Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2020 2 23 /06 /juin /2020 09:00

Au hasard de mes pérégrinations sur le Net, j'ai eu la surprise de tomber sur le site d'un journal local, et d'y lire un billet concernant les tortures moyenâgeuses. Vous allez me dire que ça a déjà été fait et que ceux de cette époque n'étaient pas à cours d'imagination pour trouver des raffinements destinés à faire souffrir et ôter la vie de leurs contemporains. Vous avez raison, mais voilà, ce billet relatait des supplices uniquement réservés aux dames. J'en suis resté baba !

 

 

1 - DES POINTES EN MÉTAL DANS LA BOUCHE DES DAMES QUI PARLAIENT TROP

La bride-bavarde était un instrument de torture terrible, du genre "muselière en fer", destiné à être appliquée sur le visage des "commères". On appelait ainsi ces dames qui ne cessaient de critiquer, de dévoiler des secrets, de dire du mal des voisins, etc. Placée dans la bouche, la bride-bavarde était donc équipée de pointes de métal qui lacéraient la langue à chaque fois qu’elle bougeait. C'était une façon tout à fait charmante de faire taire quelqu’un !

 

 

2 - LE JOUG À MÉGÈRE

Décidément, les "mégères" du moyen-âge étaient particulièrement ciblées. Comparé au joug à mégère, les menottes ne sont rien. Il s'agissait d'un dispositif en bois ou en métal, réservé non pas seulement aux commères, mais aussi aux femmes violentes. L'instrument forçait la suppliciée à se déplacer bras pliés et tête enserrée. Il arrivait qu'on l'utilisait aussi pour punir deux femmes en même temps !

 

 

3 - LE THEWE

Célèbre outre-Manche, le "thewe" était une sorte de pilori réservé à ces dames. Contrairement à celui des hommes, seule la tête était attachée au poteau, mais pas les mains. La fautive, en plus d’être enchaînée, était exhibée à la foule. Pour ajouter à la joyeuseté de l'instant, il était de bon ton de l'insulter, tout en lui jetant à la tête des crachats ou des cailloux.

 

 

4 - L’ABLATION DU NEZ

Pour punir une femme aux mœurs légères, quoi de mieux que lui couper le nez ? La société du Moyen Âge trouvait cela normal et n’hésitait pas mutiler de pauvres femmes innocentes sur le symbole de sa beauté. Sous Louis XIV, c’était encore pire : les prostituées surprises en flagrant délit avec un soldat (comme si le monsieur n'y était pour rien ?) se voyaient, en sus, couper aussi les oreilles. Les hommes, en revanche, n’étaient condamnés qu’à une simple amende, ce qui démontre que l'égalité des sexes n'était encore pas à l'ordre du jour.

 

 

5 - LE TABOURET

Quiconque pour s'amuser, essaye de s'asseoir dans le vide, ne restera dans cette position que très peu de temps. Le tabouret" est donc un châtiment bien désagréable. Destinée une fois de plus aux femmes aux mœurs légères et aux commères, cette chaise en bois sans siège était une véritable torture. La coupable devait s’y asseoir, tout en étant attachée et exposée au public. Ce dernier, comme à son habitude, était inviter à agrémenter le supplice avec forces crachats, insultes, et cailloux. L’humiliation était à son paroxysme.

 

 

6 - LE TABOURET DU CANARD

Il s'agit là d'une variante qui reprend l'idée générale mais l’applique avec plus de panache ou d'inventivité. Le tabouret se trouve cette fois élevé au-dessus d’une étendue d’eau. La femme y siégeant doit être plongée autant de fois qu’il le fallait pour "refroidir sa chaleur excessive", comme écrivait François Maximilien Misson, écrivain français du texte documentaire, condamné à l'exil. Bien souvent, la pauvre femme torturée finissait par en mourir par noyade. Le Moyen Âge n'était pas vraiment une douce époque.

 

 

7 - LE MANTEAU DE L’IVROGNE

Le manteau d’ivrogne n'est autre qu'un énorme tonneau dans lequel on forçait les femmes infidèles à s’installer. Un trou laissait passer la tête, et deux autres étaient destinés aux bras. La coupable devait parader dans la ville, histoire de bien montrer qu’elle n’était pas digne de confiance. Là encore, la malheureuse était la cible des quolibets et autres insultes, quand ce n'était pas des crachats et des cailloux.

 

 

8 - LA MARCHE DE LA HONTE

Popularisée par la reine Cersei Lannister dans "Game of Thrones", il s'agissait d'une parade humiliante. Durant cette marche à travers toute la ville, on forçait les prostituées, les mégères (femmes autoritaires et dominatrices) et les menteuses à parcourir, pieds nus, les rues de la ville. Quand la faute était plus grande, elles devaient déambuler dans le plus simple appareil. De plus, la foule ne manquait pas une occasion d’humilier la présumée coupable avec les moyens habituels : insultes, crachats, jets d'immondices divers, etc.

 

 

9 - LA NOYADE DES SORCIÈRES

Il ne s'agit plus de châtiment, mais bien d'une condamnation à mort. La noyade était spécialement réservée aux femmes accusées de vol, car cette méthode était étonnement considérée comme plutôt douce. Les présumées sorcières subissaient donc sans preuve l’ordalie (1) par l’eau froide. Leur sort était donc déterminé selon si elles coulaient ou si elles flottaient.

(1) L'ordalie, ou jugement de Dieu, était un procès rapide à caractère religieux qui consistait à soumettre un suspect à une épreuve mortelle, dont l'issue, théoriquement déterminée par Dieu lui-même, permettait de conclure à la culpabilité ou à l’innocence dudit suspect. Si l'accusée était innocente, Dieu le savait et l'aidait à surmonter l'épreuve. La supposée sorcière était plongée dans une eau bénite glacée (souvent une rivière). Si elle coulait, c'est qu'elle était reçue par l'eau bénite et donc innocente. Si le corps flottait, cela prouvait le rejet de l'eau bénite et donc sa culpabilité. La plupart des femmes accusées de sorcellerie étant frêles et âgées, avaient tendance à flotter. Soit les accusées à tort se noyaient, soit elles étaient exécutées car coupables.

 

 

10 - LE FER ROUGE

Assez populaire, cette punition était réservée aux prostituées et aux souteneuses du Moyen Âge jusqu’à la fin de l’ancien régime. Les filles de joie étaient donc marquées au fer rouge, et recevaient un "P" sur le front, le bras ou la fesse, tandis que les maquerelles disposaient d’un "M" assorti d’une fleur de lys aux mêmes endroits. Le roi Charles IX les déclara même hors-la-loi, passibles sans procès de fouet et de la "marque".

 

11 - LE BUCHER

Les sorcières du Moyen Âge n’étaient pas seulement noyées, mais le plus souvent brûlées. Le premier procès de sorcellerie de Paris fut celui de Jeanne de Brigue, le 29 octobre 1390. Elle fut déclarée coupable, puis " purifiée par le feu" en place publique le 19 août 1391. Il arrivait, pour que la douleur soit plus intense, qu'on fasse porter une robe et un bonnet enduits de goudron aux présumées coupables. Elles étaient ensuite attachées au poteau, puis brûlées vives. Parfois, le corps supplicié était également pendu.

 

Quelle chance avons-nous de vivre à notre époque.

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Merci pour ton long commentaire sur mon blog d'aujourd'hui ! Cela m'a fait plaisir. Bon que je t'explique pourquoi une Catalane habite dans le Gard ! Bon, je suis née à Perpignan de parents catalans aussi. Ces derniers étaient boulangers à Banyuls-dels-Aspres. Tu connais ? Bon, en 1970 (un bail ...) je me suis mariée avec un Catalan (de Villeneuve de la Rivière) mais nous nous sommes expatriés dans un premier temps à Toulon (ben oui, il était dans la Marine !) puis changement d'armes et du coup nous nous sommes retrouvés à Nîmes ! Voili, voilou ... Mais j'ai toujours mes attaches familiales en terre catalane et ma Maman (98 ans dans un mois !!!) est en maison de retraite à Arles-sur-Tech. pour moi ça fait une trotte, mais bon, j'y vais très souvent la voir ! Voilà, tu sais presque tout ! Mon fiston est né en 1971 quand j'habitais à Toulon, mais un mois avant sa naissance mes parents sont venus me chercher car je voulais que mon petitout naisse en terre Catalane ! C'est pas beau ça ??? Et en plus il est né un 14 Juillet, et mon père, qui était boulanger, a fait jouer la Marseillaise à 2 heures du matin par l'orchestre qui jouait sur la place ! <br /> Allez, bisous, bisous et à plus.
Répondre
S
Hello amie Catalane !<br /> Houla, merci de toutes ces précisions, je n'en demandais pas tant, juste à la rigueur savoir de quel endroit du pays Catalan tu étais...<br /> <br /> Je pense te l'avoir dit, mais mes attaches Catalanes oscillent entre Osséjà au nord et Sant Feliu au Sud. <br /> J'ai fait plusieurs métiers dans ma vie, et je suis passé par plusieurs pays et régions au gré des déplacements et des mutations. <br /> <br /> J'ai fini par me poser dans le grand nord (Occitanie) où j'ai pris ma retraite. J'y reste pour le travail de ma camarade de jeux qui, elle, n'est pas encore à la retraite, même si ça approche. <br /> A ce jour, je ne sais pas encore si je vais rester vieillir dans la banquise (Tarn-et-Garonne) ou finir mes vieux os à Catalunya ?<br /> <br /> Elle vient de l'autre côté de la terre mais a le même amour que moi pour la Catalogne. Comme m'a dit un ancien sur son banc, à ERR de Cerdanya, alors que je discutais avec lui (en Catalan) : "Est Catalan quiconque aime la Catalogne et ses traditions au fond de son coeur. Les Catalans de coeur sont d'ailleurs souvent plus fidèles que les Catalans de souche". <br /> <br /> Merci du partage de cette belle histoire familiale qui m'a beaucoup ému. Le grand-père boulanger de Banyuls dels Aspres qui veut que son petit-fils naisse en terre Catalane, l'époux de Vilanova de la Ribera exilé dans le Var, qui est militaire et dont le fils nait un 14 juillet et qui est accueilli par une marseillaise nocturne ! (est-ce que les musiciens ont également joué "els Segadors" )?<br /> <br /> C'est très beau tout ça !<br /> Bizz et bonne semaine.<br /> Gilles
M
Incroyable de faire ce genre de tortures aux femmes ! Trouves tu qu'actuellement les hommes et les femmes sont égaux ? les femmes sont souvent moins payées que les hommes pour le même travail .....<br /> bises Gilles
Répondre
S
Oui mais on commettait vraiment des atrocités à cette époque !<br /> Bizz et bonne fin de journée.<br /> Gilles
C
Et bien dis donc, tout simplement horrible ton billet, effrayant ...<br /> Bises.
Répondre
S
En effet, on n'imagine pas tout ce que l'être humain est capable de mauvais... Bigre ! :o(<br /> <br /> Bizz et bonne fin de journée.<br /> Gilles
B
Hello Gilles<br /> P.....on savait s"amuser dans ce temps la !<br /> Bon Mercredi<br /> Pat
Répondre
S
Hello Pat,<br /> Le moyen-âge, c'était en effet très... moyen !<br /> <br /> Bonne journée, l'ami !<br /> Gilles

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Le futur (proche) dans nos magasins...
    Le futur robotisé est sur le point de devenir une réalité. Après la voiture sans chauffeur, voici les magasins sans vendeurs et sans caissières, bref, sans personne d'autre dans les rayons que les clients. Même le réassort des produits sera automatique...
  • La Poste (suite) annonce la suppression du timbre rouge.
    Notre bon vieux timbre rouge "prioritaire" sera remplacé par une "e-lettre rouge" dès le 1er janvier 2023. Ce n'est peut-être pas si dramatique que çà, car le timbre rouge soi-disant distribué en 24 heures ouvrées (1 jour) se révèle dans les faits (du...
  • Pourquoi la poste condamne-t-elle de plus en plus de boites aux lettres ?
    Près de 300 boîtes aux lettres ont été récemment condamnées à Paris, mais de plus en plus de boîtes aux lettres de la poste, qu'elles soient à Paris, en banlieue ou en région, qu'elles soient implantées sur un pied ou adossées à un mur, ont été condamnées...
  • Les douches de plage bientôt au rayon des souvenirs ?
    Les Sables-d'Olonne, Palavas-les-Flots, Torreilles ou Argelès-sur-mer... ces communes ont abandonné leurs douches de plage, jugées déplorables sur le plan environnemental et bien trop dispendieuses en période de sécheresse. C'est une perte de confort...
  • Les astuces pour se rafraîchir sans (trop) réchauffer la planète
    Allumer la clime dès que le mercure grimpe est un réflexe. C'est bien agréable, mais un peu contre-productif envers la planète, alors voici d'autres astuces plus écolos existent pour se rafraichir. Notre corps subit en ce moment les chaleurs extrêmes...
  • Incidents au Stade de France : vers une nouvelle pagaille à chaque fois ?
    La grève du RER B samedi dernier était l'un des facteurs (mais pas le seul) des incidents autour du stade de France. Or, les syndicats ont décidé de remettre ça et de lancer un nouvel appel à la grève vendredi, jour du match France-Danemark. Le fiasco...
  • Sale temps sur les blogs...
    Sale temps sur les blogs… Comme certains et certaines d'entre vous le savent, je m'occupe de la rédaction d'une petite revue bimestrielle, dédiée en interne à une marque d'automobile. Je me faisais récemment la réflexion que j'en avais un peu assez de...

Pages

Catégories