexine
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Jeux Olympiques d'Athènes, 12 ans après...
    Dix ans après que la Grèce ait organisé le plus grandiose des spectacles sportifs du monde, beaucoup de ses sites olympiques ont été abandonnés. Quelques autres sont encore utilisés occasionnellement pour des évènements non-sportifs comme des conférences...
  • Les dangers de la pokemonite. Go !
    Petit billet sur la nouvelle occupation dont la terre entière s’est entichée, la dernière imbécillité mise à la mode, j'ose même dire la dernière co…rie mise à disposition de notre belle jeunesse pour qu’elle s’ennuie un peu moins, ne ressente pas la...
  • Sérieux, j'en ai marre de ces listes !
    Cet horrible attentat a fait à la date de rédaction du présent article 84 morts et 303 blessés. 121 sont toujours hospitalisés. David Bonnet, 44 ans, pisciculteur. Originaire de Nérondes (18), fils du premier adjoint au maire, David s'était installé dans...
  • Orlando, Floride, USA. Qui étaient-ils ?
    Qui étaient ces 49 personnes massacrées par Omar Mateen ? (liste incomplète). Edward Sotomayor Jr, 34 ans. C'était un homme énergique. Il portait souvent un chapeau haut-de-forme sur les croisières qu'il organisait avec son cousin. Son cousin a déclaré...
  • Une famille pour le moins originale...
    Actualité déprimante, inondations, grèves, pénurie, faits divers sordides... pour changer un peu, je vais vous publier un article un peu plus... souriant ! L'ours Stephan fait partie de la famille de Svetlana et Yuri Panteleenko, un couple russe, depuis...
  • Aux States, on voit des choses étranges dans les magasins.
    Aller faire ses courses est parfois une véritable corvée. Toutefois, si on tombe sur ce genre de phénomène, dans les allées ou à la caisse... on peut penser à un prénomène paranormal... En ce cas, la corvée se transforme presque en spectacle. Voilà 20...
  • Nouvelle série sur les tatouages ratés...
    Bien souvent, des adeptes du tatouage semblent oublier qu'un tatouage, c'est à vie, voire plus si affinités. Voici donc une nouvelle série sur les pires tatouages : 1 – Je suis totalement contre le tatouage du visage ! Si ce gars voulait de beaux sourcils,...

Pages

Catégories