Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2020 4 19 /11 /novembre /2020 10:00

Le beaujolais nouveau est arrivé ! (ou pas)…

Privés de festivités, les vignerons s’organisent pour faire déguster le beaujolais nouveau, mais pour la 1ère fois, les festivités traditionnelles liées à la sortie du beaujolais nouveau n’auront pas lieu. En raison de la crise sanitaire, dans le vignoble, des initiatives ont fleuri pour permettre au public de découvrir malgré tout le primeur.

Je ne m'imaginais pas promouvoir ce breuvage bizarre et commercial (je préfère le Gaillac primeur), mais pandémie oblige, je le fais avec plaisir. La sortie du beaujolais nouveau ce troisième jeudi de novembre s’organise donc loin des festivités habituelles et malgré ce contexte difficile, les vignerons se sont adaptés.

Que faire du vin ? Les débouchés sont compliqués en raison de la fermeture des bars et restaurants, et en raison de l'annulation des salons, foires et expositions. Par ailleurs, il n'est pas possible de compter sur l'export, les autres pays étant logés à la même enseigne que nous en ce qui concerne la crise sanitaire…

A Lyon, les rues sont restées désertes hier soir et privées de l’effervescence habituelle qui accompagne la mise en perce du beaujolais nouveau, organisée chaque année. L’arrivée du primeur, une tradition vieille de 70 ans n'a pas eu lieu : les vignerons ont dû y renoncer en raison de la situation sanitaire.

Dans les vignes, on avait réussi de manière générale à passer le 1er confinement sans trop de dégâts, avec la consommation de vin à domicile, et fin juin, les ventes de vin étaient quasi équivalentes à 2019.

C'était sans compter sur la seconde vague. Le reconfinement est venu assombrir le moral des troupes, peu épargnées par la météo, fournissant de l'aveu même des vignerons, un millésime un peu "compliqué". Si moins de vin a été embouteillé, les producteurs veulent tout de même le vendre.

Les organismes des producteurs ont multiplié les campagnes de promotion et malgré les restrictions sanitaires, des événements sont prévus au cours des prochains jours, avec vente à emporter au domaine, de paniers "dégustation" pour accompagner le primeur, garnis de saucisson, de lard au marc de raisin et d'huîtres du Cotentin (?). Il reste à espérer que les clients jouent le jeu pour soutenir les producteurs, combatifs malgré le contexte.

La clientèle des restaurateurs et des cavistes a une activité réduite ou stoppée et de nombreux salons n’ont pu avoir lieu. Tous les créneaux sont donc impactés, surtout les circuits courts des petits caveaux, qui ont plus de difficulté que ceux du système de distribution organisé.

Dans le vignoble, on va donc tenter les ventes en "drive", les livraisons à domicile et l'accueil sécurisé dans les domaines, afin de goûter le primeur malgré tout. La convivialité risque d'en prendre un coup car c'est surtout un petit vin de fête. Goûtez-le donc, ce Beaujolais (avec modération), car jusqu'ici tout va bien…

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie-Christine 20/11/2020 08:53

Je n'ai jamais aimé le beaujolais nouveau , d'ailleurs tous les vins nouveaux , préférant les vins ayant un certains nombres d'années .porte toi bien Gilles !

Solexine 21/11/2020 10:26

En fait, moi aussi, j'ai horreur du beaujolais primeur, mais en ces temps troublés, je me suis senti obligé de souligner la période, ne serait-ce que pas solidarité...
Bizz et bonne fin de journée.
Gilles

Julie 19/11/2020 11:21

COMMENT , le BEAUJOLAIS NOUVEAU EST ARRIVE, comme dirait Coluche ? Bien la première année qu'on en parle si peu...Bon, tu me diras, pas facile d'en faire la pub quand tous les bars, cafés sont fermés. Mon mari vient de partir à Cler-le..J'aurais dû lui dire d'en acheter une bouteille, car, chez eux, je suppose qu'il va être en tête de gondole..
C'est vrai que le beaujolais n'est surtout qu'une mode, car, question goût, c'est du pipi de chat...Mon fils de l'Aveyron nous fait goûter et nous offre souvent du Gaillac...Parfois, on tombe sur des petites pépites..
Allez, comme tu dis, tout va bien, trinquons ensemble..... de loin.
Je suis sûre que si mon mari ne pense pas à acheter du Beaujolais, il se fera un plaisir ce soir d'aller en acheter une bouteille chez son caviste préféré. Dans le quartier, nous en avons 2, dont un qui est champion de France dans sa catégorie. Dire qu'on a le droit de se saouler la...tronche, mais pas d'acheter un livre..Vraiment du grand n'importe quoi...Mais, peut-être que le corona n'aime pas se poser sur des bouteilles en verre, préférant le papier...
Allez, tchin-tchin avec tous tes lecteurs..

Solexine 19/11/2020 12:39

Hello Juju,
Quouaaaaaaaaaaaaa... et on me l'avait pas dit (sur le même ton Coluchien que ton affirmation). Et oui, j'ai essayé d'expliquer le souci des vignerons et des producteurs à partir de ce que j'ai lu et de ce que j'ai entendu sur diverses radios au cours de la nuit.
En fait, souffrant d'insomnies, je prépare mes articles nuitamment (c'est ça le secret du "one day, one post")...
Trinquons ensemble virtuellement avec du beaujolpif qui est... ce qu'il est... Peut-être que to mari aura vu chez un commerçant une promotion pour le beaujolais, ou peut-être le caviste aura-t-il attiré son attention sur cette filière à soutenir ?
Tchin-tchin avec tous les lecteurs et lecteuses, mais j'ai hâte (et je ne suis surement pas le seul) de pouvoir re-commenter chez toi...
Bizz et bonne fin de journée.
Gilles

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Il est désormais interdit de porter des masques en tissu fabriqués maison.
    Se rangeant derrière l'avis du haut conseil de santé publique, le croque-mort en second (Olivier Véran, ministre de la santé) a donc confirmé les recommandations du Haut conseil de santé concernant l'utilisation des masques en tissu, jugés désormais insuffisamment...
  • Le tourisme se meurt, le tourisme est mort... ressuscitera-t-il ?
    Que nenni ! Le tourisme est définitivement mort. 2021 restera comme dans les annales comme celle de la fin du tourisme international, tel que nous l’avons connu et vécu au cours des 50 dernières années. La nature ayant horreur du vide, une autre forme,...
  • Le pouvoir des réseaux sociaux.
    La suppression des comptes de réseaux sociaux de Donald Trump, au lendemain des événements du Capitole, est révélatrice de leur pouvoir sans contrôle. Il y a encore peu, les réseaux sociaux chinois, QQ (équivalent FB) et Sina Weibo (équivalent de l'oiseau...
  • La France, quoi...
    Les fêtes sont passées, l'heure de la rentrée a sonné et, avec elle, la crainte d'une hausse des contaminations. En France, les élèves sont retournés en classe, et le gouvernement s'inquiète d'un possible rebond, prélude à de nouvelles restrictions. La...
  • 2020 bye-bye pangolin, 2021, bonjour vaccin !
    2020 année du pangolin, 2021, année du vaccin ! Après une année 2020 pour le moins compliquée, il va être temps de prendre soin de nous et de la planète, mais aussi de passer à la vitesse supérieure en 2021. Cette année 2020 touche enfin à sa fin, et...
  • Le petit mot de Noël
    Le petit mot de Noël Puisque partout dans les medias et sur Internet fleurissent de doux messages pour fêter Noël et sa magie, malgré la pandémie, malgré la crise sanitaire et malgré l'actualité effroyable, permettez-moi de contribuer à mon tour à cette...
  • Deux dodos avant Noël et on finit par ne plus croire en rien.
    Deux dodos avant Noël et on finit par ne plus croire en rien. Tous les repères institutionnels sont touchés : la politique (bof), l'avenir et l'espérance, mais aussi la science, ce qui peut conduire parfois au complotisme. Toutes les sociétés contemporaines...

Pages

Catégories