Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2021 5 24 /09 /septembre /2021 07:00

L’ex président Catalan Carles Puigdemont va comparaître devant un juge en Italie. Aujourd'hui député européen, il a été arrêté jeudi soir, dès son arrivée en Sardaigne, à la descente de l'avion. En 2018, il avait déjà été arrêté quelques jours, en Allemagne, avant que la justice locale ne refuse son extradition.

Arrivé de Bruxelles où il est en exil depuis 2017, l’ancien président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, a été arrêté à l’aéroport d’Alghero, avant d’être transféré au pénitencier de Sassari, suite à l'accusation des autorités espagnoles d'occupation, pour sédition (organisation d’un référendum sur l'autodétermination) et détournement de fonds publics (organisation matérielle du scrutin).

Le président Puigdemont avait annoncé depuis plusieurs jours sa présence à Alghero, au 33ème festival de culture populaire Catalane "AdiFolk", qui devait accueillir des responsables Catalans de premier plan, comme la présidente du parlement Catalan, Laura Borràs, la ministre de la Généralité, Victoria Alsina, et rencontrer des responsables politiques locaux, pour célébrer l’amitié historique entre la Catalogne et la Sardaigne (Catalanophone).

La cour d’appel de Sassari devra décider de le remettre en liberté ou d’engager une procédure d’extradition vers l’Espagne, car, après s'être récemment rendu en France, Carles Puigdemont ne s'est pas encore vu notifier le motif précis de son arrestation, ce qui risque de relancer les tensions politiques en Espagne; l’emprisonnement du président Catalan intervenant une semaine après la reprise des négociations entre le gouvernement de Pedro Sanchez et les autorités Catalanes.

Le Parlement européen a voté en mars dernier la levée de l'immunité parlementaire du président Catalan (400 voix pour, 248 contre et 45 abstentions), ainsi que celles de Tomi Comin et Carla Ponsati, deux autres eurodéputés, et cette levée a été confirmée "provisoirement" fin juillet par le tribunal de l’UE. Dans son ordonnance, celui-ci a estimé qu’il était peu probable que les eurodéputés soient arrêtés dans un pays de l’UE et livrés à l'occupant de Madrid.

Est-ce cette ordonnance qui a rassuré et poussé Puigdemont à prendre le risque de se rendre en Sardaigne ? Ses avocats ont indiqué que le Tribunal s’était prononcé sur le fond de l’affaire de manière temporaire, et considéraient que la décision du parlement de Strasbourg était donc "suspendue" de fait, ce qui annonce une belle bataille juridique.

L'eurodéputé indépendantiste arrêté en Sardaigne jeudi soir, a passé la nuit derrière les barreaux et doit passer devant la justice italienne pour décider de l'extradition ou non vers les autorités espagnoles d'occupation. Celles-ci ont assuré dans un communiqué, que Carles Puigdemont devrait se soumettre à l'action de la justice, comme tout autre citoyen. Pourtant, cette levée d'immunité a fait l'objet d'un recours dont le jugement définitif sur le fond, qui doit être prononcé "à une date ultérieure". La décision du parlement est donc réputée "suspendue", ce qui induirait que le président Puigdemont bénéficierait toujours de son immunité, toutes les voies de recours n'ayant pas été épuisées.

Cette arrestation met en péril le dialogue entre Madrid et Barcelone, et en Catalogne, les réactions indignées n’ont pas tardé. L’actuel président du gouvernement catalan, le modéré Pere Aragones, a demandé la fin de la "persécution et de la répression judiciaires".

L’ex-président Quim Torra, a appelé les indépendantistes à être en "alerte maximale", et qualifié une éventuelle extradition de "catastrophique", tandis que l'Assemblea Nacional Catalana a convoqué une manifestation devant le consulat italien de Barcelone.

Le chef du gouvernement d'occupation, le socialiste Pedro Sanchez, a pour sa part gardé le silence toute la nuit sur les réseaux sociaux, où il est d’ordinaire très actif. Le secrétariat d’Etat à la communication s’est contenté d’un communiqué laconique, rappelant que la détention de Puigdemont obéit à une procédure judiciaire en cours qui s’applique à tout citoyen de l’Union européenne.

@ suivre rapidement.

Visca !

//*//

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

D
Bonsoir Gilles <br /> j en m en excuse mais sincèrement je suis comme Julie en Bas je ne connais rein n y suivie je suis vraiment ire des bétises ce ne sera pas moi je te souhaite un excellent Dimanche soir qui arrive avec ta petite Famille profiter bien Amitiés pour elles et bisous pour toi DANNNNN
Répondre
S
mais c'est pas grave, mon amie !<br /> Bizz et bonne journée à toi.<br /> Gilles
J
J'ai lu ton article, mais ne sais trop quoi en dire, vu que je n'y connais rien dans ces affaires politiques là. Je risquerais de dire des bourdes..Alors, je m'abstiens, mais comprend que toi, le catalan, ça te touche...Bon week-end.
Répondre
S
et oui, ma chère Jo...<br /> <br /> Jo soc Català !<br /> <br /> Bizz et bonne journée.<br /> Gilles

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Je vous rassure, il y a pire en ce début d'année ! 1er article de 2023, les jours d'après…
    Bonjour amis lecteurs et lecteuses… (hi hi). Et bien me revoilà, tant bien que mal. Mon vieux cœur continue à battre, mais avec un machin dedans… Ce n'est pas si grave, j'ai des médicaments anti-rejet, l'opération s'est bien passée, la convalescence aussi...
  • Cinq sujets pour bien s’engueuler à Noël
    Bonjour amis lecteurs et lecteuses… (hi hi). Si vous avez suivi mon dernier billet du 5 décembre, je devais faire un examen en cardiologie, pour une évaluation. Cela ne s'est pas tout à fait passé comme ça car l'état des lieux étant plutôt désastreux,...
  • Bonjour les ami(e)s, Je vous prie d'excuser mes passages en pointillés mais j'ai connu des jours meilleurs. Je pensais être tranquille avec la santé, mais une visite chez le cardiologue n'a pas été à la hauteur de mes attentes, puisque je dois repiquer...
  • Nous sommes 8 milliards sur Terre depuis ce matin.
    Selon les estimations des nations unies, la barre symbolique des 8.000.000.000 d’êtres humains sur Terre vient d'être atteinte et 59 % de la population mondiale habite en Asie. La démographie mondiale et sa projection nous apprennent que le nombre de...
  • Un petit coup de gueule aujourd'hui, ça faisait longtemps. Je vais mettre un coup de projecteur sur le château de Piquecos (82), qui est quand même une demeure ayant été royale et dans la chapelle duquel plusieurs souverains, depuis Louis XIII, se sont...
  • Un véhicule de gendarmerie impliqué dans une violente collision.
    Dimanche 4 septembre après-midi, un peu avant 17h30, un accident s’est produit sur la route départementale menant à Pittefaux (Pas-de-Calais), depuis Saint-Martin-Boulogne. Un véhicule de gendarmerie a été impliqué, et quatre personnes ont été blessées,...
  • Le futur (proche) dans nos magasins...
    Le futur robotisé est sur le point de devenir une réalité. Après la voiture sans chauffeur, voici les magasins sans vendeurs et sans caissières, bref, sans personne d'autre dans les rayons que les clients. Même le réassort des produits sera automatique...

Pages

Catégories