Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 09:00

00-Argeles-sur-Mer.jpgAujourd'hui, le ton de mon billet sera différent, et pour une fois, l'article sera sérieux. Je reviendrai sur un événement douloureux qui s'est passé il y a 75 ans. (Vignettes cliquables). 

 

 

La Catalogne a été marquée à se façon de chaque côté de la frontière et la blessure ne s'est toujours pas refermée. Il s'agit de l'anniversaire de la "retirada". Du mot retraite en espagnol, c'est l'exode des réfugiés catalans et espagnols de la guerre civile.

 

 

 

En février 1939, ce sont ainsi plus de 450.000 républicains qui ont franchi la frontière à la chute de la seconde République espagnole, lors de la victoire du général Franco. Les autorités Françaises ont sous-estimé l'ampleur de l'exode. En mars, 264.000 espagnols se serrent dans les camps des Pyrénées-Orientales, alors que la population du département s’élève à moins de 240.000 personnes.

  

04-le-perthus-civils.jpg

Réfugiés civils au Perthus 

 

 

Il y a 75 ans en effet, en février 1939, des centaines de milliers de réfugiés espagnols passaient la frontière et fuyaient vers la France. En Espagne, les commémorations sont rares.

 

06-le-perthus-afflux-des-republicains.jpg

Afflux des Républicains au Perthus. 

 

 

Le 8 février 1939, les habitants de Prats de Molló (66) se réveillent, stupéfiés : sur le haut du col d’Arès, une colonne ininterrompue de gens descend vers le village. Jusqu’au 12 février, 440.000 personnes franchiront la frontière à cet endroit-là, dont une centaine de milliers de Catalans.

 

01-Halte-entre-prats-de-mollo-et-la-preste.jpg

Environs de Prats-de-Mollo. 

 

 

Le reste est composé de ceux qui avaient déjà fui le sud de l’Espagne et s’étaient réfugiés en Catalogne, d’abord à Barcelone, puis à Gérone, suite à la prise de la capitale catalane par les troupes de Franco, le 25 janvier. La plupart des Barcelonais se sont réfugiés à Gérone où se replient aussi les gouvernements républicains, espagnol, basque et catalan, dans l’espoir que les pays démocratiques lancent une offensive face à celle de Hitler et Mussolini, les bombardements systématiques de Barcelone pendant toute une année, ayant fait 1300 morts et 2000 blessés.

 

02-armes-retirees-aux-republicains.jpg

Armes déposées par les Républicains. 

 

 

 

La défaite de la bataille de l’Èbre, suivie de la chute de Barcelone, sème la panique à Gérone : Tout le monde fuit vers la France et l'armée républicaine en déroute ferme les convois. La France attendait environ 60.000 réfugiés. Ils seront plus de 7 fois plus.

 

03-Entre-le-boulou-et-argeles.jpg

Entre le Boulou et Argelès. 

 

 

Derrière eux, les troupes franquistes talonnent et atteignent les Pyrénées le 10 février. Les issues de secours sont bloquées. Il est aujourd'hui comme de dire que ces gens ont été abandonnés deux fois : par la mort ou l’exil, puis par l’oubli. En cette année de commémorations d'une Catalogne à l'image d'une future République indépendante, le souvenir de la défaite et l’horreur de l’exode n’ont pas leur place.

07-troupes-franquistes-a-la-frontiere.jpg

Troupes franquistes à la frontière. 

 

Seuls quelques élus ont réclamé à leurs pairs une commémoration nationale en Catalogne, en vain. Sabadell est une exception. L’année 2014 y a été déclarée "année de l’exil républicain" et sera marquée par une manifestation de reconnaissance aux milliers de personnes qui se virent contraintes au départ.

 

05-Prats-de-mollo-camp.jpg

Camp de Prats-de-Mollo.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Solexine - dans Catalunya
commenter cet article

commentaires

CALLIS-SABOT Isabelle 26/06/2014 15:53


Merci beaucoup. En vérité, je n'ai pas laissé ce commentaire dans un but commercial mais parce que le roman a terriblement ému ceux qui l'ont lu (c'est déjà une réédition). Il est un véritable
hommage aux républicains, un chant à la liberté. Je l'ai écrit pour toucher un public qui n'aime pas forcément se plonger dans les livres d'histoire. Je l'ai écrit avec mon coeur pour que le
lecteur VIVE la Retirada.


Merci encore.

Solexine 26/06/2014 16:02



Re-bonjour Isabelle,


 


C'est bien comme çà que je l'ai compris et c'est la raison pour laquelle votre lien n'a pas été traité comme ceux que nous recevons trop souvent.


 


J'ai bien vu la différence et ressenti votre émotion sincère.


 


Visca Catalunya !  et longue vie à votre bel ouvrage.


 


//*//



CALLIS-SABOT Isabelle 24/06/2014 15:50


Bonjour,


J'ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon roman : Vers les plages de l'exil"


http://www.isabelle-callis-sabot.net/archives/2014/06/19/30105945.html


http://www.isabelle-callis-sabot.net/archives/2014/06/19/30103375.html


Cordialement


Isabelle CALLIS-SABOT

Solexine 26/06/2014 15:45



Bonjour Isabelle,


 


Exceptionnellement et eu égard à la qualité de votre ouvrage, je ne supprime pas votre lien, comme j'ai l'habitude de la faire en cas de commentaire commercial.


 


Je souhaite un grand succès à votre publication.


 


Bizz et bonne fin de journée !



Danielle1943 17/02/2014 13:54


Bonjour GILLES merci de ce très beau reportage émouvant et un bel hommage que j avais apprécier ces guerres horribles et qui malheureusement continuent en 2014 pas de même mais bon je t embrasse
et te souhaite un excellent Lundi qui j espère il fait beau ici oui un temps splendide donc je vais en profiter ouffffffffffff bisous Danielle


 



Solexine 20/02/2014 08:16



Hé oui ma chère Danielle,


 


En 2014 les guerres et les persécutions continuent... On le voit tous les jours.


 


Bizz... et bonne journée.



Danielle1943 16/02/2014 22:57


BONSOIR GILLES


alors là m a fait mal pour ces personnes pendant ces guerres horribles s acharner sur ces gens je connais très bien les Villes que tu a citer et sincèrement un article complet merci à toi d'
avoir  fait toutes ces recherchers et oui l ESPAGNE avec ce dictateur Franco quelle horreur et les deux autres merci de cet hommage que tu fais je t embrasse et ainsi ces vidéo Danielle

Solexine 20/02/2014 08:14



Bonjour Danielle,


 


Hé oui, et c'est à la fois déja si loin et quand même si proche. La mort du dictateur en 1975, ce n'est pas si loin que çà...


 


Même aujourd'hui, c'est étonnant cette chape de plomb qui fait qu'on ne "parle pas de çà"... Je comprends que la Catalogne soit tournée vers l'avenir mais il ne faut pas oublier pour autant.


 


Bizz... @+



juliette 16/02/2014 19:18


Ton article me fait penser à la maison du poète Machado à Collioure, mort peu de temps après avoir foulé le sol français.



Machado dort à Collioure


Trois pas suffirent hors d'Espagne


Que le ciel pour lui se fît lourd


Il s'assit dans cette campagne


Et ferma les yeux pour toujours

Solexine 20/02/2014 08:11



Hello Juliette,


 


C'est un peu çà en effet...


 


Merci de ce beau poème.


 


Bizz... @+



nays 14/02/2014 16:39


pareil avec les italiens en Wallonie la preuve notre ministre :)


la politique enrichit vachement  ;)


 


bises et bonne soirée Gilles *

nays 13/02/2014 10:52


oui oui Gilles le franquisme y avait énormément d'espagnols dans la ville, ils y avaient leurs bistrots leurs clubs leurs quartiers d'habitations puis petit a petit tout ce petit monde s'est
mélangé aux autochtones sans problèmes..quand même c'est la même culture ;)


bises*

Solexine 14/02/2014 15:22



Hello Nays,


 


En effet, les espagnols se sont particulièrement bien intégrés. Cela vaut aussi pour les portugais.


 


Bizz... @+ 



castres81 12/02/2014 21:30


Il y a à Castres une communauté d'origne espagnole importante. Certainement en rapport avec l'épisode dont tu parles. Je vais essayer d'approfondir mes connaissances sur le sujet.


Bonne soirée


Monia

Solexine 14/02/2014 15:21



Bonjour Monia,


 


Effectivement, il y a une communauté espagnole importante à Castres. L'association "casa de España" les regroupe : http://www.casa-de-espana-castres.fr/


Mais à Castres, il y a aussi le magnifique musée Goya !


 


Merci de ton passage et @ bientôt j'espère...


 


@+



miette 12/02/2014 18:47


quand j'étais jeune mariée et que je travaillais à la sollac en Lorraine, dans notre service des effectifs, il y avait un espagnol jeune, qui nous racontait les horreurs du
franquisme, donc de la dictature - c'était en 1961 -


cela est très effrayant que des peuples du jour au lendemain peuvent être massacrés, torturés par la faute d'un fou qui arrive au pouvoir - ça fait toujours aussi froid dans le dos



grosses bises

Solexine 12/02/2014 20:17



Oui, il n'y a pas que des Catalans (que Franco détestait à cause de leur langue qu'il avait interdite et de leur amour de la liberté) qui ont souffert du Franquisme. Beaucoup de Castillans ont du
aussi s'exiler...


 


Et pourtant, j'ai eu l'occasion de passer à S'Agaro, à la Malvina, une ancienne résidence du dictateur, aujourd'hui transformée en ensemble de résidences privées. En bas de l'escalier monumental
qui mène à l'esplanade et au kiosque à musique, et malgré la majesté et la beauté des lieux, face à la mer, il règne une atmosphère étrange et pesante, un peu comme si des fantômes du passé
étaient toujours présents, et ce même près de 40 ans après la mort du caudillo !


Il faut dire que sur le "cami de Ronda", on passe devant de nombreuses anciennes cellules, et il a du se passer tellement de choses, que ces lieux magnifiques en sont encore chargés. Authentique
!


 


Bizz... @+



nays 12/02/2014 18:11


Bonsoir Gilles


 


je ne connais que vaguement cet épisode douloureux tu m'apprends mais je me souviens seulement quand j'étais petite beaucoup d'espagnols sont arrivés dans la ville où je vivais, une ville
industrielle où y avait beaucoup d'emplois et je me souviens en primaire on avait une copine espagnole et une italienne aussi mais c'était peut-être pour fuir le franquisme  les dates ne
concordent pas


 


que les conflits sont très moches et durs a vivre et il ne faut pas les oublier


foutues guerres


 


bonne soirée Gilles


bises*

Solexine 12/02/2014 20:17



Peut-être que la famille de ta copine avait du fuir le franquisme en son temps ?


 


Nul à ch... la guerre !


 


Bizz... et bonne nuit !


 



biker06 12/02/2014 14:04


Hello Gilles


Un peu de la meme maniere beaucoup d'italiens avaient passé la frontiere du piemont pour Nice ... A cause du Duce !


@ + Pat

Solexine 12/02/2014 20:19



Hello Pat !


 


Et ben voila, l'histoire est un éternel recommencement...


 


@+   Gilles.



LADY MARIANNE 12/02/2014 10:53


j'en ai un peu entendu parler- c'était jusque par chez moi les camps je crois-
dommage qu'il ne fassent rien-
que de morts !!
merci pour ton article complet- bien expliqué !!
bisous !!

Solexine 12/02/2014 11:26



Bonjour Lady,


 


En effet, il y eut des camps jusque vers chez toi, dans de nombreux endroits de l'Aude et en pays Cathare.


 


Que de morts, que de malheur... décidément, la guerre, c'est très nul. J'avais un peu évoqué le sujet avec le massacre de l'église de PUIGCERDA dont il ne reste aujourd'hui qu'un morceau. Mais
c'est un sujet sensible et les Catalans en parlent peu... Les blessures sont vraiment loin d'être refermées !


 


Bizz... @+ 



Présentation

  • : Le blog de solexine
  • Le blog de solexine
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Montauban, sur les traces de "Space Invader"...
    A Montauban, ville moyenne, préfecture de Tarn-et-Garonne, en juin 2009, un mystérieux inconnu se faisant appeler "Space Invader" a posé ça et là 11 mosaïques, clins d'œil au célèbre jeu vidéo des années 80, "the space invaders". L'une d'entre elle a...
  • Un divorce épistolaire.
    C'est une histoire de divorce avec la correspondance qui s'ensuit. Le couple de cette histoire a choisi de procéder au divorce par échange de lettres. Tout a commencé quand le mari a laissé une lettre sur la table de la cuisine en manifestant ses intentions...
  • Jeux Olympiques d'Athènes, 12 ans après...
    Dix ans après que la Grèce ait organisé le plus grandiose des spectacles sportifs du monde, beaucoup de ses sites olympiques ont été abandonnés. Quelques autres sont encore utilisés occasionnellement pour des évènements non-sportifs comme des conférences...
  • Les dangers de la pokemonite. Go !
    Petit billet sur la nouvelle occupation dont la terre entière s’est entichée, la dernière imbécillité mise à la mode, j'ose même dire la dernière co…rie mise à disposition de notre belle jeunesse pour qu’elle s’ennuie un peu moins, ne ressente pas la...
  • Sérieux, j'en ai marre de ces listes !
    Cet horrible attentat a fait à la date de rédaction du présent article 84 morts et 303 blessés. 121 sont toujours hospitalisés. David Bonnet, 44 ans, pisciculteur. Originaire de Nérondes (18), fils du premier adjoint au maire, David s'était installé dans...
  • Orlando, Floride, USA. Qui étaient-ils ?
    Qui étaient ces 49 personnes massacrées par Omar Mateen ? (liste incomplète). Edward Sotomayor Jr, 34 ans. C'était un homme énergique. Il portait souvent un chapeau haut-de-forme sur les croisières qu'il organisait avec son cousin. Son cousin a déclaré...
  • Une famille pour le moins originale...
    Actualité déprimante, inondations, grèves, pénurie, faits divers sordides... pour changer un peu, je vais vous publier un article un peu plus... souriant ! L'ours Stephan fait partie de la famille de Svetlana et Yuri Panteleenko, un couple russe, depuis...

Pages

Catégories