Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2020 3 13 /05 /mai /2020 07:00

Mercredi 13 mai. Jusqu'ici, tout va bien...

 

Si j'en crois la radio, le déconfinement franchit chaque jour une étape supplémentaire : aujourd'hui réouverture des plages. Non mais je vous arrête tout de suite, ne vous ruez pas sur votre crème à bronzer, votre petit seau, votre petite pelle et votre serviette ! Premièrement, la mesure concerne une localisation précise : le nord-Ouest (au niveau climat, déjà ça calme)… surtout vu les frimas que nous apporte encore aujourd'hui ce bon saint Servais, le 3ème et dernier des saints de glace.

Si la question du retour sur les plages vous agite particulièrement, sachez qu'on ne pourra pas poser sa serviette sur le sable, ni même s'y asseoir, que ce soit sous un parasol (ça risque pas) ou sous le soleil. C'est interdit.

 

Il est vrai qu'on avait un peu de mal à se figurer en quoi des kilomètres de plages devraient rester déserts, quand le métro parisien a recouvré sa promiscuité des grands jours. En fait, je suppose que l’interdiction généralisée d’accès à la mer servait juste à éviter un débarquement de doryphores, comme cela a été le cas au début du confinement. Nombre d'entre eux, n'ayant d'ailleurs pas trop la nostalgie de la capitale, séjournent toujours en province, au prétexte que Paris est à plus de 100 km et que la nouvelle attestation de déplacement n'autorise pas à rentrer.

Les élus des communes côtières sont pris entre deux feux, celui de la réalité économique, et celui de la réalité sanitaire, pour ne pas encombrer les structures hospitalières encore fragiles. L'interdiction totale des plages, bête et méchante, a toutefois du mal à se justifier quand on voit certaines images parisiennes ou banlieusardes, sur les réseaux sociaux. Tout en laissant latitude aux autorités locales d’adapter la contrainte au terrain, les préfets peuvent accorder des dérogations à certaines communes. Les élus du littoral ont pris la balle au bond pour tenter de desserrer le carcan et la réponse est tombée.

 

L'accès aux plages autorisées sera dynamique ou ne sera pas. Pour éviter les regroupements, on ne s’arrêtera pas sur la plage ni pour lézarder ni pour faire une pause, ni pour regarder la mer sous un parasol. On peut y passer en marchant, en courant, en pêchant, en activité nautique, mais en solitaire, ce qui exclut le volley-beach, le badminton et la pause apéro.

Ce n'est pas tout, il faut respecter les horaires d’autorisation (généralement 07h00-21h00). Certaines plages auront également des sens de circulation, ou ne seront autorisées qu’à marée basse. Les autres départements côtiers bretons et des pays de Loire sont dans l'attente. Les élus des autres communes littorales n’attendent que la validation de la préfecture, mais tous les départements ne sont pas logés à la même enseigne. C’est la raison pour laquelle on a donné un peu de souplesse à l’échelle départementale.

Des nouvelles règles sont établies : les gestes barrières, bien évidemment, seront présents, mais aussi l’interdiction de faire des barbecues, de boire de l’alcool, et de se rassembler sur les plages. Néanmoins, les progrès sont nets pour le moral et seule la température et les embruns vous arrêteront, car les saints de glace font toujours preuve de peu de mansuétude et semblent s'être installés pour la semaine.

Ceci dit, marcher pieds nus dans le sable et respirer de l'iode à pleins poumons marque quand même le début d'un retour aux fondamentaux. Le bord de mer est le lieu idéal pour réapprendre à marcher, en respectant son propre rythme. Sur le sable ou dans l’eau, jusqu’aux chevilles ou aux genoux, marcher dans l’eau permet d’augmenter le retour veineux et de délasser les jambes. A plat sur le sol, la voûte plantaire est stimulée. C'est un exercice simple à pratiquer, idéal pour toutes les personnes ayant des soucis circulatoires. Marcher pieds nus est en outre un régulateur de la tension émotionnelle, nerveuse et physique et le sable fait travailler en douceur les articulations. Le sable mouillé est un terrain plus facile que le sable sec car le massage des grains de sable couplé à la fraîcheur de l’eau, décongestionne et tonifie en douceur les membres inférieurs.

 

Nos plages de Méditerranée semblent pour l'instant ne pas faire l'objet des mêmes dispositions, probablement eu égard à la configuration plus "urbaine" des lieux et aux "grands espaces" moins présents. Bonne ou mauvaise chose ? On ne sait pas encore, mais jusqu'ici, tout va bien…

Partager cet article

Repost0

commentaires

D
Bonjour GILLES
Bravo pour ce que tu as écris comme je te le dit je réponds ce que je ressens pour ma par je ne vois pas pourquoi défendre la plage ??? oui là je ne comprends pas ils y à une grande Liberté ou les Personnes ne sont pas obliger de ce mettent à coter et la MER c est tout à fait mieux que rester en Ville et faire du n apporte quoi c est de mon Avis
bon l été je préfère visiter des Villages je trouve cela plus intéressant et j adore j avoue mais là ce sera différents vu que le virus nous surveille
alors je serais ok aller à la Mer et marcher dans le sable qui est fort agréable qui dit mieux surtout je suis à peine une heure à Pied à la Basse Nature de Fréjus je peux faire une longue marche et ensuite aller à la MER bon GILLES il faut j arrête de rêver mais j espère ??????????????? je te fait des bisous et Amitiés à ta Famille prenez soins de vous et excellent Mercredi DANNN
Répondre
S
Hello ma chère Danielle,

De toutes façons, il semble bien que seul l'océan soit concerné. Toi qui est à Fréjus, tu as encore le temps pour voir revenir le public sur la plage...
C'était le propos de mon billet, mettre l'accent sur les bienfaits d'une marche sur la plage, en insistant sur le fait que c'est un début...
Bizz et bonne fin de journée, mon amie.
Gilles
J
Ton ordonnance concernant les bienfaits du sable me plait bien. Je me demande si je ne vais pas m'en faire prescrire une par mon toubib. Pourquoi ils ont interdit les plages ? Pour ne pas faire de jaloux probablement...Ou comme avec les enfants que nous sommes redevenus, il ne faut pas tout nous donner les bonbons à la fois. Tiens, au fait, à propos de bonbons, hier, en allant dans la Nièvre, on a déposé du muguet devant la porte de notre fille. Nos petits enfants nous ont tendus nos chocolats de Pâques, mis de côté. Je les ai mis dans la boite à gants...Le soir, en repartant, j'ai voulu en manger...Ils étaient tous fondus, la voiture étant restée au soleil toute la journée. Pourtant, il n'était pas bien chaud le soleil..
Aujourd'hui, sale temps...j'ai même rallumé le chauffage
Répondre
S
Hellu Juju,
Oui la marche dans le sable est déjà un premier pas (bénéfique) pour profiter du bord de mer.
Oooh, désole de la font des chocolats ds petits enfants... en fait,dans une voiture, dès les premiers raoyons de soleil, il fait chaud : pas de vent et les vitres font loupe.
Pas de chauffage ici, mais c'est normal. Il est plus de 19h00 et il fait encore 19° à l'ombre.

Bizz et bonne fin de journée.
Gilles
B
Hello Gilles
La plage ce n'est pas ma tasse de thé en été...je vais plutôt en montagne
@+
Répondre
S
Hello Pat !
Alors une marche de randonnée (à son rythme), c'est aussi bénéfique qu'une marche sur le sable.
Bonne fin de journée, l'ami.
Gilles

Présentation

  • : Le blog de Solexine le Catalan !
  • : Il y a un peu de tout, notamment des avis sur tout mais surtout des avis !
  • Contact

Viscà Catalunya lliure

Recherche

Articles Récents

  • Et en France, qu'en est-il de l’émergence du variant Omicron ?
    Face au variant Omicron, de nombreux pays ont décidé de fermer leurs frontières, comme le Japon, le Maroc, Israël et l’Australie, à la date de rédaction, envers tous les ressortissants étrangers. En Europe, d'autres ont durci les conditions d’entrées,...
  • La 3ème dose contre la 5ème vague ?
    Face à la 5ème vague de Covid-19, le gouvernement doit présenter aux parlementaires plusieurs mesures, que le sinistre de la santé doit annoncer aux Français ce jeudi à la mi-journée. Parmi elles, se trouve l'ouverture de la dose de rappel à tous les...
  • L'optimisme mesuré du virologue Delfraissy
    Face à la 5 ème vague, le célèbre professeur Delfraissy, par ailleurs, président du conseil scientifique, appelle les français à se faire vacciner, alors que le pays fait face à un rebond important des cas de Covid-19. Jean-François Delfraissy a prévenu...
  • Le masque redevient obligatoire à l'école dans 39 départements.
    Face à la reprise de l'épidémie de Covid-19, le masque redevient obligatoire dans les écoles primaires de 39 départements supplémentaires, et ce dès le lundi 8 novembre 2021. À partir de la semaine prochaine, en effet, dans les départements où le taux...
  • "Troisième dose" du vaccin contre le Covid-19 : toutes les questions que l'on se pose.
    La campagne de rappel suscite encore beaucoup d'interrogations. Lancée depuis près de 7 semaines, elle ne concerne pas encore tous les Français. Destinée aux patients les plus fragiles, cette nouvelle dose de vaccin doit permettre de lutter contre une...
  • La pass est parti pour durer plus longtemps qu'on ne pense…
    Le conseil des ministres a examiné un projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022, et de la période transitoire de sortie d'état d'urgence sanitaire. Ces dispositions visent à faire face à une éventuelle recrudescence...
  • Les incroyables obsèques de Bernard Tapie.
    Plusieurs événements retransmis parfois en direct à la télévision, ont été programmés pour saluer une dernière fois le "boss" avant son inhumation. Les chaînes de télévision ont bousculé leurs programmes pour passer des documentaires ou des séries avec...

Pages

Catégories