Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 16:00

Vigile.jpg

 

Que l'on ne se méprenne pas sur les lignes qui vont suivre. Je ne cautionne pas le vol à l'étalage et il doit être puni, à condition que cela se passe dans le cadre de la loi.

 

Mon frigo commençant à sentir le vide, je suis passé vite fait dans un magasin discount, en début d'après-midi pour acheter quelques bouts de fromage.

J'ai constaté à nouveau ce que j'avais déjà remarqué à plusieurs reprises dans d'autres magasins régionaux de la même enseigne.

 

Devant moi se trouvait une très jeune femme, presque encore une ado, avec un bébé. Elle était voilée et m'a paru sembler ne pas maîtriser parfaitement notre langue.

J'ai vu la caissière, une maîtresse femme d'un gabarit imposant, la cinquantaine, lui demander lors du passage en caisse, d'ouvrir son sac à main, et se livrer alors à une introspection poussée. Gênée, la jeune femme regardait ses chaussures et attendait que la caissière eut terminé. La fouille s'est révélée négative.

 

J'ai été mal à l'aise, non seulement à cause de la gêne visiblement ressentie par cette jeune femme, mais aussi parce que fouiller le sac à main d'une dame est pour moi un tabou.

Même si je cherche un objet précis et même si elle m'y invite, je n'ouvre JAMAIS le sac à main de ma camarade de jeu. Je la taquine régulièrement à cause de son sac dans lequel elle traîne un poids certain, mais je ne me permets pas de l'ouvrir ni même de regarder à l'intérieur.

 

Cette jeune femme n'était pas obligée de laisser ausculter ainsi son sac. Je l'ai dit à la walkyrie. Réaction courroucée : "De quoi-je me mêle ?".

Je lui ai rétorqué : "de ce qui est manifestement illégal, à moins bien sur que vous ne soyez OPJ".

Après une hésitation, elle s'est tue. Une autre dame est passée en caisse et redoutant l'orage, a proposé spontanément d'ouvrir son sac à main. La caissière a refusé et l'a laissé passer avec un "non merci, c'est bon".

 

Puis est venu mon tour. J'ai pris les devants en disant :"Pour moi, ce sera non aussi, je refuse d'ouvrir ma pochette".

Réponse : si les clients n'étaient pas aussi voleurs, nous ne serions pas obligés d'en arriver là.

J'ai répondu à mon tour qu'il y avait des voleurs chez toutes les enseignes mais que cette démarche abusive ne se remarquait que dans cette chaîne et que j'en déduisais que tout client était considéré comme un voleur potentiel.

La dame m'a confirmé qu'il s'agissait des ordres de la direction et qu'elle savait que sa demande était illégale, mais qu'elle n'avait pas le choix, que c'était soit suivre les ordres, soit la porte et qu'il lui était conseillé de ne pas insister en cas de refus du client, ce dernier n'étant en aucun cas tenu de se soumettre à cette vérification quasi systématique.

Visiblement désorientée, elle a ensuite jeté mon ticket de caisse que je lui ai réclamé avant de quitter les lieux, sa remise au client étant obligatoire de par la loi. Elle était très gênée et m'a dit que les clients avaient tout à fait le droit de refuser. Encore heureux !

 

J'en ai assez de voir certain(e)s – heureusement rares – caissières et agents de sécurité de supermarchés jouer les cow-boys et se permettre, même en l'absence de tout soupçon, des actes cavaliers qu'aucun gendarme ou policier ne pratiquerait.

 

Ce qu'un vigile ou une caissière peut vous imposer :

 

-         Vous interpeller en cas de vol et vous demander (même en cas de simple suspicion) d'attendre l'arrivée d'un OPJ, habilité à procéder à une fouille sur votre personne ou d'un APJ qui pourra aussi effectuer toute vérification utile.

-         Vous demander l'ouverture de votre sac, à l'entrée d'un magasin, spécialement en cas de VIGIPIRATE. Vous êtes absolument libre de refuser, mais il est convenu que vous ne pouvez alors pas pénétrer dans les lieux.

-         Vous demander de passer sous un portique électronique de détection, et en cas de suspicion de vol, vous demander d'attendre les forces de l'ordre APRES votre passage en caisse et même sur le parking privé.

-         Vous demander une pièce d'identité en caisse en cas de règlement par chèque.

-         Vous demander de signer une lettre ou reconnaissance d'infraction, si vous vous êtes rendu coupable de vol.

-         Visionner votre image sur le réseau de télésurveillance.

-         Vous demander votre identité en cas de vol. Vous pouvez refuser mais les forces de l'ordre le feront avec tous les moyens en leur possession.

 

Et c'est absolument tout.

Ils doivent se cantonner, comme tout citoyen, aux prescriptions de l'article 73 du code de procédure pénale qui dit qu'en cas de "crime ou délit flagrant puni d'une peine d'emprisonnement, toute personne a qualité pour appréhender l'auter et le conduire devant l'officier de police judiciaire le plus proche".

Pas plus.

 

 

Ce qu'un vigile ou une caissière ne peut pas faire :

 

-        Procéder à une fouille, palpation ou introspection de votre personne ou de votre sac.

-         Vous retenir dans un local distinct des lieux de vente. Vous devez attendre l'arrivée des forces de l'ordre sur place, même si les magasins n'aiment pas cela.

-         Vous contraindre à vider le contenu de vos poches.

-         Vous retenir lors de votre ENTREE dans le magasin.

-         Vous retenir AVANT votre passage en caisse.

-         Vous faire ouvrir le coffre ou inspecter votre véhicule sur le parking.

-         Vous contraindre juridiquement à une mesure de coercition.

 -         Vous faire déshabiller même partiellement (ôter une veste par exemple).

-         Porter une arme (même non létale, telle une matraque).

 

Vous allez me dire que cela se pratique dans certains supermarchés. C'est vrai, mais c'est heureusement rare et très localisé car C'EST ILLEGAL.

 

En résumé :

 

OUI à l'honnêteté.

OUI aux contrôles, mais dans le strict respect de la loi.

OUI à la répression des vols.

NON aux vigiles qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas.

 

 

En résumé : refusez poliment de montrer votre sac en caisse, suite à l'injonction d'un vigile ou d'une caissière.

S'il est usuellement admis de montrer spontanément l'intérieur d'un cabas ou d'un sac surgelé vide, une introspection menée dans votre sac à main ou votre pochette par un personnel du magasin est totalement illégale et tombe sous le coup de la loi.

C'était le coup de gueule du jour…

 

 

Bonne semaine et @+

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Solexine - dans Et ta dame
commenter cet article

commentaires

TwistanDouille 18/06/2013 00:32


Je faisais référence à ce passage :


"Vous demander de passer sous un portique électronique de détection, vous demander d'attendre les forces
de l'ordre APRES votre passage en caisse et même sur le parking privé."


Vous ne précisez pas là s'il s'agit d'un cas de flagrant délit ou pas, avouez que ça porte à confusion !

Solexine 18/06/2013 07:24



Bonjour à vous aussi,


 


Je vous le concède. Je me suis peut être mal exprimé.


 


A vrai dire, ici c'est avant tout une blogosphère d'amis et je n'ai pas tellement l'habitude des personnes qui viennent commenter un article de plus de 2 ans en se cachant derrière un pseudo
et une fausse adresse mail.


 


Avec mes excuses si j'ai été imprécis.



Twistandouille 17/06/2013 19:20


Bonjour, le magasin peut vous retenir pendant l'arrivée de la police uniquement en cas de flagrant délit.


On ne peut pas vous obliger à attendre la police sans présomption précise de vol, il s'agit de sequestration et vous pouvez porter plainte pour ça.

Solexine 17/06/2013 23:02



Bonjour,


 


Visiblement, vous n'avez pas lu attentivement l'article.


Délit frlagrant, c'est quoi selon vous ?



gigi 23/05/2011 11:58



je viens de vivre la même chose au aldi de chez moi...


et le jeune chef de magasin m'a soutenu qu'il avait le droit, et que j'avais qu'a me renseigner a la gendarmerie...


mais bon, j'ai été chez de magasin, la loi je la connais,


je cherche l'article de loi qui confirme ce que j'avance...


et la prochaine fois, je demande que les gendarmes viennet en magasins ouvrir mon sac....


leur inventaire est avancé, amis s'il y avait plus de personnes en magasin pour travailler et surveiller, y'aurait pas autant de vol....


et qd j'entends qu'il a vu des bavettes sorties de leur emballage et mis dans un sac a main.... oups..... ca ne passe pas....



Solexine 26/05/2011 13:01



Chère Gigi,


Ton com est un peu inquiétant car je pensais que ces pratiques douteuses étaient réservées à une seule chaine (constatées quand même dans plusieurs magasins de la même enseigne différents). Il
s'agit donc de consignes données.


C'est un peu inquiétant de voir qu'un autre hard-discounteur originaire lui aussi d'outre-Rhin applique les mêmes méthodes.


Tu as tout a fait raison, ce jeune chef de magasin n'avait aucun droit. Son seul droit est, comme tout citoyen, de t'inviter à attendre les forces de l'ordre pour que tu te mettes à leur
dispositions de contrôle, et ce dans le cas où il aura constaté que tu te seras rendue coupable de vol.


Les forces de l'ordre pourront alors contrôler l'intérieur de ton sac et, le cas échéant, si la personne s'est rendue coupable de vol, la conduire devant un OPJ qui prendra la décision (ou pas)
de te placer en garde à vue et de l'auditionner ou de le faire effectuer par un APJ sous son contrôle.


Ce chef de magasin a outrepassé ses droits. J'espère que tu ne t'es pas pliée à sa demande. Ce que tu aurais du faire est : comme tu le soulignes, attendre les gendarmes ou les policiers au
magasin pour qu'ils procèdent aux vérifications.


Pas très friand de voir une procédure que tu aurais pu engager à son encontre, ce chef de magasin t'aurait laissé partir sans rien pouvoir y faire. Tu aurais pu demander à être entendue pour la
rétention arbitraire sous forme de renseignement judiciaire adressé au procureur de la République, ou déposer plainte pour dfénonciation calomnieuse en cas d'accusation de vol. Et là, histoires
de bavettes ou pas, je peux te garantir que l'intéressé, s'arrogeant un pouvoir qu'il n'a pas n'aurait pas insisté.


Les surveillants de magasins ne sauraient s'arroger le droit de fouiller des clients. Ils peuvent simplement les inviter a présenter volontairement le contenu de leurs sacs personnels, ce
que tu es en droit de refuser.


S'ils prennent sans ton autorisation ton sac ou son contenu, ils se rendent coupables de voies de fait. Toutefois, s'il existe une présomption de vol à l’encontre d'un client
(présomption basée sur indices qui doivent être apparents ou vue directe des faits), les personnels de surveillance peuvent, comme tout citoyen (en vertu de l'article 73 du Code de Procédure
pénale, qui dit ceci"Dans les cas de crime flagrant ou de délit flagrant puni d'une peine d'emprisonnement, toute personne a qualité pour en appréhender l'auteur et le conduire devant
l'officier de police judiciaire le plus proche." appréhender l'auteur présumé du vol.


Ce droit d'appréhension ne les autorise en aucune façon à procéder ni à la palpation ni à la fouille à corps de la personne en cause. Ils ne sauraient non plus s'arroger le droit de procéder à
l'interrogatoire d'un individu appréhendé en flagrant délit.

Le surveillant tomberait, en cas de non respect sous le coup de la Loi pénale.


Ils n'ont pas non plus ce droit (même si je sais qu'il le font dans certains Lidl) vis à vis d'employés du magasin, et ne sauraient se substituer à la police en interrogeant et en
gardant abusivement une employée {condamnation du chef de voies de fait par jurisprudence de jugement du 28/01/1982 du TGI de MARSEILLE sur une affaire similaire considérant comme illégale «
l’arrestation puis la détention momentanée, effectuée dans un grand magasin par un professionnel de la surveillance, d’une cliente ayant seulement refusé d’ouvrir son sac à la requête qui lui
avait été faite, sans être soupçonnée de vol. »

Un arrêt de la C.A. de GRENOBLE en date du 04/10/1978 précise que le recours à l’article 73 du CPP « ne peut justifier un contrôle systématique par un agent chargé d’une mission de surveillance,
pour s’assurer qu’un individu n’a pas commis d’infraction ».  Il doit exister au minimum des circonstances rendant plausibles la commission d’un vol. Celles-ci ne sauraient se
limiter au simple refus d’ouvrir son sac.

Même dans le cadre de l’art. 73 du CPP, le comportement du vigile pourra engager sa responsabilité civile ou celle de son employeur à l’égard du client qui en fait les frais, en l'absence
d'infraction flagrante.


Voila, ma chère Gigi, j'espère avoir répondu à tes interrogations concernant le comportement abusif et illégal de certains (rares heureusement) surveillants de magasins.


@ +



madame x 23/04/2011 18:10



j'ai adoré le com que tu as mis chez Miette...



Solexine 23/04/2011 21:54



Celui sur les bads trips ?


Ben oui, on a tous notre talon d'Achille...


Bisous @+



patatalo 22/04/2011 21:55



abus de petit pouvoir ce sont les pires comme les capolrals!


 



Solexine 23/04/2011 21:54



Et oui mon cher Patatalo...


J'y suis retourné jeudi soir. Une autre caissière qui n'a pas souhaité fouiller ma pochette, sympa et avec le sourire.


Comme quoi se retrancher derrière des consignes, çà ne tient pas, puisque j'en ai vu deux autres qui ne faisaient pas la même chose et qui étaient même sympas...


Comme quoi je suis tombé sur un petit caporal comme tu dis, mais il y en a d'autres dans cette chaine. C'est comme les vigiles chez Edouard, jamais un souci. Je n'en dirais pas autant de ceux à
la marque qui signifie le contraire de "nain".


J'espère que toute la famille et surtout petite Bleuenn se portent bien... A peine rentré de Catalogne, je ne pense qu'à repartir... Je groupe mes jours de repos et j'y retourne en juin !


@+ mon ami !



miette 19/04/2011 22:38



cher Solexine - je te crois sans peine - j'ai connu ce genre de situation à Bellenaves dans l'Allier - des gens au grand coeur - mais impossible de s'asseoir et boire - même situation que
tu décris - Mon cher mari était gendarme et  des fois nous étions invités - les poules sur les chaises etc.....


il est arrivé à mon défunt mari de venir et de vomir tant il était écoeuré - et pourtant de braves gens qui auraient donné leur chemise


bises à toi



Solexine 19/04/2011 22:48



Tu veux parler de mon com sur les louches, suite à l'article sur ton blog.


Oui, les braves gens sont parfois comme çà, d'où le pieux mensonge avec le pseudo ulcère à l'époque. Aujourd'hui j'en ai un vrai, peut être provoqué par les cons et les méchants, va savoir...


Plus rien ne me fait vomir. J'ai peut être vu trop d'horreurs. Ca tourne parfois dans la tête la nuit suivante, mais pas vomir et finalement çà passe vite.


C'est peut être grave. Peut-être ai-je passé le point de non-retour où la souffrance d'autrui ne m'atteint plus beaucoup ? Mais je sais encore me réjouir des joies simples !


Bisous. @+



miette 19/04/2011 22:23



bonsoir Solexine - une fois ça m'est arrivé à Paris - mon fils aîné avait reporté dans le rayon un tee-shirt que je ne voulais plus - à la vcaisse on m'a prié d'aller dans un bureau et
évidemment ils n'ont rien trouvé - est-ce qu'ils étaient dans leur droit vu que ne n'avais rien volé ? merci pour la réponse -  bises à toi



Solexine 19/04/2011 22:41



Totalement illégal. Ils ne pouvaient que te demander d'attendre la venue des forces de l'ordre, que tu devais attendre sur place et non pas dans un local annexe. Mais à partir du moment où tu
acceptes de les suivre de ton plein gré et de procéder aux vérifications sur tes affaires, tu as implicitement accepté spontanément le contrôle.


Une demande de fouille par un OPJ les conduit, dans 99,9% des cas à immédiatement laisser tomber et s'excuser, ainsi que cela m'était arrivé dans une solderie Toulousaine où je me trouvais
en famille, il y a bien 20 ans de cela.


On m'avait accusé d'avoir volé une lampe. Je n'ai jamais bien compris. J'avais regardé une lampe de chevet et j'étais en short et t-shirt. Où aurais-je pu la mettre ?


J'ai accepté la fouille à condition qu'elle soit effectuée par un OPJ. Ils ne sont pas allés plus loin car les forces de l'ordre détestent se déplacer pour rien et j'imagine mal un OPJ me faire
déhabiller pour chercher une lampe de chevet sur moi.


J'aime bien rigoler aussi. Je me souviens il y a 2 ou 3 ans d'avoir été suivi ostensiblement dans les rayons d'un supermarché par un vigile. J'étais hésitant pour le choix de je ne sais plus quel
vêtement et j'ai changé d'avis plusieurs fois pour finalement ne rien prendre et faire quelques courses d'alimentation.


Le vigile me suivait de trop près et communiquait avec son PC par l'intermédiaire de la VHF placée dans son revers. Je suis allé carrément le voir en ces termes : "heu, mon gars, çà fait 10
minutes que tu parles à ta veste et çà commence à se voir". J'ai cru qu'il allait me faire une attaque et il est parti. Personne ne m'a rien dit lors du passage en caisse.


Bisous. @+



juju 19/04/2011 13:41



Si j'étais à ta place et si j'avais le temps, je signalerai ce magasin à 50 millions de consommateurs ou autre....Inadmissible...J'attends qu'un jour, on me demande ça..Bon, d'accord, je vais
rarement chez Lidl...Et pis, tiens, j'en ai un à 2km de chez moi...Je vais aller leur rendre visite et attendre de voir s'ils me demandent d'ouvrir mon sac à main..et, même si la caissière ne me
le demande pas, je vais lui dire "vous ne me demandez pas d'ouvrir mon sac à main ? Il parait que c'est obligatoire chez Lidl..


Par contre, j'ouvre spontanément, avant qu'on me le demande mon cabas de surgelés par exemple ou une valise que je viens d'acheter...Il y a bien longtemps du temps où les caissières étaient moins
soupçonneuses, nous avions acheté une valise et l'avions remplie de courses...La nana à la caisse ne nous avait pas demandé d'ouvrir la valise...Nous lui avons dit : "vous ne regardez pas
dans la valise ?"..Elle avait eu un choc et avait du se dire "bondiou, j'aurai pû être licenciée si le clients ne l'avaient pas ouvert spontanément"....


.On devrait boycotter ces magasins....Travailler dans ces trucs, c'est le bagne..Quand je pense que notre retoucheuse, c'est tout juste si elle ne menace pas mon mari de le mettre aux prud'hommes
parce que 2 ou 3 fois, il lui avait fait quelques remarques....Bon, elle a du répondant..Pourquoi toujours menacer des prud'hommes ?...Ce sont ces magasins exploiteurs qui mériteraient 100 fois
plus qu'un petit commerçant d'y être..


Voilà mon coup de gueule du jour...Si je vais chez Lidl, je te dirai Solexine comment j'ai été reçue et ce qu'on m'a dit..


ps : ah, dernière chose, j'ai lu quelque part que tu avais dit que la politesse voulait qu'on réponde aux coms..J'voudrais bien, mais, j'ai point le temps...Je ne réponds pas toujours..C'est soit
mettre un article, soit répondre aux coms...Bon, en ce moment, je pourrai, je n'ai eu que 2 coms en 2 jours, mamX et Michelle....Sinon, comment faire si tu en as 50 ou 100 comme Pat notre niçois
préféré ?....Le principal est d'aller rendre des petites visites de courtoisie..Non, pas de courtoisie, mais une visite faite avec plaisir...



Solexine 19/04/2011 21:22



Oui, Juju, ce serait intéressant de savoir si LIDL Normandie donne les mêmes consignes à ses caissières que LIDL Midi-Pyrénées ?


C'est peut être même encore plus local que cela... Ceci dit, je crois bien que c'est une sacrée sale boite, car il parait que les caissières y sont chronométrées (35 secondes maxi par client
en période d'affluence, 50 secondes autrement).


Pas étonnant que les caissières les plus stressées te jettent littéralement les achats à la figure, enfin les balancent sur le tapis à toute vitesse bet te laissent quelques secondes pour payer
et pour jarter !


La pression. D'ailleurs ce soir ils ont montré le directeur du LIDL de LAMBALLE (c'est en Bretagne dans le 22). Ce monsieur s'est mis en grève et a pris un arrêt maladie pour pression
insupportable et harcèlement de la part de sa hiérarchie après avoir été directeur de magasin pendant 17 ans ! Il y a bien quelque chose qui cloche au royaume "jaune et bleu" (non, je ne parle
pas de l'ASM, mais bien de LIDL).


Oui j'ai dit çà quelque part au sujet des réponses aux coms, mais cela ne visait qu'une seule personne qui se plaignait que personne ne répondait à ses coms.


Je suis passé plusieurs fois chez cette blogueuse. Elle n'est jamais venue chez moi (je le sais grace au module statistiques). J'ai laissé plusieurs coms, notamment lorsque je suis passé
dans sa petite ville pour y déjeuner et où j'avais pris une jolie photo. Je n'ai jamais eu aucune réponse de sa part depuis que je vais chez elle.


Pourtant c'est une personne qui se plaint que son nombre de visites soit en berne, cela la concernait donc, histoire de lui rappeler qu'il y avait peut être une raison, car elle était dans
la liste des personnes qui avaient laissé un com là où j'ai écrit.


Ce n'est pas une histoire de nombre, mais quand on se plaint de la raréfaction de ses lecteurs, c'est peut être parfois que la blogueuse ne fait pas beaucoup d'efforts. Cela ne vaut pas pour
les personnes qui visitent ou parfois répondent comme toi, car on ne peut pas tout faire et il existe une vie en dehors de la blogosphère.


Non, cela valait pour une seule personne, qui attend des visites sans faire aucun effort et à qui je n'en veux d'ailleurs pas, car elle a peut être ses raisons.


Je suis d'accord avec toi, comme dans ton final : une visite faite avec plaisir, vaut tous les coms du monde !


Pour ma part, je pars demain matin pour une période de 6 jours ou plus...


Le planning change tellement... et pendant ce temps là, je ne peux pas répondre aux coms ni visiter les blogs sur un ordinateur professionnel car OB est en liste noire du serveur
via webwasher.


Lors des pauses, je surfe un peu avec mon téléphone, y compris sur OB, mais je ne suis pas comme les jeunes qui sont des virtuoses du SMS et laisser un com avec le clavier du
téléphone portable me demande, du temps (beaucoup), de la concentration et... des lunettes car c'est pas facile... LOL...


Bisous, et @+ !



madame x 18/04/2011 06:53



super coup de gueule et combien justifié...! Ils en profitent selon le ou la cliente...tout ce que tu as écrit est la stricte marche à suivre, en fait ils n'ont aucun droit! 37ans de grand
magasin je suis au parfum, c'est dommage que ça ne m'est jamais arrivé, mais si j'avais été là, j'aurais dit à la dame, même voilée qu'elle ne devait pas obéir...des affreux jojo...dans ses
magasins...si on peut éviter d'y aller...mais en ce moment vu la conjoncture...ils se font du beurre, mais ils auraient bien besoin d'une formation, les gérants de cette chaîne!!!!!!!!bisous
Solexine...oui il y a des blogs incontournable et tu en fais parti...bien sur. kiss et bon courage si tu bosses...nous on hésite à quitter Free, mais les autres ça doit être pareil...hier Darling
encore presque une heure au tél avec la hotline pffff



Solexine 19/04/2011 12:25



Et oui, Jo, c'est la stricte marche à suivre.


Je suis un citoyen respectueux des lois, mais justement, je suis trop attaché à la "lettre de la loi" pour accepter que certaines personnes la galvaudent et abusent de pouvoirs qu'il n'ont pas,
comme dans le cas présent.


Je pense que malheureusement les employés de cette chaine n'ont pas le choix et sont soumis à la pression de leur hiérarchie. Comme m'a dit la caissière, soit je fais quelque chose d'illégal,
soit c'est la porte...


Cela étant, il y a les moyens de mettre les formes et je présente toujours spontanémant un cabas ou un sac surgelé vide, quand j'ai mis mes affaires sur le tapis. Il me souvient qu'une caissière
de cette même chaine discount allemande m'avait fait lever un carton plein afin de vérifier que je n'avais rien collé en dessous.


Cette marque a la psychose du vol et considère le client qui entre dans leurs locaux comme un voleur potentiel (c'est une ancienne employée qui me l'avait dit). De la même manière, les employés
sont également des voleurs potentiels et les vigiles les contrôlent à la sortie du magasin, y compris leurs véhicules...


Dans un tel climat où tout le monde suspecte tout le monde, comment faire avancer le schmilblic ? 


Il existe plusieurs concurrents de cette chaine dans les quartiers Nord de ma ville, un discount allemand, deux français et un espagnol.


Je suis sur qu'eux aussi sont victimes de vols, sans pour cela rudoyer le client qui passe à la caisse, eut-il un gabarit de rugbyman ou étant une toute jeune femme voilée. (ce que je n'apprécie
pas au nom de la dignité de la femme).


Quant à quitter Free, Jo, je crois qu'ils ont des frais de résiliation assez élevés.


Je pense qu'on peut qualifier les différents marchés des operateurs de "non-concurrence". Je suis revenu chez Pamplemouse après Free car c'est le même cirque qu'ailleurs.


Avantage chez Pamplemeousse, si tu appeles assez tôt, tu auras quelqu'un au bout du fil. Qu'il soit compétent et règle ton problème, heu, çà c'est une autre histoire...


 


Bisous et @+



Paul 17/04/2011 15:07



Si c'est demandé gentiment, pourquoi ne pas accepter ?



Solexine 17/04/2011 15:35



Justement, tout est là... Si c'est demandé gentiment...


Ce qui n'est pas le cas auquel j'ai assisté, notamment quand le client est catalogué comme un voleur potentiel. Il y a 2% de démarque inconnue, ce qui est regrettable, mais de là à agir
illégalement envers les gens honnetes, c'est tout le propos de ce billet d'humeur.


Cordialement à vous.



Présentation

  • : Le blog de solexine
  • Le blog de solexine
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Montauban, sur les traces de "Space Invader"...
    A Montauban, ville moyenne, préfecture de Tarn-et-Garonne, en juin 2009, un mystérieux inconnu se faisant appeler "Space Invader" a posé ça et là 11 mosaïques, clins d'œil au célèbre jeu vidéo des années 80, "the space invaders". L'une d'entre elle a...
  • Un divorce épistolaire.
    C'est une histoire de divorce avec la correspondance qui s'ensuit. Le couple de cette histoire a choisi de procéder au divorce par échange de lettres. Tout a commencé quand le mari a laissé une lettre sur la table de la cuisine en manifestant ses intentions...
  • Jeux Olympiques d'Athènes, 12 ans après...
    Dix ans après que la Grèce ait organisé le plus grandiose des spectacles sportifs du monde, beaucoup de ses sites olympiques ont été abandonnés. Quelques autres sont encore utilisés occasionnellement pour des évènements non-sportifs comme des conférences...
  • Les dangers de la pokemonite. Go !
    Petit billet sur la nouvelle occupation dont la terre entière s’est entichée, la dernière imbécillité mise à la mode, j'ose même dire la dernière co…rie mise à disposition de notre belle jeunesse pour qu’elle s’ennuie un peu moins, ne ressente pas la...
  • Sérieux, j'en ai marre de ces listes !
    Cet horrible attentat a fait à la date de rédaction du présent article 84 morts et 303 blessés. 121 sont toujours hospitalisés. David Bonnet, 44 ans, pisciculteur. Originaire de Nérondes (18), fils du premier adjoint au maire, David s'était installé dans...
  • Orlando, Floride, USA. Qui étaient-ils ?
    Qui étaient ces 49 personnes massacrées par Omar Mateen ? (liste incomplète). Edward Sotomayor Jr, 34 ans. C'était un homme énergique. Il portait souvent un chapeau haut-de-forme sur les croisières qu'il organisait avec son cousin. Son cousin a déclaré...
  • Une famille pour le moins originale...
    Actualité déprimante, inondations, grèves, pénurie, faits divers sordides... pour changer un peu, je vais vous publier un article un peu plus... souriant ! L'ours Stephan fait partie de la famille de Svetlana et Yuri Panteleenko, un couple russe, depuis...

Pages

Catégories