Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2020 5 06 /11 /novembre /2020 09:00

Reconfinement : l'inquiétude des producteurs de sapins de Noël.

 

La vente de sapins de Noël est au point mort car les producteurs sont victimes de la crise sanitaire et du reconfinement. Les clients (grossistes, fleuristes et horticulteurs) ont suspendu leurs commandes. De toutes façons, ils ne peuvent vendre aucun sapin de Noël, qui n'est pas un produit "essentiel".

Les sapins de Noël ne sont donc pas encore coupés dans les pépinières et on se demande même si le père Noël trouvera dans les foyers des sapins pour y déposer ses cadeaux (non essentiels, eux aussi) par milliers ? C'est toute une filière qui s'inquiète, car habituellement, à cette période, c'est le coup de feu dans les exploitations agricoles.

Les arbres sont coupés, emballés, mis sur palettes et livrés, sauf cette année. C'est donc le calme plat dans certaines exploitations qui vendent chaque année 45.000 à 50.000 sapins. La campagne de coupe dure en principe deux mois, de mi-octobre à mi-décembre et une trentaine de saisonniers sont spécialement embauchés pour cette tâche, ce qui n'est évidemment pas le cas cette année.

Même le chargement de très grands sapins de Noël, afin de décorer les villes pendant les fêtes est interrompu. Parfois par le confinement et ses mesures drastiques envers les commerçants, parfois par souci politique, comme à Bordeaux.

En effet, le maire Pierre Hurmic se gausse de la pétition lancée pour l’installation d’un sapin de Noël sur la place bordelaise Pey-Berland. Il a déclaré qu'il s'asseyait sur l’opinion des fachos. Les sapins de noël et peut-être la fête elle-même ne serait donc que l’apanage que de "fachos" ? Ces déclarations auraient choqué et consterné, y compris parmi les écologistes et des personnalités de gauche. Préfère-t-il utiliser du plastique ? Dans l'attente, revenons à nos forestiers.

Rares sont les clients qui honorent leurs commandes en ce début du mois de novembre. Très peu de branches utilisées pour décorer les hôtels ou vendues à des fabricants de guirlande, par exemple, ont été expédiées. Il reste aux exploitants des dizaines de tonnes de branches sur les bras et personne n'en veut. C'est pareil pour les petits sapins habituellement achetés par des sociétés qui les floquent de couleurs.

Les clients ne peuvent pas prendre livraison des pièces, parce qu'ils n'ont aucune commande et même les fleuristes et les horticulteurs sont fermés, tandis que la grande distribution n'a pas le droit de vendre de plantes, ni de fleurs coupées. C'est une conséquence non prévue du second confinement et de l'interdiction de vente des produits dits "non-essentiels".

Toutes les commandes sont soit suspendues, soit annulées. Si à part quelques écolos jusqu'au boutistes, nul ne peut imaginer un noël sans sapin, nombre d'entre eux (les arbres), déjà coupés et emballés, n'ont trouvé aucun client. Un Noël sans sapin ? Peut-être… car pour l'instant, les points de vente sont fermés et l'achat d'un sapin se fait rarement sur catalogue. Quand une personne achète son arbre, elle veut le voir, le choisir, voire le toucher.

Si le gouvernement permet, d'une façon ou d'une autre, la vente de sapins de Noël, les commandes seront relancées et l'exploitation fourmillera de nouveau, mais tout le monde ne pourra pas être servi en même temps. Il faut du temps pour préparer des sapins : entre la coupe, la taille du pied, la mise en filet, le ramassage et la mise sur palettes, il faut 5 jours. Certains conifères qui ne seront pas coupés en 2020 poursuivront leur croissance, mais tous ne seront pas conservés, et ce pour laisser de la place à leurs voisins et permettre leur développement.

Les pépinières enregistreront donc, quoiqu'il arrive, des pertes, la vente des sapins de Noël représentant plus de 80% du chiffre d'affaires annuel de ces sociétés. Décidément, ces fêtes de fin d'année ne seront pas comme les autres, cette année.

Entre les sapins coupés et arrachés en janvier-février, la députée qui proposait de faire noël en juillet, les écolos qui ne veulent pas de sapin dans leur ville et les rennes qui risquent de choper la Covid avant de la refiler au bonhomme en rouge, on est mal partis. Mais heureusement, jusqu'ici, tout va bien…

Partager cet article

Repost0

commentaires

U
Bon Gilles je vais t'avouer que le sort des dizaines de milliers de gens privés de leur boulot me chagrine plus que les marchands de sapins de Noël qui produisent généralement d'autres espèces d'arbres qui seront vendus un jour ou l'autre alors que des milliers d'emplois vont disparaître définitivement si les restos et commerces font faillite Bon week end l'ami !
Répondre
S
Hello Ulysse,<br /> Je suis d'accord avec Juju. C'est un tout. Moi aussi, je suis chagriné par le sort de tous ces gens qui vont perdre leur emploi et la filière bois est une autre source d'emplois perdus, tout comme les cafés, restaurants, et bien d'autres encore...<br /> Juju a tellement bien développé sa réponse que je n'ai rien à ajouter...<br /> Bon week-end, les amis !<br /> Gilles
U
Julie tu as raison sur l'importance de la filière bois mais elle me paraît moins menacée que les autres commerces qui ont des stocks périssables ou des activités journalières alors que les arbres peuvent être coupés dans trois mois sans problème leur valeur ne changera pas . les sapins de Noêl sont un micro problème économique pour moi
J
Donc, pour conclure, comme je ne l'ai pas fait en parlant des sapins de Noel, il faut des ouvriers bucherons pour couper les sapins. Pas de sapins à Noel, donc, des gens au chômage...Y'a beaucoup de petits patrons chez eux aussi...<br /> Tiens, un article du parisien aujourd'hui...<br /> ****Les sapins, ce sont 1000 emplois permanents en France et 1200 saisonniers, sans compter les emplois induits, pour le conditionnement, le transport. C'est notre survie qui est en jeu ! » Les sapins pèsent pour 90 millions d'euros au niveau des producteurs et 200 millions en vente commerce. A Planchez-en-Morvan, chez Naudet, les sapins en pots sont prêts à partir, mais attendent… Tous sapins confondus, les ventes se réalisent pour 34 % dans la grande distribution, 22 % dans les jardineries, 14 % sur les marchés et points d'animation, 8 % dans les exploitations, 8 % dans les magasins de décoration, 6 % dans les magasins de bricolage, 4 % chez les fleuristes…
J
Ulysse, pour une fois, tu me permettras de ne pas être tout à fait d'accord avec toi. La filière bois embauche des milliers de travailleurs...La filière bois permet au Morvan de garder encore un peu d'habitants, vu que les vaches, ça rapporte pas grand-chose. Je met de côté les gros exploitants forestiers et pensent à ceux qui bossent pour eux.<br /> Par contre, ce qui me met en rogne, c'est, qu'une fois de plus, la Chine vient y mettre son nez et veut nous piquer aussi nos bois...<br /> *****Les activités de la filière bois représentent plus de 200 000 emplois salariés. Si l’on ajoute les artisans et les entreprises du bâtiment qui utilisent cette matière première, la filière bois, avec son activité de commercialisation, emploie près de 450 000 personnes. Beaucoup de ces emplois se situent en zone rurale. L’activité économique liée à la forêt contribue à dynamiser un tissu local fragile, parfois menacé de désertification.****
J
Bonne nouvelle...pour moi, vu que vous avez tous des sapins artificiels, ils seront autorisés à la vente à l'extérieur..C'est quand même pas pareil un sapin artificiel..Un sapin naturel chez soi, c'est comme faire entrer la nature dans sa salle à manger, avoir quelque chose de vivant. Une année, j'avais essayé un sapin artificiel, ça ne m'a point fait rêver..<br /> Les sapins, ça pousse vite...D'ailleurs, y'a qu'à regarder les forêts, y'a plus que ça. Par contre, couper les chênes centenaires, point trop d'accord. Mais, où on mettrait les grands crûs ? Dans l'Allier, nous avons la plus grande chênaie d'Europe, la forêt de Tronçais..
Répondre
M
Bonsoir Gilles, <br /> encore une liberté supplémentaire qui grignote les pauvres plaisirs qui nous restent en fin d'année..<br /> La covid a bon dos et pourtant ce confinement n'en n'est pas un, seulement pour les gens qui ne travaillent pas à l'extérieur ...Si les gestes barrière sont indispensables, obliger les enfants de 6 ans à porter un masque ce qui sera bien difficile est à mon avis discutable. Tu a raison "tout va bien". Bises à toi
Répondre
S
Hello Miette,<br /> Jusqu'ici tout va bien... ou pas ?<br /> A chaque jour, une liberté supplémentaire s'en va à vau l'eau...<br /> Bizz et bon week-end malgré tout.<br /> Gilles.
M
Comme Biker06 je fais le même faux sapin depuis 18 ans , lorsque je vois tous ces sapins coupé pour une fête , cela me fait mal au cœur .Surtout que dans les Vosges de nombreux sapins sont en train de mourir .Grâce à ton article j'ai appris beaucoup sur les sapins de noël . bonne soirée Gilles bisous
Répondre
S
et comme moi... le même vrai faux sapin que mes enfants ont toujours connu depuis une quarantaine d'années...<br /> Bizz et bonne soirée, Marie-Christine.<br /> Gilles
B
Hello Gilles et Juju<br /> Ca fait 20 ans que j'ai le meme faux sapin hi hi hi Les arbres le poumon de la planète...Deja que l'on bétonne à outrance alors si on coup encore nos forets, on a plus qu'a se tirer une balle dans la tête....<br /> Bon Aujourd'hui j'ai deja fait mes 400kg d'olive...<br /> Bon Week end<br /> Pat
Répondre
S
Hello Pat,<br /> Et pourquoi pas un olivier de noël ? ça serait sympa aussi. Il y a un restaurant Sud-Catalan (le Cellar de "Can Roca" à Girona, table très renommée) qui fait une dégustation de l'olive, présenté avec un petit arbre sur la table (authentique) ! C'est un festival que l’on entame en cueillant de belles olives vertes farcies à l’anchois sur un olivier-bonsaï posé sur la table, au milieu des convives...<br /> <br /> Adresse (la preuve en image) : https://images.midilibre.fr/api/v1/images/view/5b460c363e45465a2712dc73/large/image.jpg<br /> <br /> Bonne fin de journée, l'ami.<br /> Gilles<br /> <br />
J
Facho moi-aussi donc, qui aime tant avoir un sapin de Noel tout vert, pas un en plastique. Noel, dans mon enfance, était un moment de grâce dans nos misères, ma mère faisant la trêve des baffes, de la trique et des engueulades durant cette période. Oh, ça ne durait pas longtemps, le jour de l'An étant infect...<br /> Va falloir que le gouvernement se décide vite, si on veut pouvoir avoir son sapin à Noel et non en juillet 2021<br /> Sais-tu qu'une grosse part des sapins de Noel, viennent du Morvan "mon pays" de naissance ? Le Morvan, région très pauvre, en a besoin qui ne vit qu'en partie que de ça et du bois..plus de ça d'ailleurs que de la filière bovine.<br /> Par contre, dire que les jouets ne sont pas essentiels (j'ai bien vu tes guillemets), va donc dire ça aux enfants qui y croient. Imagine un petit de 4-5 ans, l'âge idéal pour être émerveillés, qu'on lui dise "le père Noel ne passe pas cette année, le père Noel a attrapé le Covid"..Imagine leur désespoir. Là encore, je ne voudrais pas être à la place du gouvernement. Gaby a posé la question à ses parents "y'en a, à l'école qui disent qu'il n'existe pas, c'est vrai ?"...Question auquel aucun parent n'aime répondre. Va donc leur enlever aussi leur sapin de Noel...Tiens, ça me fait penser à mon mari, qui m'a rabâché plus d'une fois qu'il allait dans les bois, à 8ans, chercher une branche de sapin, son père étant à l'hôpital, lui et sa soeur décorant la branche, de noix, de papier, de guirlande en papier, leur mère ayant d'autres préoccupations....<br /> Quel con le maire de Bordeaux !<br /> Bonne fin de journée. Je m'en va faire ma balade d'une heure au bord de l'eau...Pourvu qu'on me la laisse. J'y tiens plus qu'à la prunelle de mes yeux, tiens aussi plus que fêter Noel..Voir en mars l'eau de loin et ne pouvoir l'approcher, c'était un peu comme mettre devant un pochetron une bouteille de vin, sans lui en donner..
Répondre
S
Hello Juju,<br /> Déjà que ce confinement et ce virus nous privent de tout le sel de la vie, on va être privés de fêtes de fin d'année sympas et même de sapin de noël... c'est pas gai.<br /> Hé oui, comme c'était important pour ton mari, c'est important pour les enfants et même les grands !<br /> Bonne balade et n'oublie pas ton attestation, ici ça contrôle sec, ils ont même sorti l'hélico pour surveiller tout ça de haut (c'était dans la dépêche du jour). C'est peut-être un peu abuser, surtout comme le relate le journaliste, pour contrôler, par exemple, un couple de retraités qui n'ont pas mis l'heure sur leur attestation... Ils ne sont pas bien dangereux... mais quand même, n'oublie pas de marquer l'heure !<br /> Bizz et bonne soirée.<br /> Gilles

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...
  • Poutine ressort l’avion de l’apocalypse pour son défilé du 9 mai.
    L’appareil, qui peut résister à une explosion nucléaire, a été reperé en survol de Moscou. Dans l'attente, l’offensive russe en Ukraine s’enlise, et le repli des troupes dans le Donbass n’est pas aussi efficace que prévu, alors que le 9 mai approche....
  • 10 animaux vraiment uniques qui existent réellement...
    En cette période d'actualité (presque essentiellement tournée sur la politique politicienne, voici un article léger et souriant, avec 10 animaux vraiment uniques, dont il est difficile de croire qu’ils existent réellement. Et pourtant, ce sont des animaux...
  • Des bactéries toxiques dans nos assiettes !
    Pizzas Buitoni, chocolats Kinder, fromages Graindorge, ces intoxications alimentaires nous inquiètent. Des alertes sanitaires viennent d’être lancées en France, concernant des marques connues de tous. Les contrôles sont pourtant (théoriquement) drastiques,...
  • Présidentielles : les professions de foi à la poubelle, ça recommence...
    Nous venons d'apprendre que la poste devait être chargée de la distribution des professions de foi des candidats, car il fallait éviter le raté des dernières élections régionales et départementales. Pour la préparation de la propagande électorale des...

Pages

Catégories