Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 09:00

Et bien voila, les bistrots et restaurants ont rouvert, enfin certains d'entre eux, car dans ma ville, certains rideaux sont toujours baissés, les chaises sont toujours sur les tables et la réouverture n'est pas à l'ordre du jour, ni de celui de demain. Certains déconfinés en profitent déjà en s'affichant sur les réseaux sociaux, comme à Levallois-Perret, où l'on fait parfois fi des règles de distanciation sociale. A la base, je n'ai rien ni pour ni contre eux, mais quand même… avoir été condamnés à de la prison ferme en appel, être dispensés d'incarcération et venir provoquer sur les réseaux sociaux en piétinant les mesures de distanciation sanitaire, c'est quand même déplacé dans l'époque troublée que nous traversons.

 

Nous sommes donc entrés en phase de déconfinement et de réouverture des restaurants dans les zones vertes. Les établissements concernés doivent respecter un protocole sanitaire strict, avec un mètre de distance entre les tables, pas plus de 10 clients par table, avec des lavages de mains réguliers, avec le port de masques et/ou gants pour le personnel. Si des consignes très précises ont été données, dans les faits, on s'aperçoit que le pire côtoie le meilleur.

 

La mise en place des nouvelles mesures de distanciation dans les restaurants n'a pas effrayé les premiers clients qui ont retrouvé, sous le soleil, des terrasses plus espacées et un serveur qui apporte les plats derrière une visière en plexiglas. Les terrasses et places en salle ont réduit de moitié et parfois plus encore. Les établissements sont à peu près complets jusqu'à 14h00, mais ils perdent vraiment beaucoup de places. C'est à la fois encourageant et frustrant parce que même si la salle tourne "à plein", il y a un effondrement du chiffre d'affaires et une perte de rentabilité, malgré l'obligation de refuser du monde, faute de place.

Dans le monde d'après, les convives sont distants les uns les autres, le gel est à portée de main, et le menu figure soit sur la table, soit sur un QR code, tandis que les plats sont amenés par un serveur masqué. Dans les cuisines, le chef est équipé d'une charlotte (normal) et d'un masque (pas très pratique pour goûter les plats), pénible à porter avec la chaleur. Entre les tables, le personnel s'active, mais le plus souvent, les patrons ont réduit les effectifs des serveurs et des aide-cuisiniers afin de débuter prudemment.

Ceux qui restent doivent réapprendre le métier et de nouveaux gestes pour effectuer le service. Il faut désormais changer la façon de servir, de côtoyer la clientèle et se laver les mains au gel hydroalcoolique à chaque plat ou quand on débarrasse. Les premiers clients sont au rendez-vous, mais la fréquentation est en dents de scie et les professionnels risquent d'assouplir quelque peu, au fur et à mesure, les règles de distanciation, pas tenables sur le long terme.

 

Si la majorité des restaurants ont rouvert depuis le 2 juin, certains établissements gardent toujours porte close pour le moment, parfois par raison financière, parfois parce que le protocole sanitaire n'est compatible ni avec la philosophie, ni avec la rentabilité du lieu. Certains patrons n'imaginent pas imposer les règles du protocole sanitaire, et ne se voient pas faire "les gendarmes", y compris derrière les gens qui vont aux toilettes, le restaurant étant pour eux un lieu de convivialité et de partage. Je partage cette vision. Pour moi, l'indispensable masque, est un premier obstacle  la fréquentation des auberges, tout comme les traçages au sol, la distanciation et les produits industriels disposés un peu partout pour se désinfecter les mains. Quant au restaurant-plexiglas, très peu pour moi !

Avec la distanciation physique, les restaurants ne fonctionnent pas au seuil de rentabilité, déjà difficile en temps normal. Ceux qui restent fermés continuent donc à faire des plats à emporter, ce qui n'est pas assez pour vivre, mais permet de garder la tête hors de l'eau. Pour combien de temps ?

 

Même si le président a salué le retour des "jours heureux", il est bien difficile de se projeter avec des consignes gouvernementales qui évoluent constamment, souvent en contradiction.

Ayant banni les cafés et restaurants jusqu'à nouvel ordre pour les raisons décrites supra, je suis conscient qu'il y aura des dommages collatéraux chez les restaurateurs et cafetiers, mais c'est ainsi, on ne maîtrise pas la pandémie, malgré le président du conseil scientifique qui a annoncé le contraire ce matin.

Le monde d'après, avec ses restructurations désagréables et sa cohorte de chômeurs, est décidément une catastrophe, même si jusqu'ici tout va bien.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Bonjour Gilles
on parle de règles a appliquer et pourtant maintenant on ne vois que des manifestations ou tous les gens sont rassemblés la plupart sans masque enfin beaucoup n'appliquent pas les gestes barrière et s'il y aurait reconfinement ce seront les premiers a pleurer quand aux balkani on peut vraiment dire que la justice n'existe que pour les plus faibles bon dimanche mon ami a bientôt
Marcel
Répondre
S
Hello Marcel,
Je suis tout à fait d'accord avec toi. On annule le défilé du 14 juillet pour cause de virus et on autorise (enfin on laisse faire) les manifestations interdites. Je ne comprends plus rien.
Comme toi, je n'ai guère apprécié la provocation des Balkany au restaurant. Qu'ils le fassent, enfin bon... mais qu'ils le publient sur les réseaux sociaux, ça veut vraiment dire ce qu'ils pensent de la justice, qui de toutes façons n'existe en effet que pour les plus faibles.
Bonne semaine, l'ami !
Gilles.
J
y compris derrière les gens qui vont aux toilettes, le restaurant étant pour eux un lieu de convivialité et de partage.
j'avais lu "y compris derrière les gens qui vont aux toilettes, pour eux un lieu de convivialité et de partage"...
Voilà ce que c'est que de lire trop vite.
Pas pressée de retourner au resto, d'autant plus que je viens de déchirer le bon cadeau de fête des mères d'un des mes fils, offert en 2018". Je trouve que ce serait indécent d'aller maintenant réclamer notre repas...déjà qu'ils avaient dû fermer fin 2018 pendant 6 mois pour cause d'incendie...Non, quand nous y retournerons, ce sera pour régler nous-même la noce. Par contre, je ne dirai jamais à mon fils que j'ai déchiré son cadeau..
Ma belle-soeur et mon beau-frère sont allés hier fêter leur 49 ans de mariage dans un restaurant. Parait qu'il n'y avait que 10 clients, dans une salle qui pouvait en contenir 8 fois plus. C'est dire que la distanciation a été respectée...Par contre, mettre un masque pour aller aux toilettes, bonjour la discrétion...Enfin, si ça élimine les restaurants dégueu, ça permettra de faire du tri…
Bon Week-end pluvieux..voilà que le temps n'est pas avec eux, après 2 mois et demi de beau temps. Si ça, c'est pas vicieux
Répondre
S
Hello Juju,
Tu as sans nul doute raison. Vous pointer au restaurant en cours de redémarrage pour réclamer un repas de 2018 risquerait d'être mal perçu et au pire on vous avancerait que ce n'est plus valable.
Je pense que oui, les restaurants qui ne sont pas au niveau ne rouvriront ou ne dureront pas. C'est la vie... les bons resteront.
Bizz et bonne fin de dimanche et bon courage pour la nouvelle semaine qui ne s'annonce pas si chaude que ça...
Gilles.
M
Bjr Gilles je n'ai pas encore été au restaurant , ce n'est pas primordiale .Les cuisiniers ont toujours très chauds dans leur cuisine , cela ne change pas trop pour eux .Par contre savoir que je ne serai pas entassée dans certains restaurants me réjouit , écouter la conversation des gens mangeant à côté de moi , pas vraiment génial . Bon we !!
Répondre
S
Hello Marie-Christine,
Je te rejoins sur ce point là. Certains restaurants ont vraiment des salles trop petites où les patrons se contentent d'entasser des tables. Quant à la conversation des gens à côté, c'est en effet désagréable. Je me souviens d'une fois où nous avons du subir la conversation très forte au téléphone d'un goujat qui mentait à son épouse alors qu'il se trouvait au restaurant en compagnie de sa maîtresse. Cette dernière a ensuite fait des commentaires désobligeants sur a régulière et c'était vraiment gênant et désagréable de subir ça.
Bizz et bon week-end !
B
P.......! A gauche c'est la mère Balkany ? Je ne suis pas encore allé au restaurant. Pour l'instant, je n'en éprouve pas le besoin. Mais, j'ai quelques idées de tres bons resto gastro.
Bon Week end
Pat
Répondre
S
Hello Pat !
Oui, oui, et au fond, en chemise rouge, c'est son mari. Ils n'ont pas hésité à se poster "tout sourire" sur les réseaux sociaux. Si c'est pas de la provoc, ça y ressemble fort...
Bon week-end à vous deux aussi.
Gilles

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Et en France, qu'en est-il de l’émergence du variant Omicron ?
    Face au variant Omicron, de nombreux pays ont décidé de fermer leurs frontières, comme le Japon, le Maroc, Israël et l’Australie, à la date de rédaction, envers tous les ressortissants étrangers. En Europe, d'autres ont durci les conditions d’entrées,...
  • La 3ème dose contre la 5ème vague ?
    Face à la 5ème vague de Covid-19, le gouvernement doit présenter aux parlementaires plusieurs mesures, que le sinistre de la santé doit annoncer aux Français ce jeudi à la mi-journée. Parmi elles, se trouve l'ouverture de la dose de rappel à tous les...
  • L'optimisme mesuré du virologue Delfraissy
    Face à la 5 ème vague, le célèbre professeur Delfraissy, par ailleurs, président du conseil scientifique, appelle les français à se faire vacciner, alors que le pays fait face à un rebond important des cas de Covid-19. Jean-François Delfraissy a prévenu...
  • Le masque redevient obligatoire à l'école dans 39 départements.
    Face à la reprise de l'épidémie de Covid-19, le masque redevient obligatoire dans les écoles primaires de 39 départements supplémentaires, et ce dès le lundi 8 novembre 2021. À partir de la semaine prochaine, en effet, dans les départements où le taux...
  • "Troisième dose" du vaccin contre le Covid-19 : toutes les questions que l'on se pose.
    La campagne de rappel suscite encore beaucoup d'interrogations. Lancée depuis près de 7 semaines, elle ne concerne pas encore tous les Français. Destinée aux patients les plus fragiles, cette nouvelle dose de vaccin doit permettre de lutter contre une...
  • La pass est parti pour durer plus longtemps qu'on ne pense…
    Le conseil des ministres a examiné un projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022, et de la période transitoire de sortie d'état d'urgence sanitaire. Ces dispositions visent à faire face à une éventuelle recrudescence...
  • Les incroyables obsèques de Bernard Tapie.
    Plusieurs événements retransmis parfois en direct à la télévision, ont été programmés pour saluer une dernière fois le "boss" avant son inhumation. Les chaînes de télévision ont bousculé leurs programmes pour passer des documentaires ou des séries avec...

Pages

Catégories