Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 17:42

01-Catalan.jpg 

En Catalogne, il y a deux "Comarques" (arrondissements) privilégiés : l'Emporda, divisé en deux, le haut Empordà (alt) et le bas empordà (baix), qui le plus sauvage et le plus beau des deux.

 

Pour ce qui est de la variété et de la richesse des produits, l'Empordà est un véritable jardin des Héspérides. Sa géographie contrastée offre toutes les combinaisons possibles. Ses aiguamolls (marais) regorgent de gibier d'eau et le massif des Albères n'est pas avares de lièvres et de lapins.

 

La mer donne à profusion d'excellents poissons de roche et des crustacés savoureux, nés des eaux cristallines et des criques rocheuses. Reines de la Costa Brava, les crevettes et les gambas tiennent le haut du pavé.

La plaine, quant à elle, dessine un damier magique d'oliviers, de vignes, de vergers et de jardins maraîchers. Tout est là, à disposition des hommes, à profusion, pour le bonheur des Catalans et des autres, et pour la noblesse de leur table.

 

Comme c'est le cas en Catalogne pour tous les arts, les chefs cuisiniers Catalans se sont longtemps formés outre-Pyrénées (en France) plutôt qu'à Madrid. Les premières lettres de noblesse de la cuisine Catalane reviennent à Ignasi Domenech (non, non, rien à voir avec l'autre), décédé en 1956.

 

Disciple d'Escoffier, Domenech eut le premier l'idée de se faire rencontrer les raffinements de la cuisine française, notamment au niveau des textures, émulsions, mousses, soufflés et pâtes, avec les saveurs métissées de la cuisine Catalane. Un coup de génie !

 

Son ouvrage de 1924 "la veritable cuina casolana de Catalunya" est régulièrement réédité et tout aussi régulièrement épuisé !

Le baptiseur de la Costa Brava (qui va de Port-Bou à Blanès), le Gironenc Ferran Agullo n'a écrit qu'un seul livre de cuisine, mais l'ouvrage est devenu la bible des ménagères Catalanes adeptes de la cuisine traditionnelle.

Trois originalités y sont décrites : la "Sofregit" (oignons, ail et tomates revenus dans l'huile d'olive), la "Picada" (fruits secs pilés avec de l'huile d'olive et de l'ail) et la "Samfaina" (sorte de ratatouille avec les légumes de la-bas).

 

Ces deux écrivains à forte personnalité ont ouvert le chemin à une gastronomie Catalane décomplexée, capable de soutenir toutes les comparaisons et apportant une touche décisive à la gastronomie mondiale, totalement différente de celle du reste de la péninsule ibérique. Rien de moins que cela !

 

Il n'y a pas que pour la cuisine d'ailleurs, mais ceci est une autre histoire…

 

 

Et maintenant, place à quelques photos (cliquables en grande taille, comme d'habitude). Pas de mer, pas de palmiers, c'est fait exprès et pour sortir un peu des clichés traditionnels.

 

Bonne semaine et bon courage. @+

 

02-Font-Castello.jpg

FONTAINE DE CASTELLO D'EMPURIES - Pas sûr qu'avec le nombre de vols de métaux que l'on connait par ici, une fontaine en cuivre massif telle que celle-ci puisse passer les années sans qu'elle ne fut vandalisée...

 

03-Ajuntament.jpg 

CURIE DE CASTELLO - La curie - prison date de 1336. La jeune fille du guichet m'a demandé de quel "comarques" j'étais, persuadée que j'étais Catalan car les touristes étrangers ne s'aventurent pas dans le centre historique et restent en ville basse. Belle réputation que trainent les teutons que l'on rencontre plutôt dans les discount de la plage, à pousser des caddies remplis de canettes...

 

04-Preso-copie-1.jpg

PRISON DE CASTELLO - Dans ces cellules, des marins étrangers étaient enfermés à vie. 5 petites cellules se repartissent autour du couloir. De curieux "graffiti" de prisonniers ont été conservés. Des mots d'espoir, un alphabet et surtout des dessins de bateaux, de belles frégates, seul souvenir du temps de leur liberté et seul moyen d'évasion que ces dessins gravés dans la pierre de la cellule !

 

05-Carniceria.jpg

RUE DE CASTELLO - Une toute simple boucherie, mais vous ne rencontrez pas souvent des façades aussi kitsch dans vos villes !

06-Maria Dos

VUE A CERET - Maria "Deux". L'histoire ne dit pas si son époux se prénomme Henri ou Jean-Paul...

 

07-Maitre-des-maitres-Sardane.jpg

VUE A CERET - Puigferrer, le maître des maîtres, compositeur de sardanes. Je vous rassure, on rencontre autant de danseurs de sardane dans les villes Catalanes que de danseuses de bourrée en costume dans les rues de Clermont-Ferrand ou de bigoudennes en coiffe dans les rues de Brest !

 

08-Brabo.jpg

VU EN ARGELES - Hé non, cette "chose", interdite en Europe depuis 2001 pour des raisons d'hygiène trône sur un comptoir en Catalogne Nord (France). En Espagne, ce serait impensable. Mais en France, les clients viennent chercher leur portion de cacahuètes dans des vieilles coquilles St Jacques aussi douteuses que la couleur du torchon du patron !

 

09-Eclipse.jpg

NUIT A SANT FELIU - Là-bas aussi, on a pu admirer l'éclipse de lune !

 

10-Carte.jpg

Au vu de cette carte du 15° où les frontières de France et de Navarre descendent respectivement bien plus bas que Pampelune et jusque Barcelone, je comprends pourquoi je me sens bien là-bas. J'ai fait un effort et essayé les manifestations Celtiques. Echec.

 

11-Flors-Alicia.jpg

ALT EMPORDA - Fête des fleurs 2011. Un coup de fraîcheur avec des concours de fleurs par rues. Des réussites et des fortunes diverses comme certains tableaux assez simplistes et d'autres plus étonnants, tels cette "Alicia al païs de las maravilas" ou des classiques Walt Disney...

 

12-Flors-Moto.jpg

... ou du plus sportif avec ce tableau moto réalisé d'après une photographie réelle.

 

13-Rosa-dels-vents.jpg

... ou cette sympathique rose des vents avec sa barque de pêcheur. Simple mais emblématique de la côte Catalane et plus réaliste que Lightning Mc Queen (oui, il y en a un qui a osé).

 

14-UEF.jpg

FIGUERAS - Dernier arrêt miam-miam sur le retour. La frontière n'est plus très loin. Pas loin du stade de Vilatenim, se trouve un établissement de restauration mémorable où pour 9,50 euros, vous avez un choix d'entrée, un choix de plats du jour, un dessert, le pain et la boisson comprise. Je suis passé deux fois, à l'aller et au retour et j'ai eu "fideua del pescador" et "paella aux gambas", deux spécialités Catalanes, très peu diététiques... 

 

Catalunya-2281.jpg

VISCA CATALUNYA LLIURE - Sur un balcon du centre ville, un indépendantiste affiche clairement ses opinions. Je ne crois pas que l'indépendance Catalane soit possible. La "Generalitat de Catalunya" fonctionne très bien comme cela, au sein de l'Europe, où la Catalogne est une province moderne et dynamique, tout en gardant sa spécificité par rapport au reste de la péninsule.

 

@ +

Visca Catalunya !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solexine - dans Catalunya
commenter cet article

commentaires

juju 24/06/2011 09:58



Merci pour toutes ces infos hyper intéressantes.....Si je comprends bien, ce reportage était un plat réchauffé plusieurs fois...Faut dire que c'était la 8....


Je m'étais dit aussi que ça ne valait vraiment pas le coup de se déplacer pour acheter, en voyant la transaction entre un producteur de vin et un patron de supermarché...2 euros de rabais..Si je
comprends bien, c'est encore une arnaque pour vieux qui font de cette balade leur sortie de l'année..Pauvres vieux qui rapportait de l'alcool pour toute la famille, en avançant l'argent
probablement (seront-ils remboursés, c'est à voir)....


Quand je pense qu'il parait que de + en + de jeunes vont dans ces boites pour se faire mousser auprès de leurs copains je suppose, et engranger des souvenirs pour leurs vieux jours...Oui, encore
et encore des filles de l'Est...On les voit partout....Exploitation de la misère humaine..


Intéressant de savoir que le nouveau centre en construction n'a jamais vu le jour...On en voit pas mal en France de ces projets faramineux qui ne voient jamais le jour, et, s'ils voient le
jour, qui ne marchent pas...A Romans (26) où habite ma belle-mère, à côté de chez elle, s'est construit un grand centre commercial...Il n'a jamais marché....Ma belle-mère était contente, car,
c'était une ruine....Et ruine, il redeviendra sûrement quand il sera squatté....



Solexine 24/06/2011 15:52



C'était en effet un plat réchauffé car monsieur Escudero montrait son projet de complexe commercial et assurait aux journalistes qu'il serait terminé en 2010. La semaine dernière, le
squelette de métal en était toujours au même point.


Tu as, une fois de plus, tapé dans le mille. Le Perthus a eu son âge d'or, mais c'est aujourd'hui une arnaque pour vieux qui se font le voyage de l'année. Quant aux personnes qui ont peur de
s'aventurer dans un pays étranger (il y en a plus qu'on ne le croit), çà leur fait une sortie.


La seule denrée sur laquelle le prix est réellement moins cher, c'est le tabac. Beaucoup de Toulousains achètent leurs clopes du mois là-bas et tant qu'à y être ramènent de l'apéro. Mais pour qui
ne fume pas, l'intérêt est plus que limité.


Le coup de génie de monsieur Escudero, alors simple épicier du village, a été de racheter à vil prix ces terrains désertiques dont personne ne voulait. La Jonquière est à 3 km environ
du Perthus.


Idée de génie de faire des immenses parkings de poids lourds et de monter un "supermercat" et une station service. Le succès est venu, il a pu ouvrir un autre supermercat, puis un autre, et
encore un autre et pareil pour les stations.


C'était culotté de monter de toutes pièces une nouvelle ville commerciale à 3 km de la frontière, dans le prolongement d'un village qui n'avait rien de spécial, dans une zone désolée où il
n'y avait pas grand chose à faire.


Se faire mousser dans des boitaputas ? Moui mais avec les filles de joie, tout le monde a du succès, du moement qu'il allonge les talbins ! Exploitation de la misère humaine... On montrait cette
femme qui tenait une discothèque normale, mais le reportage a fait l'impasse sur les boitaputas, la prostitution du bord de route et à qui profite l'argent. On voit de plus en plus de belles
berlines immatriculées en Russie, en Lituanie, en Roumanie...


Tu as raison, on en voit plein en France de ces projets qui se cassent la figure. Comme à côté de chez belle-moman. Dès fois je me demande comment les banques arrivent à prêter aux commerçants
qui s'installent ? On ne fait plus d'études de marché ?


Dans mon quartier, j'ai vu ouvrir et fermer dans l'année : une pizzeria (placée dans un carrefour, sans aucun parking ni possibilité de se garer), un restaurant type formule midi (installé dans
un quartier résidentiel, sans aucun parking). Non seulement on ne peut pas se garer, mais aucun travailleur ne venait le midi puisqu'il n'y avait ni commerce ni entreprise).


J'ai vu aussi un salon de coiffure s'installer à grand frais à 30 mètres d'un autre salon, implanté depuis plus de 30 ans, avec sa clientèle constituée. La nouvelle devait avoir entre 5 et
10 clientes dans le mois !


Certains banquiers et commerçants semblent avoir oublié que c'est la crise et qu'une étude de marché et un peu de bon sens suffisent parfois. Autre exemple, j'ai eu récemment un contact avec un
couple qui a repris une affaire en 2010 et qui se plaignait que çà ne marchait pas, et qu'il ne terminairaient pas l'exercice 2011.


On les avait bien prévenu. Un simple coup d'oeil (gratuit) sur société.com m'a appris que l'exercice 2009 de l'affaire présentait un déficit de 29.000 euros. L'affaire a été juteuse... pour le
vendeur qui les a bien eus...


Bisous. @+



juju 24/06/2011 00:37



Ah, au fait, j'ai vu hier un reportage sur la chaine 8 sur la Jonquera si célèbre pour ses bars à putes et ses Hard-Discount...Paraît que cet endroit si touristique et si hot attire 90 % de
français..Alors, j'en conclus que tu dois bien connaître cet endroit, marié ou pas, accompagné ou pas...Normal, pas possible que tu fasses partie des 10 % restants..



Solexine 24/06/2011 09:32



Oui Juju, en faisant mes comptes à l'odinateur, j'avais la même émission sur la 8, en petite fenêtre.


Evidemment je connais le Perthus et la Jonquera.


Le Perthus ne présente AUCUN intérêt touristique et financier. Les prix sont en effet extremement élevés mais le parking des bus est toujours rempli 7 jours sur 7 ! Il y a des bus de personnes
âgées (ou pas) qui viennent de loin et qui ne dépassent pas le parking de la frontière.


Je reste persuadé que le prix du bus absorbe la maigre différence de prix par rapport à un supermarché Français. Certains produits alimentaires sont même parfois plus chers qu'en France. Si
tu ajoutes le démarchage agressif des maghrébins tous les 3 mètres avec leurs montres de contrefaçon, il vaut mieux prendre l'autoroute au Boulou et sortir soit à la Jonquière, soit un peu plus
loin à Figueras.


La Jonquière est un village divisé en deux, une partie avec le vieux village, ses habitants et ses commerçants normaux et une partie avec les supermarchés, les cafétérias et les interminables
parkings à routiers et les discotecas con chicas... Inutile de chercher l'identité Catalane à la Jonquière, elle est inexistante.


Le jour et la nuit, ce n'est pas la même population. Le Perthus (El Pertus) devient dessert et tous les rideaux de fer des magasins sont baissés.


Identique pour la Jonquière en ce qui concerne les rues de supermarchés mais grosse animation sur les parkings et les discotecas. Des latinos partout à partir des caisses jusqu'aux hotesses.


Quant aux chicas tarifées, ces femmes sont le plus souvent très jeunes et très jolies. Comment de Roumanie principalement ou d'autres pays de l'Est, ont-elles atterri dans ce bled qui est ce que
je connais de plus moche en Catalogne ? 


On rencontre ces chicas assises sur une chaise (ou pas) toute la journée, en plein cagna, moitié nues, sur les bords de la nationale II qui descend sur Barcelone et sur les aires
d'autoroute de la AP-7.


Parfois, l'une d'entre elles fait un grand signe à la 2cv camionnette qui la fait rire et je lui adresse en réponse un coup de pin-pon (J'en ai réparé un qu'un mécano avait jeté, il était
simplement grippé : démontage, huilage et hop, nouvelle vie... mais chut...).


Je suis toujours épaté, à la Jonquière de voir ces cohortes de beaufs qui font la queue (parfois 30 à 50 m de file d'attente à l'extérieur) dans ces cafeterias grandes comme des
supermarchés Français pour prendre une place encore chaude et dévorer de la bouffe bien industrielle.


Dans les vieilles rues de la Jonquière, il y a Maria Marfil et son équipe qui vous accueille pour un vrai repas dans un vrai restau avec des nappes en tissu pour 7,50 euros. Enfin moi j'dis çà,
j'dis rien...


J'ai même été amené à rencontrer à TOULOUSE une famille qui passait toutes ses vacances depuis des années à la Jonquière (j'ai halluciné) et qui n'avais jamais mis un pied dans le vieux village.
Ca ne me viendrait pas à l'idée de passer mes vacances dans une zone commerciale surpeuplée.


Un conseil au lecteur, si vous passez par là, faites quelques kilomètres de plus en direction de Figueras et la Costa Brava (par la AP-7 ou la N-II au choix) , mais ne prenez pas la sortie
Figueras. Prenez la sortie Rosas AVE, empruntez la C-260 et roulez ensuite vers Rosas. Sur votre gauche, après le rond-point de Vila-Sacra, il y a un supermarché Carouf à coté du
stade de Vilatenim.


Les prix de l'alcool, de l'huile d'olive et de différents produits ibériques sont largement inférieurs à ceux de la Jonquière et du Perthus. Après avoir fait les courses avec la clime, on peut
toujours revenir à Figueras (c'est à coté) pour visiter le musée Dali.


Jouxtant le Carouf, avinguda dels Jocs Olympics à VILATENIM, on peut manger de la bonne cuisine catalane pour pas cher. Le menu est affiché uniquement en Catalan et il m'est arrivé plusieurs
fois, alors que je traduisais le choix des plats du jour à ma camarade de jeu, de voir des Français se rapprocher et écouter. En général je refais une seconde traduction. Je suis un peu mort de
rire quand l'ado de la famille qui étudie l'Espagnol à l'école se fait enguirlander parce qu'il ne pompe rien à ce qui est marqué. Dame, le Catalan, çà n'a rien à voir avec l'Espagnol...


Bref, pour en revenir à la Jonquière, seuls sont intéressants les supermarchés avec parking gratuit (ce n'est pas le cas de tous, certains sont municipaux et la municipalité a besoin de
sous).


L'alcool peut valoir le coup si on l'achète en bouteilles de grand format. Je ne peux citer de marque ni donner des conseils alcooliques mais vérifier le prix au litre en France avant de
remplir le caddie à la Jonquière peut être utile. Le tabac est intéressant, je crois, mais je ne fume plus depuis 8 ans et je refuse de contribuer à l'empoisonnement de mes amis. Ils le
savent. Je ne ramène jamais de tabac pour quiconque.


Qu'est ce qui est intéressant encore ? Les alcools de marque Espagnole ou discount, les fruits secs, et les bonbons en paquets variant de 1200 à 1800 grammes. Pour le reste, il faut vraiment
désirer qu'on vous parle Français pour s'arrêter à la Jonquera.


A ce sujet, j'étais effaré dans l'émission que tu cites, par la patronne du bar à fermer. Cette dame "Latina" s'exprimait dans un mélange Catalan et Espagnol, avec un accent à couper au
couteur. Son époux lui, semblait être un local.


Sinon, qui veut charger la voiture ira plutôt au Carouf de Vilatenim comme expliqué plus haut. On y gagnera du temps et de l'argent.


Un routier m'a dit un jour que la "Chupa" (intraduisible pour cause de bienséance) était à 20 euros. Ca ne semble pas excessif (bien que je n'aie aucun élément de comparaison sur les tarifs
Français), mais je me demande bien où ces demoiselles peuvent faire leurs ablutions au milieu d'un parking ou de la cambrousse qui ne sent pas la rose...


A la Jonquière, je suis juste passé à l'Hyper-Escudero une petite demi-heure, où j'ai eu le plaisir d'échanger quelques mots avec monsieur Escudero himself. Il est très simple et très
abordable. Pour ma part, je ne suis pas resté longtemps chez lui, je n'ai acheté que des bonbons par kilos et une bouteille de liqueur d'ananas Espagnole (70 cl à 2,95 euros). De quoi faire
le désespoir des douaniers.


Suite à un pari, je me suis fait prendre en photo, l'année dernière, devant le "Paradise" à la Jonquière (la plus grande boite à p... d'Europe). Mais bon, c'était juste pour le fun, je ne suis
pas rentré.


Donc pour commenter ton commentaire, oui je connais un peu mais je ne fréquente pas le Perthus et très peu la Jonquière. Touristique ? Heu... c'est pas du tourisme très culturel...


Quant au squelette de ferraille que monsieur Escudero présentait fièrement dans l'émission, comme le futur complexe commercial, il est resté en l'état depuis 2008. La crise est passée par là
et il y a belle lurette que les grues et les engins de chantier ont déserté les lieux. J'ai bien peur que cet hyper centre commercial ne soit jamais achevé !


Comme quoi, faut pas croire tout ce qu'on raconte à la télé.


Bisous. @+



juju 24/06/2011 00:31



Tiens, je croyais avoir laissé un com quand je suis passée il y a quelques jours....De bien belles réalisations fleuries....et, c'est sympath de pouvoir en cliquant voir les photos en grand...


Nous parlions justement il y a quelques jours de la nostalgie de ces distributeurs de cacahouètes...Je ne me rappelais pas qu'ils étaient interdits depuis si longtemps...Tu parles, question
hygiène !..Avec ce qu'on voit en ce moment avec les épidémies qui prolifèrent..Encore à Bordeaux quej'ai entendu tout à l'heure....Ca n'arrête pas...


Merci en tout cas pour tes coms chez moi..Ne me dis pas que tu as lu tous les articles que tu as commenté ?...Comme tu travailles toute la semaine, tu ne dois guère avoir le temps d'aller sur
internet....



Solexine 24/06/2011 08:19



Ainsi, même ceux et celle qui ont des écrans de petite taille, peuvent profiter des photos en cliquant dessus... (et encore je les réduis pour les poster, de manière à avoir un poids en
octets ne dépassant jamais les 300 ko) pour que l'affichage ne soit pas trop lent.


Hé oui, déja 10 ans pour ces distributeurs de cacahuètes interdits, souvent une fabrication Belge, de marque "Brabo". Ce genre d'appareil existe toujours mais a été modifié. Aujourd'hui, on
récupère plus avec la main les cacahuètes pour les mettre dans une soucoupe, on récupère une petite boite sertie.


Revers de la médaille, çà coute un euro la portion, alors que jusqu'en 2001, les Brabo étaient réglés à 2 francs. Je me souviens vaguement d'une analyse effectuée dans un pub anglais où il avait
été relevé un nombre intéressant de sortes d'urine différentes. Ooops... Bon appétit !


Mais si, Juju, j'ai lu tous les articles que j'ai commenté ! Ca m'a pris un petit moment mais je ne commente évidemment que ce que je lis. Quand je travaille je n'ai effectivement pas le temps
d'aller sur Internet, sauf parfois après un compte-rendu d'intervention, à regarder vite fait mes mails. De plus, un logiciel du réseau informatique bloque pas mal de sites, dont
over-blog. Il m'est arrivé d'aller sur les blogs depuis ma piaule de récupération mais au clavier du téléphone, c'est franchement galère de laisser un com.


Hier et aujourd'hui, j'étais de repos. Donc j'ai pu me mettre à jour des articles des potes et potesses blogonautes. Je lis toujours tes articles en entier et avec grand plaisir. Par exemple, je
peux te dire que çà se voyait que tu n'as jamais assisté à un procès, car ta plaidoirie était pas mal inspirée par les séries américaines, mais c'était très bien quand même. J'ai bien aimé.


Je me suis délecté comme d'habitude, de ton orthographe et de ta syntaxe impeccables, ce qui n'est pas si courant sur la blogosphère. De plus, je vois que les nuisibles sont partout. Il y a
une voisine (et le voisin qui la pousse) auxquels j'aimerais bien mettre le feu et ne pas aller l'éteindre. Question jalousie et méchanceté, j'en connais maintenant un rayon sur ce que la nature
humaine peut pousser des gens à faire.


D'après mon planning, je crois n'avoir aucun week-end jusqu'aux prochaines vacances (pas avant le 15 août) donc, tu auras de temps en temps sur ton blog des coms en rafale dans la semaine.


Bisous. @+ 



marcel 20/06/2011 09:39



bonjour Gilles je suis en extase devant cette fontaine en cuivre massif moi qui suis bricoleur je pense que je vais me lancer a en faire une a partir de ce modèle  je pense que devant mon
bassin cela fera un carton  hihi  bonne journée mon ami


Marcel



Solexine 20/06/2011 22:54



Je t'ai envoyé une demande pour pouvoir t'envoyer 2 photos de cette remarquable fontaine prise de beaucoup plus près et où l'on voit bien mieux les détails.


Ceci dit, tu es loin d'être un bricoleur. Ce que j'ai vu des réalisations que tu nous a faites partager relève plutôt du domaine de l'artisan, voire parfois de l'ingénieur (!).


Sur que la copie d'une fontaine Catalane fera un carton devant ton bassin !


Bonne journée à toi aussi.


Gilles



Présentation

  • : Le blog de solexine
  • Le blog de solexine
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Jeux Olympiques d'Athènes, 12 ans après...
    Dix ans après que la Grèce ait organisé le plus grandiose des spectacles sportifs du monde, beaucoup de ses sites olympiques ont été abandonnés. Quelques autres sont encore utilisés occasionnellement pour des évènements non-sportifs comme des conférences...
  • Les dangers de la pokemonite. Go !
    Petit billet sur la nouvelle occupation dont la terre entière s’est entichée, la dernière imbécillité mise à la mode, j'ose même dire la dernière co…rie mise à disposition de notre belle jeunesse pour qu’elle s’ennuie un peu moins, ne ressente pas la...
  • Sérieux, j'en ai marre de ces listes !
    Cet horrible attentat a fait à la date de rédaction du présent article 84 morts et 303 blessés. 121 sont toujours hospitalisés. David Bonnet, 44 ans, pisciculteur. Originaire de Nérondes (18), fils du premier adjoint au maire, David s'était installé dans...
  • Orlando, Floride, USA. Qui étaient-ils ?
    Qui étaient ces 49 personnes massacrées par Omar Mateen ? (liste incomplète). Edward Sotomayor Jr, 34 ans. C'était un homme énergique. Il portait souvent un chapeau haut-de-forme sur les croisières qu'il organisait avec son cousin. Son cousin a déclaré...
  • Une famille pour le moins originale...
    Actualité déprimante, inondations, grèves, pénurie, faits divers sordides... pour changer un peu, je vais vous publier un article un peu plus... souriant ! L'ours Stephan fait partie de la famille de Svetlana et Yuri Panteleenko, un couple russe, depuis...
  • Aux States, on voit des choses étranges dans les magasins.
    Aller faire ses courses est parfois une véritable corvée. Toutefois, si on tombe sur ce genre de phénomène, dans les allées ou à la caisse... on peut penser à un prénomène paranormal... En ce cas, la corvée se transforme presque en spectacle. Voilà 20...
  • Nouvelle série sur les tatouages ratés...
    Bien souvent, des adeptes du tatouage semblent oublier qu'un tatouage, c'est à vie, voire plus si affinités. Voici donc une nouvelle série sur les pires tatouages : 1 – Je suis totalement contre le tatouage du visage ! Si ce gars voulait de beaux sourcils,...

Pages

Catégories